Ouvrir le menu principal
Gouvernement Édith Cresson

Ve République

Description de l'image defaut.svg.
Président François Mitterrand
Première ministre Édith Cresson
Législature Neuvième législature de la Cinquième République françaiseVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Fin
Durée 10 mois et 18 jours
Composition initiale
Coalition PS-MRG-GE
Ministres 19
Secrétaires d'État 26
Femmes 6
Hommes 39
Représentation
IXe législature
275 / 577
Drapeau de la France

Le gouvernement Édith Cresson est le gouvernement de la République française du au . Troisième gouvernement du deuxième mandat du président de la République François Mitterrand, il est dirigé par Édith Cresson, première et encore aujourd'hui seule femme à avoir dirigé un gouvernement français.

Le gouvernement Édith Cresson est le 22e gouvernement de la Ve République française.

CoalitionModifier

Le gouvernement Édith Cresson est soutenu par une coalition gouvernementale de centre gauche, formée entre le Parti socialiste (PS) et le Mouvement des radicaux de gauche (MRG), qui dispose de 275 députés sur 577, soit 47,7 % des sièges de l'Assemblée nationale. La démission de Michel Rocard a provoqué le départ du centre droit du gouvernement. Édith Cresson n'est plus soutenue que par une coalition minoritaire au parlement, ce qui fragilise la politique gouvernementale du Premier ministre.

CompositionModifier

Édith Cresson est nommée le [1] et les membres du Gouvernement les [2] et [3].

Première ministreModifier

Image Fonction Nom Parti
  Première ministre Édith Cresson PS

Ministres d'ÉtatModifier

Image Fonction Nom Parti
  Ministre d'État, ministre de l'Éducation nationale Lionel Jospin PS
  Ministre d'État, ministre de l'Économie, des Finances et du Budget Pierre Bérégovoy PS
  Ministre d'État, ministre des Affaires étrangères Roland Dumas PS
  Ministre d'État, ministre de la Fonction publique et de la Modernisation administrative

Ministre d'État, ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l'administration (04/06/1991)

Jean-Pierre Soisson (jusqu'au 28/03/1992) SE
  Ministre d'État, ministre de la Ville et de l'Aménagement du territoire Michel Delebarre PS

MinistresModifier

Image Fonction Nom Parti
  Garde des Sceaux, ministre de la Justice Henri Nallet PS
  Ministre de la Défense Pierre Joxe PS
  Ministre de l'Intérieur Philippe Marchand PS
  Ministre de la Culture et de la Communication
Porte-parole du gouvernement
Jack Lang PS
  Ministre de l'Agriculture et de la Forêt Louis Mermaz PS
  Ministre des Affaires sociales et de l'Intégration Jean-Louis Bianco PS
  Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Formation professionnelle Martine Aubry PS
  Ministre de l'Équipement, du Logement, des Transports et de l'Espace Paul Quilès PS
  Ministre de la Coopération et du Développement Edwige Avice PS
  Ministre des Départements et Territoires d'outre-mer Louis Le Pensec PS
  Ministre de la Recherche et de la Technologie Hubert Curien SE
  Ministre des Relations avec le Parlement Jean Poperen PS
  Ministre de la Jeunesse et des Sports Frédérique Bredin PS
  Ministre de l'Environnement Brice Lalonde GE

Ministres déléguésModifier

Image Fonction Ministre de rattachement Nom Parti
  Ministre délégué au Budget Ministre d'État, ministre de l'Économie, des Finances et du Budget Michel Charasse PS
  Ministre délégué à l'Industrie et au Commerce extérieur Ministre d'État, ministre de l'Économie, des Finances et du Budget Dominique Strauss-Kahn PS
  Ministre délégué au Commerce et à l'Artisanat

Ministre délégué à l'Artisanat, au Commerce et à la Consommation (25/05/1991)

Ministre d'État, ministre de l'Économie, des Finances et du Budget François Doubin MRG
  Ministre délégué aux Postes et Télécommunications Ministre d'État, ministre de l'Économie, des Finances et du Budget Jean-Marie Rausch DVD
  Ministre délégué aux Affaires européennes Ministre d'État, ministre des Affaires étrangères Élisabeth Guigou PS
  Ministre délégué à la Francophonie Ministre d'État, ministre des Affaires étrangères Catherine Tasca PS
  Ministre délégué Garde des Sceaux, ministre de la Justice Michel Sapin PS
  Ministre délégué à la Communication Ministre de la Culture et de la Communication Georges Kiejman PS
  Ministre délégué à la Santé Ministre des Affaires sociales et de l'Intégration Bruno Durieux DVD
  Ministre délégué au Tourisme Ministre de l'Équipement, du Logement, des Transports et de l'Espace Jean-Michel Baylet MRG

Secrétaires d'ÉtatModifier

Image Fonction Ministre de rattachement Nom Parti
  Secrétaire d'État chargé des Anciens combattants et des Victimes de guerre Autonome Louis Mexandeau PS
  Secrétaire d'État chargé de l'Enseignement technique Ministre d'État, ministre de l'Éducation nationale Jacques Guyard PS
  Secrétaire d'État chargé de l'Action humanitaire Ministre d'État, ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner DVG
  Secrétaire d'État chargé des Affaires étrangères Ministre d'État, ministre des Affaires étrangères Alain Vivien PS
  Secrétaire d'État chargé de la Ville et de l'Aménagement du territoire Ministre d'État, ministre de la Ville et de l'Aménagement du territoire André Laignel PS
  Secrétaire d'État chargé de la Défense Ministre de la Défense Jacques Mellick PS
  Secrétaire d'État chargé des Collectivités locales Ministre de l'Intérieur Jean-Pierre Sueur PS
  Secrétaire d'État chargé des Grands travaux Ministre de la Culture et de la Communication Émile Biasini SE
  Secrétaire d'État chargé des Affaires sociales et de l'Intégration Ministre des Affaires sociales et de l'Intégration Kofi Yamgnane PS
  Secrétaire chargé de la Famille et des Personnes âgées puis chargé de la Famille, des Personnes âgées et des Rapatriés (22/07/1991) Ministre des Affaires sociales et de l'Intégration Laurent Cathala PS
  Secrétaire d'État chargé des Handicapés et Accidentés de la vie Ministre des Affaires sociales et de l'Intégration Michel Gillibert SE
  Secrétaire d'État chargé des Droits des femmes, puis chargée des Droits des femmes et de la Vie quotidienne (25/05/1991) Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Formation professionnelle Véronique Neiertz PS
  Secrétaire d'État chargé du Logement Ministre de l'Équipement, du Logement, des Transports et de l'Espace Marcel Debarge PS
  Secrétaire d'État chargé des Transports routiers et fluviaux Ministre de l'Équipement, du Logement, des Transports et de l'Espace Georges Sarre PS
  Secrétaire d'État chargé de la Mer Ministre de l'Équipement, du Logement, des Transports et de l'Espace Jean-Yves Le Drian PS
  Secrétaire d'État chargé du Commerce extérieur Ministre délégué à l'Industrie et au Commerce extérieur Jean-Noël Jeanneney DVG

Ajustements et remaniementModifier

Rectificatifs publiés le 4 juin 1991Modifier

Deux rectificatifs aux décrets des 16 et 17 mai 1991 sont publiés au JO du et sont relatifs aux intitulés de deux portefeuilles :

  • La fonction de Ministre de la Fonction publique et de la Modernisation administrative est rectifié en Ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l'administration[4] ;
  • La fonction de Secrétaire d'État chargé des Anciens combattants est rectifié en Secrétaire d'État chargé des Anciens combattants et des Victimes de guerre[5].

Ajustements du 25 mai 1991Modifier

Le , deux modifications de portefeuille sont effectuées[6] :

  • François Doubin, ministre délégué au Commerce et à l'Artisanat, devient ministre délégué à l'Artisanat, au Commerce et à la Consommation.
  • Véronique Neiertz, secrétaire d'État aux Droits des femmes, devient secrétaire d'État aux Droits des femmes et à la Vie quotidienne.

Ajustement du 22 juillet 1991Modifier

Le , une modification de portefeuille est effectuée[7] :

  • Laurent Cathala, secrétaire d'État à la Famille et aux Personnes âgées devient secrétaire d'État à la Famille, aux Personnes âgées et aux Rapatriés.

Remaniement du 28 mars 1992Modifier

Jean-Pierre Soisson est élu président de la région Bourgogne. Certains pensent qu'il a été élu avec les voix du Front national qui ne dément pas[8]. Le Jean-Pierre Soisson démissionne du gouvernement[9].

ActionsModifier

Démission du gouvernement Édith Cresson le jeudi 2 avril 1992Modifier

Ayant une Première Ministre impopulaire, le président François Mitterrand demande la démission de son gouvernement, ce qu'elle fait le 2 avril 1992. Édith Cresson est jusqu'à ce jour la seule femme à avoir occupé le poste de Premier Ministre en France et la personne restée le moins longtemps à ce poste sous la Cinquième République, 323 jours, du 15 mai 1991 au 2 avril 1992 après Bernard Cazeneuve en 2017. Pierre Bérégovoy lui succède à ce poste.

Féminisation du gouvernementModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier