Ouvrir le menu principal

15e arrt
Rue Lecourbe
Image illustrative de l’article Rue Lecourbe
La rue Lecourbe vue du boulevard Pasteur.
Situation
Arrondissement 15e
Quartier Necker
Saint-Lambert
Javel
Début Place Henri-Queuille
Fin 5, boulevard Victor
Morphologie
Longueur 2 400 m
Largeur 17 m
Historique
Création XIXe siècle
Dénomination
Ancien nom Rue de Sèvres
Géocodification
Ville de Paris 5391
DGI 5456

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Lecourbe
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Lecourbe est une rue du 15e arrondissement de Paris[1].

Sommaire

Situation et accèsModifier

La rue Lecourbe commence place Henri-Queuille, entre les boulevards Garibaldi et Pasteur et aboutit boulevard Victor après être passée sous le pont de la Petite Ceinture. Elle compte 364 numéros pairs et 361 numéros impairs.

Elle croise la rue Cambronne, la rue de l'Amiral-Roussin, la rue Péclet, la rue Petel, la rue de l'Abbé-Groult, la rue de Javel, la rue de la Convention, la rue de la Croix-Nivert et la rue Vasco-de-Gama.

Le passage des Charbonniers, le square Pasteur, la rue de Staël, la rue Ernest-Renan, la rue Blomet, la rue Jean-Daudin, la rue François-Bonvin, la rue des Volontaires, la villa Poirier, le square Charles-Laurent, la rue Mademoiselle, la rue Léon-Séché, la rue Jeanne-Hachette, la rue Théophraste-Renaudot, la rue Charles-Lecocq, la rue Jules-Simon, la rue François-Mouthon, la rue Saint-Lambert, la rue de Casablanca, la rue Duranton, l'impasse Chandon, la rue Jean-Maridor, la villa Lecourbe, la villa Frédéric-Mistral, la villa Thoreton et la rue Leblanc commencent ou aboutissent rue Lecourbe.

Cette rue possède des voies privées, certaines ayant un nom, comme la villa Frédéric-Mistral, les autres simplement un numéro.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Son bâti est dans l'ensemble assez hétérogène, avec peu de bâtiments datant d'avant 1900.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Elle est à sens unique centre vers périphérie sur tout son trajet, sauf à son extrémité sud, entre le pont de la Petite Ceinture et le boulevard Victor, où elle est à double sens.

Origine du nomModifier

HistoriqueModifier

Cette rue suit le tracé d'une voie romaine qui reliait Lutèce à Sèvres et Meudon.

La rue Lecourbe, qui est une voie de la commune de Vaugirard est aussi mentionnée sur le plan de Jouvin de Rochefort de 1676 sous le nom de « grand chemin de Bretagne ».

De 1813 à 1851, pour la partie située entre les actuels boulevard Pasteur et la rue Cambronne, c'est une section de la route départementale no 61.

De 1825 à 1865, année de son annexion par Paris, la voie porte le nom de « rue de Sèvres » au nord de la rue Saint-Lambert et « grand chemin des Charbonniers » au-delà. Comme il conduisait au cimetière de Vaugirard, il fut pavé en 1835.

En 1865, la rue de Sèvres et « grand chemin des Charbonniers » fusionnent et la voie[Quoi ?].

Durant des travaux effectués en 1903, on a trouvé dans cette rue une mâchoire inférieure de mammouth[2].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  • No 3 : le peintre Lucien Jonas y avait un atelier en 1903.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.


MonopolyModifier

La rue Lecourbe figure comme une case de terrain à construire, les moins chers, dans la version originelle du jeu de société Monopoly, version française.

Notes et référencesModifier

  1. « Rue Lecourbe », v2asp.paris.fr.
  2. « Le mammouth et le renne à Paris », sur persee.fr.
  3. a b et c Brigitte Hermann, Sophie-Marguerite, Paris 15e. Balades et bonnes adresses, Paris, Christine Bonneton, , 224 p. (ISBN 9782862534923), p. 17-26.
  4. « La bagagerie d'Antigel, un endroit pour se poser », sur Le Parisien, (consulté le 17 octobre 2015).

AnnexesModifier