Ouvrir le menu principal

Joffrey Lauvergne
Image illustrative de l’article Joffrey Lauvergne
Joffrey Lauvergne 2018
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (27 ans)
Mulhouse, Haut-Rhin
Taille 2,11 m (6 11)
Poids 100 kg (220 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : Turquie Fenerbahçe
Numéro 77
Poste Ailier fort / Pivot
Carrière universitaire ou amateur
2007-2009 Centre fédéral
Draft de la NBA
Année 2013
Position 55e
Franchise Grizzlies de Memphis
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012
2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015
2015-2016
2016-2017
2017
2017-2018
2018-2019
Chalon-sur-Saône
Chalon-sur-Saône
Chalon-sur-Saône
Chalon-sur-Saône
Valencia BC
Partizan Belgrade
Partizan Belgrade
BC Khimki Moscou
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Thunder d'Oklahoma City
Bulls de Chicago
Spurs de San Antonio
Fenerbahçe
02,5
05,8
06,2
05,9[1]
05,8[2]
11,0
10,8
10,9[3]
03,9
07,9
05,7
04,5
04,1
0-
Sélection en équipe nationale **
2013-Drapeau : France France (84 sélections)685

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.
Nicolas Lang et Joffrey Lauvergne à l'échauffement avant un match de l'Élan Chalon contre Le Mans en 2011
Joffrey Lauvergne (au tir) en 2011

Joffrey Lauvergne, né le à Mulhouse (France), est un joueur professionnel français de basket-ball. Il mesure 2,11 m et évolue au poste de pivot. Avec l'équipe de France, il remporte le Championnat d'Europe 2013.

BiographieModifier

Joffrey Lauvergne est le fils de Stéphane Lauvergne, lui aussi joueur international de basket-ball.

Carrière européenneModifier

Passé par le Centre fédéral (2007-2009), Joffrey Lauvergne arrive à Chalon-sur-Saône en 2009. Il gagne avec le club chalonnais un titre de Champion de France en 2012[4], deux Coupe de France (en 2011[5] et 2012[6]) et une Semaine des As 2012[7].

Fin novembre 2012, après l'élimination de l'Élan Chalon de l'Euroligue, Lauvergne quitte le club[8],[9]. Il rejoint la première division espagnole où il signe un contrat d'un mois avec Valencia BC. Pour sa première rencontre, en EuroCoupe contre Azovmach Marioupol, Lauvergne réussit un bon match avec 18 points et 3 rebonds[10]. Il joue 5 rencontres en Liga ACB et, en moyenne, marque 5,8 points et prend 3,8 rebonds[2].

En décembre 2012, il signe un contrat jusqu'en juin 2015 avec le KK Partizan Belgrade qui évolue en première division serbe et en Ligue adriatique[11]. En avril 2013, dans le derby belgradois entre le Partizan et l'Étoile rouge, remporté par le premier, il marque 18 points à 7 sur 7 au tir et prend 3 rebonds[12],[13],[14]. Il remporte un premier trophée avec sa nouvelle équipe en s'imposant en Ligue adriatique lors d'une finale face à l'Étoile rouge, victoire 71 à 63 où il réalise 6 points, 6 rebonds, 1 passe et 2 interceptions[15]. Ses statistiques sur l'ensemble de la compétition sont de 5,2 points, 2,4 rebonds défensifs et 1 offensif et 0,6 passe[16]. Il remporte également le championnat serbe, s'avérant décisif lors de la quatrième rencontre de la série de la finale opposant le Partizan à l'Étoile rouge avec 15 points, à 2 sur 4 aux tirs et 11 sur 15 aux lancers, 11 rebonds, 4 balles perdues et 9 fautes provoquées pour 24 d’évaluation en 34 minutes[17].

Automatiquement éligible pour la draft 2013 de la NBA[18], il est choisi lors du deuxième tour en cinquante-cinquième position par les Grizzlies de Memphis puis aussitôt transféré chez les Nuggets de Denver[19]. Toutefois, ce choix au deuxième tour n'est pas synonyme de contrat garanti pour la saison suivante.

Ainsi, il reste en Serbie, au Partizan Belgrade pour la saison 2013-2014. Toutefois, le général manager des Nuggets, Tim Connelly, surveille de très près ses performances dans l'éventualité de l'intégrer dans l'effectif des Nuggets la saison suivante[20]. Lauvergne réalise une excellente saison. Le Partizan participe à l'Euroligue et se qualifie pour le Top 16 mais pas pour les quarts de finale : Lauvergne termine meilleur rebondeur de la compétition avec 8,6 rebonds par rencontre[21]. Il devient le premier capitaine étranger du Partizan[22] et est aussi nommé dans le meilleur cinq de la Ligue adriatique avec son coéquipier Bogdan Bogdanović, Dario Šarić du Cibona Zagreb, Boban Marjanović et DeMarcus Nelson de l'Étoile rouge. Sur la saison régulière, il marque en moyenne 10,8 points et prend 7,3 rebonds[23].

