Finales de la Coupe du monde de ski de fond

Finale de la Coupe du monde
Généralités
Sport Ski de fondVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 2008
Organisateur(s) Fédération internationale de ski
Périodicité annuelle

Palmarès
Tenant du titre Mars symbol.svg Drapeau : Norvège Johannes Høsflot Klæbo
Venus symbol.svg Drapeau : Suède Stina Nilsson

Les Finales de la Coupe du monde de ski de fond sont une compétition de ski de fond créée en 2008, inscrite dans le calendrier de la coupe du monde de ski de fond, elle a pour objectif de rendre ce sport plus attrayant et médiatique. À l'instar du Tour de ski et du Nordic Opening, il s'agit d'une compétition à plusieurs étapes qui dans ce cas clôt la saison de la Coupe du monde.

HistoriqueModifier

Ce mini-tour est mis en place par la fédération internationale de ski lors de la Coupe du monde 2008 (année sans Jeux olympiques ou de Championnats du monde) pour clôturer la saison dans l'objectif d'intéresser les médias et les fondeurs en cette fin de saison. Il prend lieu à proximité de la station transalpine de Bormio à Santa-Caterina. Il est constitué de trois étapes du 14 au  : un prologue sur 2,5 km (femmes) et 3,3 km (hommes) en style libre, des départs en ligne de 10 km et 20 km en style classique et des départs style handicap sur 10 km et 15 km en style libre. Les fondeurs ont l'obligation de terminer les trois étapes pour marquer des points en Coupe du monde (le vainqueur remporte 300 points). Les temps des deux premières étapes sont additionnés pour déterminer l'ordre de départ de l'ultime étape, ainsi cette dernière détermine le classement de ce mini-tour à son arrivée. À sa première édition, 169 fondeurs sont inscrits représentant 23 nations[1]. Cette première édition, remportée par le Français Vincent Vittoz et la Finlandaise Virpi Kuitunen, étant une réussite, sera désormais programmée les années suivantes à Falun en Suède[2].

La seconde édition se déroule en quatre étapes : un sprint classique à Stockholm, un prologue sur 2,5 km (femmes) et 3,3 km (hommes) en style libre, une poursuite en classique de 10 km et 20 km, et enfin des départs style handicap sur 10 km et 15 km en style libre, les trois dernières étapes à Falun[3]. L'édition est remportée chez les hommes par le Suisse Dario Cologna (devant le tenant du titre Vittoz) qui s'empare du même coup du gros globe de cristal de la Coupe du monde 2009[4], situation comparable chez les femmes avec le sacre de la Polonaise Justyna Kowalczyk[5].

Cette formule à quatre étapes est reconduite les années suivantes dans les mêmes lieux. Chez les hommes, le Norvégien Petter Northug inscrit trois fois son nom à son palmarès en 2010[6], 2011[7] et 2013[8], Cologna remportant l'édition 2012[9]. Chez les femmes, la Norvégienne Marit Bjørgen aligne quatre victoires d'affilée en 2010, 2011, 2012 et 2013[10]. Lors de l'édition 2014, limitées à trois étapes, le Norvégien Martin Johnsrud Sundby[11]. s'impose tandis que sa compatriote Therese Johaug met un terme à la série de victoires de Bjørgen[12].

Ces éditions remportées par des fondeurs confirmés permettent également à certains fondeurs de s'y révéler en montant sur les podiums tels que les Norvégiens Therese Johaug en 2009, Finn Hågen Krogh (à l'âge de 20 ans) en 2011[7], Niklas Dyrhaug[13] et Heidi Weng en 2012[14], le Français Maurice Manificat en 2010 ou le Norvégien Johannes Høsflot Klæbo en 2017[15].

PalmarèsModifier

Vainqueurs du classement général hommes
Année Lieu   Vainqueur   Deuxième   Troisième
2008   Bormio   Vincent Vittoz   Lukáš Bauer   Giorgio Di Centa
2009   Falun   Dario Cologna   Vincent Vittoz   Alexander Legkov
2010   Falun   Petter Northug   Maurice Manificat   Marcus Hellner
2011   Falun   Petter Northug   Finn Hågen Krogh   Dario Cologna
2012   Falun   Dario Cologna   Devon Kershaw   Niklas Dyrhaug
2013   Falun   Petter Northug   Finn Hågen Krogh   Martin Johnsrud Sundby
2014   Falun   Martin Johnsrud Sundby   Alex Harvey   Alexander Legkov
2017   Québec   Johannes Høsflot Klæbo   Alex Harvey   Niklas Dyrhaug
2018   Falun   Alexander Bolshunov   Alex Harvey   Dario Cologna
2019   Québec   Johannes Høsflot Klæbo   Alex Harvey   Alexander Bolshunov
Vainqueures du classement général femmes
Année Lieu   Vainqueur   Deuxième   Troisième
2008   Bormio   Virpi Kuitunen   Justyna Kowalczyk   Claudia Nystad
2009   Falun   Justyna Kowalczyk   Therese Johaug   Charlotte Kalla
2010   Falun   Marit Bjørgen   Justyna Kowalczyk   Charlotte Kalla
2011   Falun   Marit Bjørgen   Justyna Kowalczyk   Therese Johaug
2012   Falun   Marit Bjørgen   Heidi Weng   Charlotte Kalla
2013   Falun   Marit Bjørgen   Therese Johaug   Charlotte Kalla
2014   Falun   Therese Johaug   Marit Bjørgen   Heidi Weng
2017   Québec   Marit Bjørgen   Heidi Weng   Stina Nilsson
2018   Falun   Marit Bjørgen   Jessica Diggins   Sadie Bjornsen
2019   Québec   Stina Nilsson   Therese Johaug   Ingvild Flugstad Østberg

RéférencesModifier

  1. Mirko Hominal, « Finale Bormio Etape 1 », sur ski-nordique.net,
  2. Mirko Hominal, « Vittoz roi de la finale », sur ski-nordique.net,
  3. Mirko Hominal, « Cologna aura du mal à détroner Northug », sur ski-nordique.net,
  4. Mirko Hominal, « La coupe du monde pour Cologna, les français étincelants », sur ski-nordique.net,
  5. Mirko Hominal, « Le globe dans les bras de Justyna Kowalczyk », sur ski-nordique.net,
  6. Mirko Hominal, « Maurice Manificat dauphin du roi Northug. », sur ski-nordique.net,
  7. a et b Mirko Hominal, « Northug en champion, Krogh la révélation », sur ski-nordique.net, 20 mars 2011.
  8. Mirko Hominal, « Petter Northug et la Norvège triomphent », sur ski-nordique.net,
  9. « Dario Cologna a remporté le mini-Tour de Falun, étape finale de la CDM 2011/12 », sur rts.ch,
  10. Mirko Hominal, « La finale pour Marit Bjoergen », sur ski-nordique.net,
  11. Mirko Hominal, « Martin Sundby écrit l'histoire », sur ski-nordique.net,
  12. Mirko Hominal, « Therese Johaug remporte la coupe du monde », sur ski-nordique.net,
  13. Mirko Hominal, « Dario Cologna s'offre le général et le Mini-Tour », sur ski-nordique.net,
  14. Mirko Hominal, « Troisième globe de cristal pour Marit Bjoergen », sur ski-nordique.net, 18 mars 2012.
  15. Mirko Hominal, « Johannes Hoesflot Klaebo dans l'histoire », sur ski-nordique.net, (consulté le 14 avril 2017)

Liens externesModifier