Ouvrir le menu principal

Rudy Gobert

joueur de basket-ball français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gobert.

Rudy Gobert
Image illustrative de l’article Rudy Gobert
Rudy Gobert en 2015.
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (27 ans)
Saint-Quentin (Aisne)
Taille 2,16 m (7 1)
Poids 117 kg (257 lb)
Surnom The Stifle Tower, The French Rejection, Gobzilla
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Jazz de l'Utah
Numéro 27
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
2007-2011 Cholet Basket (Centre de formation)
Draft de la NBA
Année 2013
Position 27e
Franchise Nuggets de Denver
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
2017-2018
2018-2019
2019-2020
Cholet
Cholet
Cholet
Jazz de l'Utah
Jam de Bakersfield
Jazz de l'Utah
Jazz de l'Utah
Jazz de l'Utah
Jazz de l'Utah
Jazz de l'Utah
Jazz de l'Utah
06,0
04,7
08,4
02,3
13,9
08,4
09,1
14,0
13,5
15,9
-
Sélection en équipe nationale **
Dep. 2012Drapeau : France France (64 sél.)513

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Rudy Gobert-Bourgarel dit Rudy Gobert, né le 26 juin 1992 à Saint-Quentin (Aisne), est un joueur de basket-ball professionnel français. Il est l'un des pivots de l'équipe du Jazz de l'Utah évoluant en NBA.

BiographieModifier

Rudy Gobert est le fils de Rudy Bourgarel, ancien joueur international français de basket-ball[1],[2]. Il a grandi sans son père, parti alors qu'il avait 3 ans, et sa mère Corinne, ancienne coiffeuse et esthéticienne, les a élevés, lui et sa fratrie, Vanessa et Romain, avec les moyens du bord[3],[4].

Formation et catégories jeunesModifier

Rudy Gobert commence le basket-ball dans sa ville natale de 2003 à 2007 au club de JSC Saint-Quentin puis au club de Saint-Quentin Basket-Ball, tout en intégrant le Pôle Espoirs d'Amiens dès l'âge de 13 ans[5]. Il rejoint le centre de formation de Cholet Basket en catégories cadets puis Espoirs à partir de 2010. Confronté à une poussée de croissance tardive, Rudy Gobert a vu ses saisons "Cadets" tronquées. Rejoignant les Espoirs de Cholet en 2010, il gagne avec eux le titre de Champion de France en finissant avec la meilleure évaluation (16,8) des joueurs nés en 1992[6]. Il est par la suite sélectionné en équipe de France junior lors des championnats d'Europe Juniors 2010, où il termine meilleur marqueur et rebondeur de l'équipe. Avec l'équipe de France des 20 ans et moins, il remporte la médaille de bronze au Championnat d'Europe 2011 en Espagne.

Rudy Gobert participe au championnat d'Europe des 20 ans et moins avec l'équipe de France. L'équipe est battue en finale 50 à 49 face à la Lituanie. Il obtient des moyennes par match de 3,9 contres (meilleur joueur de la compétition), 7,6 points et 7 rebonds (meilleur joueur de la sélection française)[7]. Rudy Gobert est choisi dans la meilleure équipe de la compétition avec son compatriote et MVP, Léo Westermann, le Lituanien Edgaras Ulanovas, l'Espagnol Daniel Díez et le Slovène Klemen Prepelič[8].

Débuts professionnelsModifier

Il joue son premier match (13 minutes, 2 points, 7 rebonds) avec l'équipe professionnelle de Cholet Basket lors de la Semaine des As 2011 contre Pau-Lacq-Orthez, profitant de la sortie sur blessure du pivot titulaire Randal Falker.

Pour sa deuxième saison, Rudy Gobert progresse régulièrement au point de devenir le principal remplaçant de Randal Falker sur le terrain au poste de pivot et au détriment de son coéquipier Romain Duport. Ses performances lui valent d'être appelé dans le groupe France pour la préparation des Jeux olympiques de Londres[9],[2].

Il termine meilleur contreur de la saison 2012-2013 de Pro A avec une moyenne de 1,7 contres par rencontre[10].

Carrière NBAModifier

En avril 2013, il annonce qu'il est candidat à la draft 2013 de la NBA[11]. Lors de la NBA draft combine qui se déroule le 16 et 17 mai 2013 et qui réunit les meilleurs prospects susceptibles d'être draftés, les analystes américains sont impressionnés par Rudy Gobert et l'annoncent dans le Top 10 de la draft 2013, voire le Top 5 pour certains[12]. Il sera finalement sélectionné au 1er tour de la draft en 27e position par les Nuggets de Denver et sera immédiatement échangé et envoyé au Jazz de l'Utah contre Erick Green et de l'argent[13].

