Ouvrir le menu principal

Ségur (métro de Paris)

station du métro de Paris
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ségur (homonymie).

Ségur
UNESCO
Quais de la station, en direction de Boulogne.
Quais de la station, en direction de Boulogne.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 7e / 15e
Coordonnées
géographiques
48° 50′ 51″ nord, 2° 18′ 25″ est

Géolocalisation sur la carte : 7e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 7e arrondissement de Paris)
Ségur UNESCO

Géolocalisation sur la carte : 15e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 15e arrondissement de Paris)
Ségur UNESCO

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Ségur UNESCO
Caractéristiques
Voies 2
Quais 2
Zone 1
Transit annuel 1 604 694 (2013)
Historique
Mise en service
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 0204
Ligne(s) (10)

Ségur est une station de la ligne 10 du métro de Paris, située à la limite des 7e et 15e arrondissements de Paris.

Sommaire

SituationModifier

La station est implantée sous la section sud-est de l'avenue de Suffren, entre l'avenue de Ségur et la rue Pérignon. Orientée selon un axe nord-ouest/sud-est, elle s'intercale entre les stations de correspondance La Motte-Picquet - Grenelle et Duroc.

HistoireModifier

La station est ouverte le , soit deux mois après la mise en service du tronçon entre La Motte-Picquet (aujourd'hui La Motte-Picquet - Grenelle) et Duroc de la ligne 10 dans le cadre du remaniement des lignes 8, 10 et de l'ancienne ligne 14.

Elle doit sa dénomination à sa proximité avec l'avenue de Ségur, située à une centaine de mètres au nord-ouest, laquelle rend hommage au marquis Philippe Henri de Ségur (1724-1801) qui fut maréchal de France et secrétaire d'État à la Guerre de 1780 à 1787. Le nom de Ségur est plus connu par les romans de sa petite-fille par alliance, la comtesse de Ségur (1799-1874), parmi lesquels figurent entre autres : Les Malheurs de Sophie, Mémoires d'un âne, Les Petites Filles modèles.

Les plaques nominatives sur les quais portent comme sous-titre UNESCO, en raison de l'implantation de la station à proximité du siège de cette institution spécialisée qui fait partie de l'Organisation des Nations unies. Ce sous-titre n'est cependant pas indiqué sur les plans.

Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, les couloirs de la station et l'éclairage des quais ont été rénovés le 4 janvier 2006[1].

En 2011, 1 627 318 voyageurs sont entrés à cette station[2]. Elle a vu entrer 1 604 694 voyageurs en 2013, ce qui la place à la 275e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 302[3],[4].

Services aux voyageursModifier

AccèsModifier

 
Entrée de la station sur l'avenue de Suffren.

La station dispose de deux accès débouchant au sud-est de l'intersection de l'avenue de Suffren avec la rue Pérignon :

  • l'accès 1 « avenue de Suffren UNESCO - Fontenoy », face au no 156 bis de l'avenue ;
  • l'accès 2 « boulevard Garibaldi UNESCO - Miollis », au droit du no 145 de l'avenue.

QuaisModifier

Ségur est une station de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les voies du métro et la voûte est elliptique. La décoration est du style utilisé pour la majorité des stations du métro : les bandeaux d'éclairage sont blancs et arrondis dans le style « Gaudin » du renouveau du métro des années 2000, et les carreaux en céramique blancs biseautés recouvrent les pieds-droits, la voûte, les tympans et les débouchés des couloirs. Les cadres publicitaires sont en faïence de couleur miel et le nom de la station est également en faïence dans le style de la CMP d'origine (à l'exception du sous-titre inscrits en police de caractères Parisine sur de petites plaques émaillées en-dessous, ainsi que de deux noms à l'extrémité occidentale des quais). Les sièges de style « Motte » sont de couleur rouge. Les accès s'effectuent par l'extrémité orientale.

IntermodalitéModifier

La station ne dispose d'aucune correspondance avec le réseau de bus RATP.

À proximitéModifier

CinémaModifier

Une partie du film 3 Days to Kill est tourné à la sortie de la station Ségur[5].

Notes et référencesModifier

  1. « SYMBIOZ - Le Renouveau du Métro », sur www.symbioz.net (consulté le 22 avril 2019)
  2. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr (consulté le 5 novembre 2012).
  3. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr (consulté le 31 août 2014).
  4. Le nombre de 302 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302 en 2013.
  5. « Des scènes inoubliables : rubrique 3 Days to Kill », sur ratp.fr (consulté le 29 décembre 2016) : « … tournage dans la station Cinéma de Porte des Lilas et de la sortie de métro Ségur et tournage en bus ».

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier