Ouvrir le menu principal

Championnat d'Europe de basket-ball 2015

EuroBasket 2015
Description de l'image EuroBasket 2015 logo 2.jpg.
Généralités
Sport Basket-ball
Organisateur(s) FIBA Europe
Édition XXXIXe championnat d'Europe
Lieu(x) Drapeau de la France France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la Croatie Croatie
Drapeau de la Lettonie Lettonie
Date Du
au
Participants 24
Site(s) Première phase :
Drapeau : France Montpellier
Drapeau : Allemagne Berlin
Drapeau : Croatie Zagreb
Drapeau : Lettonie Riga
Phase finale :
Drapeau : France Villeneuve-d'Ascq (Lille)
Site web officiel eurobasket2015.org

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : France France
Vainqueur Drapeau : Espagne Espagne (3)
Finaliste Drapeau : Lituanie Lituanie
Troisième Drapeau : France France
Meilleur joueur Drapeau : Espagne Pau Gasol (2)
Meilleur(s) marqueur(s) Drapeau : Espagne Pau Gasol (3)

Navigation

La 39e édition du championnat d’Europe de basket-ball (également appelé EuroBasket 2015) est une compétition de basket-ball organisée par la FIBA Europe qui devait initialement se dérouler en Ukraine[1] en 2015. Elle se déroule du 5 au en France avec les délocalisations en Croatie, Allemagne et Lettonie de trois des quatre poules du premier tour. La phase à élimination directe, à partir des huitièmes de finale, se déroule au Stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d'Ascq (Lille Métropole).

L'Espagne remporte la compétition pour la troisième fois après 2009 et 2011 en battant la Lituanie en finale 80 à 63. Ces deux équipes se qualifient directement pour le tournoi olympique des Jeux de 2016 de Rio de Janeiro. L'équipe de France, éliminée en demi-finale 80-75 après prolongation par l'Espagne, termine la troisième place en battant la Serbie 81 à 68. France, Serbie, ainsi que Grèce, Italie et République tchèque, classées de la 3e à la 7e place, gagnent le droit de participer aux tournois mondiaux de qualification olympique qui auront lieu en juillet 2016.

L'Espagnol Pau Gasol est désigné MVP[2] (meilleur joueur) de cet Euro dont il est également le meilleur marqueur avec une moyenne de 25,6 points par rencontre.

Plusieurs records d'affluence et d'audience sont établis lors de cette édition, notamment : lors de la finale Espagne - Lituanie, 27 372 spectateurs sont rassemblés au Stade Pierre-Mauroy ce qui correspond au record européen d’affluence pour un match de basket-ball.

Sommaire

Préparation de l'événementModifier

Villes hôtesModifier

Première attribution à l'UkraineModifier

 
Logo d'origine de l'EuroBasket 2015.

Le 18 décembre 2011, l'Ukraine est déclarée hôte de l'EuroBasket 2015 après le retrait, une semaine auparavant, de la candidature conjointe de la France, de la Croatie, de l'Allemagne et de l'Italie[3], qui émettaient des « doutes sur le professionnalisme et un manque de confiance dans le processus d'attribution [de l'EuroBasket] par la FIBA Europe »[N 1].

Les villes proposées par l'Ukraine pour l'organisation du championnat sont Kharkov, Donetsk, Dnipropetrovsk et Kiev pour le premier tour, Odessa et Lviv pour le deuxième tour et de nouveau la capitale Kiev pour la phase finale[1].

Réattribution à 4 co-organisateursModifier

Le 19 mars 2014, le directeur du comité d'organisation, Markiyan Lubkivsky, déclare que l'EuroBasket devrait être délocalisé dans un autre pays, en raison de la crise politique qui sévit en Ukraine. La FIBA Europe et la fédération ukrainienne (FBU) publient un communiqué[4] niant le retrait de l'organisation à l'Ukraine, qualifiant les propos de Lubkivsky de « point de vue purement personnel »[N 2]. La FBU garde la volonté de maintenir le tournoi en Ukraine, et la FIBA décide de statuer sur les événements affectant le pays lors de son congrès suivant, à Munich. La France, se déclare alors prête à accueillir le championnat d'Europe ou certaines rencontres « si besoin »[5].

La Fédération française de basket-ball, par l'intermédiaire de son président Jean-Pierre Siutat, se met au travail dans les mois suivants avec la ferme volonté de « récupérer l'Euro 2015 ». Elle se déclare un peu plus officiellement le 6 mai 2014, si l'Ukraine devait déclarer forfait[6]. Mais, précise Siutat, « il s’agit d’une simple lettre d’intention, sans engagement au cas où l’Ukraine ne puisse pas organiser »[7].

Le 13 juin 2014, la FIBA Europe décide de lui retirer l'organisation de cet événement[8]. Seize pays expriment leur intérêt pour accueillir la délocalisation de l’événement. La FIBA Europe demande aux fédérations nationales de se déclarer officiellement candidates comme hôte de tout ou partie du championnat d'Europe, avant le 31 juillet 2014. Le lendemain, la FIBA Europe présente les huit candidats officiels[9] :

Début août, Dragan Đilas, président de la fédération serbe de basket-ball, annonce que l'organisation d'un des groupes de l'EuroBasket serait trop coûteux pour son pays, mais que la France, avec son projet de loger la phase finale dans un grand stade de football, a de grandes chances d'être sélectionnée[10].

La Croatie, la France et la Pologne sont les seules fédérations candidates à l'organisation à la fois d'une poule du premier tour et de la phase finale. La Turquie quant à elle n'a postulé que pour accueillir la phase finale. Juste avant la réunion du comité directeur de la FIBA Europe, la Croatie, la Pologne et la Turquie retirent leur candidature sur la phase finale (mais la Croatie et la Pologne maintiennent leur position pour l'accueil d'un groupe préliminaire, avec l'Allemagne, Israël et la Lettonie)[11].

Le 8 septembre 2014, la France, ainsi que la Croatie, l'Allemagne et la Lettonie, sont déclarées co-organisatrices du tournoi par la FIBA Europe[12]. Chaque pays accueillera l'un des quatre groupes du premier tour (le groupe de la France se jouera au Park&Suites Arena de Montpellier, celui de l'Allemagne à Berlin, celui de la Croatie à Zagreb et celui de la Lettonie à Riga) tandis que la France organisera seule la phase finale. Ces derniers jours de la compétition doivent se dérouler dans le Stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d'Ascq, qui sera couvert et dans une configuration de 25 000 à 30 000 places déjà testée lors de la finale de la Coupe Davis 2014 et appelée à être réutilisée pour le Mondial masculin de handball 2017[13].

Lille
(Villeneuve-d'Ascq)
  France
Berlin
  Allemagne
Stade Pierre-Mauroy[14] Mercedes-Benz Arena[15]
Capacité : 27 000 Capacité : 14 500
Deuxième tour (Phase finale) Premier tour (Groupe B)
Montpellier
  France
Zagreb
  Croatie
Riga
  Lettonie
Park&Suites Arena[16] Arena Zagreb[17] Riga Arena[18]
Capacité : 10 700 Capacité : 15 200 Capacité : 12 500
Premier tour (Groupe A) Premier tour (Groupe C) Premier tour (Groupe D)

QualificationsModifier

 
Équipes qualifiées pour l'EuroBasket 2015.

Les 24 équipes qualifiées pour l'EuroBasket 2015 sont connues le 28 août 2014[19].

Mode de qualification Date de qualification Places Nations qualifiées
Hôte du championnat d'Europe 2015 - - -
Équipe hôte de la coupe du monde 2014 1   Espagne
Qualification acquise au Championnat d'Europe 2013
(équipes participant à la Coupe du monde 2014)
6   France
  Lituanie
  Croatie
  Slovénie
  Ukraine
  Serbie
Wild cards pour la Coupe du monde 2014 3   Finlande
  Grèce
  Turquie
Vainqueur du 1er tour de qualification 1   Estonie
Vainqueurs des groupes du 2e tour de qualification 7   Bosnie-Herzégovine
  Israël
  Pologne
  Belgique
  Géorgie
  Lettonie
  Italie
Meilleurs 2e des groupes du 2e tour de qualification 6   Macédoine du Nord
  Russie
  Allemagne
  Islande
  République tchèque
  Pays-Bas

Parmi les 24 pays qualifiés, 21 ont participé à l'Euro 2013. L'Islande participe pour la première fois à cette compétition, tandis que les dernières apparitions de l'Estonie et des Pays-Bas remontent respectivement à 2001 et 1989. La France en est à sa trente-septième participation (non qualifiée en 1969 et 1975) juste devant l'Italie, avec trente-six apparitions.

ChapeauxModifier

Têtes de sérieModifier

Avant le retrait de l'organisation de la compétition à l'Ukraine, les différents groupes de têtes de série rassemblant les 24 équipes étaient constitués de la façon suivante[20] :

Première version des pots en prévision du tirage au sort
Têtes de série n°1 Têtes de série n°2 Têtes de série n°3 Têtes de série n°4 Têtes de série n°5 Têtes de série n°6

  Espagne (1 / 2)
  Lituanie (2 / 4)
  France (3 / 5)
  Croatie (8 / 12)

  Serbie (5 / 7)
  Slovénie (9 / 13)
  Finlande (13 / 35)
  Ukraine (17 / 40)

  Turquie (6 / 8)
  Grèce (7 / 10)
  Lettonie (16 / 38)
  Bosnie-Herzégovine (24 / 58)

  Macédoine du Nord (12 / 32)
  Italie (14 / 36)
  Pologne (18 / 42)
  Belgique (21 / 50)

  Allemagne (10 / 18)
  Israël (15 / 38)
  République tchèque (19 / 49)
  Géorgie (23 / 54)

  Russie (4 / 6)
  Pays-Bas (27 / 88)
  Islande (27 / 88)
  Estonie (27 / 88)

Légende : entre parenthèses (classement FIBA zone Europe / classement FIBA mondial)[21] de chaque équipe après la Coupe du monde 2014.

Tirage au sort finalModifier

En raison de la délocalisation de l’événement, comptant quatre pays co-organisateurs (France, Allemagne, Croatie et Lettonie), des aménagements ont été réalisés pour le tirage au sort[22] :

  • Chacune de ces quatre nations peut choisir un partenaire qui est automatiquement placé dans son groupe, ce sur des critères de partenariat économique et de marketing, et validés par la FIBA Europe[23]. Ces quatre fédérations partenaires ne peuvent rencontrer au premier tour une nation placée dans le même groupe de têtes de série. Ainsi :
    • la France choisit la Finlande, en raison du « grand nombre de supporters qui suivent en masse la sélection [et qui] étaient 8000 à la Coupe du Monde », d'après Jean-Pierre Siutat[24] ;
    • l'Allemagne sélectionne la Turquie ;
    • la Croatie est avec la Slovénie ;
    • la Lettonie est rejointe par l'Estonie.
  • Les quatre co-organisateurs sont directement placés dans le pot 1. Cela impacte la composition des pots pour les autres équipes avec des têtes de série identiques :
    • puisque la Lettonie et l'Allemagne se trouvaient initialement respectivement parmi les têtes de série numéros 3 et 5, seulement trois équipes se retrouvent dans les pots 4 et 6 contenant les nations restantes de ces têtes de série, qui ne peuvent rencontrer ni la Lettonie ni l'Allemagne au premier tour ;
    • la Lituanie et l'Espagne se retrouvent dans le pot 2 et sont tirées en tant que têtes de série numéro 1 dans un groupe ne contenant ni la France ni la Croatie au premier tour.
Pots du tirage au sort
Pot 1
(organisateurs)
Pot 2
(têtes de série n°1 restantes)
Pot 3
(têtes de série n°2)
Pot 4
(têtes de série n°3 restantes)
Pot 5
(têtes de série n°4)
Pot 6
(têtes de série n°5 restantes)
Pot 7
(têtes de série n°6)

  France (TDS 1)
  Croatie (TDS 1)
  Allemagne (TDS 5)
  Lettonie (TDS 3)

  Espagne
  Lituanie

  Serbie
  Slovénie (avec  )
  Finlande (avec  )
  Ukraine

  Turquie (avec  )
  Grèce
  Bosnie-Herzégovine

  Macédoine du Nord
  Italie
  Pologne
  Belgique

  Israël
  République tchèque
  Géorgie

  Russie
  Pays-Bas
  Islande
  Estonie (avec  )

Le tirage au sort des groupes a lieu le à Disneyland Paris[25].

Les quatre groupesModifier

Les 24 équipes sont réparties en quatre poules de six[26].

Groupe A Groupe B Groupe C Groupe D
  France   Allemagne   Croatie   Lettonie
  Finlande   Espagne   Slovénie   Lituanie
  Bosnie-Herzégovine   Serbie   Grèce   Ukraine
  Pologne   Turquie   Macédoine du Nord   Estonie
  Israël   Italie   Géorgie   République tchèque
  Russie   Islande   Pays-Bas   Belgique

ActeursModifier

Suspension puis réintégration de la RussieModifier

Fin juillet 2015, la FIBA Europe suspend la Russie, dont la direction élue en 2013 a été invalidée par la justice russe. Alors qu'une nouvelle équipe devait être élue le 25 août, peu avant le début du championnat d'Europe masculin[27], la FIBA décide le 9 août d'autoriser la Russie à participer à l'Euro, repoussant la mise en demeure d'une nouvelle organisation de sa fédération au 30 avril 2016[28].

Effectifs des sélectionsModifier

Sur les 24 équipes qualifiées pour cet Euro, seules 9 ne comptent aucun absent de marque : la Belgique, l'Estonie, la Finlande, la Géorgie, l'Islande, les Pays-Bas, la République tchèque, la Grèce et l'Italie présentent des effectifs au complet[29].

NaturalisationsModifier

Plusieurs joueurs américains reçoivent un passeport étranger pendant l'été pour participer à l'EuroBasket :

Joueurs absentsModifier

De nombreux joueurs majeurs pour leur sélection, évoluant principalement en NBA et dans les grands clubs européens, sont absents :

Sélection Joueur absent Club 2014-2015 Motif
  Allemagne Per Günther   Ratiopharm Ulm Blessure[35]
Chris Kaman   Trail Blazers de Portland Choix du sélectionneur[36]
Tim Ohlbrecht   Ratiopharm Ulm Raisons personnelles[37]
Lucca Staiger   Bayern Munich Raisons personnelles[37]
  Bosnie-Herzégovine Jusuf Nurkić   Nuggets de Denver Blessure[29],[38]
Mirza Teletović   Nets de Brooklyn Refus de son nouveau club (  Suns de Phoenix)[39]
Todić, MiroslavMiroslav Todić   Dinamo Basket Sassari Blessure[40]
  Croatie Oliver Lafayette   Olympiakós Le Pirée Blessure[41]
  Espagne Álex Abrines   FC Barcelone Blessure[42]
José Manuel Calderón   Knicks de New York Refus de la sélection[43]
Marc Gasol   Grizzlies de Memphis Refus de la sélection[44]
Serge Ibaka   Thunder d'Oklahoma City Choix du sélectionneur[45]
Juan Carlos Navarro   FC Barcelone Blessure[46]
Ricky Rubio   Timberwolves du Minnesota Blessure[47]
  France Alexis Ajinça   Pelicans de La Nouvelle-Orléans Refus de son club[48]
Fabien Causeur   Saski Baskonia Maladie[49]
Antoine Diot   Strasbourg IG Blessure[50]
Thomas Heurtel   Anadolu Efes Choix du sélectionneur[51], retour refusé par son club[52]
Edwin Jackson   FC Barcelone Choix du sélectionneur[53]
Ian Mahinmi   Pacers de l'Indiana Choix du sélectionneur[53]
Joakim Noah   Bulls de Chicago Refus de la sélection[54]
Kevin Séraphin   Wizards de Washington Choix du sélectionneur[53]
  Lettonie Kristaps Porziņģis   Cajasol Séville Refus de son nouveau club (  Knicks de New York)[55]
  Lituanie Linas Kleiza   Olimpia Milan Blessure[56]
Darjuš Lavrinovič   Boudivelnyk Kiev Blessure[57]
Donatas Motiejūnas   Rockets de Houston Blessure[56]
Martynas Pocius   Galatasaray Blessure[56]
  Macédoine du Nord Pero Antić   Hawks d'Atlanta Refus de la sélection[29],[58]
Bo McCalebb   Bayern Munich [29]
  Pologne Maciej Lampe   FC Barcelone [29]
  Russie Sasha Kaun   CSKA Moscou Retraite sportive[29],[59]
Andreï Kirilenko   CSKA Moscou Retraite sportive[29],[60],[61]
Timofeï Mozgov   Cavaliers de Cleveland Blessure[62]
Alexey Shved   Knicks de New York Blessure[63]
  Serbie Nenad Krstić   Anadolu Efes Blessure[29],[64],[65]
Boban Marjanović   Étoile rouge de Belgrade Refus de son nouveau club (  Spurs de San Antonio)[66]
  Slovénie Goran Dragić   Heat de Miami Refus de son club[67]
Erazem Lorbek Sans club [29]
Beno Udrih   Grizzlies de Memphis Blessure[29],[68]
  Turquie Ömer Aşık   Pelicans de La Nouvelle-Orléans Blessure[69]
Enes Kanter   Thunder d'Oklahoma City Choix du sélectionneur[70]
Emir Preldžič   Fenerbahçe Ülker Refus de la sélection[71]
  Ukraine Artur Drozdov   Pau-Lacq-Orthez Choix du sélectionneur[72]
Sergiy Gladyr   SLUC Nancy Blessure[72]
Pooh Jeter   Limoges CSP Fin de carrière internationale[73]
Vyacheslav Kravtsov   Foshan Dralions Refus de la sélection[74]
Serhiy Lishchuk   Valencia Blessure[72]
Alex Len   Suns de Phoenix Refus de la sélection[29],[75]

Arbitres retenusModifier

  •   Amit Balak
  •   Ilija Belosevic
  •   Matej Boltauzer
  •   Christos Christodoulou
  •   Gentian Cici
  •   Jean-Charles Collin
  •   Igor Dragojevic
  •   Renaud Geller
  •   Spyridon Gontas
  •   Aare Halliko
  •   Sigmundur Herbertsson
  •   Sinisa Herceg
  •   Tomas Jasevicius
  •   Milivoje Jovcic
  •   Apostolos Kalpakas
  •   Milos Koljensic
  •   Marcin Kowalski
  •   Luigi Lamonica
  •   Saverio Lanzarini
  •   Olegs Latisevs
  •   Jurgis Laurinavicius
  •   Robert Lottermoser
  •   Petri Mäntylä
  •   Igor Mitrovski
  •   Emin Mogulkoc
  •   Petar Obradovic
  •   Emilio Perez
  •   Saso Petek
  •   Ilya Putenko
  •   Sreten Radovic
  •   Fernando Rocha
  •   Borys Ryzhyk
  •   Sérgio Silva
  •   Anthonie Sinterniklaas
  •   Benjamin Jimenez Trujillo
  •   Eddie Viator
  •   Robert Vyklicky
  •   Zafer Yilmaz
  •   Jakub Zamojski
  •   Sergiy Zashchuk

Phase de groupesModifier

FormatModifier

Les vingt-quatre équipes qualifiées sont réparties en quatre groupes de six. Chaque équipe marque deux points en cas de victoire, un point en cas de défaite et de défaite par défaut (l'équipe est réduite à deux joueurs sur le terrain) et zéro point en cas de forfait (impossibilité pour une équipe d'aligner cinq joueurs au départ du match).

Pour départager les équipes à la fin des matchs de poules en cas d'égalité de points, les critères de la FIBA sont appliqués (dans l'ordre) :

  1. résultat des matchs particuliers entre les équipes concernées ;
  2. différence entre points marqués et encaissés entre les équipes concernées ;
  3. différence entre points marqués et encaissés de tous les matchs joués ;
  4. plus grand nombre de points marqués.

Les équipes terminant aux quatre premières places sont qualifiées pour la phase finale (1/8 de finale).

Légende
Qualification pour le second tour
Élimination du championnat

Groupe AModifier

Groupe A (France : Montpellier - Park&Suites Arena)
  Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1   France 10 5 0 407 335 +72 -
2   Israël 8 3 2 375 384 -9 +2
3   Pologne 8 3 2 367 352 +15 -2
4   Finlande 7 2 3 387 392 -5 -
5   Russie 6 1 4 379 374 +5 +20
6   Bosnie-Herzégovine 6 1 4 324 402 -78 -20
5 septembre Pologne   68 - 64   Bosnie-Herzégovine
5 septembre Israël   76 - 73   Russie
5 septembre France   97 - 87ap   Finlande
6 septembre Russie   79 - 82   Pologne
6 septembre Finlande   66 - 79   Israël
6 septembre Bosnie-Herzégovine   54 - 81   France
7 septembre Finlande   81 - 79   Russie
7 septembre Israël   84 - 86ap   Bosnie-Herzégovine
7 septembre France   69 - 66   Pologne
9 septembre Bosnie-Herzégovine   59 - 88   Finlande
9 septembre Pologne   73 - 75   Israël
9 septembre Russie   67 - 74   France
10 septembre Finlande   65 - 78   Pologne
10 septembre Bosnie-Herzégovine   61 - 81   Russie
10 septembre Israël   61 - 86   France


Groupe BModifier

Groupe B (Allemagne : Berlin - Mercedes-Benz Arena)
  Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1   Serbie 10 5 0 433 354 +79 -
2   Espagne 8 3 2 448 411 +37 +20
3   Italie 8 3 2 434 434 +0 +5
4   Turquie 8 3 2 429 459 -30 -25
5   Allemagne 6 1 4 370 379 -9 -
6   Islande 5 0 5 368 445 -77 -
5 septembre Allemagne   71 - 65   Islande
5 septembre Espagne   70 - 80   Serbie
5 septembre Italie   87 - 89   Turquie
6 septembre Serbie   68 - 66   Allemagne
6 septembre Islande   64 - 71   Italie
6 septembre Turquie   77 - 104   Espagne
8 septembre Serbie   93 - 64   Islande
8 septembre Allemagne   75 - 80   Turquie
8 septembre Espagne   98 - 105   Italie
9 septembre Turquie   72 - 91   Serbie
9 septembre Italie   89 - 82ap   Allemagne
9 septembre Islande   73 - 99   Espagne
10 septembre Serbie   101 - 82   Italie
10 septembre Allemagne   76 - 77   Espagne
10 septembre Turquie   111 - 102ap   Islande

Groupe CModifier

Groupe C (Croatie : Zagreb - Arena Zagreb)
  Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1   Grèce 10 5 0 387 340 +47 -
2   Croatie 8 3 2 359 343 +16 +7
3   Slovénie 8 3 2 367 356 +11 -7
4   Géorgie 7 2 3 369 364 +5 -
5   Macédoine du Nord 6 1 4 324 381 -57 +7
6   Pays-Bas 6 1 4 355 377 -22 -7
5 septembre Géorgie   72 - 73   Pays-Bas
5 septembre Macédoine du Nord   65 - 85   Grèce
5 septembre Croatie   80 - 73   Slovénie
6 septembre Pays-Bas   71 - 78   Macédoine du Nord
6 septembre Slovénie   79 - 68   Géorgie
6 septembre Grèce   72 - 70   Croatie
8 septembre Slovénie   81 - 74   Pays-Bas
8 septembre Géorgie   68 - 79   Grèce
8 septembre Croatie   73 - 55   Macédoine du Nord
9 septembre Grèce   83 - 72   Slovénie
9 septembre Macédoine du Nord   75 - 90   Géorgie
9 septembre Pays-Bas   72 - 78   Croatie
10 septembre Slovénie   62 - 51   Macédoine du Nord
10 septembre Géorgie   71- 58   Croatie
10 septembre Grèce   68 - 65   Pays-Bas

Groupe DModifier

Groupe D (Lettonie : Riga - Riga Arena)
  Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1   Lituanie 9 4 1 360 336 +24 -
2   Lettonie 8 3 2 348 339 +9 +18
3   République tchèque 8 3 2 370 342 +28 -5
4   Belgique 8 3 2 370 344 +26 -13
5   Estonie 6 1 4 316 374 -58 +7
6   Ukraine 6 1 4 349 378 -29 -7
5 septembre République tchèque   80 - 57   Estonie
5 septembre Belgique   67 - 78   Lettonie
5 septembre Lituanie   69 - 68   Ukraine
6 septembre Estonie   55 - 84   Belgique
6 septembre Lettonie   49 - 68   Lituanie
6 septembre Ukraine   64 - 78   République tchèque
7 septembre Lituanie   74 - 76   Belgique
7 septembre République tchèque   65 - 72   Lettonie
7 septembre Ukraine   71 - 78   Estonie
9 septembre Belgique   64 - 66   République tchèque
9 septembre Lettonie   74 - 75   Ukraine
9 septembre Estonie   62 - 64   Lituanie
10 septembre Ukraine   71 - 79   Belgique
10 septembre Lettonie   75 - 64   Estonie
10 septembre République tchèque   81 - 85ap   Lituanie

Phase finaleModifier

 
Le stade Pierre Mauroy en configuration basket pendant la compétition.

Tableau finalModifier

Huitièmes de finale Quarts de finale Demi-finales Finale
12 septembre à 18h30 15 septembre à 18h30 17 septembre à 21h00 20 septembre à 19h00
B2   Espagne 80
A3   Pologne 66    
  Espagne 73
12 septembre à 14h30
  Grèce 71    
C1   Grèce 75
15 septembre à 21h00
D4   Belgique 54
  Espagne 80ap
12 septembre à 21h00
      France 75    
A1