Ouvrir le menu principal

Concours Eurovision de la chanson 1995

concours de musique européen
Concours Eurovision de la chanson 1995
Illustration.
Dates
Finale 13 mai 1995
Retransmission
Lieu Point Theatre
Dublin, Drapeau de l'Irlande Irlande
Présentateur(s) Mary Kennedy
Directeur musical Noel Kelehan
Superviseur exécutif Christian Clausen
Télédiffuseur hôte RTÉ
Ouverture 40 ans de l'Eurovision
Entracte Lumen
Participants
Nombre de participants 23
Débuts Aucun
Retour Drapeau : Belgique Belgique
Drapeau : Danemark Danemark
Drapeau : Israël Israël
Drapeau : Slovénie Slovénie
Drapeau : Turquie Turquie
Retrait Drapeau : Estonie Estonie
Drapeau : Finlande Finlande
Drapeau : Lituanie Lituanie
Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau : Roumanie Roumanie
Drapeau : Slovaquie Slovaquie
Drapeau : Suisse Suisse
Carte de participation.
  • Pays participants
  • Pays ayant participé dans le passé, mais pas en 1995
Résultat
Chanson gagnante Nocturne
par Secret Garden
Drapeau : Norvège Norvège
Système de vote Chaque pays attribua 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses 10 chansons favorites.
Nul point Aucun

Le Concours Eurovision de la chanson 1995 fut la quarantième édition du concours. Il se déroula le samedi 13 mai 1995, à Dublin, en Irlande. Il fut remporté par la Norvège, avec la chanson Nocturne, interprétée par Secret Garden. L’Espagne termina deuxième et la Suède, troisième[1].

Sommaire

OrganisationModifier

L’Irlande, qui avait remporté l'édition 1994, se chargea de l’organisation de l’édition 1995[1].

Après avoir été le premier pays à remporter le concours trois années consécutives, l’Irlande devint le premier pays à l'organiser trois années consécutives. Et pour la première fois, le concours se tint pour la deuxième année d'affilée dans la même ville : Dublin[2].

Initialement, pourtant, la télévision publique irlandaise avait douté de sa capacité financière à organiser le concours une troisième fois de suite. La BBC s'était alors proposé, avançant l'idée d'une production commune avec la RTÉ, à Belfast. Les dirigeants de la télévision irlandaise repoussèrent l'idée et reçurent des crédits supplémentaires du gouvernement. Ils obtinrent parallèlement l'assurance de l'UER de ne pas avoir l'obligation d'organiser une quatrième fois le concours, en cas de nouvelle victoire[1].

Pays participantsModifier

Vingt-trois pays participèrent au quarantième concours.

L'UER réduisit à vingt-trois, le nombre de pays autorisés à participer, afin que la durée de retransmission ne dépasse pas les trois heures. Cela eut pour conséquence la relégation des pays ayant terminé aux sept dernières places de l'édition 1994 : l’Estonie, la Finlande, la Lituanie, les Pays-Bas, la Roumanie, la Slovaquie et la Suisse. Les cinq places ainsi libérées permirent aux pays relégués l'année précédente de faire leur retour, à savoir la Belgique, le Danemark, Israël, la Slovénie et la Turquie[2].

FormatModifier

Le concours eut à nouveau lieu au Point Theatre, à Dublin, première salle à l'accueillir deux années consécutives[2].

La scène avait la forme d'une flèche gigantesque, qui descendant du plafond, allait jusqu'au public. Cette flèche était flanquée de deux podiums secondaires, de forme rectangulaire et destinés aux musiciens et aux choristes. L'ensemble était de couleur sombre et bordé de bandeaux lumineux. Des variations étaient apportées par des jeux de lumière, des projections d'image, des lasers verts, des contrastes clair-obscur, ainsi que par la présence de divers mobiles métalliques, descendus des cintres.

Le programme dura près de deux heures et cinquante-et-une minutes.

L'orchestre fut dirigé par Noel Kelehan. Il prit place à droite de la scène.

La plupart des spectateurs avaient gagné leur entrée, grâce à un tirage au sort spécial, organisé par la loterie nationale irlandaise[3]. Étaient également présents dans la salle, Dana et Johnny Logan. La première avait remporté le concours en 1970 ; le second, en 1980, 1987 et 1992. Johnny Logan fêtait ce jour-là son anniversaire. Par conséquent, l'orchestre et le public lui jouèrent et chantèrent Happy Birthday to You.

PrésentatriceModifier

La présentatrice de la soirée fut Mary Kennedy[2]. Elle s’exprima en gaélique, en anglais et en français. Ce fut la dernière fois avant 2013 que le concours fut présenté par une seule et unique personne.

OuvertureModifier

L’ouverture du concours débuta par une vidéo touristique sur l'Irlande. Elle mêlait des images du passé et du présent, des traditions et de la modernité du pays. La caméra montra ensuite la salle, plongée dans la pénombre et un vaste écran, sur lequel étaient projetées des images des précédents vainqueurs du concours. S'ensuivit une seconde vidéo, en l'honneur des quarante ans de l'Eurovision. Il s'agissait d'un montage chronologique des différentes éditions, qui mit en avant les six victoires de l'Irlande.

La caméra revint sur l'écran géant qui se releva. Mary Kennedy fit alors son entrée. Elle descendit un escalier illuminé, alors que les voiles qui dissimulaient la scène étaient tirés en coulisse. Une fois Mary Kennedy arrivée en bas, l'escalier se souleva et disparut dans les cintres, révélant le podium dans une gerbe d'étincelles.

Mary Kennedy fit ensuite les présentations d'usage, disant en anglais : « Radio Telefís Éireann is pleased to welcome you, once again, to the Point Theatre in Dublin, for what's almost become the annual Eurovision Song Contest from Ireland! » Elle salua ensuite l'orchestre et Noel Kelehan et souhaita bonne chance à tous les participants.

Cartes postalesModifier

Les cartes postales étaient de courtes vidéos. Sur un fond surexposé et par écran éclaté, furent montrées des vues touristiques de l'Irlande et des participants, à la découverte de ses richesses culturelles.

ChansonsModifier

Vingt-trois chansons concoururent pour la victoire.

La chanson norvégienne, Nocturne, était pour le moins atypique : elle ne comportait qu'un refrain de vingt-quatre mots, chanté une fois au début et une fois à la fin, par Gunnhild Tvinnereim. L'essentiel du morceau consistait en un solo de la violoniste irlandaise Fionnuala Sherry. Cette dernière était la moitié féminine du duo Secret Garden. Son autre membre était l'auteur et compositeur norvégien Rolf Løvland, qui avait déjà remporté le concours en 1985, avec La det swinge[4].

La chanson anglaise, Love City Groove, fut la première chanson rap présentée au concours. Elle termina à la dixième place mais rencontra un réel succès commercial[5].

Avant le concours, la chanson suédoise, Se på mej, était donnée favorite par les parieurs. Le soir venu, elle termina à la troisième place[2].

Chefs d'orchestreModifier

EntracteModifier

Le spectacle d'entracte fut une performance vocale, intitulée Lumen. La RTÉ avait commissionné le compositeur Michael O’Suilleabhan pour l'écrire. Celui-ci avait mêlé les traditions irlandaises aux traditions grégoriennes pour ce morceau, qui fut interprété par les moines de l'abbaye de Glenstal et d'autres artistes renommés tels que Brian Kennedy (qui représentera par la suite l'Irlande au concours, en 2006) et Moya Brennan.

Green roomModifier

Durant le vote, la caméra fit de nombreux plans sur les artistes à l’écoute des résultats, dans la green room. Apparurent notamment à l'écran Secret Garden, Jan Johansen, Liora, Mike Spiteri, Aud Wilken, Philipp Kirkorov et les groupes Magazin et Love City Groove.

VoteModifier

Le vote fut décidé entièrement par un panel de jurys nationaux. Chaque jury devait attribuer 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses dix chansons préférées. Les jurys furent contactés par satellite, selon l'ordre de passage des pays participants. Les points furent énoncés dans l’ordre ascendant, de un à douze[2].

Le superviseur délégué sur place par l'UER fut Christian Clausen[2].

Dans la première partie du vote, la Suède mena en tête. Après le vote du jury turc, la Norvège la dépassa et garda la première place jusqu'à la fin.

RésultatsModifier

Ce fut la deuxième victoire de la Norvège au concours[6].

Secret Garden reçut le trophée de la victoire des mains de Paul Harrington et Charlie McGettigan, gagnants de l’année précédente. Par la suite, le groupe connut plusieurs succès dans les classements de musique new-age[4].

Trois pays scandinaves terminèrent dans les cinq premiers : la Norvège, à la première place ; la Suède, à la troisième et le Danemark, à la cinquième[2].

Ordre Pays Artiste(s) Chanson Langue Place Points
01   Pologne Justyna Steczkowska Sama Polonais 18 15
02   Irlande Eddie Friel Dreamin' Anglais 14 44
03   Allemagne Stone & Stone Verliebt in Dich Allemand 23 1
04   Bosnie-Herzégovine Davorin Popović Dvadeset i prvi vijek Bosnien 19 14
05   Norvège Secret Garden Nocturne Norvégien 1 148
06   Russie Philipp Kirkorov Kolybelnaja dlja vulkana
(Колыбельная для вулкана)
Russe 17 17
07   Islande Björgvin Halldórsson Núna Islandais 15 31
08   Autriche Stella Jones Die Welt dreht sich verkehrt Allemand 13 67
09   Espagne Anabel Conde Vuelve conmigo Espagnol 2 119
10   Turquie Arzu Ece Sev Turc 16 21
11   Croatie Magazin & Lidija Nostalgija Croate 6 91
12   France Nathalie Santamaria Il me donne rendez-vous Français 4 94
13   Hongrie Csaba Szigeti Új név a régi ház falán Hongrois 22 3
14   Belgique Frédéric Etherlinck La voix est libre Français 20 8
15   Royaume-Uni Love City Groove Love City Groove Anglais 10 76
16   Portugal Tó Cruz Baunilha e chocolate Portugais 21 5
17   Chypre Alexandros Panayi Sti fotiá
(Στη φωτιά)
Grec 9 79
18   Suède Jan Johansen Se på mej Suédois 3 100
19   Danemark Aud Wilken Fra Mols til Skagen Danois 5 92
20   Slovénie Darja Švajger Prisluhni mi Slovène 7 84
21   Israël Liora Amen
(אמן)
Hébreu 8 81
22   Malte Mike Spiteri Keep Me in Mind Anglais 10 76
23   Grèce Elina Konstantopoulou Pia prosefhí
(Ποια προσευχή)
Grec 12 68

ControverseModifier

Une légère controverse fut soulevée après le concours. Certains critiques soulignèrent que l'Eurovision était avant tout un concours de chanson. Or Nocturne tenait plus du morceau instrumental que de la composition chantée. Ils demandèrent à l'UER d'adapter son règlement, afin de clarifier la situation pour l'avenir[3].

Anciens participantsModifier

Artiste Pays Année(s) précédente(s)
Arzu Ece   Turquie 1989 (comme membre de Pan)

Tableau des votesModifier

Points attribués
                                              Total
Pays Pologne   4 6 1 1 3 15
Irlande   1 5 1 5 3 3 5 1 10 1 5 4 44
Allemagne   1 1
Bosnie-Herz.   3 8 3 14
Norvège 12 10 4 1   12 12 4 12 10 6 5 4 12 7 2 7 10 6 12 148
Russie 10   6 1 17
Islande 6 2 3   4 2 6 8 31
Autriche 2 3   6 4 8 4 10 5 2 4 10 2 7 67
Espagne 8 2 6 8 5   8 10 7 2 12 8 7 10 12 8 6 119
Turquie 2   5 1 2 3 1 7 21
Croatie 3 10 7 10 12 7   4 5 12 4 12 5 91
France 7 5 8 6 8 10 2 3   10 6 1 2 3 6 8 7 2 94
Hongrie 2 1   3
Belgique 1 7   8
Royaume-Uni 5 1 4 1 12 12 7 7   10 5 7 5 76
Portugal 4   1 5
Chypre 1 3 5 4 2 5 1 12 8 3   8 5 4 6 4 8 79
Suède 10 12 12 2 8 6 4 8 1 3 6 8 4   12 1 3 100
Danemark 3 7 7 3 12 10 7 7 6 3 3 6 12   6 92
Slovénie 4 8 5 6 7 1 3 2 8 10 5 3 7   3 2 10 84
Israël 10 7 8 6 4 5 4 12 8 2 10   5 81
Malte 4 2 12 2 10 10 12 6 7 6 1 4   76
Grèce 6 5 8 7 5 2 3 12 2 8 10   68
Le tableau suit l'ordre de passage des candidats.
  • Jury

Douze pointsModifier

TélédiffuseursModifier

Pays participants

Pays Télédiffuseur(s) Commentateur(s) Porte-parole
  Allemagne Erstes Deutsches Fernsehen Horst Senker Carmen Nebel
Deutschlandfunk Peter Urban
  Autriche ORF 1 Ernst Grissemann Tilia Herold
FM4 Stermann & Grissemann
  Belgique RTBF1 Jean-Pierre Hautier Marie-Françoise Renson
RTBF La Première Patrick Duhamel & Stéphane Dupont
BRTN TV1 André Vermeulen
BRTN Radio 2 Julien Put & Michel Follet
  Bosnie-Herzégovine TVBiH Ismeta Dervoz-Krvavac Diana Grković-Foretić
  Chypre RIK 1 Neophytos Taliotis Andreas Iakovidis
CyBC Radio 2 Pavlos Pavlou
  Croatie HRT 2 Aleksandar Kostadinov Danijela Trbović
HR 2 Draginja Balaš
  Danemark DR TV Jørgen de Mylius Bent Henius
DR P3 Ole Jacobsen
  Espagne TVE1 José Luis Uribarri Belén Fernández de Henestrosa
  France France 2 Olivier Minne Thierry Beccaro
  Grèce ET1 Dafni Bokota Fotini Giannoulatou
ERA ERT1 Giorgos Mitropoulos
  Hongrie MTV1 István Vágó Katalin Bogyay
Rádió Kossuth ?
  Irlande RTÉ1 Pat Kenny Eileen Dunne
RTÉ Radio 1 Larry Gogan
  Islande Sjónvarpið Jakob Frímann Magnússon Áslaug Dóra Eyjólfsdóttir
  Israël Télévision Israélienne pas de commentateur Daniel Pe'er
Reshet Gimel Danny Rup
  Malte TVM Charles Arrigo Stephanie Farrugia
  Norvège NRK Annette Groth Sverre Christophersen
  Pologne TVP 1 Artur Orzech Jan Chojnacki
Polskie Radio Program I ?
  Portugal Canal 1 Ana do Carmo Serenella Andrade
  Royaume-Uni BBC1 Terry Wogan Colin Berry
BBC Radio 2 Ken Bruce
  Russie Channel 1 Vadim Dolgachev Marina Danielian
La Voix de la Russie ?
  Slovénie SLO1 Damjana Golavšek Miša Molk
  Suède SVT TV2 Pernilla Månsson & Kåge Gimtell Björn Hedman
  Turquie TRT TV1 Bülend Özveren Ömer Önder
TRT Radyo 3 Canan Kumbasar

Pays relégués

Pays Télédiffuseur(s) Commentateur(s)
  Estonie Eesti Televisioon Jüri Pihel
  Finlande YLE TV1 Erkki Pohjanheimo & Olli Ahvenlahti
YLE Radio Suomi Aki Sirkesalo & Kati Bergman
  Pays-Bas Nederland 3 Paul de Leeuw
  Suisse TSR Jean-Marc Richard
SF DRS Margot Heinz
TSI Joanne Holder

RéférencesModifier

  1. a b et c KENNEDY O’CONNOR John, The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History, Londres, Carlton Books Limited, 2005, p.140.
  2. a b c d e f g et h http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=310#About%20the%20show
  3. a et b KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.141.
  4. a et b FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, Congratulations. 50 Years of The Eurovision Song Contest. The Official DVD. 1981-2005, Copenhague, CMC Entertainement, 2005, p.7.
  5. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.142.
  6. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=310#Scoreboard