Max Dearly

acteur français
Max Dearly
Description de cette image, également commentée ci-après
Max Darly, photographie publiée dans Le Théatre (sic), .
Nom de naissance Lucien Paul Marie-Joseph Rolland
Naissance
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 68 ans)
Neuilly-sur-Seine, France
Profession Acteur

Max Dearly, nom de scène de Lucien Paul Marie-Joseph Rolland, est un acteur et metteur en scène français, né le dans le 17e arrondissement de Paris et mort le à Neuilly-sur-Seine[1].

Biographie modifier

Max Dearly est avant tout un comédien de vaudeville et de revue. Il est à l'origine du gala de l'Union des artistes, créé en 1923 pour venir en aide aux artistes en difficulté.

Il épouse le au Vésinet Isabelle Eugénie Fusier[2], sœur de Jeanne Fusier-Gir. Puis il épouse le à Châteauneuf-Villevieille (Alpes-Maritimes) l'actrice Jeanne Saint-Bonnet (1889-1984).

 
Tombe de Max Dearly au cimetière du Montparnasse (division 27).

Il repose à Paris au cimetière du Montparnasse (27e division, petit cimetière) aux côtés de sa seconde épouse.

Filmographie modifier

 
Max Dearly caricaturé par Yves Marevéry vers 1910,
Paris, Bibliothèque nationale de France.

Théâtre modifier

 
Le roi, dessin d'Yves Marevéry (1908), Paris, Bibliothèque nationale de France.
 
L'habit vert, dessin d'Yves Marevéry (1912), Paris, Bibliothèque nationale de France.

Distinctions modifier

Hommage modifier

Le musée Carnavalet, à Paris, conserve la statuette Portrait en pied de Max Dearly tenant le rôle de Saint-Guillaume dans "Chonchette", opéra-bouffe de Claude Terrasse, œuvre de Charles Gir[7].

Bibliographie modifier

  • Max Dearly : Mémoires, souvenirs des temps heureux. Recueillis par Jacques Charles. Paris, H. Béziat, 1946[4].
  • Jeanne Saint-Bonnet : Max Dearly, mon mari, [suivi de] Mes poèmes. Paris, Éditions de la Revue moderne, 1970[4].
  • Olivier Barrot et Raymond Chirat, Les excentriques du cinéma français, Paris.
  • Olivier Barrot et Raymond Chirat, Noir et Blanc - 250 acteurs français du cinéma français 1930-1960, Paris, Flammarion, 2000, p. 170–172

Notes et références modifier

  1. « La pièce de 10 sous Dearly, Max », sur Bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris (consulté le ).
  2. Le mariage de Max Dearly au Vésinet, « Le mariage de Max Dearly au Vésinet », sur histoire-vesinet.org, (consulté le ).
  3. Louis Schneider et Pierre Souvestre, « Théatre des Variétés, Geneviève de Brabant », Comoedia, no 96,‎ , p. 1 (lire en ligne, consulté le )
  4. a b et c Comité d'histoire BNF "Max Dearly". Consultation du 12 octobre 2020.
  5. Article nécrologique du journal Le Monde de Janvier 1978 : "Une tragédienne de la chanson". consultation du 12 octobre 2020.
  6. Comoedia du 11 mars 1931 sur Gallica
  7. Musée Carnavalet, "Portrait en pied de Max Dearly" par Charles Gir dans lescollections

Liens externes modifier