Gaston Leprieur

réalisateur français

Émile Gaston Leprieur né le dans le 16e arrondissement de Paris[1] et mort à une date indéterminée après 1922, est un acteur et un réalisateur français[2].

Gaston Leprieur
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Il a tourné en particulier des films de propagande lors de la Première Guerre mondiale pour le compte de Gaumont[3], puis a travaillé pour Pathé[4].

BiographieModifier

En dehors des films auxquels il a participé comme acteur ou comme réalisateur, on ne sait pratiquement rien de la carrière de Gaston Leprieur sinon qu'elle s'interrompt en 1922, année au cours de laquelle il perd son épouse[5]. Après cette date, il semble se consacrer à la direction de scène des studios de Joinville-le-Pont[6].

Avant de faire carrière au cinéma, il était acteur de théâtre. On sait seulement qu'il a figuré dans le tableau de la troupe du théâtre Municipal d'Oran pour la saison 1910-1911 après avoir fait partie de celle du théâtre de la Porte-Saint-Martin[7].

FilmographieModifier

Comme acteurModifier

Comme réalisateurModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Acte de naissance n° 1063 (vue 5/7) avec mentions marginales des mariages. Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 16ème arrondissement, registre des naissances de 1877.
  2. Encyclopedia of French Film Directors, volume 1, Philippe Rège
  3. Une histoire mondiale des cinémas de propagande, Jean-Pierre Bertin-Maghit (ISBN 2365831184)
  4. http://filmographie.fondation-jeromeseydoux-pathe.com/25933-leprieur-gaston
  5. Les cinémas. Informations. Ceux qui s'en vont. Comœdia, 1er octobre 1922, p. 2, lire en ligne sur Gallica.
  6. Cinématographes. Journal des débats, 11 juin 1919, p. 3, lire en ligne sur Gallica.
  7. Informations. Départements et étranger. "Comœdia" à Oran. Comœdia, 11 septembre 1910, p. 5, lire en ligne sur Gallica.
  8. Spectacles et concerts. Le Figaro, 3 décembre 1915, p. 4, lire en ligne sur Gallica.
  9. Croncels-Cinéma. Les Vainqueurs de la Marne. La Tribune de l'Aube, 2 septembre 1917, p. 3, lire en ligne sur Gallica.
  10. Cinématographes. La Rampe, 27 avril 1916, p. 14, lire en ligne sur Gallica.
  11. L'Arriviste de Félicien Champsaur va être projeté sur l'écran. La Rampe, 3 mai 1917, p. 8, lire en ligne sur Gallica.
  12. Les films de la semaine. Présentation de la Chambre syndicale. Hebdo-Film, 10 février 1917, p. 14, lire en ligne sur Gallica.
  13. En salle obscure. Le Strapontin, 7 juin 1917, p. 5, lire en ligne sur Gallica.
  14. Les Poilus de la République, marche par Eug. Legris. Lectures pour tous, 1er novembre 1919, p. 178, lire en ligne sur Gallica.
  15. Les cinémas. Informations. On tourne Comoedia, 17 février 1920, p. 3, lire en ligne sur Gallica.
  16. Au cinéma. Le Progrès, 1er décembre 1921, p. 2, lire en ligne sur Gallica.
  17. La semaine cinématographique. Le Journal, 28 août 1921, p. 4, lire en ligne sur Gallica.
  18. Les films de la semaine. Robinson Crusoë. Le Journal, 24 février 1922, p. 4, lire en ligne sur Gallica.
  19. Les cinémas. Informations. Robinson Crusoë. Comoedia, 13 février 1922, p. 3, lire en ligne sur Gallica.

Liens externesModifier