Henry Roussell

acteur de cinéma muet, réalisateur de cinéma, scénariste

Henry Roussell (1870-1946) est un acteur, réalisateur et scénariste français surtout connu pour sa carrière au temps du cinéma muet.

Henry Roussell
Henry Roussel.jpg
H. Roussel (à g.) et Albert Préjean (à d.), dans le film Les Nouveaux Messieurs de Jacques Feyder (1929).
Biographie
Naissance

20e arrondissement de Paris
Décès
(à 75 ans)
Bayonne
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Alphonse Henri Rousselle
Pseudonyme
Henry Roussell
Nationalité
Activités
Conjoint
Œuvres principales

BiographieModifier

Né d'un père cordonnier le dans le 20e arrondissement de Paris[1], Alphonse Henri Rousselle a fait carrière sous le pseudonyme d'Henry Roussell.

D'abord acteur de théâtre (ainsi, il fera partie de la troupe du théâtre français de Saint-Pétersbourg), Henry Roussel débute au cinéma comme interprète en 1912, tournant surtout durant la période du muet (en particulier, dans des courts métrages de Maurice Tourneur). Après l'avènement du parlant, il apparaît encore dans quelques films, son dernier sortant en 1939.

Dès 1913, il est également réalisateur, dirigeant une vingtaine de films (majoritairement français, plus trois films allemands ou coproductions), muets puis parlants, jusqu'en 1937 — et scénarisant certains d'entre eux —. On lui doit notamment la réalisation de deux adaptations cinématographiques (en 1924 et 1932) d'une histoire bien connue, Violettes impériales[2], dont il est l'auteur.

Il est le père, avec l'actrice Emmy Lynn, de Florence Lynn, comédienne au théâtre (L'écurie Watson, 1942; La critique de l'école des femmes, 1943) et au cinéma (Une femme disparaît, 1943).

Henry Roussell est décédé le 7 février 1946 à Bayonne (Pyrénées-atlantiques) où il est inhumé.

ThéâtreModifier

Acteur

FilmographieModifier

Comme acteurModifier

Comme réalisateurModifier

(+ autres fonctions, le cas échéant)

Films muetsModifier

Films parlantsModifier

NotesModifier

  1. Archives de Paris 20e, acte de naissance no 2330 année 1870 (vue 2/31)
  2. L'histoire de Violettes impériales fera ensuite l'objet d'une opérette créée en 1948 (musique de Vincent Scotto), puis d'un film musical sorti en 1952 (musique de Francis Lopez, réalisation de Richard Pottier, avec Luis Mariano).
  3. Barcarolle d'amour est la version française du film allemand Brand in der Oper, réalisé par Carl Froelich, sorti en 1930, avec Gustav Fröhlich.

Liens externesModifier