Conductivité électrique

grandeur physique
Conductivité électrique
Description de cette image, également commentée ci-après
La conductivité électrique caractérise l'aptitude d'un matériau à être traversé par un courant électrique.
Unités SI siemens par mètre (S·m−1)
Autres unités (Ω·m)−1
Dimension M−1·L−3·T3·I2
Nature Grandeur scalaire intensive
Symbole usuel
Lien à d'autres grandeurs = · /

La conductivité électrique caractérise l'aptitude d'un matériau ou d'une solution à laisser les charges électriques se déplacer librement et donc permettre le passage d'un courant électrique[1].

Principe physiqueModifier

La conductivité électrique est l'inverse de la résistivité. La conductivité d'un matériau homogène est égale à la conductance d'un conducteur cylindrique constitué de ce matériau, divisée par sa section, et multipliée par sa longueur.

Parmi les meilleurs conducteurs d’électricité, il y a :

Certains matériaux, comme les semi-conducteurs, ont une conductivité qui dépend d'autres conditions physiques, comme la température ou l'exposition à la lumièreetc. Ces propriétés sont de plus en plus mises à profit pour réaliser des capteurs.

Quand la conductivité dépend de la direction, on l'exprime sous la forme d'une grandeur vectorielle (CEI).

UnitéModifier

Dans le SI la conductivité est mesurée en S.m-1 (siemens par mètre), mais le plus souvent la mesure avec un conductimètre donne le résultat en mS.cm-1 (millisiemens par centimètre)[2].

Utilisation couranteModifier

Largement utilisée en chimie, son unité dans le Système international d'unités (SI) est le siemens par mètre (1 S/m = 1 A2·s3·m-3·kg-1). C'est le rapport de la densité de courant par l'amplitude du champ électrique. C'est l'inverse de celle de la résistivité. Le symbole généralement utilisé pour désigner la conductivité est la lettre grecque sigma : σ, qui varie selon les matériaux de 108 S·m-1 à 10−22 S·m-1.

Dans un conducteur parfait, σ tend vers l'infini.

Autres utilisations de la conductivitéModifier

Dans le domaine de l'électrostatique et de la magnétostatique, on utilise plus généralement la conductivité électrique   exprimée en (Ω.m)-1. L'unité de σ est homogène à celle de   dans la mesure où le siemens est homogène à un Ω-1.

La conductivité d'une solution aqueuse permet d'estimer sa charge en ions, elle s'exprime généralement en µS/cm.

ExpressionModifier

La loi de Nernst-Einstein permet de calculer la conductivité en fonction d'autres paramètres fondamentaux du matériau :

 

Conductivité des solutions ioniquesModifier

La conductivité des solutions ioniques est donnée par la loi de Kohlrausch. Celle-ci prend deux formes, suivant les auteurs.

Loi de Kohlrausch et équivalent de chargeModifier

En chimie, la loi de Kohlrausch permet de déterminer la conductivité d'un ion i en fonction de sa concentration :

 

avec   le nombre de charges de l'ion. Par exemple,  , pour l'ion sulfate  ).

et   la conductivité équivalente ionique de l'ion à la concentration considérée (cette valeur dépend en effet de la concentration). Le terme "équivalent" indique que la conductivité est rapportée à une charge (soit 1+ soit 1-), d'où la nécessité de la multiplier par le nombre de charge  . La conductivité équivalente ionique s'exprime en S.m2.éq-1, à la différence de la conductivité molaire ionique (voir ci-dessous) qui s'exprime en S.m2.mol-1.

Si la solution est peu concentrée, les conductivités équivalentes ioniques   sont prises égales aux conductivités équivalentes ioniques à dilution infinie notées  . Ces valeurs sont tabulées. Si la solution n'est pas concentrée, les conductivités ioniques ne sont en généralement pas connues.

La conductivité de la solution prend alors la forme générale suivante :

 

Loi de Kohlrausch et concentration molaireModifier

La loi de Kohlrausch s'exprime également ainsi:

 

  est cette fois la conductivité molaire ionique de l'ion à la concentration considérée.

La conductivité molaire ionique   est une grandeur caractéristique d'un ion, c'est l'apport de l'ion à la conductivité électrique de la solution. Elle dépend notamment de la concentration, de la température, de la charge et de la taille de l'ion. Pour une solution faiblement concentrée, les conductivités des différents ions en solution s'additionnent :

 ,

et la conductivité prend alors la forme générale suivante :

 

Notes et référencesModifier

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Conductivité » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales, consulté le 20 juillet 2015
  2. 1 mS.cm-1 = 0,1 S.m-1

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Commission électrotechnique internationale, « Électromagnétisme - Propriétés électromagnétiques des matériaux », dans CEI 60050 - Vocabulaire électrotechnique international (lire en ligne), p. 121-12-03 « conductivité »
  • Richard Taillet, Loïc Villain et Pascal Febvre, Dictionnaire de physique, Bruxelles, De Boeck, , p. 133 « conductivité »

Articles connexesModifier