Ouvrir le menu principal

Concours Eurovision de la chanson 1996

concours de musique européen
Concours Eurovision de la chanson 1996
Illustration.
Dates
Finale 18 mai 1996
Retransmission
Lieu Oslo Spektrum
Oslo, Drapeau de la Norvège Norvège
Présentateur(s) Ingvild Bryn
Morten Harket
Directeur musical Frode Thingnæs
Superviseur exécutif Christine Marchal-Ortiz
Télédiffuseur hôte NRK
Ouverture Heaven's not for Saints
par Morten Harket
Entracte Beacon Burning, par l'Oslo Dance Ensemble
Participants
Nombre de participants 23
Débuts Aucun
Retour Drapeau : Estonie Estonie
Drapeau : Finlande Finlande
Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau : Slovaquie Slovaquie
Drapeau : Suisse Suisse
Retrait Drapeau : Allemagne Allemagne
Drapeau : Danemark Danemark
Drapeau : Hongrie Hongrie
Drapeau : Israël Israël
Drapeau : Russie Russie
Carte de participation.
  • Pays participants
  • Pays ne s'étant pas qualifiés lors de la présélection
  • Pays ayant participé dans le passé, mais pas en 1996
Résultat
Chanson gagnante The Voice
par Eimear Quinn
Drapeau : Irlande Irlande
Système de vote Chaque pays attribua 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses 10 chansons favorites.
Nul point Aucun

Le Concours Eurovision de la chanson 1996 fut la quarante-et-unième édition du concours. Il se déroula le samedi 18 mai 1996, à Oslo, en Norvège. Il fut remporté par l’Irlande, avec la chanson The Voice, interprétée par Eimear Quinn. La Norvège, pays hôte, termina deuxième et la Suède, troisième[1].

PrésélectionModifier

La question du nombre de pays candidats se posa avec encore plus d’acuité en 1996. Au total, trente pays souhaitèrent concourir, alors que l’UER limitait toujours à vingt-trois le nombre de places en finale. Le système de relégation, employé l’année précédente, fut mis de côté, notamment à la demande de l’Allemagne. En effet, le pays avait terminé à la dernière place de l’édition 1995 et aurait été immanquablement relégué en 1996[1].

L’UER décida d’en revenir à un système de présélection, option employée pour la première fois en 1993 avec Kvalifikacija za Millstreet. Seul le pays hôte, la Norvège, obtint une qualification automatique pour la finale. Les vingt-neuf autres pays durent passer par une présélection[2].

Cette présélection fut une présélection audio : il n’y eut d’elle aucune retransmission télévisée. Il n’y eut pas non plus de prestation des chansons, en direct, avec un orchestre. Les mercredi 27 et jeudi 28 mars 1996, le panel des jurys nationaux se réunit pour écouter les enregistrements des vingt-neuf morceaux en compétition. Ils attribuèrent leurs résultats selon la méthode traditionnelle, accordant 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à leurs dix chansons favorites. Les résultats furent transmis à l’UER, le jeudi 28 mars. Les noms des pays qualifiés furent révélés lors du tirage au sort des ordres de passage, le vendredi 29 mars 1996[3]. Initialement, les résultats détaillés ne devaient pas être publiés. Ils finirent cependant pas être révélés plus tard au grand public[2].

À l’issue de cette présélection, vingt-deux pays obtinrent leur qualification pour la finale et sept autres furent éliminés : l’Allemagne, le Danemark, la Hongrie, Israël, la Macédoine, la Roumanie et la Russie[1].

ControverseModifier

Cette méthode de présélection suscita immédiatement la controverse. Premièrement, sa procédure manquait de transparence : le vote demeurait secret et le grand public n’y avait aucun accès. Deuxièmement, elle s’avérait injuste pour certains pays qui se voyaient éliminés d’emblée, sans avoir eu la possibilité de présenter leur candidat à l’Europe et au monde, alors qu’ils avaient parfois organisé un processus de sélection interne, long et coûteux. Par conséquent, ce fut la seule fois où cette méthode de présélection fut employée. Le système des relégations fut réinstauré dès l’année suivante[2].

RésultatsModifier

Pays Artiste(s) Chanson Langue Place Points
  Allemagne Leon Planet of Blue Allemand 24 24
  Autriche George Nussbaumer Weil's dr guat got Vorarlbergeois 6 80
  Belgique Lisa del Bo Liefde is een kaartspel Néerlandais 12 45
  Bosnie-Herzégovine Amila Glamočak Za našu ljubav Bosnien 21 29
  Chypre Constantínos Christofórou Móno yia mas
(Μόνο για μας)
Grec 15 42
  Croatie Maja Blagdan Sveta ljubav Croate 19 30
  Danemark Dorthe Andersen & Martin Loft Kun med dig Danois 25 22
  Espagne Antonio Carbonell ¡Ay, qué deseo! Espagnol 14 43
  Estonie Maarja-Liis Ilus & Ivo Linna Kaelakee hääl Estonien 5 106
  Finlande Jasmine Niin kaunis on taivas Finnois 22 26
  France Dan Ar Braz & l'Héritage des Celtes Diwanit bugale Breton 11 55
  Grèce Mariana Efstratiou Emís foráme to himóna anixiátika
(Εμείς φοράμε tο χειμώνα ανοιξιάτικα)
Grec 12 45
  Hongrie Gjon Delhusa Fortuna Hongrois 23 26
  Irlande Eimear Quinn The Voice Anglais 2 198
  Islande Anna Mjöll Sjúbidú Islandais 10 59
  Israël Galit Bell Shalom Olam
(שלום עולם)
Hébreu 28 12
  Macédoine Kaliopi Samo ti
(Само ти)
Macédonien 26 14
  Malte Miriam Christine In a Woman's Heart Anglais 4 138
  Pays-Bas Maxine & Franklin Brown De eerste keer Néerlandais 9 63
  Pologne Kasia Kowalska Chcę znać swój grzech Polonais 15 42
  Portugal Lúcia Moniz O meu coração não tem cor Portugais 18 32
  Roumanie Monica Anghel & Sincron Rugă pentru pacea lumii Roumain 29 11
  Royaume-Uni Gina G Ooh Aah... Just a Little Bit Anglais 3 153
  Russie Andrej Kosinskij Ja eto ja
(Я это я)
Russe 26 14
  Slovaquie Marcel Palonder Kým nás máš Slovaque 17 36
  Slovénie Regina Dan najlepših sanj Slovène 19 30
  Suède One More Time Den vilda Suédois 1 227
  Suisse Kathy Leander Mon cœur l'aime Français 8 67
  Turquie Şebnem Paker Beçinsi mevsim Turc 7 69

Non-qualification de l’AllemagneModifier

Ce fut la seule et unique fois que l’Allemagne ne participa pas à une finale du concours[2]. Cette absence suscita un vif mécontentement dans le chef de la télévision publique allemande et ne manqua pas de poser un problème capital à l’UER. En effet, l’Allemagne était (et demeure toujours) le premier contributeur financier de l’Union et du concours. Le risque de pertes financières récurrentes et de diminutions d’audience conséquentes mènera finalement l’UER à créer un statut particulier pour ses cinq contributeurs principaux (l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie et le Royaume-Uni). Ceux-ci, connus désormais sous le nom de « Big Five », reçurent la garantie d’une place automatique en finale[4].

OrganisationModifier

La Norvège, qui avait remporté l'édition 1995, se chargea de l’organisation de l’édition 1996[1].

Pays participantsModifier

Vingt-trois pays participèrent à la finale du quarante-et-unième concours.

Ayant passé l’épreuve de la présélection, l’Estonie, la Finlande, les Pays-Bas, la Slovaquie et la Suisse firent leur retour. En revanche, l’Allemagne, le Danemark, la Hongrie, Israël et la Russie durent se retirer[2].

FormatModifier

Le concours eut lieu au Oslo Spektrum, à Oslo[2], salle omnisports inaugurée en 1990.

La scène consistait en un vaste podium de trois niveaux, aux contours irréguliers. Deux escaliers métalliques de part et d’autre permettaient d’y accéder. La décoration comportait un bandeau grillagé supporté par des piliers lumineux et surtout un vaste ensemble d’échafaudages et d’éléments métalliques mobiles. L’ensemble symbolisait un puits de pétrole, principale ressource naturelle de la Norvège.

Le programme dura près de trois heures et sept minutes.

L'orchestre fut dirigé par Frode Thingnæs. Il prit place à gauche de la scène.

Était présente dans la salle, la reine de Norvège, Sonja.

PrésentateursModifier

Les présentateurs de la soirée furent Ingvild Bryn et Morten Harket[2]. Ils s’exprimèrent principalement en norvégien et en anglais, plus rarement en français.

Morten Harket était le chanteur du groupe norvégien a-ha. Il hésita longuement avant d’accepter le rôle de présentateur et ne l’endossa qu’après avoir reçu l’assurance de pouvoir interpréter son nouveau single en ouverture[5].

OuvertureModifier

L’ouverture du concours débuta par une vidéo rappelant le passé viking et conquérant de la Norvège. La caméra montra ensuite des vues aériennes d’Oslo, la nuit.

Morten Harket apparut alors à l’écran et interpréta Heaven Is Not for Saints. À la fin de sa prestation, il salua l’orchestre et son dirigeant, Frode Thingnæs. Ingvild Bryn fit à son tour son entrée en scène et ensemble, ils firent les présentations d’usage. Ils saluèrent tous les pays participants dans leur langue nationale. Ils conclurent en mentionnant la procédure de présélection et en énumérant les pays non qualifiés.

Cartes postalesModifier

Les cartes postales étaient des vidéos comportant trois parties. Dans la première, les artistes étaient montrés chez eux, parmi leur famille et leurs amis. Dans la deuxième, étaient présentés de nombreux aspects de la Norvège contemporaine. Dans la troisième, apparaissait une personnalité officielle du pays participant qui souhaitait bonne chance à l’artiste, dans sa langue nationale.

Ordre Pays Personnalité Titre
01   Turquie Süleyman Demirel Président
02   Royaume-Uni Virginia Bottomley Secrétaire d’État au Patrimoine
03   Espagne Alberto Escudero Claramunt Ambassadeur en Norvège
04   Portugal António Guterres Premier Ministre
05   Chypre Glafkos Klerides Président
06   Malte Edward Fenech Adami Premier Ministre
07   Croatie Zlatko Mateša Premier Ministre
08   Autriche Elisabeth Gehrer Ministre fédérale de la Culture
09   Suisse Michel Coquoz Chargé d’affaires en Norvège
10   Grèce Caterína Dimaki Chargée d’affaires en Norvège
11   Estonie Tiit Vähi Premier Ministre
12   Norvège Gro Harlem Brundtland Premier Ministre
13   France Philippe Douste-Blazy Ministre de la Culture
14   Slovénie Milan Kučan Président
15   Pays-Bas Aad Nuis Secrétaire d’État à la Culture
16   Belgique Luc Van den Brande Premier Ministre flamand
17   Irlande John Bruton Premier Ministre
18   Finlande Riitta Uosukainen Présidente du Parlement
19   Islande Davíð Oddsson Premier Ministre
20   Pologne Aleksander Kwaśniewski Président
21   Bosnie-Herzégovine Alija Izetbegović Président
22   Slovaquie Vladimír Mečiar Premier Ministre
23   Suède Göran Persson Premier Ministre

ChansonsModifier

Vingt-trois chansons concoururent pour la victoire. Pour la toute première fois, chaque prestation bénéficia d’un effet numérique différent, visant à la mettre en valeur.

La représentant anglaise, Gina G, porta une robe métallique créée par Paco Rabanne. Cette robe était destinée à l’origine à Cher, qui la refusa. Gina G la reprit et la fit transformer en minijupe[6]. Sa chanson, Ooh Aah… Just a Little Bit, devint numéro un des ventes de disques au Royaume-Uni. Ce fut la première fois depuis Bucks Fizz en 1981, qu’un représentant anglais atteignit pareil résultat. De même, la chanson atteignit la douzième place dans les classements américains, la meilleure position jamais obtenue par une chanson représentant le Royaume-Uni au concours[7]. Ooh Aah… Just a Little Bit devint donc le plus grand succès commercial de l’édition 1996 et décrocha même une nomination aux Grammy Awards, au titre de « Best Dance Act »[2].

Le représentant autrichien, George Nussbaumer, était aveugle de naissance. Sa chanson, Weil’s dr guat got, fut la première chanson gospel à être présentée au concours[5].

La chanson irlandaise, The Voice, avait été composée par Brendan Graham. Celui-ci était déjà l’auteur de When (qui avait représenté l’Irlande en 1976 et terminé à la dixième place) et surtout de Rock 'n' Roll Kids (qui avait remporté la victoire en 1994, toujours pour l’Irlande)[8].

L’un de membres du groupe suédois One More Time, Peter Grönvall, était en réalité le fils de Benny Andersson, membre du groupe ABBA qui avait remporté la victoire en 1974[6].

Chefs d'orchestreModifier

EntracteModifier

Le spectacle d'entracte débuta par une vidéo montrant une norvégienne en costume traditionnel, chantant au sommet d’un pic enneigé. S’ensuivirent plusieurs morceaux, classiques ou contemporains, toujours interprétés par les artistes dans des paysages typiques de la Norvège.

La caméra revint ensuite sur la scène pour le ballet contemporain Beacon Burning, interprété par l'Oslo Danse Ensemble. Les danseurs furent accompagnés par des magiciens, des jongleurs et des cracheurs de feu. À la fin du ballet, la norvégienne de la vidéo apparut sur scène, pour conclure l’entracte par les mêmes notes sur lesquelles il avait débuté.

Blue roomModifier

Pour la première fois, la production recourut à une blue room pour la procédure de vote. Il s’agissait d’un espace vide, situé à droite de la scène et entièrement tapissé de bleu. Sa décoration et les effets visuels furent créés numériquement. Ce fut la toute première réalisation en réalité virtuelle de l’histoire du concours[2]. Le tableau de vote fut projeté en trois dimensions au centre. Les pays votant et leur porte-parole apparurent à gauche et à droite. Les seuls éléments matériels installés dans la blue room étaient deux pupitres, entre lesquels Ingvild Bryn fit un va-et-vient constant.

Green roomModifier

La blue room bénéficia d’un retour caméra direct et permanent avec la green room. Par conséquent, tous les candidats et les délégations apparurent à l’écran.

Alors qu’Ingvild Bryn dirigeait le vote, Morten Harket circulait parmi les artistes. Il intervint à deux reprises, dans la seconde partie du vote. Tout d’abord, il parla avec le représentant autrichien, George Nussbaumer, qui était au téléphone avec sa mère. Ensuite, il chanta Norwegian Wood avec la représentante irlandaise, Eimear Quinn.

VoteModifier

Le vote fut décidé entièrement par un panel de jurys nationaux. Chaque jury devait attribuer 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses dix chansons préférées. Les jurys furent contactés par satellite, selon l'ordre de passage des pays participants. Les points furent énoncés dans l’ordre ascendant, de un à douze[2].

Les membres des jurys ayant siégé durant la présélection ne furent pas autorisés à faire partie des jurys nationaux de la finale[3].

La porte-parole norvégienne fut la seule à ne pas être contactée par satellite : elle délivra les points du jury norvégien sur scène, depuis la blue room. Ce fut la première fois dans l’histoire du concours qu’un porte-parole apparut sur la scène du concours.

Le superviseur délégué sur place par l'UER fut Christine Marchal-Ortiz[2]. Elle fut la première femme à occuper cette fonction.

Après un flottement initial, la Croatie s’empara de la tête. Elle fut cependant dépassée, après le vote du jury suisse, par l’Irlande, qui mena ensuite le vote, jusqu’à la fin.

RésultatsModifier

Ce fut la septième victoire de l’Irlande au concours[9]. Ce fut sa quatrième victoire en cinq années, après 1992, 1993 et 1994.

L’Irlande battit ainsi son propre record de six victoires. À l’heure actuelle, le pays détient toujours le record du nombre de victoires au concours.

Eimear Quinn reçut le trophée de la victoire des mains des membres du groupe Secret Garden, gagnant de l’année précédente. Sa victoire fut plutôt mal accueillie par le public présent dans la salle et de nombreux spectateurs quittèrent leur place avant le début de sa reprise[7].

La Norvège demeure toujours le seul pays à avoir terminé à la deuxième place, sans recevoir aucun "douze points"[9]

Ordre Pays Langue Artiste(s) Chanson Place Points
01   Turquie Turc Şebnem Paker Beçinsi mevsim 12 57
02   Royaume-Uni Anglais Gina G Ooh Aah... Just a Little Bit 8 77
03   Espagne Espagnol Antonio Carbonell ¡Ay, qué deseo! 20 17
04   Portugal Portugais Lúcia Moniz O meu coração não tem cor 6 92
05   Chypre Grec Constantínos Christofórou Móno yia mas
(Μόνο για μας)
9 72
06   Malte Anglais Miriam Christine In a Woman's Heart 10 68
07   Croatie Croate Maja Blagdan Sveta ljubav 4 98
08   Autriche Vorarlbergeois George Nussbaumer Weil's dr guat got 10 68
09   Suisse Français Kathy Leander Mon cœur l'aime 16 22
10   Grèce Grec Mariana Efstratiou Emís foráme to himóna anixiátika
(Εμείς φοράμε tο χειμώνα ανοιξιάτικα)
14 36
11   Estonie Estonien Maarja-Liis Ilus & Ivo Linna Kaelakee hääl 5 94
12   Norvège Norvégien Elisabeth Andreassen I evighet 2 114
13   France Breton Dan Ar Braz & l'Héritage des Celtes Diwanit bugale 19 18
14   Slovénie Slovène Regina Dan najlepših sanj 21 16
15   Pays-Bas Néerlandais Maxine & Franklin Brown De eerste keer 7 78
16   Belgique Néerlandais Lisa del Bo Liefde is een kaartspel 16 22
17   Irlande Anglais Eimear Quinn The Voice 1 162
18   Finlande Finnois Jasmine Niin kaunis on taivas 23 9
19   Islande Islandais Anna Mjöll Sjúbidú 13 51
20   Pologne Polonais Kasia Kowalska Chcę znać swój grzech 15 31
21   Bosnie-Herzégovine Bosnien Amila Glamočak Za našu ljubav 22 13
22   Slovaquie Slovaque Marcel Palonder Kým nás máš 18 19
23   Suède Suédois One More Time Den vilda 3 100

Anciens participantsModifier

Artiste Pays Année(s) précédente(s)
Elisabeth Andreassen   Norvège 1982 (pour la Suède, comme membre de Chips), 1985 (comme membre de Bobbysocks, vainqueur), 1994
Mariana Efstratiou   Grèce 1989

Elisabeth Andreassen devient la troisième artiste féminine à avoir participé à quatre reprises au concours, à égalité avec Lys Assia qui a participé en 1956 avec 2 chansons, en 1957 et en 1958 et Sue Schell du trio Peter, Sue & Marc, ayant participé en 1971, 1976, 1979 et 1981. Elle demeure également l’artiste féminine la plus couronnée, ayant remporté le concours en 1985 et ayant terminé deuxième en 1996, sixième en 1994 et huitième en 1982.

Tableau des votesModifier

À l’issue de la procédure de vote, le tableau afficha des résultats incorrects. En effet, la porte-parole espagnole avait attribué les six points de l’Espagne, textuellement, à la « Holland » (la Hollande - en principe, en anglais, The Netherlands). Mais Ingvild Bryn et le scrutateur la comprirent mal et attribuèrent ces points à la Pologne (Poland, en anglais). L’erreur fut rectifiée après le Concours : les Pays-Bas furent promus à la septième place et le Royaume-Uni, rétrogradé à la huitième[7].

Points attribués
                                              Total
Pays Turquie   6 8 10 1 6 4 7 5 5 5 57
Royaume-Uni 3   12 1 6 7 3 4 2 8 12 3 4 6 6 77
Espagne   2 5 4 6 17
Portugal 5 2   12 10 1 10 5 12 5 6 6 3 10 1 4 92
Chypre 12 7 3   2 8 2 5 12 2 1 6 10 2 72
Malte 10 10   12 8 1 4 6 12 5 68
Croatie 8 4 5 10 8 7   1 1 6 7 3 5 4 6 5 2 10 5 1 98
Autriche 4 5 12   2 7 12 1 8 8 6 3 68
Suisse 3   2 4 2 4 4 3 22
Grèce 7 10 1 2   3 1 1 8 3 36
Estonie 10 4 7 5   8 1 8 3 2 12 12 10 12 94
Norvège 2 8 2 3 5 8 7 5   7 10 10 8 7 7 8 4 3 10 114
France 1 1 3 4   7 2 18
Slovénie 1 6   1 8 16
Pays-Bas 1 6 7 5 12 3 4 10 5   1 5 2 7 2 8 78
Belgique 5 12 2 1 2   22
Irlande 12 8 6 4 7 12 10 12 10 6 12 12 3   10 12 12 7 7 162
Finlande 2   7 9
Islande 3 6 6 3 8 5 6 10   3 1 51
Pologne 7 4 4 7   7 2 31
Bosnie-Herz. 6 3 3 1   13
Slovaquie 2 8 4 5   19
Suède 4 10 8 10 6 3 7 8 10 12 8 6 4 4   100
Le tableau suit l'ordre de passage des candidats.
  • Jury

Douze pointsModifier

TélédiffuseursModifier

Pays participants

Pays Télédiffuseur(s) Commentateur(s) Porte-parole
  Autriche ORF 1 Ernst Grissemann Martina Rupp
FM4 Stermann & Grissemann
  Belgique RTBF1 Jean-Pierre Hautier & Sandra Kim Anne Ploegaerts
RTBF La Première Alain Gerlache & Adrien Joveneau
BRTN TV1 Michel Follet & Johan Verstreken
BRTN Radio 2 Julien Put
  Bosnie-Herzégovine BHT Suad Bejtović Segmedina Srna
  Chypre RIK 1 Evi Papamichail Marios Skordis
CyBC Radio 2 Pavlos Pavlou
  Croatie HRT 2 Aleksandar Kostadinov Danijela Trbović
HR 2 Draginja Balaš
  Espagne TVE1 José Luis Uribarri Belén Fernández de Henestrosa
  Estonie Eesti Televisioon Jüri Pihel Annika Talvik
Raadio 2 Marko Reikop
  Finlande YLE TV1 Erkki Pohjanheimo & Sanna Kojo Solveig Herlin
YLE Radio 1 Aki Sirkesalo & Kati Bergman
  France France 2 Olivier Minne Laurent Broomhead
France Inter Laurent Boyer
  Grèce ET1 Dafni Bokota Niki Venega
ERA ERT1 Giorgos Mitropoulos
  Irlande RTÉ1 Pat Kenny Eileen Dunne
RTÉ Radio 1 Larry Gogan
  Islande Sjónvarpið Jakob Frímann Magnússon Svanhildur Konráðsdóttir
  Malte TVM Charles Saliba Ruth Amaira
  Norvège NRK1 Jostein Pedersen Ragnhild Sælthun Fjørtoft
NRK P1 Andreas Diesen
  Pays-Bas Nederland 1 Willem van Beusekom Marcha
Radio 2 Hijlco Span
  Pologne TVP 1 Dorota Osman Jan Chojnacki
  Portugal RTP1 Maria Margarida Gaspar Cristina Rocha
  Royaume-Uni BBC1 Terry Wogan Colin Berry
BBC Radio 2 Ken Bruce
  Slovaquie STV1 Juraj Čurný Alena Heribanová
  Slovénie SLO1 Miša Molk Mario Galunič
  Suède SVT1 Björn Kjellman Ulla Rundqvist
  Suisse TSR Pierre Grandjean Yves Ménestrier
SF DRS Sandra Studer
TSI Joanne Holder
  Turquie TRT TV1 Bülend Özveren Ömer Önder
TRT Radyo 3 Ümit Tunçağ

Pays non qualifiés

Pays Télédiffuseur(s) Commentateur(s)
  Allemagne Das Erste Ulf Ansorge
Deutschlandfunk Thomas Mohr
  Danemark DR TV Jørgen de Mylius
DR P3 Camilla Miehe-Renard
  Hongrie MTV2 István Vágó
  Israël Télévision Israélienne pas de commentateur
  Macédoine MTV 1 Vlado Janevski
  Russie RTR Vadim Dolgachev

RéférencesModifier

  1. a b c et d Kennedy O’Connor John, The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History, Londres, Carlton Books Limited, 2005, p. 144.
  2. a b c d e f g h i j k et l http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=311#About%20the%20show
  3. a et b http://www.eurovision.tv/page/news?id=111583&_t=recalling_irelands_record_seventh_win_in_1996
  4. Hautier Jean-Pierre, La folie de l’Eurovision, Bruxelles, Editions de l’Arbre, 2010, p.97.
  5. a et b Kennedy O’Connor John, op.cit., p.145.
  6. a et b Kennedy O'Connor John, op.cit., p.146.
  7. a b et c Kennedy O’Connor John, op.cit., p.147.
  8. Feddersen Jan & Lyttle Ivor, Congratulations. 50 Years of The Eurovision Song Contest. The Official DVD. 1981-2005, Copenhague, CMC Entertainement, 2005, p.8.
  9. a et b http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=311#Scoreboard