Ouvrir le menu principal

Bourses France L'Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science

Logo du programme français « Pour les Femmes et la Science ».

Les bourses françaises L'Oréal-UNESCO « Pour les Femmes et la Science » constituent le volet national du programme international Pour les Femmes et la Science (For Women in Science)[1]. Depuis leur création en 2007 avec le soutien de la Commission française pour l’UNESCO[2] et de l’Académie des sciences dans le but de promouvoir le rôle des femmes dans la recherche scientifique, elles ont permis de récompenser 140 jeunes doctorantes et post-doctorantes.

Sommaire

HistoriqueModifier

Le programme « Pour les Femmes et la Science » est porté par l’idée que le monde a besoin de la science et que la science a besoin des femmes. Le partenariat entre L'Oréal et l'UNESCO a été établi dans le but de mettre en lumière l'absence de parité hommes-femmes au sein de la communauté scientifique. En France, seulement 27 % des chercheurs sont des femmes[3] contre 33 % en Europe. On retrouve la même sous-représentation à l'université : dans le cursus « Sciences fondamentales et sciences appliquées », seuls 28 % des étudiants en licence, 28 % en Master et 30 % en doctorat sont des femmes[4]. Dans les écoles d'ingénieurs, les filles ne représentent que 27 % des étudiants[5].

Les 20 bourses annuelles octroyées par le programme français récompensent des jeunes femmes[6] pour la qualité et le fort potentiel de leurs travaux de recherche en France et les encouragent à poursuivre une carrière scientifique. Elles leur permettent de se faire connaitre et de rendre visibles leurs travaux. Elles aident par ailleurs à améliorer l’image des femmes dans la science et à transmettre le message qu’il n’y a pas de raison que les jeunes filles ne réussissent pas à s’imposer dans les études et métiers scientifiques[7].

Ces bourses sont aussi l’occasion pour des lycéennes de rencontrer des boursières[8] et d’échanger sur leur parcours, sur la nature des études scientifiques et sur les perspectives de carrière dans le domaine des sciences. Ainsi, lors de la cérémonie de remise des bourses, des speed-meetings sont organisés entre les boursières, des femmes scientifiques de L’Oréal, et des lycéennes (une centaine de jeunes filles en 2011)[9].

En 2013, la 7e édition des bourses françaises L'Oréal-UNESCO a célébré la centième boursière et a été marquée par le soutien d'une marraine, Myriam Paire[10], choisie parmi les boursières du programme.

Pour les éditions 2014 et 2015, le programme a remis chaque année 10 bourses d'un montant de 20 000 euros destinées à des chercheuses postdoctorales travaillant en France et 10 bourses de 15 000 euros destinées à des doctorantes inscrites en avant-dernière année de thèse en France.

En 2016, le programme est passé à 30 bourses (15 destinées à des chercheuses postdoctorales et 15 destinées à des doctorantes)[11].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier