Discussion:Maurice Ravel

Ajouter une discussion
Discussions actives
Autres discussions [liste]

Taxi ?Modifier

Ravel n'a jamais fait d'accident de taxi ! Ou avez vu ca ?

Le site [1] parle d'un accident d'automobile (mais pas de taxi). Effectivement je ne retrouve cette notion de taxi que sur [2]. Je regarderai dans mes bouquins plus tard pour plus de précision. Il semble cependant que l'affection cérébrale qui causa sa mort ne soit peut être pas en rapport direct avec l'accident.Nguyenld 3 août 2005 à 13:36 (CEST)
D'après un survol des références, il semble qu'il y ait débat sur ce point, ce qui n'est pas étonnant. DelTree 19 février 2006 à 21:14 (CET)
Ici une étude historique et médicale [3] qui parle bien de taxi Nguyenld 3 août 2005 à 13:40 (CEST)
Je ne vois pas mention d'un taxi sur [4], mais seulement sur [5]. Les 3 références situent l'accident en 1932 et non en 1935, [6] donne la date exacte du 8 octobre 1932. DelTree 19 février 2006 à 20:36 (CET)
Mme Denise Claisse, professeur d'histoire de la musique à l'académie d'Aix-Marseille à évoqué récemment dans un de ses cours sur la vie de Ravel, un accident dont il a été victime près de Verdun en 1916, avec le camion militaire qu'il conduisait et qu'il appelait familièrement " Adélaïde".Maurice47 (d) 21 avril 2012 à 21:19 (CEST)

Licence inconnueModifier

: est une image de licence inconnueModifier

  [[|50px|]] Bonjour,

Une image que tu as importée sur Wikipédia, :, ne comporte aucune indication de licence. Merci de lire Aide:Quelle licence utiliser ? et de définir une licence appropriée pour cette image.

Elle sera supprimée dans les 7 jours si une licence correcte n'est pas définie. Merci de faire le nécessaire ou de remplacer cette image par une compatible avec les règles de Wikipédia.

La Cigale 14 avril 2006 à 08:09 (CEST)


Je trouve le paragraphe suivant (extrait de l'article) contestable dans son parti pris : Avec Ravel disparaissait le dernier représentant d'une lignée de musiciens qui avaient su renouveler l'écriture musicale sans jamais renoncer aux principes hérités du classicisme. Par-là même, le dernier compositeur dont l'œuvre entière, toujours novatrice et jamais rétrograde, ait une portée universelle.

Merci de signer vos commentaires. --Kokin 2 juin 2006 à 16:45 (CEST)

Je ne voit là rien vraiment de contestable même si l'article s'est sans doute mal exprimé . Nommez-moi un seul compositeur , après lui , ayant intégré les avançées de la musique tout en restant écoutable pour une majorité de gens (ce qui n'est manifestement pas le cas de Schönberg) ? Même le classiciste le plus frileux n'est pas choqué à l'écoute de Ravel , bien que celui-ci s'autorise de nombreuses audaces harmoniques . Alexander Doria 8 février 2007 à 22:08 (CET)

BiographieModifier

Bonsoir, je viens de lire l'analyse de l"Heure espagnole par Catherine Scholler sur le site forumopera.com .

Je suis heureux de constater qu'elle y reprend l'idée d'une influence hispanique dans l'enfance de Ravel, non-pas parce qu'il est né au pays basque, mais simplement parce que sa mère lui a chanté moult berceuses hispaniques ou basques dans sa prime enfance et qu'on ne saurait nier, en 2009, l'influence que pourrait avoir, même de façon inconsciente, l'environnement infantile et encore plus spécifiquement maternel sur la pensée d'un adulte. Je cite : "Espagne vécue, sucée au lait maternel".

Il semble toujours de bon ton de ricaner sur ceux qui citent l'influence basque sur la jeunesse de Ravel en rappelant qu'il est devenu parisien alors qu'il tétait encore ; c'est oublier que sa mère est bel et bien restée basque et descendante d'une vieille famille espagnole malgré ce déménagement.

Suite au visionnage d'un très intéressant documentaire sur Arte où on citait cette influence maternelle, je m'étais permis un modeste ajout dans Wikipédia, d'où il a été supprimé. C'était mon premier ajout et je ne voyait pas comment citer en source une émission de télévision et dépétrer tout les problème de droits qui pouvait en résulter. L'esprit de Wikipédia est de refleter les idées communément admises, et, malgré les évidences neurologique et psychanalitique d'une telle influence, paradoxalement elles-même communément admises, le commun des musicologues s'en tient à la migration précoce vers Paris coupant tout lien avec sa terre natale.

