Dominique Langevin

physicienne française
Dominique Langevin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Dominique Cruchon
Nationalité
Française
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Prononciation

Dominique Langevin, née Cruchon en 1947, est une chercheuse française, physico-chimiste[1], spécialiste en tension superficielle et directrice de recherche CNRS au Laboratoire de physique des solides de l'Université Paris Sud.

BiographieModifier

Agrégée de physique[Quand ?], Dominique Anne-Marie Cruchon est née à Angoulême le . Elle est la fille de Maurice Cruchon, directeur dans les assurances, et de Jacqueline Maujean. Elle épouse le mathématicien Michel Langevin[2] en 1969[3].

Dominique Langevin commence sa carrière à l'École normale supérieure de Paris au sein du laboratoire des professeurs Alfred Kastler et Jean Brossel. Ses premiers travaux portent sur la diffusion de la lumière en surface. Elle travaille également au Collège de France dans le laboratoire de Pierre-Gilles de Gennes. Elle a dirigé le centre de recherche Paul Pascal à Bordeaux.

Elle publie des travaux sur la surface des cristaux liquides, la viscoélasticité des couches monomoléculaires, les basses tensions interfaciales avec les micro-émulsions, les propriétés des mélanges de polymères et de tensioactifs, les films de savon, la stabilité des mousses et des émulsions.

Elle est directrice de recherche CNRS à l'Université Paris-Sud[4].

Dominique Langevin obtient un Grand prix de l'Académie des sciences en 1991, le prix Unesco L’Oréal Women in science en 2005, et devient Chevalier de la Légion d’honneur en 2006. Elle participe à la Nuit des sciences le 6 juin 2014 sur les questions autour de l'avenir de la science[5].

Elle est l'auteure de plus de 400 articles scientifiques et de 2 livres. Elle a été ambassadrice de l'European Year of Creativity and Innovation en 2009[6]

Prix et distinctionsModifier

Elle est membre de l'Academia Europaea.

Notes et référencesModifier

  1. [PDF] les médailles d’argent p. 22
  2. Ne pas le confondre avec le physicien Michel Langevin, époux d'Hélène Langevin-Joliot et petit-fils de Paul Langevin, décédé en 1985.
  3. « Langevin (Dominique) », dans Who's Who in France, , p. 1107.
  4. « Laboratoire de Physique des Solides - UMR 8502 », sur www.lps.u-psud.fr (consulté le 22 février 2016)
  5. « NUIT DES SCIENCES : ÉBULLITIONS », France Culture,‎ (lire en ligne, consulté le 8 mars 2018)
  6. (de) « Dominique Langevin - European Year of Creativity and Innovation 2009 - EUROPA », sur www.create2009.europa.eu (consulté le 8 mars 2018)
  7. http://www.academie-sciences.fr/activite/prix/laureat_ifp.pdf
  8. https://www.lps.u-psud.fr/spip.php?article137
  9. https://www.youtube.com/watch?v=OumLOohHf48
  10. Décret du portant promotion et nomination JORF no 91 du page 5760
  11. http://www.lps.u-psud.fr/spip.php?article2203

Liens externesModifier