Le 4 mai 2014, lors du derby contre le KK Železnik, Lauvergne et Ivan Smiljanić du Železnik sont à l'origine d'une bagarre qui a ensuite impliqué plusieurs joueurs[24]. Il remporte le 22 juin son deuxième titre de champion de Serbie, grâce à trois victoires à une lors de la série finale face à l'Étoile rouge de Belgrade[25].

Le 23 juin 2014, l'agent de Joffrey Lauvergne indique que le joueur a choisi de rallier le championnat russe en rejoignant le Khimki Moscou pour deux saisons[26]. Non satisfait du temps de jeu que lui offre l'entraîneur Rimas Kurtinaitis, avec seulement trois titularisations en treize rencontres d'Eurocoupe, pour des statistiques de 7,9 points, 4,5 rebonds en 18 minutes, il se met d'accord avec son club pour mettre un terme à son contrat[27].

Carrière en NBAModifier

Nuggets de Denver (2015-2016)Modifier

Le 19 février 2015, il signe son premier contrat NBA avec les Nuggets de Denver[28]. Il dispute son premier match le 22 février, face au Thunder d'Oklahoma City, inscrivant 8 points, à 3 sur 6 au tir, et captant 3 rebonds en dix-huit minutes[29].

Thunder d'Oklahoma City (2016-2017)Modifier

Le 30 août 2016, il est échangé contre deux seconds tours de draft au Thunder d'Oklahoma City[30].

Bulls de Chicago (2017)Modifier

Le 23 février 2017, il est de nouveau échangé. Le Thunder l'envoie à Chicago en compagnie de Cameron Payne et Anthony Morrow. En échange, la franchise d'Oklahoma City reçoit Taj Gibson, Doug McDermott et un second tour de draft[31].

Spurs de San Antonio (2017-2018)Modifier

Libéré par les Bulls à l'issue de la saison 2016-2017, Joffrey Lauvergne s'engage avec les Spurs de San Antonio pour la saison 2017-2018. Il y rejoint son compatriote Tony Parker[32].

Retour en EuropeModifier

Fenerbahçe (depuis 2018)Modifier

Après avoir décliné son option joueur avec les Spurs de San Antonio, il signe avec le club turc du Fenerbahçe.

En équipe de FranceModifier

En juin 2013, il est appelé à participer à la préparation de l'équipe de France en vue du championnat d'Europe[33]. Mis en concurrence avec Kim Tillie, Lauvergne gagne finalement sa place dans l'équipe qui participe à la phase finale[34]. La France remporte le championnat.

Le 16 mai, il fait partie de la liste des vingt-quatre joueurs pré-sélectionnés pour la participation à la Coupe du monde 2014 en Espagne[35]. L'équipe remporte la médaille de bronze.

Durant l'été 2015, il participe à l'EuroBasket 2015 organisé en France et termine à la 3e place.

Durant l'été 2016, il participe au Tournoi préolympique et aux Jeux olympiques d'été de 2016.

ClubsModifier

Statistiques en carrièreModifier

Statistiques en EuroligueModifier

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2012-2013 Élan Chalon 7 5 15.4 53,1 50,00 80,00 3,6 0,9 0,1 0,1 6,6
2013-2014 Partizan 24 24 32.3 51,5 22,9 71,4 8,6 1,0 0,6 0,3 11,1
Carrière 31 29 28.6 51,7 27,9 72,4 7,5 1,0 0,5 0,2 10,1

Statistiques en NBAModifier

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2014-2015 Denver 24 1 11,2 40,4 18,8 64,3 3,21 0,54 0,33 0,42 3,88
2015-2016 Denver 59 15 17,6 51,3 24,5 89,9 4,92 0,95 0,22 0,25 7,88
2016-2017 Oklahoma City 50 0 14,8 45,5 34,6 63,8 3,73 1,00 0,30 0,10 5,70
Chicago 20 1 12,1 40,2 30,0 60,0 3,40 1,00 0,40 0,00 4,50
Total 153 17 15,0 47,1 29,3 74,1 4,00 0,90 0,30 0,27 6,10

Mise à jour le 13 octobre 2017 - meilleures performances

PlayoffsModifier

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2017 Chicago 3 0 8,7 36,4 0,00 100,0 3,00 1,70 0,00 0,00 4,70
Total 3 0 8,7 36,4 0,00 100,0 3,00 1,70 0,00 0,00 4,70

Records sur une rencontre en NBAModifier

Les records personnels de Joffrey Lauvergne, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[36] :

Type de statistique Saison régulière
Record Adversaire Date
Points 26 @ Nuggets de Denver
Paniers marqués 12 @ Nuggets de Denver 13 février 2018
Paniers tentés 15 @ Thunder d'Oklahoma City
Paniers à 3 points réussis 3 Plusieurs fois
Paniers à 3 points tentés 4 Plusieurs fois
Lancers francs réussis 4 Plusieurs fois
Lancers francs tentés 8 Pistons de Detroit 26 novembre 2016
Rebonds offensifs 6 @ Jazz de l'Utah 18 décembre 2015
Rebonds défensifs 9 @ Raptors de Toronto
Lakers de Los Angeles

Rebonds totaux 13 @ Jazz de l'Utah 18 décembre 2015
Passes décisives 4 @ Wizards de Washington
Knicks de New York
13 février 2017
Interceptions 2 Plusieurs fois
Contres 3 @ Jazz de l'Utah
Balles perdues 4 Cavaliers de Cleveland
Spurs de San Antonio

Minutes jouées 31 @ Thunder d'Oklahoma City 27 décembre 2015

PalmarèsModifier

En clubModifier

En sélection nationaleModifier

Son palmarès en sélection nationale est :

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. « Joffrey Lauvergne », LNB (consulté le 26 octobre 2013)
  2. a et b (es) « Fiche de J. Lauvergne », Liga ACB (consulté le 24 mars 2013)
  3. (ru) « Жоффре Ловернь », VTB United League
  4. L'Équipe, 17 juin 2012, L'Elan monte au ciel, p.  8
  5. Xavier Colombani, « Chalon première (bis) », sur lequipe.fr (consulté le 15 mai 2011)
  6. Le Journal de Saône-et-Loire, édition du lundi 21 mai 2012, pages sports, p.  28
  7. Xavier Colombani, « La revanche de Chalon », sur lequipe.fr, (consulté le 19 février 2012)
  8. « Communiqué officiel », sur Élan Chalon (consulté le 25 novembre 2012).
  9. « Lauvergne sur le départ ? », Le Journal de Saône-et-Loire,
  10. (es) « Espectacular debut de Joffrey Lauvergne en la Fonteta », ACB,
  11. « Lauvergne a signé au Partizan », L'Équipe,
  12. Emmanuel Laurin, « Joffrey Lauvergne dominateur dans le derby de Belgrade », sur basketusa.com,
  13. « Match référence pour Joffrey Lauvergne avec le Partizan », Catch and Shoot,
  14. « Statistiques du match »
  15. (en) « Partizan mt:sBeograd 71 : 63 Crvena zvezda Telekom », sur abaliga.com
  16. (en) « Joffrey Stephane Lauvergne », sur abaliga.com
  17. Emile Vaizand, « Serbie : Joffrey Lauvergne offre le titre au Partizan ! »,
  18. Gabriel Pantel-Jouve, « Joffrey Lauvergne ne pense pas à la Draft NBA »,
  19. « Draft NBA 2013 : Rudy Gobert et Livio Jean-Charles, deux Français choisis au premier tour », sur eurosport.fr,
  20. Jonathan Demay, « Denver surveille de près Joffrey Lauvergne », sur basketusa.com,
  21. « Statistiques de la saison 2013-2014 d'Euroligue », Euroligue
  22. Gabriel Pantel-Jouve, « Joffrey Lauvergne premier capitaine étranger de l’histoire du Partizan Belgrade », sur catch-and-shoot.com,
  23. (en) « The ideal five of the 2013/14 season selected », Ligue adriatique de basket-ball,
  24. Romain Fougeron, « Joffrey Lauvergne impliqué dans une bagarre », sur basketusa.com,
  25. Gabriel Pantel-Jouve, « Joffrey Lauvergne et Boris Dallo champions de Serbie avec le Partizan », sur catch-and-shoot.com,
  26. Barbara Youinou, « Joffrey Lauvergne pour deux ans au Khimki Region Moscou », sur basketactu.com,
  27. « Lauvergne vers Denver ? », .
  28. (en) « Nuggets Sign Rookie Forward Joffrey Lauvergne », sur nba.com,
  29. « Lauvergne débute par une défaite, les Pacers stoppent les Warriors », sur lequipe.fr, .
  30. Fabrice Auclert, « Joffrey Lauvergne transféré au Thunder ! », sur basketusa.com,
  31. « Taj Gibson et Doug McDermott à OKC ! Joffrey Lauvergne aux Bulls ! », sur basketsession.com,
  32. Alexandre Lacoste, « Joffrey Lauvergne rejoint Parker aux Spurs », sur bebasket.fr,
  33. « La liste des 17 dévoilée », FFBB,
  34. « Une liste sans Fournier, Westermann et Tillie », sur lequipe.fr,
  35. Arnaud Gelb, « Équipe de France : une liste des 24 sans Tony Parker », sur basketusa.com,
  36. (en) « Joffrey Lauvergne : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 13 avril 2016)
  37. Le Journal de Saône-et-Loire, édition du lundi 30 avril 2012, pages Sports, p.  26