Les Fâcheux

comédie-balet de Molière-Lully-Beauchamp

Les Fâcheux
Première page de l'édition de 1662
Première page de l'édition de 1662

Auteur Molière
Genre Comédie-ballet
Nb. d'actes 3
Musique de scène Pierre Beauchamp & Jean-Baptiste Lully, puis Marc-Antoine Charpentier
Date de parution 1661
Date de création en français
Lieu de création en français château de Vaux-le-Vicomte
Compagnie théâtrale Troupe de Molière
Rôle principal Molière

Les Fâcheux est une comédie-ballet en trois actes et en vers de Molière, faite pour les divertissements de Louis XIV au mois d'août 1661[1]. La musique est de Jean-Baptiste Lully[2],[3], compositeur préféré du roi, et les pas de danse sont de Pierre Beauchamp . C'est la première comédie-ballet au monde de l'histoire[4]. En 1672, la pièce est reprise par La Comédie-Française avec la musique (perdue) composée par Marc-Antoine Charpentier. Le poète Paul Pellisson en a écrit le prologue[5].

Frontispice de l'édition de 1682.

La première représentation est donnée le dans le parc du château de Vaux-le-Vicomte, par la troupe de Molière à l'occasion de la célèbre et fastueuse fête donnée par le surintendant Fouquet en l'honneur de Louis XIV[6]. Elle est ensuite représentée en public à Paris le , au Théâtre du Palais-Royal. La musique et les ballets sont de Pierre Beauchamp, les décors de Giacomo Torelli.

La pièce sera un succès et sera jouée 106 fois du vivant de Molière[7]. Le roi lui-même, lisant le manuscrit de la pièce, pensa à un fâcheux que Molière n'avait pas représenté. Celui-ci, averti, modifia la pièce en conséquence ; cet épisode inaugurera une recette à succès de Molière consistant à impliquer le roi dans le processus de création, ou du moins, à en donner l'impression à celui-ci, et surtout, attire l'attention du monarque sur le dramaturge[8].

Molière remplit ses trois actes d’un défilé de toutes sortes de fâcheux empêchant Éraste de parler à Orphise dont il est amoureux, et dont il obtiendra la main à la fin du 3e acte. Il y a au total dix fâcheux, huit hommes (dont un, Alcidor, n'apparaît que pendant quelques secondes et ne parle pas) et deux femmes. Les huit personnages masculins fâcheux ont tous été joués par Molière quand la pièce a été représentée à Vaux-le-Vicomte et plus tard à Paris.

DistributionModifier

 
Armande Bejart dans le rôle de la naïade. Portrait à la sanguine de Sébastien Bourdon[9].
Acteurs et actrices ayant créé les rôles
Personnage Acteur ou actrice
Éraste, amoureux d’Orphise La Grange
La Montagne, valet d’Éraste Du Parc
Orphise Armande Béjart
Alcidor, fâcheux Molière
Lysandre, fâcheux Molière
Alcandre, fâcheux Molière
Alcippe, fâcheux Molière
Orante Mlle de Brie
Clymène Mlle du Parc
Dorante, fâcheux Molière
Caritidès, fâcheux Molière
Ormin, fâcheux Molière
Filinte, fâcheux Molière
Damis, tuteur d’Orphise L'Espy
L’Espine, valet de Damis
La Rivière et deux camarades

Autre versionModifier

En 1924, Bronislava Nijinska crée une nouvelle version des Fâcheux pour les Ballets russes, sur une musique de Georges Auric et des décors et costumes de Georges Braque.

Notes et référencesModifier

  1. Les Fâcheux sur le site de toutmoliere.net
  2. La partition recopiée par Philidor l'Aîné précise que la musique et la chorégraphie sont de Pierre Beauchamp. Seule la courante qui fut chantée par La Grange serait de Lully
  3. La Bibliothèque nationale de France conserve un manuscrit de Philidor l'Aîné de 1681 lire en ligne sur Gallica
  4. Abel Mayr, tome 1 dictionnaire des grands musiciens, Paris, Larousse, dépôt légal  : mars 1985, 1er tome  : 440 p., page 400, sur Jean-Baptiste Lully, pages 399-403
  5. Georges Couton, in Molière, Œuvres complètes, Gallimard, 1971, p. 475
  6. Fouquet sera arrêté quelques jours plus tard
  7. Georges Couton, in Molière, Œuvres complètes, Gallimard, 1971, p. 476
  8. Edric Caldicott, La carrière de Molière : entre protecteurs et éditeurs, Rodopi, 1998, p. 94-95
  9. Gustave-Joseph Witkowski, Lucien Nass, Le nu au théâtre depuis l'antiquité jusqu'à nos jours, Paris, Daragon, 1909 p. 54.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier