Gstaad

village suisse

Gstaad
Gstaad
Vue de Gstaad en hiver.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Berne Berne
Arrondissement administratif Haut-Simmental-Gessenay
Commune Saanen
Géographie
Coordonnées 46° 28′ 23″ nord, 7° 17′ 11″ est
Altitude 1 050 m
Divers
Langues allemand, français
Localisation
Géolocalisation sur la carte : canton de Berne
Voir sur la carte administrative du Canton de Berne
City locator 14.svg
Gstaad
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Gstaad
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Gstaad
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Gstaad
Une vue aérienne de la station serait la bienvenue.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Berne
Langue Allemand
Site web www.gstaad.ch/fr.html
Géographie
Coordonnées 46° 28′ 00″ nord, 7° 17′ 00″ est
Massif Alpes bernoises
Altitude m
Altitude maximum 2 152 m
Altitude minimum 948 m
Ski alpin
Lié à Zweisimmen
Domaine skiable Gstaad Mountain Rides
Total des pistes 55 km
Neige artificielle
Canons Partie du domaine
Géolocalisation sur la carte : canton de Berne
(Voir situation sur carte : canton de Berne)
Gstaad
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Gstaad

Gstaad (/kʃtaːt/[3]) est un village de la commune suisse de Saanen (en français : Gessenay), située dans le canton de Berne.

C'est une station de ski et un lieu de villégiature fréquentés par l'élite internationale de la fortune et de la naissance (la « jet set »), voire par des artistes de renom (par exemple : Roman Polanski en 2010).

HistoireModifier

Le village se situe aux confins de l'ancien comté de Gruyère, dépendant de la maison de Savoie, dans l'arrondissement administratif du Haut-Simmental-Gessenay.

En 1947, Richard Nikolaus de Coudenhove-Kalergi fonde à Gstaad l'Union Parlementaire européenne.

GéographieModifier

PopulationModifier

Avec 3 200 habitants, Gstaad représente une fraction importante de la population de Saanen, qui en compte presque 7 000.

ReliefModifier

Gstaad est situé à 1 050 mètres.

Structure urbaineModifier

Le village a deux églises : l'église protestante dans la rue principale et l'église catholique, consacrée à Saint-Joseph, à proximité.

Depuis 1998, les rues du centre sont devenues piétonnières.

Transports et communicationsModifier

Gstaad est desservie par :

La station touristiqueModifier

 
Promenade Gstaad

Une station de l'élite fortunéeModifier

Gstaad compte plusieurs hôtels « 5 étoiles » : Alpina Gstaad, Gstaad Palace, Grand Hotel Park, Grand Bellevue, Ultima Gstaad Hotel, Spa & Residences.

On y trouve de nombreuses boutiques de haute-couture ou de joaillerie haut-de-gamme, et plusieurs banques internationales y ont une représentation.

Plusieurs chalets servant de résidences secondaires à des familles fortunées ont été conçus par des architectes de renom.

Les domaines skiablesModifier

Gstaad se trouve dans un domaine skiable discontinu de basse et moyenne altitude — à l'exception de la partie Glacier 3000 — qui comprend les pistes de ski de plusieurs sous-domaines reliés entre eux par la route, pour certains aussi skis aux pieds :

  • le domaine le plus vaste est à Zweisimmen (à 16 km au nord-est de Gstaad), relié skis aux pieds avec Sankt Stephan, Saanenmöser et Schönried, pour arriver jusqu'à 6 km au nord de Gstaad pour certaines pistes ;
  • Rellerli est situé à 6 km au nord de Gstaad. Le départ de la remontée mécanique principale s'effectue de l'autre côté de la route qui rejoint Zweisimmen. Ce domaine fait face à la partie la plus excentrée du domaine de Zweisimmen.
  • Château-d'Œx est situé à 15 km à l'ouest de Gstaad ;
  • Glacier 3000 est situé à 18 km au sud-ouest de Gstaad, sur la station des Diablerets, au niveau du col du Pillon. Sur le versant bernois du col, un téléphérique rejoint ce domaine depuis le village de Reusch ;
  • Gsteig est le plus petit sous-domaine, situé à 10 km de Gstaad, le long de la route menant de Gstaad à Glacier 3000. Du fait de sa proximité avec le glacier, le cadre environnant est nettement plus alpin. Il comporte un unique téléski, et deux courtes pistes - 1 rouge et 1 bleue, accessibles depuis le petit parking du camping.
  • Lauenen est un petit sous-domaine, situé à 7 km au sud-est de Gstaad. Il est équipé d'un téléski qui dessert deux pistes.

Les sous-domaines accessibles directement depuis le village de Gstaad sont, quant à eux :

Eggli-Saanen-Rougemont

 
Remontée mécanique à Chalberhöni

Il s'agit du plus vaste sous-domaine accessible depuis Gstaad même. Il est situé en partie sur le territoire des communes de Saanen et Rougemont. Une télécabine 4-places construite en 1983 part depuis un parking gratuit (1 050 m) non loin de celui du sous-domaine de Wispile, pour rejoindre Eggli à 1 557 m d'altitude. Une zone avec piste pour débutants y est aménagée. De là, il est possible d'emprunter la piste rouge pour rejoindre Gstaad, ou une longue bleue rejoignant Saanen (1 010 m). La remontée s'effectuant avec un télésiège 4-places débrayable construit en 2000. Il est nécessaire de prendre un téléski, puis une piste bleue jusqu'au lieu-dit Chalberhöni (1 334 m) pour atteindre le domaine skiable de Rougemont. De là part un télésiège 4-places débrayable construit en 2005, en direction des Gouilles (2 016 m). Un téléphérique 8-places construit en 1961 rejoint La Videmanette et le sommet de la télécabine 8-places provenant de Rougemont. Celle-ci, construite en 2010, suit une ligne située dans un cadre sauvage éloigné de la longue piste de retour en vallée. Il est possible de voir, en 2016, les restes d'une gare de l'ancienne remontée mécanique. Ce sous-domaine est situé entre 968 m et 2 152 m d'altitude, soit le point culminant du secteur 1 - soit l'offre forfaitaire principale de Gstaad-Zweisimmen. Il y a au total 1 noire, 4 rouges et 7 bleues.

Wispile

Ce sous-domaine est desservi principalement par une télécabine de quatre places en deux tronçons, construite en 1988, qui part depuis le parking gratuit situé le long de la route menant aux Diablerets. La télécabine permet d'accéder à toutes les pistes, hormis celle du sommet desservie par un court téléski pour débutants, qui rajoute 29 m de dénivelé. Une partie des quelques pistes est constituée de routes resserrées. La piste noire partant du sommet de la télécabine à 1 911m, peut ne pas être damée à la suite d'une récente chute de neige. Toutefois la pratique du ski hors piste peut être dangereuse par certains endroits où les barbelés pour le bétail ne sont pas enlevés en hiver. Seule la partie basse est enneigeable artificiellement. Le domaine est situé entre 1 050 et 1 949 m. Deux téléskis complètent les équipements sur la partie basse. Il y a une piste noire, une rouge, et quatre courtes bleues.

Wasserngrat

Jusqu'à neuf ans, les enfants peuvent emprunter gratuitement les remontées mécaniques de la région.

Événements sportifs et culturels récurrentsModifier

Plusieurs événements internationaux se déroulent tous les ans à Gstaad :

 
Tournoi de beachvolley à Gstaad
  • « Les Sommets musicaux de Gstaad », festival de musique classique en hiver[4] ;
  • « FIVB Beach Volleyball SWATCH World Tour - 1to1 energy Grand Slam », tournoi de beachvolley ;
  • « J. Safra Sarasin Swiss Open Gstaad », tournoi international masculin de tennis ;
  • « Ladies Championship Gstaad », tournoi international féminin de tennis
  • « Hublot Polo Gold Cup », Le tournoi de polo;
  • « Le Menuhin Festival Gstaad », festival de musique classique en été ;
  • La « Country Night Gstaad » ;
  • Le « New Year Musique Festival de Gstaad » organisé par la princesse Caroline Murat ;
  • La « Gstaad Promenade Party » en septembre ;
  • La Gstaad Classic, voitures anciennes ;
  • La semaine du Rosey en février, rendez-vous des grandes fortunes internationales ;
  • Le Bergkönig, course de vélos vintage se déroulant fin août ;
  • La Glacier 3000 Run, course de montagne[5].

Personnalités liées au villageModifier

  • Dans son roman Un dimanche à la montagne, l’écrivain Daniel de Roulet avoue qu’il a incendié le chalet d’Axel Springer à Gstaad, le [6].
  • En fuite pour échapper à une peine de dix ans de prison pour crime contre l'humanité, l'ancien ministre français Maurice Papon a été arrêté dans un hôtel de Gstaad le [7].
  • Andréa Casiraghi, fils de la princesse Caroline de Monaco, et Tatiana Santo Domingo se sont mariés religieusement à Gstaad le [8].

Gstaad au cinéma et à la télévisionModifier

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le ).
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le )
  3. Prononciation en haut allemand standardisé retranscrite selon la norme API.
  4. « Sommets Musicaux de Gstaad – Un festival musical hivernal pour célébrer la musique de la manière la plus exigeante qui soit », sur www.sommetsmusicaux.ch (consulté le )
  5. « Des coureurs d’élite internationaux à Glacier 3000 », sur Running Romand, (consulté le )
  6. Le roman d'un terroriste égotiste - Le Temps, 4 mars 2006
  7. Fin de partie pour Papon - L’Humanité, 23 octobre 1999
  8. [1]

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :