Ouvrir le menu principal

Behonne

commune française du département de la Meuse

Behonne
Behonne
Vue du village en 2017.
Blason de Behonne
Héraldique
Behonne
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement Bar-le-Duc
Canton Bar-le-Duc-2
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Bar-le-Duc - Sud Meuse
Maire
Mandat
Jacques Singler
2014-2020
Code postal 55000
Code commune 55041
Démographie
Gentilé Behonnais
Population
municipale
618 hab. (2016 en diminution de 6,79 % par rapport à 2011)
Densité 67 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 47′ 39″ nord, 5° 10′ 57″ est
Altitude 247 m
Min. 190 m
Max. 303 m
Superficie 9,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte administrative de la Meuse
City locator 14.svg
Behonne

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Behonne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Behonne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Behonne
Liens
Site web behonne.free.fr

Behonne est une commune française située dans le département de la Meuse, en région Grand Est.

GéographieModifier

LocalisationModifier

À vol d'oiseau, la commune est située à 2,6 kilomètres au nord de Bar-le-Duc[1], chef-lieu d'arrondissement et ancienne capitale du duché de Bar.

Le territoire de la commune est limitrophe de 3 communes.

Hydrographie et reliefModifier

Située sur un plateau dominant l'Ornain, la commune a une superficie de 917 hectares ; son altitude varie entre 190 et 303 mètres[2]. Le canal de la Marne au Rhin est le seul cours d'eau traversant Behonne[3].

UrbanismeModifier

Le village offre la particularité d'un mélange architectural entre les nouveaux pavillons résidentiels au début du village et les maisons propres de la localité possédant l'architecture ancienne. Le conseil municipal transforme en 2015-2016 son Plan d'occupation des sols (POS) en Plan local d'urbanisme (PLU).

ToponymieModifier

Anciennes mentions : Bohon (1232), Behonne (1321), Baionna (1402), Behogne (1700), Behona (1711)[4].

Le toponyme est assez obscur : « peut-être d'un homme germanique ». Cependant la formule féminine pose problème.

Le nom de la commune est B'hone en patois[5].

HistoireModifier

Des vestiges archéologiques témoignent d'une occupation humaine dès l'époque gallo-romaine. Relevant du bailliage de Bar-le-Duc, diocèse de Toul, située sur le plateau dominant la vallée de l'Ornain, la commune connaît une histoire étroitement liée à celles de Bar-le-Duc, la capitale du Barrois, même si un vieux dicton précise « à Bar le renom, à Behonne le Bon », cette « devise » s'appliquant à l'origine au pineau produit par les vignes du village. Dès 1907, le plateau entre Bar-le-Duc et Behonne est occupé par un terrain d'aviation. En 1913, des hangars d'aviation militaire y sont construits ; le trafic aérien cesse après la Seconde Guerre mondiale. Situé non loin de la ferme Sainte-Catherine, ce terrain d'aviation est occupé pour partie par le nouvel hôpital de Bar-le-Duc.

Il existe à Behonne une rue des Juifs, qui témoigne de la présence d'une communauté juive au Moyen Âge.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 En cours Jacques Singler    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2016, la commune comptait 618 habitants[Note 1], en diminution de 6,79 % par rapport à 2011 (Meuse : -2,33 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
520490530554585546532534572
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
552523511453442436475404378
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
344346332301309323311274321
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
333338337818848770707670627
2016 - - - - - - - -
618--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

ÉgliseModifier

L'église Saint-Martin (XVe siècle - XIXe siècle) a été agrandie au début du XIXe siècle, la date de 1825 figure au-dessus de la nouvelle porte d'entrée. Outre les stalles, elle abrite dans son chœur une piscine liturgique du XVe siècle renfermant 21 reliques. Une autre piscine, datant de la même époque et située dans la nef, contient une statue de la Vierge. La chaire à prêcher, avec sa cuve hexagonale réalisée en chêne sculpté, remonte au début du XVIIIe siècle. Les panneaux de la cuve représentent les quatre évangélistes et le dossier, le Bon Pasteur. Cette chaire provient de l'ancienne collégiale Saint-Maxe de Bar-le-Duc. Maxe Werly rapporte que cette chaire est attribuée par M. Godefroy à Jacquin, un sculpteur de Neufchâteau auteur de la chaire à Ligny-en-Barrois. L'édifice religieux est rénové en 2012.

Les boiseries et les stalles (XVe siècle) conservées dans l'église Saint-Martin proviennent de l'ancienne collégiale Saint-Maxe de Bar-le-Duc, située au centre de l'enceinte du château des ducs de Bar. Les onze stalles n'ont pas de hauts dossiers et sont appliquées sur le mur. La boiserie supérieure date du XIXe siècle. Les décorations toutes différentes, comptent notamment un vigneron plié sous le poids de sa hotte, des fleurs imaginaires, un griffon, deux chanoines encapuchonnés, une tête à oreilles d'âne et deux chasseurs. L'abbé Renard signale que cet ensemble était complété par deux sièges pour les choristes ainsi qu'un lutrin en forme d'aigle aux ailes déployées.

FontainesModifier

La commune compte plusieurs fontaines. Celles-ci permettaient de tirer l'eau d'un puits grâce à un mécanisme par chaîne et godet. Avant l'arrivée de l'eau courante, certaines habitations du village, assez pauvres en sources, possédaient des citernes. Dans les années 1960, un château d'eau mesurant 50 mètres de haut est construit à l'entrée du village.

CalvairesModifier

Plusieurs calvaires sont présents au sein du village.

Monument des fusillés (route de Vavincourt 1945)Modifier

Comme dans plusieurs autres endroits des alentours de Bar-le-Duc tels que la Fédération, la forêt du Haut-Juré et Naives, la commune de Behonne a servi de lieu d'exécution par les troupes allemandes. Le 4 mars 1944, cinq résistants de Thierville-sur-Meuse sont fusillés dans ce chemin de traverse, à 150 mètres de la route reliant Behonne à Vavincourt. Il est inauguré en novembre 1945 en présence de nombreuses personnalités.

SportsModifier

FootballModifier

Le club de l' « Union sportive Behonne-Longeville » (USBL) a été créé en juillet 2008 à la suite de la fusion entre le CSL Behonne et l'ASC Longeville-en-Barrois, deux villages proches de la ville de Bar-le-Duc. Elle compte de nombreuses catégories junior et une sénior composée de deux ou trois équipes selon les saisons[10].

Le club possède trois terrains : un de pelouse naturelle à Behonne et deux à Longeville-en-Barrois dont un de pelouse artificielle installé depuis octobre 2017.

Loisirs, activités et évènementsModifier

La salle des fêtes Jean-Jacques Poëtte (nom de l'ancien maire de la commune), située au bord de la rue principale à une centaine de mètres de l'entrée en venant de Bar-le-Duc, accueille divers évènements tout au long de l'année, elle a été légèrement prolongée d'un auvent fin 2013.

ÉconomieModifier

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason De gueules à la fontaine à colonne centrale à deux abreuvoirs d'or crachant d'argent, surmontée d'une grappe feuillée et tigée d'or au raisin de pourpre à dextre et d'un pigeon d'or à senestre[11].
Détails
Création de R.A. Louis avec les conseils de la Commission Héraldique de l'UCGL. Adopté par la commune en avril 2015.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Orthodromie entre "Behonne" et "Bar-le-Duc" », sur le site lion1906 de Lionel Delvarre (consulté le 3 mars 2014).
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne]
  3. « Mairie de Behonne, la Commune de Behonne et son village (55000) », sur Annuaire-Mairie (consulté le 25 octobre 2018)
  4. Félix Liénard, Dictionnaire topographique du département de la Meuse, Paris, 1872.
  5. « BEHONNE », sur www.meusegrandsud.fr (consulté le 28 octobre 2018)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. Site de l'« Union sportive Behonne-Longeville » (USBL).
  11. le site officiel de l'U.C.G.L