Ouvrir le menu principal

Célia Aymonier

fondeuse et biathlète française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aymonier.

Célia Aymonier
Image illustrative de l’article Célia Aymonier
Célia Aymonier à la Coupe du monde de ski de fond de 2012.
Contexte général
Sport Ski de fond et biathlon
Site officiel www.celiaymonier.fr
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Nationalité France
Naissance (28 ans)
Lieu de naissance Pontarlier (Doubs)
Taille 1,61 m (5 3)
Poids de forme 56 kg (123 lb)
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 0 0
Championnats du monde 0 0 1
Coupe du monde (globes) 0 0 0
Coupe du monde (épreuves indiv.) 0 0 0

Célia Aymonier, née le à Pontarlier, est une fondeuse et biathlète française. Médaillée d'argent en ski de fond aux championnats du monde des moins de 23 ans, elle compte à son palmarès une médaille de bronze en biathlon avec le relais féminin, obtenue lors des championnats du monde 2017.

CarrièreModifier

Elle est étudiante à l'Université Grenoble-Alpes[1].

Ski de fondModifier

Célia Aymonier dispute ses premiers mondiaux junior lors de l'édition 2009 disputée en France à Praz de Lys où elle est 29e du sprint, 48e de la poursuite et neuvième du sprint. L'année suivante, lors de l'édition de Hinterzarten, elle termine neuvième du sprint, 26e du cinq kilomètres classique 31e de la poursuite et septième du relais. Lors de cette année, elle remporte en ski de fond le classement général de la Coupe OPA Cup, ou Coupe des Alpes, en catégorie junior. Elle fait ses débuts en Coupe du monde en à La Clusaz lors d'un quinze kilomètres libre départ en ligne où elle termine 52e. Pour l'édition 2011 des mondiaux junior, disputée à Otepää, elle termine douzième du cinq kilomètres libre, 23e du sprint; elle abandonne lors de la poursuite et termine dixième du relais. En 2012, elle concourre en moins de 23 ans lors des mondiaux d'Erzurum où elle obtient la dixième place du sprint, la 24e du dix kilomètres classique et 28e du skiathlon. Lors de cette année 2012, pour sa première année en sénior, elle remporte la OPA Cup ce qui lui garantit de participer aux épreuves de Coupe du monde pour la saison suivante[2]. Elle dispute le début de la coupe du monde 2012-2013. À Liberec, pour les mondiaux des moins de 23 ans, elle termine 18e du sprint et huitième du skiathlon. Elle est également présente aux Mondiaux de Val di Fiemme. Elle est éliminée lors des qualifications du sprint, termine 36e du skiathlon et termine dixième du Team sprint où elle est alignée avec Coraline Hugue. Elle fait ensuite partie du relais, avec Aurore Jean, Anouk Faivre-Picon et Coraline Hugue, qui termine à la sixième place[3].

Elle remporte la médaille d'argent du dix kilomètres classique des mondiaux moins de 23 ans 2014 à Val di Fiemme, derrière la Norvégienne Martine Ek Hagen[4]. La veille, elle avait terminé neuvième du sprint libre. Elle enchaine par les Jeux olympiques de Sotchi. où elle est notamment quatrième en relais. Elle termine 20e du skiathlon, puis est éliminée lors des qualifications du sprint, avant de terminer 25e du dix kilomètres classique. Avec le relais français, également composé de Coraline Thomas Hugue, Anouk Faivre-Picon et Aurore Jean, elle termine quatrième, meilleure performance du relais féminin en grand championnat, la victoire étant remportée par la Suède devant la Finlande et l'Allemagne[5]. Elle termine également onzième du Team sprint où elle concourre avec Aurore Jean. Elle termine à la 64e place du classement général de la coupe du monde. Elle participe au tour de ski, obtenant une 19e place du sprint libre du Val Mustair, puis une 17e place du cinq kilomètres classique de Toblach. Elle termine finalement la compétition à la 30e place.

 
Quart de finale des mondiaux 2015.

Lors de la saison 2014-2015, elle obtient ses premiers points à Davos avec la 28e place du dix kilomètres classique, puis une 24e place une semaine plus tard et toujours sur le même site, sur le dix kilomètres libre. En janvier, elle dispute des courses à Rybinsk, terminant tout d'abord neuvième du dix kilomètres libre[6]. Le lendemain, elle échoue en demi-finale du sprint[7]. Lors de la troisième course de cette étape, elle obtient la 21e place du skiathlon[8]. Elle obtient ensuite une quatorzième place à Oestersund sur dix kilomètres libre[9]. Lors des Mondiaux de Falun, elle s'incline lors des quarts de finale du sprint pour terminer 28e[10] avant de terminer sixième avec Coraline Thomas Hugue du Team sprint[11]. Elle est ensuite 18e du dix kilomètres libre, où Anouk Faivre-Picon termine cinquième[12]. Avec le relais, elle termine à la huitième place[13]. Lors de sa dernière course, le trente kilomètres, elle termine à la 27e place.

En , Celia Aymonier annonce son choix de changer de discipline pour retourner au biathlon, discipline qu'elle pratiquait chez les jeunes avant de l'abandonner en 2007[14]. Son bilan en ski de fond est alors de deux Top 10, deux Top 15, cinq Top 20 et cinq Top 30 en individuel[14].

BiathlonModifier

Célia Aymonier termine à Idre à la troisième place du premier biathlon de l'IBU Cup de la saison[15]. Cela la qualifie pour sa première épreuve de Coupe du monde de biathlon à Hochfilzen le . Début janvier, elle retrouve le circuit IBU lors de l'étape de Nové Město où elle termine troisième d'un sprint[16] avant de terminer cinquième du deuxième sprint disputé sur ce site, course remportée par Anaïs Chevalier[17]. Elle participe ensuite à son premier relais en coupe du monde à Ruhpolding où la France termine septième.

Le , lors de la coupe du monde 2016-2017, elle obtient son premier podium avec le relais à Pokljuka, avec la deuxième place derrière l'Allemagne, accompagnée d'Anaïs Chevalier, Justine Braisaz et Marie Dorin[18]. Lors du relais suivant, en janvier à Ruhpolding, elle assure le rôle de dernière relayeuse lors de la deuxième place derrière l'Allemagne, Anaïs Bescond prenant la place de Marie Dorin[19]. En février, lors des mondiaux d'Hochfilzen, elle fait partie du relais, avec Anaïs Chevalier, Justine Braisaz et Marie Dorin, qui remporte la médaille de bronze, derrière l'Allemagne et l'Ukraine[20]. Sur le plan individuel, elle termine 25e de l'Individuel, neuvième du sprint, où Anaïs Chevalier remporte la médaille de bronze et Marie Dorin termine septième[21], neuvième de la poursuite[22] et 17e de la mass-start. En mars, à Kontiolahti, elle obtient son meilleur résultat en coupe du monde en terminant septième d'un sprint remporté par Tiril Eckhoff[23]. Le lendemain, elle termine huitième de la poursuite, remportée par Laura Dahlmeier[24]. En fin de saison, elle se déclare satisfaite de celle-ci qui la voit progresser de la 48e place au 21e rang mondial[25].

Elle obtient son premier Top 10 de la saison 2017-2018 lors de l'Individuel d'Hochfilzen où elle termine dixième. Lors de cette étape, elle termine troisième avec le relais également composé de Marie Dorin-Habert, Justine Braisaz et Anaïs Bescond[26]. En France, au Grand-Bornand, elle termine respectivement 32e, 22e et 16e du sprint, de la poursuite et de la mass-start. 28e du sprint puis 15e de la poursuite, elle participe à la victoire du relais français, avec Anaïs Bescond, Anaïs Chevalier et Justine Braisaz à Oberhof, première victoire dans la discipline depuis deux ans[27]. Lors de l'étape de Ruhpolding, elle abandonne lors de l'Individuel en raison d'un mal de dos. Quatrième relayeuse derrière Marie Dorin, Anaïs et Chloé Chevalier, elle part en troisième position, mais en manque de confiance, elle est en grande difficulté sur le pas de tir et doit concéder deux tours de pénalité et termine à la neuvième place[28],[29]. Celia Aymonier réussit le premier 10 sur 10 de sa carrière en sprint lors de la dernière étape de la Coupe du monde 2018-2019 le 21 mars à Olso, ce qui débouche son son meilleur résultat international, et sa première « cérémonie des fleurs », puisqu'elle se classe quatrième de la course remportée par Anastasia Kuzmina[30].

Particularités et styleModifier

Célia Aymonier a la particularité d'être la seule biathlète du circuit à concourir très souvent sans gants et ce à l'instar de son père, qui lui aussi pratique le ski mains nues.

Palmarès en biathlonModifier

Jeux olympiquesModifier

Palmarès aux Jeux olympiques d'hiver
Épreuve / Édition Individuel Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte
Jeux olympiques 2018
  Pyeongchang
48e

Légende :

  • — : non disputée

Championnats du mondeModifier

Épreuve / Édition Individuel Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte Relais mixte simple
Mondiaux 2016
  Holmenkollen
64e  
Mondiaux 2017
  Hochfilzen
25e 9e 9e 17e    
Mondiaux 2019
  Östersund
20e 23e 18e 20e 8e

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  • — : non disputée par Aymonier
  •   : pas d'épreuve

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 21e en 2017.
  • Meilleur résultat individuel : 4e.
  • 8 podium en relais : 3 victoires, 2 deuxièmes places, 3 troisièmes places.

Palmarès mis à jour le 17 février 2019.

Classements annuelsModifier

Année Classement général final Sprint Poursuite Individuel Mass start
2015-2016 48e 40e 47e 62e 36e
2016-2017 21e 12e 15e 49e 32e
2017-2018 24e 23e 27e 44e 23e
2018-2019 24e 16e 18e 31e 23e

Palmarès en ski de fondModifier

Jeux olympiquesModifier

Résultats aux Jeux olympiques
Épreuve / Édition Sprint 10 km Poursuite
2 × 7,5 km
30 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 5 km
JO 2014
  Sotchi
40e     21e 12e 4e

Légende :

  •   : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par la skieuse

Championnats du mondeModifier

Résultats aux Championnat du monde
Épreuve / Édition Sprint 10 km Poursuite
2 × 7,5 km
30 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 5 km
Mondiaux 2013
  Val di Fiemme
  36e   36e 10e 6e
Mondiaux 2015
  Falun
  28e 18e   27e 6e 8e

Légende :

  •   : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Célia Aymonier

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 37e en 2015.
  • Meilleur résultat individuel : 9e.

Elle obtient aussi une huitième place lors d'une étape du Tour de ski 2012-2013.

Son meilleur résultat en relais est une cinquième place en 2013 à La Clusaz.

Différents classements en Coupe du mondeModifier

Saison / Épreuve Général Distance Sprint Tour de ski
depuis 2007
Finales
2008-2014
Nordic Opening
depuis 2011
Class. Points Class. Points Class. Points
2012-2013 56e 73 46e 51 55e 22 Abandon
2013-2014 64e 70 46e 45 63e 15 32e 26e
2014-2015 37e 175 34e 106 34e 65 30e   DNS

Championnats du monde juniorModifier

En 2014, à Val di Fiemme, en Italie, lors des championnats du monde de ski de fond des moins de 23 ans, Célia Aymonier a obtenu une médaille d'argent lors de l'épreuve du 10 km classique.

Championnats du monde junior
Épreuve / Édition Sprint km Poursuite
Skiathlon
Relais
libre classique libre classique
Mondiaux 2009
  Praz de Lys Sommand
29e 48e 9e
Mondiaux 2010
  Hinterzarten
9e 26e 31e 7e
Mondiaux 2011
  Otepää
23e 12e Abandon 10e


Championnats du monde moins de 23 ans
Épreuve / Édition Sprint 10 km Poursuite
Skiathlon
libre classique libre classique
Mondiaux 2012
  Erzurum
10e 24e 28e
Mondiaux 2013
  Liberec
18e 8e
Mondiaux 2014
  Val di Fiemme
9e  

Vie privéeModifier

Son compagnon est le biathlète français Simon Desthieux[31].

Notes et référencesModifier

  1. Delphine Dauvergne, « JO d’hiver 2018 : qui sont les lycéens et les étudiants français en lice ? », dans L'Étudiant, le 8 février 2018, consulté sur www.letudiant.fr le 12 février 2018
  2. Mirko Hominal, « OPA Cup : Célia Aymonier remporte le classement général », sur ski-nordique.net, .
  3. « Relais dames: la Norvège sans problème, la France 6e ! », sur ledauphine.com, .
  4. r Mirko Hominal, « élia Aymonier vice-championne du monde », sur ski-nordique.net.
  5. Jean-Pierre Bidet, « Haut, les filles ! », sur lequipe.fr, .
  6. « Ski de fond: retour gagnant pour Jacobsen sur le 10 km style libre », sur leparisien.fr, .
  7. « Célia Aymonier en demi-finales », sur lequipe.fr, .
  8. « Rybinsk : Duvillard et Aymonier sauvent les meubles », sur nordicmag.info, .
  9. « Ski de fond/Östersund/10 km libre/D - Kalla mate l'armada norvégienne », sur lunion.fr, .
  10. « Célia Aymonier s’arrête en quart. », sur ledauphine.com, .
  11. « Mondial de ski nordique: l'or pour les Norvégiennes en sprint », sur lepoint.fr, .
  12. « Ski de fond : Anouk Faivre-Picon 5eme aux 10 km des Mondiaux de Falun », sur france3-regions.francetvinfo.fr, .
  13. « Ski de fond: titre mondial pour la Norvège en relais dames, la France 8e », sur lpoint.fr, .
  14. a et b « La sportive Franc-Comtoise a décidé de quitter le ski de fond pour intégrer l'équipe de France de biathlon. », .
  15. « Célia Aymonier : « C’est génial, c’est presque inespéré ! » », sur leprogres.fr, .
  16. Mirko Hominal, « IBU Cup / Nove Mesto : Célia Aymonier brillante », sur ski-nordique.net, .
  17. « Victoire pour Anaïs Chevalier à Nove Mesto », sur nordicmag.info, .
  18. « Biathlon/Pokljuka - Relais 4x6 km: victoire de l'Allemagne, la France 2e », sur lematin.ch, .
  19. « Même sans Dorin, les Françaises assurent la deuxième place du relais », sur eurosport.fr, .
  20. « L'équipe de France féminine de relais en bronze aux Mondiaux », sur lequipe.fr, .
  21. Jérémy Satis, « Mondiaux Hochfilzen - Anaïs Chevalier en bronze sur le sprint, Gabriela Koukalova sacré », sur eurosport.fr, .
  22. Fany Boucaud, « Mondiaux de biathlon en Autriche : Célia Aymonier termine 9e de la poursuite », sur francebleu.fr, .
  23. Désiré Teivao, « Biathlon – Kontiolahti – Sprint 7,5km (F) : Eckhoff s’adjuge le sprint, Aymonier Chevalier et Dorin dans le top 10 », sur sport365.fr, .
  24. « Laura Dahlmeier remporte la poursuite de Kontiolahti devant Marie Dorin-Habert », sur lequipe.fr, .
  25. Mirko Hominal, « Célia Aymonier satisfaite », sur ski-nordique.net, .
  26. « Relais femmes : Bescond envoie les Bleues sur le podium », sur ledauphine.com, .
  27. Ski Chrono, « L’équipe de France s’impose sur le relais dames d'Oberhof ! », (consulté le 7 janvier 2018).
  28. « L'Allemagne s'impose à Ruhpolding, les relayeuses françaises 9es », sur lequipe.fr, .
  29. Mirko Hominal, « Ruhpolding en liesse », sur ski-nordique.net, .
  30. Benoît Prato, « Célia Aymonier termine au pied du podium à Oslo », sur Ski Chrono/Le Dauphiné, (consulté le 22 mars 2019)
  31. « Desthieux, enfin ! », L'Équipe,‎ (lire en ligne, consulté le 28 mars 201)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :