Ouvrir le menu principal

Nicolas Radziwiłł Le Rouge

Noble de Pologne-Lituanie, grand hetman de Lituanie
Nicolas Radziwiłł le Rouge
Mikałaj Radzivił Rudy. Мікалай Радзівіл Руды.jpg
Fonctions
Grand hetman de Lituanie (d)
-
Polish elector (d)
Grand chancelier de Lituanie
Hetman de Pologne-Lituanie (d)
Grand échanson de Lituanie (d)
Staroste de Lida (d)
Q11175089
Staroste de Mazyr (d)
Voïvode de Vilnius (d)
Voïvode de Trakai (d)
Q3917692
Titre de noblesse
Prince du Saint-Empire
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Activités
Famille
Père
Mère
Barbara Kolanka (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Katarzyna Tomicka (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
POL COA Radziwiłł.svg
blason

Mikołaj Radziwiłł Rudy, surnommé Le Rouge en raison de la couleur de ses cheveux, (en lituanien : Radvila Rudasis, en ukrainien : Микола Радзивілл), connu également sous le titre de Nicolas VI, né en 1512 à Kiev[1] et mort en 1584 à Vilnius, fils de Georges Radziwiłł (en), grand hetman de Lituanie et de Barbara Kolanka (en), est une personnalité de la noblesse lituanienne, grand chancelier de Lituanie, gouverneur du voïvode de Vilnius et grand hetman de Lituanie.

Sommaire

BiographieModifier

Mikolaj Radziwill le Rouge a étudié en Allemagne et a voyagé en Europe.[2]

Mikolaj Radziwill le Rouge forme une alliance avec son cousin Mikolaj Krzysztof Radziwill dit le Noir au sein de la puissante famille Radziwiłł qui est en lutte de pouvoir avec la noblesse lituanienne pour le contrôle du grand-duché de Lituanie.

Les deux cousins Radziwill luttèrent pour la cause de la souveraineté de la Lituanie contre la croissance de l'union polono-lituanienne et l'influence de l'aristocratie polonaise.

Mikolaj Radziwill le Rouge est un ardent défenseur de la souveraineté de la Lituanie contre toute union avec la Pologne telle que l'Union de Lublin qui est un traité politique signé le 1er juillet 1569 à Lublin (Pologne), qui unit le Royaume de Pologne et le Grand-duché de Lituanie en un seul État, la République des Deux Nations, dirigé par une monarchie électorale.

Tout comme son cousin, Mikolaj Radziwill le Noir, il est ardent partisan de la Réforme protestante et du calvinisme.

Mariage et descendanceModifier

Vers 1542, Mikołaj Radziwiłł épouse Catherine Tomicka (en), fille de Jean Tomicki, chambellan de Kalisz. Ils eurent 3 enfants:

AscendanceModifier

RéférencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Radziwiłłowie », sur mariusz.eu.pn (consulté le 31 août 2015)
  2. (en) Saulius A. Suziedelis, Historical Dictionary of Lithuania, Scarecrow Press, (ISBN 978-0-8108-7536-4, lire en ligne), p. 245