Rudy Gobert est considéré par certains comme la bonne affaire de cette draft 2013 [14],[15]. En effet, pas moins de 8 pivots seront sélectionnés avant lui[16].

En juillet, le pivot signe un contrat de rookie avec le Jazz[17].

Il est présélectionné pour la préparation de l'équipe de France en vue du championnat d'Europe de basket-ball 2013 mais déclare forfait peu après[18].

Après une pré-saison où il parvient à obtenir un peu de temps de jeu de la part de Tyrone Corbin, l'entraîneur du Jazz[19], il dispute sa première partie NBA face au Thunder d'Oklahoma City, avec 23 minutes disputées et 2 points inscrits, 1 réussite sur 2 tentatives, 7 rebonds, 2 balles perdues et 2 fautes[20].

Bénéficiant de plus de temps de jeu lors de sa deuxième saison (2014-2015), il réalise son premier double-double face à Charlotte (défaite 104-86) avec 11 points à 5 tirs réussis sur 6, 12 rebonds et 2 contres en 30 minutes[21]. En février, il est retenu pour le Rising Stars Challenge avec l'équipe du reste du monde qui s'impose face aux Américains (121-112). Premier Français sélectionné dans cette compétition depuis Tony Parker en 2003, il réalise une bonne rencontre en inscrivant 18 points, prenant 12 rebonds et réalisant 3 contres[22].

Le 3 mars 2015, lors de la victoire de son équipe du Jazz de l'Utah sur le parquet des Grizzlies de Memphis (93-82), Gobert réalise un double-double compilant 15 points et 24 rebonds, record en carrière et record de franchise pour un adversaire des Grizzlies[23],[24]. Le 13 mars, il réalise un double-double dès le premier quart-temps du match contre les Rockets de Houston[25].

À la fin de cette saison, il termine cinquième du classement du NBA Defensive Player of the Year, trophée récompensant le meilleur défenseur de la NBA.

Lors de la saison 2015-2016, Gobert manque une vingtaine de matchs pour cause de blessure[26]. Il termine septième au classement du NBA Defensive Player of the Year[27].

Un nouveau contratModifier

Fin octobre 2016, Gobert signe une prolongation de son contrat avec le Jazz : à partir de la saison 2017-2018, il touchera environ 100 millions de dollars sur 4 ans[28]. Le joueur assure cependant que ce contrat n'est pas un aboutissement pour lui, et qu'il garde de nombreuses ambitions dont celles de devenir une référence à son poste et de gagner un titre NBA[29].

Saison 2016-2017 : la confirmationModifier

Il réalise un bon début de saison qui lui permet en janvier d'espérer une sélection au All-Star Game. Il réalise le le premier match de la saison avec 25 unités dans plus d'une catégorie, avec 27 points (8/11 et 11/17 au lancer-franc) et 25 rebonds dont 10 offensifs en 41 minutes face aux Mavericks de Dallas[30].

Rudy Gobert participe aux playoffs pour la première fois de sa carrière le 15 avril 2017 contre les Clippers de Los Angeles. Lors de ce premier match, il se blesse et sort au bout de 17 secondes.

Il est de nouveau à la lutte pour obtenir le titre de NBA Defensive Player of the Year avec Draymond Green (Warriors de Golden State) et Kawhi Leonard (Spurs de San Antonio), double tenant du titre. Gobert vient de réaliser une excellente saison régulière où, en moyenne par match, il prend 13 rebonds et surtout réalise 2,64 contres, faisant ainsi de lui le meilleur contreur de la saison. Gobert termine deuxième du vote avec 169 points, derrière Green (434 points).

Saison 2017-2018Modifier

Rudy Gobert contribue une nouvelle fois au beau parcours du Jazz d'Utah qui atteint pour la deuxième année consécutive les demi-finales de conférence en playoffs NBA. Lors de cette saison, il est nommé NBA Defensive Player of the Year et devient ainsi le deuxième Français à recevoir cette récompense après Joakim Noah en 2014.

Saison 2018-2019Modifier

Maintenant connu et redouté des attaquants adverses, Rudy Gobert souhaite avoir un plus grand rôle en attaque[31]. Lors de la saison 2018-2019, il est toujours associé à Derrick Favors dans la raquette du Jazz et réalise sa meilleure saison statistique avec 15,9 points, 12,9 rebonds et 2,0 passes décisives par match.

Le 25 mars 2019, lors d'un match contre les Suns de Phoenix il bat le record du nombre de dunks en une saison détenu par Dwight Howard avec 269 réalisations et qui date de la saison 2007-2008. Il est alors à 275 dunks et il reste alors 9 matchs à jouer dans la saison[32].

À l'issue de cette saison, Rudy Gobert est à nouveau élu meilleur défenseur de l'année devant Giannis Antetokounmpo des Bucks de Milwaukee et Paul George du Thunder d'Oklahoma City. Il est aussi membre de la All-NBA First Defensive team, récoltant par ailleurs le plus de vote parmi les joueurs représentés[33]. Il est également dans le troisième cinq majeur de la saison[34].

Équipe de FranceModifier

 
Rudy Gobert (2015)

Le 16 mai 2014, il fait partie de la liste des vingt-quatre joueurs pré-sélectionnés pour la participation à la Coupe du monde 2014 en Espagne[35]. Il réalise un mondial satisfaisant avec en particulier un bon match face à l'Espagne.

Fin avril 2016, il annonce renoncer à participer au tournoi pré-olympique, sa franchise souhaite le conserver jusqu'en juin à la suite de ses blessures en cours de saison[36]. Il participe cependant aux Jeux olympiques d'été de 2016 avec l'équipe de France qui est battue 92-67 en quart de finale par l'Espagne.

En équipe de France, il évolue avec le numéro 16.

Style de jeuModifier

Rudy Gobert est un joueur d'une très grande envergure, 2,36 m[37] mais assez frêle par rapport aux autres pivots de la NBA, bien que des progrès ont été et continuent d'être réalisés sur cet aspect de son jeu. Il est connu pour être un très bon contreur grâce à sa taille et son envergure, et est considéré comme l'un des meilleurs défenseurs NBA[27]. C'est un joueur très mobile pour son gabarit, qui est capable d'accompagner les arrières sur les contre-attaques. En attaque, Rudy Gobert est considéré comme un joueur relativement limité en dehors de la raquette, capable essentiellement de dunks et de paniers près du cercle.

Clubs successifsModifier

StatistiquesModifier

Statistiques en Pro AModifier

Saison régulièreModifier

Statistiques en saison régulière de Rudy Gobert

Année Équipe Matches Titul. Min./m. %Tir %3pts %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2010–2011 Cholet 1 0 13 50,0 - 100,0 5,0 - 1,0 - 6,0
2011–2012 Cholet 23 15 14 79,4 - 43,8 3,7 0,1 0,3 1,3 4,7
2012–2013 Cholet 27 19 23 71,8 0,0 70,4 5,4 0,4 0,7 1,9 8,4
Total 51 34 18 73,8 0,0 66,3 4,6 0,3 0,5 1,6 6,7

PlayoffsModifier

Statistiques en playoffs de Rudy Gobert

Année Équipe Matches Titul. Min./m. %Tir %3pts %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2011–2012 Cholet 6 5 13 58,3 - 40,0 3,4 0,3 0,2 1,2 2,7
Total 6 5 13 58,3 - 40,0 3,4 0,3 0,2 1,2 2,7

All-Star GameModifier

Statistiques en All-Star Game de Rudy Gobert

Année Équipe Matches Titul. Min./m. %Tir %3pts %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2012 Cholet 1 0 9 80,0 - 50,0 6,0 2,0 - 1,0 9,0
Total 1 0 9 80,0 - 50,0 6,0 2,0 - 1,0 9,0

Semaine des AsModifier

Statistiques en Semaine des As de Rudy Gobert

Année Équipe Matches Titul. Min./m. %Tir %3pts %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2011 Cholet 1 0 13 50,0 - - 7,0 - - - 2,0
2012 Cholet 1 0 9 0,0 - - 5,0 - - 1,0 0,0
Total 2 0 11 33,3 - - 6,0 - - 0,5 1,0

Statistiques en NBAModifier

Saison régulièreModifier

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2013–2014 Jazz de l'Utah 45 0 9,6 48,6 - 49,2 3,44 0,16 0,18 0,91 2,31
2014–2015 Jazz de l'Utah 82 37 26,3 60,4 0,0 62,3 9,45 1,33 0,78 2,30 8,37
2015–2016 Jazz de l'Utah 61 60 31,7 55,9 - 56,9 10,95 1,49 0,74 2,21 9,13
2016–2017 Jazz de l'Utah 81 81 33,9 66,3 0,0 65,3 12,78 1,21 0,62 2,64 14,04
2017–2018 Jazz de l'Utah 56 56 32,4 62,2 0,0 68,2 10,73 1,43 0,79 2,30 13,50
2018–2019 Jazz de l'Utah 81 80 31,8 66,9 0,0 63,6 12,85 1,99 0,81 2,31 15,85
Total 406 314 28,7 62,9 0,0 63,1 10,53 1,34 0,68 2,20 11,14

Dernière modification le 11 avril 2019

PlayoffsModifier

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2017 Jazz de l'Utah 9 9 27,3 63,5 0,0 48,0 9,89 1,22 1,00 1,33 11,56
2018 Jazz de l'Utah 11 11 34,8 65,5 0,0 60,3 10,73 1,00 0,91 2,27 13,18
2019 Jazz de l'Utah 5 5 30,4 59,4 0,0 78,3 10,20 1,40 0,60 2,60 11,20
Total 25 25 31,3 63,7 0,0 58,8 10,32 1,16 0,88 2,00 12,20

Dernière modification le 14 mai 2019

Records sur une rencontre en NBAModifier

Les records personnels de Rudy Gobert, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[38] :

Type de statistique Saison régulière
Record Adversaire Date
Points 35 Knicks de New York 22 mars 2017
Paniers marqués 13 Knicks de New York 22 mars 2017
Paniers tentés 16 Mavericks de Dallas 13 avril 2015
Paniers à 3 points réussis - - -
Paniers à 3 points tentés 1 @ Hawks d'Atlanta
Nets de Brooklyn

Lancers francs réussis 11 Mavericks de Dallas 20 janvier 2017
Lancers francs tentés 17 Mavericks de Dallas 20 janvier 2017
Rebonds offensifs 13 Knicks de New York
Rebonds défensifs 18 @ Grizzlies de Memphis
Rebonds totaux 25 Mavericks de Dallas

Pistons de Detroit

20 janvier 2017

14 janvier 2019

Passes décisives 8 Bulls de Chicago 12 janvier 2019
Interceptions 5 Bucks de Milwaukee
Contres 8 @ Pacers de l'Indiana 20 mars 2017
Balles perdues 6 Hawks d'Atlanta
Minutes jouées 43 @ Hornets de Charlotte
Bulls de Chicago
18 janvier 2016
1 février 2016

PalmarèsModifier

En clubModifier

  • 2006-2007 : Champion de Picardie
  • 2006-2007 : Vainqueur de la Coupe de Picardie
  • 2009-2010 : Champion de France Espoirs

En équipe de FranceModifier

Distinction personnelleModifier

SalairesModifier

Année Équipe Salaire
2013 - 2014 Jazz de l'Utah 1 078 800 $
2014 - 2015 Jazz de l'Utah 1 127 400 $
2015 - 2016 Jazz de l'Utah 1 175 880 $
2016 - 2017 Jazz de l'Utah 2 121 287 $
2017 - 2018 Jazz de l'Utah 21 224 719 $
2018 - 2019 Jazz de l'Utah 22 741 573 $
2019 - 2020 Jazz de l'Utah 24 258 427 $
2020 - 2021 Jazz de l'Utah 25 775 281 $
Total Gains 99 503 367 $

Le contrat rookie de Rudy Gobert se termine à l'issue de sa 4e saison.

Son nouveau contrat commence à partir de la saison 2017-2018[40],[41],[42].

RéférencesModifier

  1. « Gobert arrive, Ajinca contacté », L'Équipe,
  2. a et b Damien Burnier, « Rudy Gobert, les chantiers de la gloire », Le Journal du dimanche,
  3. « Rudy Gobert, le basketteur « bankable » », sur lemonde.fr,
  4. Alexandre Duyck, « Rudy la belle vie », Gentlemen's Quarterly, no 114,‎ , p. 65.
  5. « Dire aux jeunes que la NBA est possible », sur Le Courrier picard, (consulté le 27 mai 2015)
  6. « BasketNews du 23 décembre 2010 », sur cholet-basket.com, (consulté le 11 février 2011)
  7. (en) « Statistiques de Rudy Gobert à l'Euro U20 2012 », FIBA Europe (consulté le 30 juillet 2012)
  8. (en) « Westermann Heads All Tournament Team », sur u20men.fibaeurope.com, (consulté le 30 juillet 2012)
  9. Alexandre Coste, « EdF : Rudy Gobert remplace Kim Tillie », sur catch-and-shoot.com,
  10. « Meilleur Contreur de Pro A 2012-2013 », sur lnb.fr
  11. Emmanuel Laurin, « Rudy Gobert se présente à la draft », Basket USA,
  12. BasketActu.com, « Rudy Gobert impressionne au NBA Draft Combine - BasketActu.com », sur www.basketactu.com (consulté le 15 avril 2017)
  13. Théophile Haumesser, « Rudy Gobert drafté en 27ème puis envoyé au Utah Jazz | BasketSession.com », Rudy Gobert drafté en 27ème puis envoyé au Utah Jazz | BasketSession.com,‎ (lire en ligne, consulté le 15 avril 2017)
  14. (en-US) « Every NBA Team's Biggest Draft Steal Of All Time », TheSportster,‎ (lire en ligne, consulté le 15 avril 2017)
  15. « Utah Jazz: Top 5 NBA Draft Mistakes », sur Fadeaway World, (consulté le 15 avril 2017)
  16. « Rudy Gobert, le steal de la draft ? - Basket-BallWorld », Basket-BallWorld,‎ (lire en ligne, consulté le 15 avril 2017)
  17. Fabrice Auclert, « Rudy Gobert s’engage avec le Jazz », Basket USA,
  18. Fabrice Auclert, « Equipe de France : Rudy Gobert forfait », Basket USA,
  19. Christophe Remise, « Gobert aura sa chance », sur lefigaro.fr,
  20. Gabriel Pantel-Jouve, « NBA : Diaw en forme, Gobert beaucoup utilisé contrairement à Séraphin », sur catch-and-shoot.com,
  21. Gabriel Pantel-Jouve, « Ajinça et Gobert en double-double », bebasket.fr, (consulté le 21 décembre 2014)
  22. « Gobert était show ! », sports.fr, (consulté le 14 février 2015)
  23. http://www.sports.fr/nba/articles/rudy-gobert-ravage-les-grizzlies-!-1192322/
  24. (en) « Jazz beat Grizzlies as Rudy Gobert grabs career-high 24 rebounds », Associated Press et Fox Sports,
  25. (en) Matt Payne, « The Roundup—Jazz 109, Rockets 91 », utahjazz.com,
  26. (en) « Jazz’s Rudy Gobert returns from knee injury », SI.com,‎ (lire en ligne, consulté le 4 novembre 2016)
  27. a et b (en) « Rudy Gobert finishes seventh in Defensive Player of the Year voting », sur The Salt Lake Tribune, (consulté le 4 novembre 2016)
  28. Jeremy Le Bescont, « Rudy Gobert prolonge à Utah pour plus de 100 millions de dollars sur 4 ans ! », Basket USA,
  29. Damien Da Silva, « RUDY GOBERT : "JE SAIS LE JOUEUR QUE JE PEUX ÊTRE, CE N'EST QUE LE DÉBUT" », basketsession.com,
  30. Donovan Gougeon, « SUR UN NUAGE, RUDY GOBERT SIGNE LE MEILLEUR MATCH DE SA CARRIÈRE », bebasket.fr, (consulté le 21 janvier 2017)
  31. Vermard et Enguerran, « Rudy Gobert veut passer à l'attaque »
  32. Benoît Carlier, « Rudy Gobert tape le record de tomars sur une saison : on l’attend au Slam Dunk Contest en 2020 », sur Trash Talk, (consulté le 26 mars 2019)
  33. Fabrice Auclert, « All-Defensive Teams : Rudy Gobert reste dans le meilleur cinq défensif de l’année », sur basketusa.com, (consulté le 23 mai 2019)
  34. Dimitri Kucharczyk, « All-NBA Teams : Rudy Gobert choisi dans le troisième cinq de la saison ! », sur basketusa.com, (consulté le 23 mai 2019)
  35. Arnaud Gelb, « Équipe de France : une liste des 24 sans Tony Parker », sur Basket USA,
  36. Dimitri Kucharczyk, « Equipe de France : Rudy Gobert fait l’impasse sur le TQO », basketusa.com, (consulté le 30 avril 2016)
  37. Dimitri Kucharczyk, « Camp de Trévise : Rudy Gobert impressionne par sa taille et son envergure », sur Basket USA, .
  38. a et b (en) « Rudy Gobert Game By Game Stats and performance », sur espn.go.com (consulté le 15 avril 2017)
  39. Rédaction, « NBA : Rudy Gobert dans la deuxième équipe-type de la saison », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mai 2017)
  40. (en-US) « These are the salaries of Utah Jazz players this season », sur HoopsHype (consulté le 15 avril 2017)
  41. (en-US) « Utah Jazz 2017 Salary Cap », sur Spotrac.com (consulté le 15 avril 2017)
  42. (en) « Rudy Gobert Stats | Basketball-Reference.com », sur Basketball-Reference.com (consulté le 15 avril 2017)

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

VidéographieModifier

Liens externesModifier