Ouvrir le menu principal

Avenue de Breteuil

avenue de Paris, France

7e, 15e arrts
Avenue de Breteuil
Image illustrative de l’article Avenue de Breteuil
Avenue de Breteuil vue en direction des Invalides.
Situation
Arrondissements 7e
15e
Quartiers École-Militaire
Necker
Début 7, place Vauban
Fin 69, boulevard Garibaldi et 114, rue de Sèvres
Morphologie
Longueur 840 m
Largeur 70 m
Historique
Création 1680
Dénomination XIXe siècle
Géocodification
Ville de Paris 1285
DGI 1277

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Avenue de Breteuil
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

L’avenue de Breteuil est une voie située dans le quartier de l'École-Militaire du 7e arrondissement et le quartier Necker du 15e arrondissement de Paris.

Situation et accèsModifier

Origine du nomModifier

 
Le baron de Breteuil.

La voie porte depuis le XIXe siècle le nom du ministre Louis Auguste Le Tonnelier de Breteuil (1730-1807)[1],[2].

HistoriqueModifier

L'avenue est ouverte à partir de 1680. La partie comprise entre la place de Breteuil et la rue de Sèvres est cédée par l'État à la ville en vertu de la loi du 19 mars 1838[3]. La section restante, de la place de Breteuil à la place Vauban, est cédée aux termes de la loi du 4 juin 1853[4].

Le côté pair, entre la place de Breteuil et la rue Barthélemy, marquait la limite des abattoirs de Grenelle.

En 1987, une partie du terre-plein central prend le nom d'« esplanade du Souvenir-Français », prolongée en 2004 par l'esplanade Jacques-Chaban-Delmas.

Le caractère bourgeois et résidentiel de l'avenue de Breteuil la fait figurer sur le dernier et donc le plus cher des quatre côtés du plateau traditionnel du jeu Monopoly.

L'avenue de Breteuil au cinémaModifier

En 1968, dans le film Baisers volés, deux scènes mettent en scène Jean-Pierre Léaud et Claude Jade le long de l'avenue de Breteuil, dont la scène de fin. Haut de l'avenue, en descendant de la place Vauban vers la rue d'Estrées.

En 1976, dans le film Le Jouet, Pierre Richard remonte l'avenue en compagnie du jeune Fabrice Greco, de la rue d'Estrées vers la place Vauban. Sur la gauche de l'écran, on voit le banc sur lequel s'étaient assis huit ans plus tôt Jean-Pierre Léaud et Claude Jade.

En 1980, dans le film Inspecteur la Bavure de Claude Zidi, Coluche est garé à l'angle de l'avenue Duquesne. Des cambrioleurs soulèvent la voiture pour la déposer sur le socle d'une statue de Napoléon (ajoutée pour les besoins de cette scène).

En 2006, une scène au début du film Camping offre une belle vue sur l'hôtel des Invalides. Gérard Lanvin montre à sa fille (interprétée par Armonie Sanders) sa belle Aston Martin, soi-disant voiture de James Bond, garée rue d'Estrées (James Bond conduisait une Aston Martin DB5, or c'est une Aston Martin DB6 que l'on voit dans Camping).

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Végétalisation de l'avenue de BreteuilModifier

Plusieurs permis de végétaliser l'avenue de Breteuil ont été accordés. En conséquence, une trentaine d'arbres ont été entourés par des potagers, qui ont notamment donné des tomates en 2018. Les résultats des potagers peuvent être suivis sur la page facebook « Les jardins de Breteuil ».

En 2018, l'avenue de Breteuil a fait l'objet de deux prix lors du concours photo « Végétalisons Paris », pour le 7e arrondissement et le 15e arrondissement. La photo du 15e arrondissement concerne la mise en place des potagers[5].

RéférencesModifier

  1. Gustave Pessard (préf. Charles Normand), Nouveau dictionnaire historique de Paris, Paris, Eugène Rey, (lire en ligne), p. 218.
  2. « Avenue de Breteuil », Recherche des rues de Paris, sur www.v2asp.paris.fr, Mairie de Paris.
  3. Loi autorisant la cession gratuite, à la ville de Paris, d'avenues et places dépendant de l'hôtel des Invalides et de l'École militaire, Collection complète des lois, décrets, ordonnances, réglements et avis du Conseil d'État, tome 38e, 1838, p. 30.
  4. Loi qui autorise la cession, par l'État, à la ville de Paris, de l'esplanade des Invalides, de la place Vauban, des avenues de Villars et de Ségur, et d'une partie de l'avenue de Breteuil, Bulletin des lois de la République française, vol. 11, p. 919.
  5. Ville de Paris, « Végétalisons Paris: le concours photo des plus belles plantations - Remise de prix », Site internet de la ville de Paris,‎ (lire en ligne, consulté le 1er octobre 2018)