Gérard Bourgeois (réalisateur)

acteur de théâtre, directeur de théâtre, réalisateur, scénariste
Gérard Bourgeois
Description de cette image, également commentée ci-après
Gérard Bourgeois, en 1917.
Nom de naissance Xavier Maurice Gérard Bourgeois
Naissance
Genève (Suisse)
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 73 ans)
Paris 18e (France)
Profession Réalisateur

Xavier Maurice Gérard Bourgeois, né le à Genève et mort le à Paris 18e[1], est un réalisateur français de la période du cinéma muet.

BiographieModifier

Né en Suisse de parents français, Gérard Bourgeois, après avoir passé dix ans au théâtre, devient directeur artistique de Lux-films. En 1911, il rejoint la compagnie Pathé. Il y tourne d'abord des films historiques (Cadoudal), puis des films réalistes (Victimes de l'alcoolisme), avant de fonder en 1927 sa propre maison de production avec René Mathey, les Films MB (Bourgeois-Mathey)[2]. Il réalise 142 films entre 1908 et 1925.

Gérard Bourgeois s'installe à Neuilly avant 1914. Au début de la guerre de 14-18, il s'engage comme volontaire étranger avec son fils au sein de l'armée française. Il y côtoie Blaise Cendrars. Il est évacué huit jours après son arrivée au front pour cause de maladie[3].

FilmographieModifier

RéalisateurModifier

Années 1900Modifier

Années 1910Modifier

Années 1920Modifier

ScénaristeModifier

Notes et référencesModifier

  1. Acte de décès n° 5301 (vue 24/31). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 18ème arrondissement, registre des décès de 1944.
  2. Le coin des directeurs. Une nouvelle firme. Les Spectacles, 2 septembre 1927, p. 5, disponible sur Gallica.
  3. Cendrars 1946, chapitre "B..."
  4. « Bara le petit tambour de la République », sur kinematoscope.org (consulté le 21 octobre 2019)
  5. « Cartouche », sur kinematoscope.org (consulté le 21 octobre 2019)
  6. « Cadoudal », sur kinematoscope.org (consulté le 21 octobre 2019)
  7. « Cagliostro », sur kinematoscope.org (consulté le 21 octobre 2019)
  8. Le film en relief. "Faust" et la montée au Sabbat. Comoedia, 24 mars 1922, p. 4, disponible sur Gallica.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier