Coupe du monde de biathlon 2019-2020


Coupe du monde de biathlon 2019-2020
Description de l'image Biathlon pictogram.svg.
Généralités
Sport Biathlon
Organisateur(s) Union internationale de biathlon
Éditions 43e
Date -
Épreuves masculin 27
féminin 27
masculin/féminin 6
Site web officiel biathlonworld.com

Palmarès
Tenant du titre masculin Drapeau : Norvège Johannes T. Bø
féminin Drapeau : Italie Dorothea Wierer
Vainqueur masculin Drapeau : Norvège Johannes T. Bø (2)
féminin Drapeau : Italie Dorothea Wierer (2)
Plus titré(s) masculin Drapeau : France Martin Fourcade (7)
féminin Drapeau : Suède M. Forsberg (6)

Navigation

La 43e édition de la Coupe du monde de biathlon se déroule entre le et le et comprend les championnats du monde à Antholz-Anterselva. Comme toutes les manifestations sportives dans le monde, elle est perturbée, particulièrement au mois de mars, par la pandémie de Coronavirus Covid-19. Ainsi, la neuvième et dernière étape à Oslo est annulée, et celles de Nové Město et de Kontiolahti se déroulent à huis clos. Sur un plan sportif, la course au gros globe de cristal se déroule chez les hommes comme chez les dames, jusqu'aux dernières courses, les poursuites de Kontiolahti le 14 mars.

Johannes Thingnes Bø survole le début de saison, mais il s'absente du circuit international durant deux étapes en janvier en raison de la naissance de son premier enfant. Martin Fourcade, de retour au plus haut niveau après la saison 2018-2019 où il a tout perdu, en profite pour le dépasser au classement général, avant d'annoncer qu'il a décidé prendre sa retraite sportive. A l'arrivée de la poursuite de Kontiolahti, Fourcade remporte la dernière course de sa carrière et sa 83e victoire, s'adjuge les petits globes du sprint et de l'individuel, mais Bø le devance de 2 points au classement général, le plus petit écart dans l'histoire de la Coupe du monde chez les hommes. Le Norvégien totalise 10 victoires et le Français 7, dont le titre mondial de l'individuel qui lui permet d'égaler le record d'Ole Einar Bjørndalen avec onze médailles d'or individuelles aux championnats du monde. Émilien Jacquelin, champion du monde de la poursuite, remporte son premier trophée de cristal avec le petit globe de la discipline. Johannes Thingnes Bø s'adjuge celui de la mass-start en plus du gros globe.

Chez les dames, le début de saison est favorable à Tiril Eckhoff, mais elle passe au travers des championnats du monde (où sa compatriote Marte Olsbu Røiseland réalise l'exploit unique d'être médaillée dans les sept épreuves qu'elle dispute, remportant cinq titres) et laisse le dossard jaune à Dorothea Wierer qui le conserve jusqu'au bout pour fêter son deuxième gros globe consécutif, alors que Kaisa Mäkäräinen, trois fois gagnante du classement général, met elle aussi un terme à sa carrière. Les petits globes reviennent à Hanna Öberg (individuel), Denise Herrmann (spint), Tiril Eckhoff (poursuite), et Dorothea Wierer (mass start). La Norvège remporte les trois classements des relais (hommes, flemmes, mixte), la formation féminine restant invaincue durant tout l'hiver, championnats du monde compris.

Dans cette édition de la Coupe du monde et d'une manière générale, la Norvège (55 podiums) et la France (51 podiums) dominent largement les débats, loin devant les autres nations.

ProgrammeModifier

 
 
Östersund
 
Hochfilzen
 
Le Grand-Bornand
 
Oberhof
 
Ruhpolding
 
Pokljuka
 
Anterselva
 
Nové Město
 
Kontiolahti
 
Oslo
Les sites des compétitions

Attribution des pointsModifier

Classement par disciplineModifier

Pour les classements spécifiques à chaque discipline (individuel, sprint, poursuite, mass-start, relais), l'attribution des points est la suivante :

Table d'attribution des points de Coupe du monde (sauf mass-start)
Place 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
Points 60 54 48 43 40 38 36 34 32 31 30 29 28 27 26 25 24 23 22 21 20 19 18 17 16 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
Table d'attribution des points de Coupe du monde pour la mass-start
Place 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
Points 60 54 48 43 40 38 36 34 32 31 30 29 28 27 26 25 24 23 22 21 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2

Classement généralModifier

Le classement général de la coupe du monde est établi en additionnant les points obtenus lors des disciplines individuelles (individuel, sprint, poursuite et mass-start). En toute fin de saison, les deux moins bons résultats (toutes disciplines individuelles confondues) pour chaque biathlète, sont éventuellement retranchés du total de points marqués afin d'établir le classement général final (pour l'attribution du gros globe de cristal). Une non-participation, un abandon ou une disqualification en course ne rapportent aucun point et font donc partie des moins bons résultats.

Les résultats obtenus lors des Championnats du monde 2020 sont également comptabilisés dans le classement général de la Coupe du monde.

Coupe des NationsModifier

Le classement général de la coupe des Nations est obtenu en additionnant les points de chaque athlète obtenus lors des épreuves de l'individuel, de sprint, ainsi que lors des relais. Pour les épreuves de l'individuel et de sprint, ne sont pris en compte que les points des trois athlètes les mieux classés par nation.

  • Pour chaque épreuve de l'individuel ou du sprint, les points sont attribués selon le tableau suivant :
Place 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
Points 160 154 148 143 140 138 136 134 132 131 130 129 128 127 126 125 124 123 122 121 120 119 118 117 116 115 114 113 112 111 110 109 108 107 106 105 104 103 102 101

Puis de 1 point en 1 point jusqu'à la 80e place, et de 2 en 2 points pour arriver à 1 point pour la 110e place. Toutes les places suivantes obtiennent 1 point.

  • Pour chaque relais, les points sont attribués selon le tableau suivant :
Place 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
Points 420 390 360 330 310 290 270 250 230 220 210 200 190 180 170 160 150 140 130 120 110 100 90 80 70 60 50 40 30 20
  • Pour les relais simples mixtes et les relais mixtes, les points sont partagés à moitié entre le classement général de la coupe des Nations féminin et le masculin. Chacun reçoit alors des points selon le tableau suivant :
Place 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
Points 210 195 180 165 155 145 135 125 115 110 105 100 95 90 85 80 75 70 65 60 55 50 45 40 35 30 25 20 15 10

Déroulement de la saisonModifier

Lors de la première étape, le 4 décembre à Östersund, les Français réalisent une performance inédite en ce qui les concerne, et très rare au niveau mondial[1] en terminant aux quatre premières places de l'individuel : Martin Fourcade remporte la course devant Simon Desthieux et Quentin Fillon Maillet qui complètent le podium, et Émilien Jacquelin. Fabien Claude, cinquième Français, finit quant à lui à la 7e place[2].

Johannes Thingnes Bø domine largement le début de saison en remportant cinq des sept épreuves individuelles disputées en décembre, parfois avec une avance considérable. Mais, en raison de la naissance de son premier enfant, qui voit le jour le 13 janvier[3], le vainqueur de la Coupe du monde 2018-2019 fait l'impasse sur les deux étapes allemandes du mois de janvier (à Oberhof et à Ruhpolding). Martin Fourcade remporte alors toutes les courses individuelles qui ont lieu en l'absence du Norvégien, soit quatre victoires consécutives : sprint et mass-start à Oberhof, sprint et poursuite à Ruhpolding et reprend le dossard jaune de leader du classement général. Par ailleurs le 16 janvier, les Français réalisent à Ruhpolding un nouveau tir-groupé en terminant tous dans les 13 premiers du sprint. Martin Fourcade gagne la course devant Quentin Fillon Maillet, Simon Desthieux et Fabien Claude terminent 5ème ex aquo, et Émilien Jacquelin et Antonin Guigonnat terminent de leur côté aux 12ème et 13ème rangs respectivement. L'équipe de France remporte ensuite le relais sur le site bavarois sans laisser la moindre chance à ses adversaires. Les Bleus, qui n'avaient plus gagné dans la discipline depuis la saison 2016-2017, mettent ainsi fin à une série de six victoires norvégiennes d'affilée[4]. Dès son retour le 23 janvier, Johannes Bø remporte l'individuel de Pokljuka devant Martin Fourcade, deuxième à 11 secondes. Tous deux sans faute au tir et skiant globalement à la même vitesse, c'est sur la pas de tir que se fait toute la différence : le Norvégien se montre légèrement plus rapide face aux cibles, tandis que le Français perd quelques précieuses secondes lors de son passage pour le premier tir debout en raison d'une chute. Fabien Claude qui n'a pas non plus manqué une cible, termine troisième et obtient le premier podium de sa carrière. Toujours à Pokljuka, le 25 janvier, les français remportent les deux relais mixtes, le simple (Émilien Jacquelin et Anaïs Bescond) et le 4 x 7,5 km (Simon Desthieux, Quentin Fillon Maillet, Justine Braisaz, Julia Simon). La dernière course disputée avant les championnats du monde à Anterselva est la mass-start de Pokljuka remportée le 26 janvier par Quentin Fillon Maillet qui obtient ainsi la troisième victoire de sa carrière et un sixième podium cette saison.

Chez les femmes, la saison marque l'envol de Tiril Eckhoff : tandis que sa formation norvégienne reste invaincue en relais féminin, elle multiplie les victoires individuelles, remportant notamment toutes les courses disputées au Grand Bornand en décembre et à Ruhpolding en janvier, pour comptabiliser six victoires, ce qui constitue déjà et de loin le meilleur total de sa carrière sur un hiver[5]. Le 15 janvier elle s'empare ainsi, pour la première fois, de la première place du classement général de la Coupe du monde. Mais la Norvégienne ne poursuit pas sur sa lancée à Pokljuka où elle se classe 18e de l'individuel gagné par Denise Herrmann puis, malade, ne participe pas à la mass-start du 26 janvier[6]. Toutefois Dorothea Wierer, dauphine du classement général, ne parvient pas à profiter de l'occasion et Ekhoff conserve son dossard jaune. Hanna Öberg, déjà 2e de l'individuel, signe quant à elle un quatrième podium consécutif en remportant cette mass-start, tandis que Anaïs Bescond obtient ses premiers podiums individuels de la saison en terminant deux fois à la 3e place.

Lors des championnats du monde à Anthloz-Anterselva, alors que Tiril Eckhoff n'est pas en réussite, Marte Olsbu Røiseland et Dorothea Wierer se partagent tous les titres individuels. L'Italienne, qui s'impose dans l'individuel et dans la poursuite, avant de terminer médaillée d'argent de la mass-start, reprend le dossard jaune dès le début de ces Mondiaux puis conforte son avance, sur la voie d'un deuxième succès consécutif au classement général. Martin Fourcade qui remporte dans l'individuel son onzième titre (il en compte désormais treize en tout avec la victoire dans le relais hommes), égale la légende norvégienne Ole Einar Bjørndalen et s'adjuge le petit globe de cristal de la spécialité, tout comme Hanna Öberg chez les femmes. Egalement médaillé de bronze du sprint, Fourcade quitte ces Mondiaux en conservant la première place au général, mais tout reste très ouvert chez les hommes, avec 76 points d'avance sur Quentin Fillon Maillet et 98 sur Johannes Bø (trois médailles à Anterselva dont l'or de la mass-start) à trois étapes de la fin. Le plus médaillé des français (deux médailles d'or, deux en bronze) est Emilien Jacquelin qui remporte, en battant Johannes Bø au sprint dans la poursuite, son premier titre mondial et sa première victoire en Coupe du monde.

La septième étape de la Coupe du monde a lieu à Nové Město et à huis-clos, le gouvernement tchèque ayant décidé d'interdire tout spectateur dans le stade pouvant en contenir des dizaines de milliers, compte tenu de l'épidémie due au Coronavirus Covid-19[7]. Le 5 mars, Denise Herrmann et Anaïs Bescond sont les seules parmi les sept premières du sprint à réussir un 10 sur 10 : l'Allemande qui réalise le meilleur temps à ski, s'impose avec 27 secondes d'avance sur la Française, Markéta Davidová prend la troisième place à 49 secondes avec une faute au tir. La leader du classement général Dorothea Wierer termine à la 24e place avec un 7 sur 10, mais garde le dossard jaune. La course masculine est gagnée par Johannes Bø qui devance Quentin Fillon Maillet ; ils sont tous deux sans faute mais l'écart à l'arrivée est de 23 secondes. Martin Fourcade, sixième à l'arrivée avec un 9 sur 10, conserve le maillot jaune mais perd du terrain par rapport au Norvégien et son coéquipier qui reste dans la course.

Le 7 mars, la Norvège gagne les deux derniers relais de la saison. L'équipe féminine reste invaincue en six courses disputées, Mondiaux compris. Elle s'impose devant la France et l'Allemagne. Les hommes gagnent aussi le trophée du relais, avec une quatrième victoire cet hiver (la France a gagné les deux autres dont celui des championnats du monde). Ils devancent à l'arrivée l'Ukraine et la Suède. Le dimanche, Tiril Eckhoff reprend le fil de son bel hiver, entrecoupé par des Mondiaux ratés, en s'adjugeant dans la mass-start, sa 7e victoire de l'hiver, ce qui lui permet de garder espoir dans la course au gros globe face à Dorothea Wierer qui termine 5e de la course[8]. Dans la mass-start masculine qui conclut l'étape de Nove Mesto face aux gradins vides, Johannes Thingnes Bø, auteur d'un 17 sur 20 au tir, prend le meilleur sur Émilien Jacquelin (20 sur 20) dans le dernier tour et signe sa 9e victoire de la saison[9]. Affecté par une erreur de fartage (qui touche toute l'équipe de France)[9], Martin Fourcade ne compense pas au tir (17 sur 20) et termine au 14e rang, son plus mauvais classement depuis le début de la saison. Il conserve cependant le dossard jaune à l'issue de l'étape tchèque, mais son avance actuelle de 43 points sur Johannes Thingnes Bø reste assujettie au règlement qui verra au terme de la Coupe du monde les deux plus mauvais résultats de chaque athlète être retirés du classement, ce qui ne concerne que le Français, son rival n'ayant aucun point à soustraire compte tenu de son absence sur deux étapes en janvier[9],[10],[11]

La pandémie de coronavirus Covid-19 provoque l'annulation de la dernière étape à Oslo-Holmenkollen[12]. En conséquence, les dernières courses de la saison se déroulent du 12 au 14 mars à Kontiolahti et là aussi à huis clos, les relais mixtes du dimanche 15 étant finalement également annulés[12]. Le gros globe chez les hommes se joue sur un sprint et une poursuite et ne concerne plus que Johannes Thingnes Bø et Martin Fourcade après le sprint disputé le jeudi 12 mars et remporté par le Norvégien (10e victoire de la saison) devant le Français à 21 secondes et son compatriote Émilien Jacquelin à 23 secondes[13]. Ce résultat permet à Martin Fourcade de s'adjuger le petit globe de cristal de la discipline pour la huitième fois, soit son 26e petit globe au total et le 33e trophée de cristal (un record) en comptant ses victoires au classement général. A la veille de la poursuite, Martin Fourcade annonce qu'il a décidé de mettre un terme de sa carrière. Il prend le départ de sa dernière course dix ans jour pour jour après sa première victoire en Coupe du monde dans la même épreuve, et au même endroit, en portant une dernière fois le dossard jaune de leader du classement général. Il part cependant avec le handicap de son deuxième plus mauvais résultat[14] restant à retirer de son total à l'issue de la course, ce qui place Johannes Thingnes Bø en position de force (19 points virtuels d'avance). Ce dernier peut donc en effet se contenter d'un quatrième place pour remporter le classement général dans le cas où le Français s'impose. C'est finalement ce scénario qui s'accomplit : Fourcade remporte sa 83e victoire en menant un triplé français, devant Quentin Fillon Maillet et Émilien Jacquelin qui s'adjuge le petit globe de la poursuite. Johannes Thingnes Bø, en danger avant le dernier tir où il réussit à faire tomber toutes les cibles, passe la ligne d'arrivée en quatrième position et remporte le gros globe pour la deuxième année consécutive, avec seulement 2 points d'avance sur Fourcade, le plus petit écart dans l'histoire de la Coupe du monde masculine[15].

Chez les femmes, le sprint est remporté par Denise Herrmann, qui s'adjuge le globe de la spécialité, et voit Tiril Eckhoff, 3e, revenir au classement général sur les talons de Dorothea Wierer, qui ne peut faire mieux que 19e. La poursuite est ouverte et indécise jusqu'au bout. Ainsi, Tiril Eckhoff est en position de gagner le classement général lorsqu'elle se présente en tête avant le dernier tir, tandis que Wierer navigue autour de la 14e place à près d'une minute. Mais la Norvégienne craque et manque trois cibles, alors que Julia Simon réussit un 5 sur 5 et s'en va remporter la première victoire de sa carrière. Eckhoff entame le dernier tour de piste en compagnie de Dorothea Wierer, qui n'a jamais été dans le coup au cours de cette course, au niveau de la 10e place et la devance d'un rang sur la ligne d'arrivée, ce qui s'avère insuffisant et permet à l'Italienne de remporter son deuxième gros globe consécutif avec sept points d'avance[16].

ClassementsModifier

Classement généralModifier

[17]

Général Hommes
Classement final après 21 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1   Johannes Thingnes Bø 913 10 13
2   Martin Fourcade 911 7 10
3   Quentin Fillon Maillet 843 1 10
4   Tarjei Bø 740 4
5   Émilien Jacquelin 726 1 8
6   Simon Desthieux 672 3
7   Aleksandr Loginov 629 1 4
8   Benedikt Doll 613 1 3
9   Johannes Dale 576
10   Vetle Sjåstad Christiansen 566 2
Général Femmes
Classement final après 21 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1   Dorothea Wierer 793 4 7
2   Tiril Eckhoff 786 7 9
3   Denise Herrmann 745 3 5
4   Hanna Öberg 741 1 7
5   Marte Olsbu Røiseland 597 3 7
6   Franziska Preuß 573 2
7   Ingrid Landmark Tandrevold 554 3
8   Julia Simon 551 1 3
9   Justine Braisaz 547 1 2
10   Lisa Vittozzi 528 2

Coupe des NationsModifier

Général des Nations Hommes
Classement final après 23 épreuves
Rang Nation Points
1   Norvège 8 192
2   France 7 885
3   Allemagne 7 211
4   Russie 6 896
5   Autriche 5 982
6   Suède 5 887
7   Ukraine 5 882
8   Italie 5 699
9   République tchèque 5 596
10   Biélorussie 5 551
Général des Nations Femmes
Classement final après 23 épreuves
Rang Nation Points
1   Norvège 7 865
2   Allemagne 7 202
3   France 7 058
4   Suède 6 896
5   Russie 6 479
6   Ukraine 6 371
7   Suisse 6 253
8   Italie 6 239
9   République tchèque 5 857
10   Autriche 5 806

Classement par disciplineModifier

IndividuelModifier

Hommes
Classement final après 3 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1   Martin Fourcade 174 2 3
2   Johannes Thingnes Bø 145 1 2
3   Quentin Fillon Maillet 120 1
4   Tarjei Bø 114
5   Fabien Claude 106 1
Femmes
Classement final après 3 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1   Hanna Öberg 128 1
2   Dorothea Wierer 114 1 1
3   Justine Braisaz 112 1 1
4   Denise Herrmann 112 1 1
5   Franziska Preuß 109

SprintModifier

Hommes
Classement final après 8 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1   Martin Fourcade 360 2 4
2   Quentin Fillon Maillet 324 4
3   Johannes Thingnes Bø 323 4 4
4   Tarjei Bø 307 3
5   Simon Desthieux 284 1
Femmes
Classement final après 8 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1   Denise Herrmann 314 2 3
2   Dorothea Wierer 305 2 3
3   Tiril Eckhoff 283 2 3
4   Marte Olsbu Røiseland 248 2 3
5   Hanna Öberg 245 1

PoursuiteModifier

Hommes
Classement final après 5 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1   Émilien Jacquelin 232 1 3
2   Martin Fourcade 230 2 2
3   Quentin Fillon Maillet 230 3
4   Johannes Thingnes Bø 213 2 3
5   Aleksandr Loginov 197 2
Femmes
Classement final après 5 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1   Tiril Eckhoff 232 3 3
2   Dorothea Wierer 186 1 1
3   Ingrid Landmark Tandrevold 185 2
4   Hanna Öberg 168 2
5   Denise Herrmann 155 1

Mass StartModifier

Hommes
Classement final après 5 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1   Johannes Thingnes Bø 228 3 4
2   Quentin Fillon Maillet 216 1 2
3   Martin Fourcade 203 1 1
4   Johannes Dale 189
5   Arnd Peiffer 186 2
Femmes
Classement final après 5 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1   Dorothea Wierer 223 2
2   Tiril Eckhoff 210 2 3
3   Hanna Öberg 200 1 3
4   Kaisa Mäkäräinen 195 1 1
5   Anaïs Bescond 172 1

RelaisModifier

Hommes
Classement final après 6 épreuves
Rang Nation Points Victoire(s)
1   Norvège 348 4
2   France 302 2
3   Allemagne 264
4   Russie 253
5   Ukraine 216
Mixte
Classement final après 6 épreuves
Rang Nation Points Victoire(s)
1   Norvège 307 2
2   France 272 2
3   Allemagne 265
4   Suède 250 1
5   Italie 234 1
Femmes
Classement final après 6 épreuves
Rang Nation Points Victoire(s)
1   Norvège 360 6
2   Suisse 260
3   Allemagne 260
4   France 257
5   Suède 249

Globes de cristal et titres mondiauxModifier

Hommes
Disciplines Globes de cristal Champions du Monde
Général   Johannes Thingnes Bø
Coupe des Nations   Norvège
Individuel   Martin Fourcade   Martin Fourcade
Sprint   Martin Fourcade   Aleksandr Loginov
Poursuite   Émilien Jacquelin   Émilien Jacquelin
Mass Start   Johannes Thingnes Bø   Johannes Thingnes Bø
Relais   Norvège   France
Femmes
Disciplines Globes de cristal Championnes du Monde
Général   Dorothea Wierer
Coupe des Nations   Norvège
Individuel   Hanna Öberg   Dorothea Wierer
Sprint   Denise Herrmann   Marte Olsbu Røiseland
Poursuite   Tiril Eckhoff   Dorothea Wierer
Mass Start   Dorothea Wierer   Marte Olsbu Røiseland
Relais   Norvège   Norvège

Mixte
Disciplines Globe de cristal Champions du monde
Relais   Norvège   Norvège
Relais simple   Norvège

Calendrier et podiums [18]Modifier

HommesModifier

Épreuves individuellesModifier

Étape Lieu Épreuve Date Vainqueur Deuxième Troisième Leader du
classement général
1   Östersund Sprint 10 km   Johannes Thingnes Bø   Tarjei Bø   Matvey Eliseev   Johannes Thingnes Bø
Individuel 20 km   Martin Fourcade   Simon Desthieux   Quentin Fillon Maillet   Martin Fourcade
2   Hochfilzen Sprint 10 km   Johannes Thingnes Bø   Simon Desthieux   Aleksandr Loginov   Johannes Thingnes Bø
Poursuite 12,5 km   Johannes Thingnes Bø   Aleksandr Loginov   Émilien Jacquelin
3   Annecy - Le Grand-Bornand Sprint 10 km   Benedikt Doll   Tarjei Bø   Quentin Fillon Maillet
Poursuite 12,5 km   Johannes Thingnes Bø   Quentin Fillon Maillet   Vetle Sjåstad Christiansen
Mass Start 15 km   Johannes Thingnes Bø   Émilien Jacquelin   Tarjei Bø
4   Oberhof Sprint 10 km   Martin Fourcade   Émilien Jacquelin   Johannes Kühn
Mass Start 15 km   Martin Fourcade   Arnd Peiffer   Simon Desthieux   Martin Fourcade
5   Ruhpolding Sprint 10 km   Martin Fourcade   Quentin Fillon Maillet   Benedikt Doll
Poursuite 12,5 km   Martin Fourcade   Quentin Fillon Maillet   Vetle Sjåstad Christiansen
6   Pokljuka Individuel 20 km   Johannes Thingnes Bø   Martin Fourcade   Fabien Claude
Mass Start 15 km   Quentin Fillon Maillet   Benedikt Doll   Johannes Thingnes Bø
Championnats du monde de biathlon 2020 (13 au 23 février 2020)
ChM   Antholz - Anterselva Sprint 10 km   Aleksandr Loginov   Quentin Fillon Maillet   Martin Fourcade   Martin Fourcade
Poursuite 12,5 km   Émilien Jacquelin   Johannes Thingnes Bø   Aleksandr Loginov
Individuel 20 km   Martin Fourcade   Johannes Thingnes Bø   Dominik Landertinger
Mass Start 15 km   Johannes Thingnes Bø   Quentin Fillon Maillet   Émilien Jacquelin
Fin des championnats du monde
7   Nové Město Sprint 10 km   Johannes Thingnes Bø   Quentin Fillon Maillet   Tarjei Bø   Martin Fourcade
Mass Start 15 km   Johannes Thingnes Bø   Émilien Jacquelin   Arnd Peiffer
8   Kontiolahti Sprint 10 km   Johannes Thingnes Bø   Martin Fourcade   Émilien Jacquelin
Poursuite 12,5 km   Martin Fourcade   Quentin Fillon Maillet   Émilien Jacquelin   Johannes Thingnes Bø
9   Oslo - Holmenkollen Sprint 10 km Étape annulée (épreuves non disputées en raison de la pandémie du COVID-19)
Poursuite 12,5 km
Mass Start 15 km

RelaisModifier

Étape Lieu Épreuve Date Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
du relais masculin
1   Östersund Relais 4 × 7,5 km   Norvège   France   Italie   Norvège
2   Hochfilzen Relais 4 × 7,5 km   Norvège   Allemagne   France
4   Oberhof Relais 4 × 7,5 km   Norvège   France   Allemagne
5   Ruhpolding Relais 4 × 7,5 km   France   Norvège   Autriche
Championnats du monde de biathlon 2020 (13 au 23 février 2020)
ChM   Antholz - Anterselva Relais 4 × 7,5 km   France   Norvège   Allemagne   Norvège
Fin des championnats du monde
7   Nové Město Relais 4 × 7,5 km   Norvège   Ukraine   Suède   Norvège

FemmesModifier

Épreuves individuellesModifier

Étape Lieu Épreuve Date Vainqueur Deuxième Troisième Leader du
classement général
1   Östersund Sprint 7,5 km   Dorothea Wierer   Marte Olsbu Røiseland   Markéta Davidová   Dorothea Wierer
Individuel 15 km   Justine Braisaz   Yuliia Dzhima   Julia Simon
2   Hochfilzen Sprint 7,5 km   Dorothea Wierer   Ingrid Landmark Tandrevold   Svetlana Mironova
Poursuite 10 km   Tiril Eckhoff   Hanna Öberg   Ingrid Landmark Tandrevold
3   Annecy - Le Grand-Bornand Sprint 7,5 km   Tiril Eckhoff   Justine Braisaz   Markéta Davidová
Poursuite 10 km   Tiril Eckhoff   Ingrid Landmark Tandrevold   Lena Häcki   Ingrid Landmark Tandrevold
Mass Start 12,5 km   Tiril Eckhoff   Dorothea Wierer   Linn Persson   Dorothea Wierer
4   Oberhof Sprint 7,5 km   Marte Olsbu Røiseland   Denise Herrmann   Julia Simon
Mass Start 12,5 km   Kaisa Mäkäräinen   Tiril Eckhoff   Marte Olsbu Røiseland
5   Ruhpolding Sprint 7,5 km   Tiril Eckhoff   Hanna Öberg   Dorothea Wierer   Tiril Eckhoff
Poursuite 10 km   Tiril Eckhoff   Paulína Fialková   Hanna Öberg
6   Pokljuka Individuel 15 km   Denise Herrmann   Hanna Öberg   Anaïs Bescond
Mass Start 12,5 km   Hanna Öberg   Lisa Vittozzi   Anaïs Bescond
Championnats du monde de biathlon 2020 (13 au 23 février 2020)
ChM   Antholz - Anterselva Sprint 7,5 km   Marte Olsbu Røiseland   Susan Dunklee   Lucie Charvátová   Dorothea Wierer
Poursuite 10 km   Dorothea Wierer   Denise Herrmann   Marte Olsbu Røiseland
Individuel 15 km   Dorothea Wierer   Vanessa Hinz   Marte Olsbu Røiseland
Mass Start 12,5 km   Marte Olsbu Røiseland   Dorothea Wierer   Hanna Öberg
Fin des championnats du monde
7   Nové Město Sprint 7,5 km   Denise Herrmann   Anaïs Bescond   Markéta Davidová   Dorothea Wierer
Mass Start 12,5 km   Tiril Eckhoff   Hanna Öberg   Franziska Preuß
8   Kontiolahti Sprint 7,5 km   Denise Herrmann   Franziska Preuß   Tiril Eckhoff
Poursuite 10 km   Julia Simon   Selina Gasparin   Lisa Vittozzi
9   Oslo - Holmenkollen Sprint 7,5 km Étape annulée (épreuves non disputées en raison de la pandémie du COVID-19)
Poursuite 10 km
Mass Start 12,5 km

RelaisModifier

Étape Lieu Épreuve Date Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
du relais féminin
1   Östersund Relais 4 × 6 km   Norvège   Suisse   Suède   Norvège
2   Hochfilzen Relais 4 × 6 km   Norvège   Russie   Suisse
4   Oberhof Relais 4 × 6 km   Norvège   Suède   France
5   Ruhpolding Relais 4 × 6 km   Norvège   France   Suisse
Championnats du monde de biathlon 2020 (13 au 23 février 2020)
ChM   Antholz - Anterselva Relais 4 × 6 km   Norvège   Allemagne   Ukraine   Norvège
Fin des championnats du monde
7   Nové Město Relais 4 × 6 km   Norvège   France   Allemagne   Norvège

MixteModifier

Étape Lieu Épreuve Date Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
du relais mixte
1   Östersund Relais simple
km F
+ 7,5 km H
  Suède   Allemagne   Norvège   Suède
Relais
2 × 6 km F
+ 2 × 6 km H
  Italie   Norvège   Suède
6   Pokljuka Relais simple
km H
+ 7,5 km F
  France   Estonie   Autriche
Relais
2 × 7,5 km H
+ 2 × 7,5 km F
  France   Norvège   Allemagne   France
Championnats du monde de biathlon 2020 (13 au 23 février 2020)
ChM   Antholz - Anterselva Relais
2 × 6 km F
+ 2 × 6 km H
  Norvège   Italie   République tchèque   Norvège
Relais simple
km F
+ 7,5 km H
  Norvège   Allemagne   France
Fin des championnats du monde
8   Kontiolahti Relais simple
km H
+ 7,5 km F
Épeuves annulées (épreuves non disputées en raison de la pandémie du COVID-19)
Relais
2 × 7,5 km H
+ 2 × 7,5 km F

Tableau des podiumsModifier

Rang Nation Places Total de

podiums

1er 2e 3e
1   Norvège 32 12 11 55
2   France 15 20 16 51
3   Italie 5 4 3 12
4   Allemagne 4 10 8 22
5   Suède 2 5 6 13
6   Russie 1 2 4 7
7   Finlande 1 0 0 1
8   Suisse 0 2 3 5
9   Ukraine 0 2 1 3
10   Slovaquie 0 1 0 1
»   Estonie 0 1 0 1
»   États-Unis 0 1 0 1
13   République tchèque 0 0 5 5
14   Autriche 0 0 3 3

Dernière mise à jour le 14 mars 2020

Notes et référencesModifier

  1. Il faut remonter à février 2009 pour trouver trace d'une pareille performance. Les Norvégiens avaient réalisé un top 4 sur le sprint des championnats du monde. En décembre 2005 les Allemands avaient doublé un top 4 sur le sprint et la poursuite suivante. Enfin sur ce format spécifique de l'individuel, les soviétiques sont les précédents à l'avoir fait, aux championnats du monde 1990 (source : base de données de l'Union Internationale de Biathlon).
  2. (en) « Résultats de l'individuel d'Östersund »,
  3. Mirko Hominal, « Johannes Boe heureux papa », sur ski-nordique.net, (consulté le 20 janvier 2020)
  4. Nordic Mag, « Biathlon, Ruhpolding : Imprenables, les Français s’imposent devant les Norvégiens », sur nordicmag.info, (consulté le 20 janvier 2020)
  5. Nordic Mag, « Biathlon, Ruhpolding : Tiril Eckhoff en mode patronne », sur nordicmag.info, (consulté le 20 janvier 2020)
  6. Nordic Mag, « Biathlon : Tiril Eckhoff est rentrée en Norvège », (consulté le 26 janvier 2020)
  7. AFP, « L'étape de Nove Mesto se disputera à huis clos », sur eurosport.fr, (consulté le 5 mars 2020)
  8. eurosport.fr, « Eckhoff entretient son rêve de gros globe, Braisaz manque le podium », (consulté le 8 mars 2020)
  9. a b et c eurosport.fr, « L'incroyable Boe l'emporte devant Jacquelin malgré 3 fautes au tir, Fourcade a sombré », (consulté le 8 mars 2020)
  10. Ski Chrono/Le Dauphiné, « Martin Fourcade : "Je ne vais pas pleurer, j’ai passé l’âge" », (consulté le 9 mars 2020)
  11. Florian Burgaud, Nordic Magazine, « Planète Blanche #28 : ballottage défavorable pour Fourcade », (consulté le 9 mars 2020)
  12. a et b (en) IBU, « Update: IBU Statement on World Cup in Oslo, Kontiolahti and Junior OECH », (consulté le 12 mars 2020)
  13. Mirko Hominal, « Kontiolahti - Les ténors maintiennent le suspense », sur ski-nordique.net, (consulté le 12 mars 2020)
  14. 29 points, correspondant à une douzième place. En cas de moins bon résultat sur la dernière course, c'est ce dernier qui n'est pas compté, et le total général de points du biathlète reste alors inchangé.
  15. « Biathlon : Martin Fourcade termine sa carrière sur une 83e victoire en poursuite à Kontiolahti », sur sport.francetvinfo.fr (consulté le 14 mars 2020)
  16. Mirko Hominal, « Première pour Simon, le globe pour Wierer », sur ski-nordique.net (consulté le 14 mars 2020)
  17. En raison de l'annulation de la dernière étape d'Oslo, seulement 21 des 24 épreuves du calendrier sont disputées, et seulement 19 résultats au lieu de 22 sont pris en compte. Malgré la diminution du nombre de courses pour cas de force majeure, l'IBU confirme en effet le maintien de la règle du retrait des deux plus mauvais résultats de chaque biathlète; sachant qu'une course rapportant zéro point (en raison d'une impasse, d'un forfait, d'un abandon, d'une disqualification, ou d'un classement hors des points) fait nécessairement partie des plus mauvais résultats. Par conséquent l'opération du retrait (éventuel) intervient à l'issue de la 20e épreuve pour le plus mauvais résultat, et après la 21e et dernière épreuve pour le second plus mauvais score.
  18. « Le calendrier de la coupe du monde de biathlon 2020 » [html], sur ski-nordique.net, ski-nordique.net, (consulté le 7 mai 2019)

Liens externesModifier