Ouvrir le menu principal

Halloy (Oise)

commune française du département de l'Oise
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Halloy.

Halloy
Halloy (Oise)
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Canton Grandvilliers
Intercommunalité Communauté de communes de la Picardie Verte
Maire
Mandat
Gilles Boyenval
2014-2020
Code postal 60210
Code commune 60295
Démographie
Population
municipale
454 hab. (2016 en diminution de 0,44 % par rapport à 2011)
Densité 118 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 39′ 15″ nord, 1° 56′ 29″ est
Altitude Min. 187 m
Max. 204 m
Superficie 3,84 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Halloy

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Halloy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Halloy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Halloy
Liens
Site web http://www.halloy.fr/

Halloy est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France.

Sommaire

GéographieModifier

LocalisationModifier

 
Vue aérienne de Thieuloy-Saint-Antoine au premier plan, Halloy puis Grandvilliers au second plan.

Halloy est un village rural picard du Plateau picard, situé en continuité du tissus urbain de Grandvilliers. Le tracé initial de l'ex-RN 1 (actuelle RD 901) constitue l'une des deux rues principales du village.

Il est desservi par la gare de Grandvilliers, dont une partie des installations se trouve dans la commune, située sur la Ligne d'Épinay - Villetaneuse au Tréport - Mers et ou circulent les trains TER Hauts-de-France entre Beauvais et Abancourt ou Le Tréport-Mers.

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Halloy
Grandvilliers
Briot   Cempuis
Thieuloy-Saint-Antoine

ToponymieModifier

La commune a été instituée par la Révolution française sous le nom de Halloy en 1793, puis Hallois en 1801, avant de reprendre son orthographe actuelle de Halloy[1].

Ce toponyme normand et picard aux consonances germaniques semble désigner un lieu où pousse le noisetier (allemand hasel ou Hasal)[2].

HistoireModifier

La terre de Halloy a été donnée à l'abbaye de Lannoy vers 1146 par Robert de Hétomesnil.

Le village a été une création de l'abbaye de Lannoy, qui y avait installé des métayers et en leur accordant certains privilèges. L'abbé Jean II (1280-1309) y fit construire une église et obtint en 1307 son élévation à la qualité d'église paroissiale[3].

Politique et administrationModifier

Rattachements administratifs et électorauxModifier

La commune se trouve dans l'arrondissement de Beauvais du département de l'Oise. Pour l'élection des députés, elle fait partie de la première circonscription de l'Oise.

Elle se trouve depuis 1793 dans le canton de Grandvilliers[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, ce canton est modifié, passant de 23 à 101 communes et la commune en fait toujours partie.

IntercommunalitéModifier

La commune fait partie de la communauté de communes de la Picardie verte créée le , et qui succédait notamment au SIVOM de Grandvilliers (23 communes, créé le 6 février 1965).

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1900[4] Après 1801 M. Dalaporte    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Yvonne Louis    
mars 2008[5] En cours
(au 12 mars 2019)
Gilles Boyenval   Employé
Réélu pour le mandat 2014-2020[6]

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8].

En 2016, la commune comptait 454 habitants[Note 1], en diminution de 0,44 % par rapport à 2011 (Oise : +2,22 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
496444554548654657673697630
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
558578597531490424398389388
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
365330319315313325321356351
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
318340351353395471462461460
2013 2016 - - - - - - -
454454-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,7 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,8 %, 15 à 29 ans = 15 %, 30 à 44 ans = 22,9 %, 45 à 59 ans = 22 %, plus de 60 ans = 20,2 %) ;
  • 50,7 % de femmes (0 à 14 ans = 19,7 %, 15 à 29 ans = 16,7 %, 30 à 44 ans = 19,7 %, 45 à 59 ans = 24 %, plus de 60 ans = 19,7 %).
Pyramide des âges à Halloy en 2007 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
0,4 
7,5 
75 à 89 ans
9,4 
12,3 
60 à 74 ans
9,9 
22,0 
45 à 59 ans
24,0 
22,9 
30 à 44 ans
19,7 
15,0 
15 à 29 ans
16,7 
19,8 
0 à 14 ans
19,7 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

EnseignementModifier

Les enfants du village sont scolarisés dans le cadre d'un regroupement pédagogique intercommunal (RPI) qui rassemble Briot, Brombos, Halloy et Thieuloy-Saint-Antoine. Pour l'année scolaire, l'école du village comprend deux classes pour les enfants du CE1 au CM2, ainsi qu'une cantine et un accueil périscolaire le matin et le soir[12].

ÉconomieModifier

La commune, bien que constituant un territoire rural, dispose d'un tissus commercial et artisanal significatif, lié à sa proximité de Grandvilliers et sa situation sur la RD 901[13].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • L'église Saint-Louis, en brique des XVII e et XVIIIe siècles, composé d’une nef unique suivie d’un chœur terminé par une abside à trois côtés et couverte par une belle charpente en carène du XVI e ou du XVIIe siècle. Elle contient des fonts baptismaux de style roman, parfaitement conservés, datant du XI e ou du XIIe siècle composée d’un socle carré surmonté d’une cuve circulaire flanquée de quatre colonnettes aux angles. En partie supérieure, des masques humains prolongent les colonnettes tandis que les côtés sont décorés d’étoiles gravées en creux[14].

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, vol. II, Genève, Librairie Droz, coll. « Publications Romanes et Françaises », , 1380 p. (ISBN 978-2-600-00133-5, lire en ligne), p. 732 sur Google Books.
  3. Louis Eudore Deladreue, « Histoire de l'abbaye de Lannoy (ordre de Citeaux) », Mémoires de la société académique d'archéologie, sciences & arts du département de l'Oise, t. X,‎ , p. 405-484 (lire en ligne, consulté le 5 mai 2019), sur Gallica.
  4. « Membres admis pendant l'année 1900 », Mémoires de la société académique d'archéologie, sciences & arts du département de l'Oise, t. XVII, 1re partie,‎ , p. 772 (lire en ligne, consulté le 5 mai 2019), sur Gallica.
  5. Source : Hebdomadaire Le bonhomme picard du 26 mars 2008
  6. Matthias Schweisguth, « Les huit élèves de CM2 parés pour entrer en sixième : Le maire et les adjoints récompensent les élèves de CM2 de la commune », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3297,‎ , p. 8
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. « Évolution et structure de la population à Halloy en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 novembre 2010)
  11. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 novembre 2010)
  12. « Le RPI », Ecoles, sur http://www.halloy.fr (consulté le 5 mai 2019).
  13. « Qui à la place du magasin Leader Price à Halloy ? », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 5 mai 2019).
  14. Dominique Vermand, « Halloy, église Saint-Louis », Diocèse : Amiens, Eglises de l'Oise, art roman et gothique, (consulté le 5 mai 2019).