Merci Mme Scholler pour ce léger réconfort.

Gozer 3 juillet 2009 à 00:58 (CET)

Le cygne de RavelModifier

Professeur d'écriture musicale au CNR de Rennes, j'ai découvert une chose incroyable sur Maurice Ravel : il a caché dans son oeuvre le nom et le prénom d'une femme. Un mémoire de master, un livre, un site internet, des conférences sont les premiers pas que j'ai décidé de faire dans la révélation de cela. J'ai ajouté un lien vers mon site sur la page wikipedia, car les nombreuses citations, de livres souvent épuisés, me semblent intéressantes pour comprendre le véritable caractère de Ravel, qu'on me croie ou non. Comme cette découverte est complètement inattendue, on me reproche parfois de l'avoir inventée, ce qui ne me touche pas puisque ce que j'ai trouvé dans la musique, convaincant en soi, fut confirmé par des recherches biographiques poussées (presse, littérature de l'époque, journaux intimes de Vines, Mme de Saint-Marceaux, Vuillard...). On me reproche aussi parfois (sur le forum de discussion sur lequel j'ai parlé de ma découverte) de faire de la publicité pour mon livre. Il est vrai que je suis content qu'un éditeur se soit intéressé à cette histoire mais l'histoire elle-même dépasse évidemment la présentation que j'en ai faite et mérite d'être divulguée. Je pense que wikipedia pourrait être un lieu possible pour le début d'une réflexion sur ma découverte mais comment concillier la nouveauté d'une découverte et l'esprit encyclopédique de Wikipedia ? Dois-je attendre d'avoir publié tout mon travail (ce qui ne peut se faire avant la soutenance de mon Master pour la partie musicologique) ? Ou alors est-ce possible de révéler une partie de ma découverte (les thèmes cachés transcrivant le nom et le prénom par exemple) afin que d'autres puissent chercher, confirmer ou contredire ma thèse ? Ou encore de laisser les choses comme cela est actuellement : un lien renvoyant vers mon site, ce qui "externalise" en quelque sort la discussion, et , si je me mets à la place de quelqu'un qui ne sait pas ce que j'ai trouvé, le risque de présenter une "fausse" découverte ?

Bonjour. J'ignore si vous êtes ou non monsieur David Lamaze, mais je porte personnellement de l'intérêt à votre recherche, d'autant que Ravel est au centre de mes passions depuis maintenant quatre ans. Malgré tout, je ne pense pas que Wikipédia soit le lieu approprié pour exposer votre thèse. Reportez-vous à la page Wikipédia qui stipule bien que « Wikipédia n'a pas pour objectif de présenter des informations inédites. Comme pour les encyclopédies classiques, son ambition se limite à exposer des connaissances déjà établies et reconnues. Les travaux personnels ou originaux n'ont pas leur place dans Wikipédia. Ils sont donc effacés, sans que cela constitue une prise de position sur leur pertinence ou leur caractère erroné ». Le règlement à ce sujet est détaillé sur Wikipédia:Travaux inédits. Dans l'attente de la publication de vos résultats et de la confirmation de leur validité, on peut tout au plus évoquer la possibilité de cette révélation, au conditionnel, dans l'article. Je vous invite à vous exprimer sur cette page de discussion ou sur la page Wikipédia:Legifer pour en discuter avec d'autres wikipédiens. Bien cordialement, Kokin 28 décembre 2006 à 14:45 (CET)
Merci, j'ai bien lu la page que vous m'avez conseillée et je comprends que Wikipedia n'est pas le lieu pour exposer des travaux inédits. Je pense que le mieux est de laisser le lien vers mon site qui externalise le "risque" de la présentation d'un théorie nouvelle sans empêcher complètement qu'elle soit connue et développée. Comme je devrais soutenir cette année un Master sur ce sujet, je pourrais bientôt(fièrement, je l'espère) faire état des commentaires de mon jury ! Pensez-vous que je puisse faire état, dans le texte suivant le lien vers mon site le coeurdelhorloge.com, du sujet de ma recherche (deux groupes de notes récurrents transcrivants un nom et un prénom) ? Peut-être puis-je formuler la chose diplomatiquement en l'appelant "théorie" ou "piste de recherche"...Zimmm

Ravel se démasqueModifier

Je trouve ce titre bien trop présomptueux. Au vu des travaux que je vais publier cette année, je crois pouvoir affirmer que Ravel ne s'est démasqué ni à cette période ni après. Personne n'a d'idée moins... journalistique ?

Hier, en passant, j'ai changé en 1918–1928 : La fin des "Sortilèges"… ça me parait moins bien aujourd'hui. Pas hésiter à rv ou à changer. — Hautbois [caqueter] 12 septembre 2007 à 10:48 (CEST)
Il faut croire que le style journalistique est une manie chez les biographes de Ravel, car j'ai régulièrement rencontré les termes « masques » et « démasquer » concernant son évolution après la guerre. Ça m'amuse d'ailleurs qu'on s'offusque devant cette figure de style, qui n'est en aucun cas synonyme de transformation ni même de renoncement dans le tempérament du musicien. Mais bon, puisque ce titre déplaît à pas mal de monde, pas de problème, changeons-le. Je propose « dépouillement » puisque Ravel lui-même qualifiait l'évolution de son style durant cette période. Si vous avez d'autres propositions monsieur Zimmm... (j'attends avec impatience la publication de vos travaux, croyez-vous que Ravel aurait également composé en secret une Misia Solemnis  ) ? Cordialement, Kokin 12 septembre 2007 à 15:03 (CEST)


Dépouillement me convient bien. Pour la publication, je viens de finir l'essai (environ 250 pages)je le fais relire et essaye de le faire publier pour l'offrir à quelqu'un dont c'est bientôt l'anniversaire... de la résurrection; car la mort de l'homme invisible est la résurrection de l'artiste, n'est-ce pas (Ros.)... Pour la Misia solemnis, je ne sais pas. J'ai cru voir une fiche à la BN faisant état de la présence de Ravel dans un recueil d'orgue. N'ayant pas poussé plus loin, je mets ceci, pour l'instant, sur le compte d'un homonyme mal intentionné. Zimmm 22/9/07

Ce n'est pas un coup d'un homonyme mal intentionné, c'est juste moi qui faisais un jeu de mots, je croyais que vous comprendriez. Kokin 2 octobre 2007 à 19:56 (CEST)

Bien sûr,j'avais saisi. Mais il se trouve que je sortais de la BN quand je l'ai lu, et ça m'a rappelé cette notice que je ne me suis pas expliqué : Ravel étant connu pour n'avoir rien écrit de liturgique. Qu'il ait composé une Misia solemnis, pour moi, ne fait aucun doute, et il s'agit de son oeuvre entier ! J'ai fini la rédaction et fait relire mon travail. Claude-Henri Joubert m'a déjà fait part de son appréciation positive de mon ouvrage. Je cherche à la faire publier et j'attends les autorisations des ayant-droit... et d'autres commentaires de gens compétents. Zimmmm 4 oct 2007


"j'attends avec impatience la publication de vos travaux" Et bien ça y est. C'est publié. Moi, ça me soulage, et me permet de me consacrer à Misia (pour ma thèse). J'avoue que je trouve ça un peu cocasse que vous ayez créé une rubrique "anecdotes" pour une chose est (me paraît être, si vous voulez) si cruciale dans la psychologie et dans la musique de Ravel... Mais bon... --195.6.238.98 (d) 6 décembre 2008 à 10:42 (CET)

Il n'y a rien de cocasse et je ne voulais absolument pas vous vexer. La phrase concernant Misia a sans doute plus sa place à la fin du paragraphe Montfort l'Amaury au moment où est évoquée la vie sentimentale du compositeur. Mais la croisière et le tourbillon de la mort me semblent anecdotiques dans une biographie qui doit être aussi synthétique que possible. J'opère les changements : dites-moi ce que vous en pensez. Bon courage pour votre thèse et cordialement, Kokin (d) 18 décembre 2008 à 23:54 (CET)

C'est très bien comme ça. --Zimmm (d) 23 janvier 2009 à 22:06 (CET)

Droits d'auteurModifier

  • Au   Canada, au   Japon et dans les pays observant un délai de 50 ans post mortem[· 1], les œuvres de Ravel sont tombées dans le domaine public le 1er janvier 1988.
  • Aux   États-Unis, les œuvres de Ravel publiées avant 1923 sont tombées dans le domaine public ; celles publiées à partir de 1923 (et jusqu'en 1977) sont (très probablement) protégées durant 95 ans après leur date de publication[· 2].
  • Dans l'  Union européenne et dans les pays observant un délai de 70 ans post mortem, les œuvres de Ravel sont tombées dans le domaine public le 1er janvier 2008[· 3].
  • Cependant, en   France, les œuvres musicales de Ravel publiées avant 1921 sont protégées jusqu'en octobre 2022 ; celles publiées de 1921 à 1947 jusqu'en mai 2016 ; celles publiées à partir de 1948 (p. ex. la Sonate posthume) sont tombées dans le domaine public le 1er janvier 2008[· 4].

Ces indications valent pour les œuvres dont Ravel est le seul auteur ; pour la musique vocale il convient de vérifier aussi le statut de l'auteur du texte.

Article de qualitéModifier

Comment un article truffé de jugements de valeur peut-il être de qualité ??? Ex : « Son œuvre, fruit d'une recherche obstinée de perfection... »

Personnellement, cela de ne me choque absolument pas... Cette phrase n'est pas un jugement de valeur, c'est simplement la vérité ! Ravel était obsédé par l'idée de perfection, et il a mis tout en oeuvre, sans relache, pour l'atteindre. --M.B. (d) 17 juin 2009 à 20:48 (CEST)
« C'est simplement la vérité ! » sic... Adieu principe de neutralité... 90.54.241.192 (d) 18 juin 2009 à 13:52 (CEST)
Il y aurait jugement de valeur s'il était écrit "Son oeuvre est parfaite". Or, il est ici écrit "fruit d'une recherche de perfection". Après, si d'autres peuvent donner leur avis, il est bienvenu. --M.B. (d) 18 juin 2009 à 14:16 (CEST)
Je t'invite à lire l'article, qui est truffé de références. La « recherche obstinée de perfection » qui te gêne est sourcée un peu plus bas, et par le compositeur lui-même : « Je me refuse simplement mais absolument à confondre la conscience de l’artiste, qui est une chose, avec sa sincérité, qui en est une autre [...]. Mon objectif est donc la perfection technique. Je puis y tendre sans cesse, puisque je suis assuré de ne jamais l’atteindre. L’important est d’en approcher toujours davantage. ». J'ajoute (mais c'est aussi dans l'article) que ce perfectionnisme obstiné a valu à Ravel les foudres de certains critiques, et ne constitue donc pas un a priori favorable. Enfin, merci de signer tes commentaires, je préfère m'adresser à une personne qu'à un numéro. Cordialement, Kokin (d) 19 juin 2009 à 19:22 (CEST)
Je partage tout à fait l'avis de kokin sur le perfectionnisme de Ravel. C'est d'ailleurs pour cette raison que l'oeuvre de Ravel est modeste quand au nombre de ses opus.Maurice47 (d) 22 avril 2012 à 17:52 (CEST)

SexualitéModifier

Ravel figure dans Michel Larivière, Homosexuels et bisexuels célèbres : Le Dictionnaire. L'auteur se base sur des propos tenus par Henri Sauguet.

Le critique Tim Ashley note : "Ravel - who may have been gay though we actually know next to nothing about his sexuality - carefully chose three of Klingsor's less overtly sexual poems and set them hot off the press, as it were. Where Klingsor often leaves the sex of his narrator open to the reader's imagination, Ravel specifically chooses a mezzo-soprano, who consequently becomes identified with Shéhérazade herself.

Ravel introduces Klingsor's "jeune étranger" for the only time, watching him refuse a woman's offer of a glass of wine before passing on his way with his "languid and feminine gait". Ravel quotes his own String Quartet during the song; critics have always wondered whether this is the closest Ravel ever got to coming out of the closet, but we will never know for certain. Ravel's sexuality, remains, like his evocation of Asia, a secret world glimpsed from a distance." (ref : Ashley, Tim (20 August 2005). ""Eastern promise"". The Guardian - London)

Et que doit-on en déduire ? Déjà, qu’on puisse établir une classification des gens selon leurs préférences sexuelles, comme le fait ce « dictionnaire », me fait éprouver à titre personnel un certain malaise. Et cet auteur déduit l’homosexualité de Ravel du seul fait qu’il ait choisi de mettre en musique L’indifférent de Klingsor ? La préciosité, au début du XXe siècle, n’était pas l'apanage de Ravel. Vingt ans plus tard il a mis en musique le poème Nahandove d’Évariste Parny. Quelles conclusions faut-il en tirer ? Ces « analyses » sont bien superficielles. Kokin (discuter) 6 avril 2015 à 14:16 (CEST)

Ravel à Lyons-la ForêtModifier

Je vous signale l'ouvrage Ravel à Lyons-la-Forêt de Geneviève Bailly édité en octobre 2012 par les éditions Freylin avec une préface du chef d'orchestre Oswald Sallaberger. Celui-ci n'est pas mentionné dans la page de Wikipédia consacrée à Maurice Ravel. En voici l'argumentaire :

Ravel à Lyons-la-Forêt, de Geneviève Bailly, évoque pour la première fois l’attachement du célèbre musicien pour l’un des plus beaux villages de France situé dans l’Eure à 100 kilomètres de Paris. Maurice Ravel y fit de nombreux séjours entre 1917 et 1922, y composant Le Tombeau de Couperin et y orchestrant les Tableaux d’une exposition de Moussorgski.

Richement illustré, Ravel à Lyons-la-Forêt, offre également des vues inédites du «Frêne», maison de style «Deauville» en vogue dans les années 1900, où vécut Ravel lors de ses séjours lyonsais.

Geneviève Bailly habite à Lyons-la-Forêt l’ancien «studio» de Roland-Manuel, charmante dépendance du «Frêne», dans laquelle Ravel se retirait pour plus de solitude. Très attachée au souvenir du compositeur, Geneviève Bailly avait depuis de longues années le désir de lui consacrer un ouvrage de référence.

Né en 1966 à Innsbruck dans le Tyrol autrichien, Oswald Sallaberger fut élève de Sándor Végh, Pierre Boulez, Claudio Abbado et Michael Gielen. Il est le fondateur de l’Orchestre de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie qu’il a créé en 1998. Parallèlement à une carrière internationale comme chef d’orchestre du grand répertoire symphonique et lyrique et comme violoniste, il est engagé dans un projet personnel « La Maison illuminée » qui a pour vocation d’éveiller le plus grand nombre, et notamment les plus jeunes, à l’émotion musicale.

Parution : octobre 2012 - Broché cousu avec rabats - 96 pages - 14 pages d’illustrations - Format fini : 120 mm x 185 mm - ISBN : 2-9530386-1-3 - Prix : 10 € 92.152.241.207 (d) 10 février 2013 à 11:15 (CET)

Ravel dans le domaine public ?Modifier

Selon Isabelle Sivan avocate spécialisée dans le droit d'auteur l’œuvre de Ravel tombe dans le domaine public exactement le 2 mai 2016 (et non en 2008), dixit I. Savan le 20 février 2012 ici [7]. La question n'est pas encore tout à fait tranchée... Littlejazzman (d) 26 juin 2013 à 17:08 (CEST)

Voir Prorogations de guerre#Exception au régime général européen, elle a mal lu les arrêts de la cour de cassation. Cordialement, Biem (d) 26 juin 2013 à 18:21 (CEST)

La date du 2 mai 2016 est exacte. En effet, l'arrêt de la cour de cassation rappelle que la durée de 70 ans couvre les prolongations pour guerre SAUF SI UNE DURÉE SUPÉRIEURE AVAIT COMMENCÉ A COURIR AU 1ER JUILLET 1995. Or au 1er juillet 1995, l’œuvre de Ravel était encore protégée avec l'ancienne durée de 50 ans + 8 ans et 125 jours débutant le 1er janvier 1938. En outre, la loi Lang de 1985 avait déjà prolongé la durée de base à 70 ans pour les compositeurs de musique et donc déjà fixé l'échéance à 2016 pour Ravel. M. Lemoine va donc pouvoir continuer à s'enrichir ... --82.238.216.13 (discuter) 8 janvier 2014 à 17:30 (CET)

Non. Voir Prorogations de guerre#Effet de la codification de 1992 : « la loi 92-597 a précisé que les prorogations étaient calculées sur « Les droits accordés par la loi du 14 juillet 1866 », c'est-à-dire sur la base d'une durée normale de cinquante ans » - ceci en 1992. Donc, en 1995, date mentionnée par la cour de cassation, il n'y avait plus de durée supplémentaire par rapport aux 70 ans. C'est ce qui est signalé dans l'article susmentionné, à Prorogations de guerre#Exception au régime général européen : « au 1er juillet 1995, date de référence pour apprécier l'existence d'un délai supérieur, ce régime n'existait plus depuis trois ans [...] sauf à démontrer que la prorogation avait été maintenue au titre du « droit acquis », mais la possibilité d'une telle superposition est écartée explicitement par les attendus de l'arrêt concernant Claude Monet » Cordialement, Biem (discuter) 8 janvier 2014 à 19:33 (CET)
Si. C'est longuement expliqué sur la PDD de Boléro. --La femme de menage (discuter) 2 janvier 2016 à 15:50 (CET)

Relecture post-labelModifier

Bonjour. Dans le cadre du projet:Après label et du fait de la date anniversaire de sa labellisation, j'ai relu l'article. J'ai fait quelques modifications comme mettre les alternatives textuelles aux images, enlevé les « clichés BnF » des légendes des images, et les mots « source » des références. Ce qui serait également bien de faire, ce serait de mettre les modèles {{Ouvrage}}, {{Article}} et {{harvsp}} pour la bibliographie et les références. Pour rester dans les sources 13, 25, 36, 42, 52 et 66 sont des liens morts. Je trouve qu'il y a beaucoup (trop) de liens externes. Une demande de référence est demandée dans le chapitre « L’orchestrateur ». Pour moi, le reste est bon. TiboF® 26 juillet 2014 à 23:43 (CEST)

Exempté du service militaireModifier

On lit : "exempté de service militaire en raison de sa petite taille ". Les un mètre soixante et un n'ont certainement pas été une cause d'exemption à eux seuls. Constitution chétive peut-être, mais dans les circonstances de la guerre, on n'y croit pas trop. La raison véritable de l'exemption est ailleurs.

Pourtant cette information est dûment sourcée. Et « on » aimerait que les commentaires soient signés et datés. Merci. Kokin (discuter) 10 février 2016 à 12:58 (CET)

Le groupe des « Apaches » ?Modifier

Bonjour Kokin, et merci pour ce travail accompli depuis tant d'années. Juste une question : certaines biographies (vous en possédez sans doute), mentionne que vers 1905 Ravel forme avec Viñes, Fargue, et d'autres une sorte de groupe appelé "Les Apaches", auriez-vous donc la possibilité de le mentionner ici ? Cordialement, --5.51.235.39 (discuter) 23 avril 2016 à 12:08 (CEST)

Bonjour et merci beaucoup. Les Apaches sont déjà mentionnés, au début du paragraphe « un avenir prometteur ». Cordialement, Kokin (discuter) 23 avril 2016 à 12:52 (CEST)

RafraîchissementModifier

Bonjour,

Je commence aujourd'hui une relecture de l'article, pour le mettre en conformité avec les critères actuels de forme demandés pour un AdQ. De nombreux modèles ont évolué ou sont apparus depuis l'attribution du label en 2006.--Bien à vous et belle journée. Harrieta (d) 30 août 2016 à 08:47 (CEST)

Merci. --Fschwarzentruber (discuter) 2 septembre 2016 à 16:50 (CEST)

Description des tâches accomplies :

  • normalisation de la bibliographie afin de pouvoir l’utiliser dans les rappels et complément d’informations (en particulier, indication des références BnF) ;
  • classement entre notes et références, avec normalisation des modèles ;
  • élimination des espaces problématiques (espaces insécables) ;
  • harmonisation des modèles Siècle utilisés ;
  • précision des liens internes lorsque ceux-ci diffèrent du nom exact des articles référencés ;
  • reformulation des textes alternatifs des illustrations.

Le toilettage de forme est terminé.--Bien à vous et belle journée. Harrieta (d) 4 septembre 2016 à 16:46 (CEST)

La normalisation de la bibliographie, très bien, car elle permet d'utiliser le système sfn, aussi appelé références Harvard, pour les références. Mais cela a tout de même une conséquence négative : elle exige des noms d'auteurs. Or pour les deux ouvrages relatifs à la correspondance, Orenstein et Cornejo, ou bien on met ces noms comme auteurs, ce qui n'est pas exact, ou bien on met celui de Ravel, ce qui relève de la fiction. Ravel n'a jamais écrit un livre intitulé L'Intégrale ! Ni d'ailleurs les lettres reçues par lui… Il eut fallu pouvoir mettre pour le Cornejo : titre = Maurice Ravel, l'Intégrale, sous-titre = Correspondance, écrits et entretiens, et sans italiques : édition établie, présentée et annotée par Manuel Cornejo. Mais là, adieu au système sfn. J'ai donc finalement accepté, à contrecœur, une formulation harmonisée pour les deux mettant Ravel comme auteur.--Anglo-norman (discuter) 12 novembre 2018 à 12:29 (CET)
Paul Valéry n'a jamais écrit de livre intitulé Poésie perdue, c'est pourtant bien sous son nom qu'a été éditée cette compilation de poèmes en prose extraits de ses Cahiers, préfacée et richement commentée par Michel Jarrety, chez Gallimard... Ça me paraît rigoureusement logique. Même chose pour la Correspondance générale de Napoléon Bonaparte, chez Fayard, où commentaires et annexes abondent...
Il existe des notices bibliographiques qui font foi. Pour la BnF par exemple, les ouvrages sus-cités sont bien référencés au nom d'auteur de Maurice Ravel : [8] et [9]. Pour l'ouvrage le plus récent, dirigé par Manuel Cornejo, c'est aussi le cas chez l'éditeur. À titre de comparaison, un ouvrage de facture similaire, la Correspondance (1872 - 1918) de Debussy rassemblée par François Lesure et Denis Herlin (Gallimard, 2005), est bien référencée au nom d'auteur de Claude Debussy, que ce soit chez l'éditeur ou pour la BnF...
Quoi qu'il en soit ce problème me paraît annexe. Ce qui compte véritablement si on veut être intellectuellement honnête (et j'ai compris que c'était ta préoccupation essentielle  ) c'est de faire apparaître clairement le nom des directeurs d'ouvrage dans la bibliographie, ainsi que dans les références, ce qui est scrupuleusement le cas dans l'article. Cordialement, Kokin (discuter) 12 novembre 2018 à 17:20 (CET)

Proposition d'anecdote pour la page d'accueilModifier

Une proposition d'anecdote pour la section « Le Saviez-vous ? » de la page d'accueil, et basée sur cet article, a été proposée sur la page dédiée.
N'hésitez pas à apporter votre contribution sur la rédaction de l'anecdote, l'ajout de source dans l'article ou votre avis sur la proposition. La discussion est accessible ici.
Une fois l'anecdote acceptée ou refusée pour publication, la discussion est ensuite archivée .
(ceci est un message automatique du bot GhosterBot le 30 octobre 2019 à 12:16, sans bot flag)

Formulation non neutre à l'égard de l'engagement politique de M.Ravel durant la Première Guerre mondialeModifier

Bonjour, Je trouve ce passage :

"tandis que plusieurs musiciens de l'arrière tombaient dans les travers du nationalismeN 36, Ravel fit la démonstration de sa probité artistique en refusant, au risque de voir sa propre musique bannie des concerts, de prendre part à la Ligue nationale pour la défense de la musique française."

... très peu encyclopédique. Il y a clairement une prise de position de la part du rédacteur, les expressions "tombaient dans les travers" et "démonstration de sa probité artistique" me semblent problématiques. La première étant à mon sens la plus orientée et risquant de créer un faux-sens à la lecture de la seconde en suggérant qu'être artistiquement intègre, c'est ne pas s'engager auprès de la Ligue national pour la défense de la musique française.

Qu'en pensez-vous ?

--Léo Boudet (discuter) 5 décembre 2019 à 16:25 (CET)

Possible objet de confusionModifier

Bonjour, il faudrait à mon sens porter en en-tête la mention : {{confusion|Marcel Ravel}}. Marcellus R. (discuter) 26 avril 2020 à 14:43 (CEST)

Voir Ravel (homonymie). --Naouk (discuter) 26 avril 2020 à 15:07 (CEST)

2 mainsModifier

Bonjour, je suis pianiste et je connais quelques ouvrages de musique ; on ne dit jamais que telle oeuvre est écrite pour "piano 2 mains", c'est sous-entendu. Il faut écrire "piano" éventuellement "piano seul".--Arsinor (discuter) 16 janvier 2022 à 22:07 (CET)

Revenir à la page « Maurice Ravel ».