Championnats du monde junior de ski nordique 2013

Championnats du monde junior de ski nordique 2013
Généralités
Sport Ski nordique
Organisateur(s) Fédération internationale de ski
Édition 22e
Lieu(x) Drapeau : Tchéquie Liberec, République tchèque
Date du au
Nations environ 35
Participants environ 700 athlètes
Épreuves 15 épreuves
Site web officiel liberec2013.cz

Navigation

Les championnats du monde junior de ski nordique 2013 se déroulent du au à Liberec en République tchèque, sous l'égide de la fédération internationale de ski. Liberec a déjà organisé les championnats du monde de ski nordique 2009, le festival olympique de la jeunesse européenne en 2011 et plusieurs épreuves de coupe du monde[Laquelle ?] depuis 1984, cette occasion permet également de fêter les 110 ans de la fédération tchèque de ski. L'évènement comprend les championnats du monde junior de ski de fond, de saut à ski et de combiné nordique. Les athlètes doivent être âgés de moins de vingt ans. Parallèlement se tiennent des championnats du monde de ski de fond des moins de 23 ans avec six épreuves au programme.

ContexteModifier

La particularité des championnats du monde junior de ski nordique est qu'ils ne sont pas outrageusement dominés par les pays scandinaves puisque lors de l'édition de 2012 à Erzurum en Turquie, le classement des médailles fut remporté par la Russie devant la Slovénie et le Japon. La compétition a permis les années précédentes de mettre en valeur de grands espoirs du ski nordique qui plus tard ont confirmé au plus haut niveau tels que Petter Northug, Gregor Schlierenzauer, Therese Johaug, Lukáš Bauer, Samppa Lajunen, Marit Bjørgen, Janne Ahonen, Thomas Morgenstern, Hannu Manninen ou Alessandro Pittin.

ProgrammeModifier

Quinze épreuves sont au programme des championnats du monde junior : huit en ski de fond, quatre en saut à ski et trois en combiné nordique. Ce chiffre n'a cessé d'augmenter depuis le regroupement des trois disciplines en un seul évènement de dix épreuves en 1991 à quinze depuis 2012.

Parallèlement aux championnats du monde junior se tiennent les championnats du monde de ski de fond des moins de 23 ans. Six épreuves sont programmées.

Déroulement des épreuves et podiumsModifier

Championnats du monde juniorModifier

Ski de fondModifier

HommesModifier
Épreuves Or Argent Bronze
Sprint
Classique
résultats détaillés
  Lennart Metz (GER)   Vadim Korolyov (RUS)   Bjørn Vidar Suhr (NOR)
Relais 4 × 5 km
Classique et libre
résultats détaillés
  Russie   Norvège   Suède
10 km
Libre
résultats détaillés
  Dmitri Rostovzev (RUS)   Artem Malzev (RUS)   Martin Weisheit (GER)
20 km skiathlon
10 km classique + 10 km libre
résultats détaillés
  Dmitri Rostovzev (RUS)   Artem Malzev (RUS)   Alexey Chervotkin (RUS)
FemmesModifier
Épreuves Or Argent Bronze
Sprint
Classique
résultats détaillés
  Stina Nilsson (SWE)   Victoria Carl (GER)   Evgenia Oshchepkova (RUS)
Relais 4 × 3,3 km
Classique et libre
résultats détaillés
  Suède   Russie   Allemagne
km
Libre
résultats détaillés
  Victoria Carl (GER)   Teresa Stadlober (AUT)   Anastasia Sedova (RUS)
10 km skiathlon
km classique + 5 km libre
résultats détaillés
  Teresa Stadlober (AUT)   Nadezhda Shuniaeva (de) (RUS)   Alisa Zhambalova (RUS)

Saut à skiModifier

Les épreuves de saut à ski ont lieu sur le tremplin Ještěd B HS 100 à Liberec.

HommesModifier
Épreuves Or Argent Bronze
HS 100[1]   Jaka Hvala   Klemens Muranka   Stefan Kraft
HS 100 par équipes[2]   Slovénie   Pologne   Allemagne
FemmesModifier
FavoritesModifier

Les favorites de l'épreuve individuelle sont les sauteuses en tête du classement de la coupe du monde 2013, et en premier lieu les deux premières Sara Takanashi[3] qui est la tenante du titre 2012, et Sarah Hendrickson[3] qui possède déjà une médaille de bronze acquise en 2010 à Hinterzarten et une d'argent en 2012 à Erzurum. Viennent ensuite la troisième de la coupe du Monde Coline Mattel[3] qui a déjà la panoplie complète, puis Evelyn Insam[3], et les sauteuses slovènes Katja Požun (médaille de bronze en 2008 à Zakopane), Špela Rogelj (médaille d'argent en 2011 à Otepää), Urša Bogataj, ainsi qu'Ema Klinec qui ne participe pas encore aux coupes du Monde en raison de son âge inférieur aux 15 ans requis[4]. Ces sauteuses slovènes sont favorites pour le concours par équipes[3]. Toutes ces sauteuses confirment leurs statuts de favorites lors des entraînements[5],[6].

Concours individuelModifier

Le lors de la première manche du concours individuel, les favorites réalisent les meilleurs sauts, Takanashi en tête, suivie d'Insam et Mattel, puis Požun et Bogataj, avec des performances en deçà des attentes pour Sarah Hendrickson seulement 6e et Špela Rogelj 10e, ex-æquo avec Pauline Hessler, 14 ans, première sauteuse allemande de cette manche pour son premier concours de niveau mondial.

Lors de la deuxième manche, Takanashi avec 102 mètres réalise de nouveau le meilleur saut de la manche, le seul saut du concours au-delà du HS, et prend la première place du concours : elle garde son titre de championne du Monde Junior, performance uniquement réalisée précédemment par Janne Ahonen en 1993 et 1994[7]. Evelyn Insam confirme sa deuxième place et prend la médaille d'argent[7]. Katja Požun, ex-æquo à la deuxième place avec Insam lors de la deuxième manche, remonte d'une place et prend la troisième place pour sa dernière participation en junior[7] : c'est sa deuxième médaille de bronze à des championnats du monde junior, après celle obtenue en 2008 à Zakopane[4]. Coline Mattel, encore à la troisième place après la première manche comme en 2012 à Erzurum, n'est que 7e de la deuxième manche, et échoue au pied du podium. Viennent ensuite Urša Bogataj 5e, puis à un demi point Sarah Hendrickson, quatrième de la manche qui termine 6e, Špela Rogelj qui remonte à la 7e place grâce à la cinquième performance de la manche. Avec la neuvième place d'Ema Klinec, la Slovénie place ses quatre sauteuses dans les neuf premières, ce qui place l'équipe en favorite absolue pour le concours par équipe[4],[7].

Concours par équipesModifier

En effet, le , l'équipe slovène est en tête dès la première manche, avec Urša Bogataj, Ema Klinec et Špela Rogelj chacune en tête de leur groupe, et Katja Požun devancée dans son groupe uniquement par Takanashi et Hendrickson ; d'ailleurs, elles se placent individuellement au places numéro 2, 3, 5 et 6 de la manche. Elles ont 120,5 points d'avance sur la France. Elles accentuent leur avance en deuxième manche, et emportent la médaille d'or avec 222 points d'avance[8]. La médaille d'argent est remportée par l'équipe de France, et celle de bronze par l'équipe d'Allemagne, qui grâce au deuxième total de point de la deuxième manche, remonte de la cinquième place à laquelle elle était reléguée à la suite de la disqualification de Pauline Hessler pour cause de combinaison non conforme[9]. Vient ensuite l'équipe de Norvège, quatrième à 2,5 points, puis l'équipe du Japon, cinquième, remontant de sa place de huitième et dernière à la première manche, pour cause de disqualification de Yuka Kobayashi en raison de son poids insuffisant[N 1].

Tableau des médaillesModifier
Épreuves Or Argent Bronze
HS 100[10]   Sara Takanashi   Evelyn Insam   Katja Požun
HS 100 par équipes[11]   Slovénie   France   Allemagne

Combiné nordiqueModifier

Épreuves Or Argent Bronze
Gundersen 10 km   Manuel Faißt   David Welde   Han Hendrik Piho
Gundersen 5 km   Manuel Faißt   Théo Hannon   Kristjan Ilves
Par équipes 4 × 5 km   Allemagne   Autriche   Japon

Championnats du monde de ski de fond des moins de 23 ansModifier

HommesModifier

Épreuves Or Argent Bronze
Sprint
Classique
résultats détaillés
  Federico Pellegrino (ITA)   Juho Mikkonen (FIN)   Jewgeni Below (RUS)
15 km
Libre
résultats détaillés
  Sergey Ustiugov (RUS)   Jewgeni Below (RUS)   Thomas Bing (GER)
30 km skiathlon
15 km classique + 15 km libre
résultats détaillés
  Sergey Ustiugov (RUS)   Jewgeni Below (RUS)   Mark Starostin (KAZ)

FemmesModifier

Épreuves Or Argent Bronze
Sprint
Classique
résultats détaillés
  Elena Soboleva (RUS)   Sandra Ringwald (GER)   Hanna Kolb (GER)
10 km
Libre
résultats détaillés
  Ragnhild Haga (NOR)   Anastassiya Slonova (KAZ)   Debora Agreiter (ITA)
15 km skiathlon
7,5 km classique + 7,5 km libre
résultats détaillés
  Ragnhild Haga (NOR)   Debora Agreiter (ITA)   Kari Øyre Slind (NOR)

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. La disqualification est pour cause de skis non conforme : « Disqualified: KOBAYASHI Yuka SCE1 Ski », dans Feuille de résultat Liberec HS100 26-01-2013. « SCE1 » signifie "Specifications Competition Equipment 1", (soit « Caractéristiques de l'équipement de compétition 1 »), voir SPECIFICATIONS FOR COMPETITION EQUIPMENT AND COMMERCIAL MARKINGS EDITION 2010/2011, paragraphe D.1.Jumping skis. En pratique, les skis ont une longueur non conforme, au vu de la taille de la sauteuse et de son IMC contrôlé après le concours, ou plutôt son poids est insuffisant pour sa taille et la longueur de ses skis.

RéférencesModifier

Liens externesModifier