Armée de l'air indonésienne

Tentara Nasional Indonesia Angkatan Udara
Image illustrative de l’article Armée de l'air indonésienne
Insigne de la TNI–AU

Création 1946 - présent
Pays Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Allégeance Présidents d'Indonésie
Type Force aérienne
Effectif ~ 30 000
Fait partie de Forces armées indonésiennes
Surnom TNI–AU
Couleurs Roundel of Indonesia.svg Roundel of Indonesia – Low Visibility.svg
Devise Swa Bhuwana Paksa
Anniversaire 9 avril
Équipement 500 aéronefs
Guerres Proclamation de l'indépendance de l'Indonésie
Commandant Air Chief Marshal Yuyu Sutisna

La Tentara Nasional Indonesia Angkatan Udara (« Force aérienne de l'armée nationale indonésienne ») est la force aérienne de la République d'Indonésie.

HistoireModifier

Les débutsModifier

Quand la guerre du Pacifique éclate en 1941, il n'y a dans toutes les Indes orientales néerlandaises que deux pilotes indigènes dans l'aviation militaire de l'armée royale des Indes néerlandaises (Militaire Luchtvaart ou ML-KNIL). L'un des deux est le lieutenant Adisutjipto (dont l'ancien aéroport international de Yogyakarta porte le nom). L'autre pilote meurt lorsque son Martin B-10 est abattu par un chasseur japonais au large de la péninsule Malaise. Adisutjipto, affecté à un escadron de reconnaissance, survivra.

Il sera le seul pilote disponible lorsque l'armée de l'air indonésienne est fondée le 9 avril 1946 sous le nom d'Angkatan Udara Republik Indonesia ou AURI ("force aérienne de la République d'Indonésie"). Pour comparaison, l'Inde a 1 000 pilotes quand elle devient indépendante en 1947. Il y avait d'autres pilotes, mais leur formation n'était pas tous appareils[Quoi ?]. En revanche, l'AURI avait hérité d'une centaine d'appareils d'entraînement japonais Kawanishi K5Y1 "Churen".

Le transfert par les NéerlandaisModifier

 
North American B-25 Mitchell de l'armée de l'air indonésienne en 1952

Après le transfert formel de souveraineté du Royaume des Pays-Bas à la République d'Indonésie en 1949 à La Haye, l'AURI récupère le matériel et les installations de la ML. Sa flotte est ainsi composée de :

Équipement américainModifier

L'AURI achète ensuite 10 bombardiers Martin B-26 Marauder pour remplacer les B-25. Elle envoie aussi 60 officiers en formation aux États-Unis. Au moment de la Conférence Afro-Asiatique de Bandung en 1955, l'armée de l'air indonésienne est la plus puissante d'Asie du Sud-Est.

Équipement soviétiqueModifier

En 1958 éclate la rébellion séparatiste du PRRI/Permesta à Padang (Sumatra occidental) et Manado (Sulawesi du Nord), soutenue par les États-Unis. L'Indonésie est frappée d'un embargo américain. L'Indonésie se tourne alors vers l'Union soviétique et acquiert des bombardiers biréacteurs Tupolev Tu-16. Par ailleurs, la République populaire de Chine met à la disposition 12 bombardiers Tupolev Tu-2, 24 chasseurs bombardiers Lavotchkine La-11 et 12 chasseurs Mikoyan-Gourevitch MiG-17. Enfin, l'Union soviétique livre aussi à l'Indonésie son chasseur le plus moderne, le Mikoyan-Gourevitch MiG-21, faisant de l'armée de l'air indonésienne la seule de l'hémisphère sud à posséder des appareils capables de voler à Mach 2.

Équipement occidentalModifier

La situation changera après le mouvement du 30 septembre 1965 et la répression anti-communiste qui s'ensuit. L'Indonésie renoue avec les États-Unis mais est tellement endettée qu'elle doit réduire son budget de défense. En plus, l'implication de l'armée de l'air dans le mouvement (six généraux avaient été enlevés et emmenés à la base aérienne de Halim près de Jakarta) la rendait suspecte aux yeux du nouveau régime de Soeharto, issu de l'armée de terre.

 
Douglas A-4 Skyhawk indonésien dans un musée. Il est équipé de canons DEFA 30 mm et d'une avionique différentes des standards américains.

Graduellement, le matériel d'origine soviétique se détériore faute de pièces de rechange. L'armée de l'air sera finalement autorisée à se rééquiper. Elle acquiert des avions d'entraînement américains T-33, des chasseurs CAC Sabre de la Royal Australian Air Force, des avions de liaison et d'attaque au sol Rockwell OV-10 Bronco, des A-4E Skyhawk de l'armée de l'air israélienne, des chasseurs BAE Hawk, des F-5E/F Tiger II et finalement des F-16 A/B.

L'embargo américainModifier

L'armée de l'air indonésienne a été l'objet d'un embargo des États-Unis à la suite des violences qui ont suivi un référendum au Timor oriental en 1999, où près de 80 % de la population avait voté en faveur de l'indépendance. Cet embargo a notamment cloué au sol ses General Dynamics F-16 Falcon et A-4 Skyhawk, qui constituaient alors près de 80 % de sa flotte de combat. En réponse à l'embargo, l'Indonésie avait acheté deux Soukhoï Su-27 Flanker et deux Soukhoï Su-30 Flanker-D en 2003.

Une politique de diversification reflétant un désir de non-alignementModifier

Le 3 septembre 2015, le ministère de la Défense indonésien a annoncé sa décision de remplacer les 9 Northrop F-5 Freedom Fighter restants par des Soukhoï Su-35 qui devaient être livrés au début des années 2020 et à cette occasion, le ministre a réaffirmé la politique indonésienne de non-alignement, reflétée par des achats de matériels aussi bien américains que chinois ou russes[1]. Cependant, le , la commande est annulée sous la pression des États-Unis[2].

IncidentsModifier

Le défi pour l'Indonésie est de pouvoir surveiller son espace aérien avec des moyens encore insuffisants. Comme le reconnaissait le commandant de la défense aérienne indonésienne, le général de division aérienne Hadiyan Sumintaatmadja, en novembre 2014, après l'interception d'un avion civil, "c'était alors par hasard en effet". Pour l'instant, les moyens d'interception de l'armée de l'air indonésienne se limitent à un escadron de F-16 et un de F-5 basés à Iswahyudi dans l'est de Java, un escadron de Su-27/Su-30 basé à Makassar dans le sud de Célèbes et un embryon d'escadron de F-16 basé à Pekanbaru dans l'est de Sumatra. Si un appareil étranger pénétrait l'espace aérien indonésien à Medan à l'ouest ou à Sorong à l'est, l'armée de l'air est impuissante : "Pour aller à Sorong il faut environ 2 heures, à Medan aussi environ 2 heures avec un Sukhoi ou un F-16. Ce que nous pouvons faire se limite à observer, puis faire un rapport au commandant de l'armée, pour faire une note diplomatique"[3]. À l'époque, l'Indonésie n'avait pas encore reçu les premiers F-16 pour former l'escadron de Pekanbaru. Par ailleurs, des négociations ont commencé pour l'acquisition d'un escadron de Su-35 pour remplacer les neuf F-5 d'Iswahyudi[4].

Le 14 janvier 2019, deux F-16 interceptent un Boeing 777 d'Ethiopian Airlines immatriculé ET-AVN se rendant d'Addis Abeba à Hong Kong sans autorisation de survol du territoire indonésien.

Le 31 octobre 2018, deux avions interceptent un Airbus A320 immatriculé V8-RBT (c'est-à-dire de Brunei) qui avait illégalement pénétré l'espace aérien des îles Riau.

Le 9 novembre 2015, un Cirrus SR-20 du loueur d'avions américain Aircraft Guaranty, piloté par le lieutenant commander (l'équivalent d'un capitaine de corvette français) James P. Murphy de la US Navy, qui se rendait de Mindanao aux Philippines, à l'aéroport de Seletar à Singapour, est intercepté par deux Sukhoi de la base aérienne Hasanuddin de Makassar, et contraint de se poser à l'Aéroport de Tarakan (Kalimantan du Nord). L'avion voulait faire un raccourci en survolant Ambalat (en) mais n'avait pas les autorisations nécessaires[5].

Le 3 novembre 2014, deux Sukhoi de Hasanuddin interceptent un biréacteur Gulfstream saoudien immatriculé HZ-103 qui volait des Philippines vers l'Australie sans autorisation pour traverser l'espace aérien indonésien et l'ont forcé à atterrir sur l'aéroport El Tari à Kupang[6].

Le 28 octobre 2014, deux F-16 stationnés à l'aéroport de Batam près de Singapour interceptent un avion civil qui volait de Colombo au Sri Lanka à Singapour.

Le 28 octobre 2014, deux Sukhoi décollent de l'aéroport de Batam pour intercepter un Beechcraft King Air BE9L immatriculé VH-PKF (c'est-à-dire en Australie) mais piloté par un instructeur militaire singapourien avec deux élèves chinois. L'avion a été contraint d'atterrir sur la base aérienne Supadio à Pontianak[7].

Le 22 octobre 2014, un bimoteur Beechcraft Travel Air piloté par deux Australiens est intercepté par deux Sukhoi de Makassar et forcé d'atterrir sur la base aérienne Sam Ratulangi de Manado. Il avait pénétré l'espace aérien indonésien mais refusé d'en sortir sur l'injonction de la base de Manado[8]. L'avion était parti de Darwin et se rendait aux Philippines.

Rien que dans les 9 premiers mois de 2013, l'armée de l'air indonésienne a dû par 4 fois forcer des appareils étrangers, dont un Dornier 328 de l'US Air Force, à atterrir parce qu'ils avaient violé l'espace aérien indonésien[9].

En 2012, deux Sukhoi Su-30, également de Makassar, forcent un Cessna 208 à atterrir sur l'aéroport international Sultan Aji Muhamad Sulaiman de Balikpapan.

En 2011, ç'avait été le cas d'un Boeing 737-300 de la Pakistan International Airlines, et un appareil transportant le vice-premier ministre de la Papouasie-Nouvelle-Guinée Belden Namah (en).

En juillet 2003, deux F-16 armés décollent en urgence de la base aérienne Iswahyudi pour intercepter cinq F/A-18 Hornet de la US Navy qui manœuvraient au-dessus de l'île de Bawean à l'est de Java. L'incident s'est terminé pacifiquement après un échange de signaux manuels Friend or Foe. Un porte-parole indonésien a ensuite expliqué que les appareils avaient demandé l'autorisation d'entrer dans l'espace aérien indonésien pour escorter un porte-avions, mais que la demande était arrivée trop tard au quartier général de la défense aérienne à Jakarta pour des raisons bureaucratiques[10].

En 2000, 5 appareils de la Royal Australian Air Force ont été interceptés[8].

OrganisationModifier

L'armée de l'air indonésienne est organisée en trois commandements opérationnels (KOOPSAU), un à Base aérienne Halim Perdanakusuma à Jakarta, à la Base aérienne Hasanuddin à Makassar dans South Sulawesi au sud de Celebes et à la base aérienne de Biak.

Les unités, skadron udara ("escadrons aériens") sont réparties entre ces 2 commandements.

KOOPSAU IModifier

Base Ville Province
Roesmin Nurjadin Pekanbaru Riau
Supadio Pontianak Kalimantan occidental
Halim Perdanakusuma Jakarta Jakarta
Suryadarma Purwakarta Java occidental
Atang Sendjaja Bandung Java occidental
Adisutjipto Yogyakarta Yogyakarta

KOOPSAU IIModifier

Base Ville Province
Iswahyudi Madiun Java oriental
Abdurrachman Saleh Malang Java oriental
Sultan Hasanuddin Makassar Sulawesi du Sud

KOOPSAU IIIModifier

Base Ville Province
El Tari Kupang Petites îles de la Sonde orientales
Silas Papare Jayapura Papua
Manuhua Biak Papua

UnitésModifier

A ses débuts, l'armée de l'air indonésienne possédait 5 escadrons, numérotés de 1 à 5 :

  • 1 : combat tactique,
  • 2 : transport léger,
  • 3 : chasse,
  • 4 : transport léger,
  • 5 : observation,

Les numéros 6 à 9 étaient réservés à des escadrons d'hélicoptères. Par la suite, les numéros 11 à 19 ont désigné des escadrons de combat, 21 et 22 de bombardement, 31 et 32 de transport lourd, et 41 et 42 de bombardement à long rayon d'action.

En 2015, l'armée de l'air indonésienne était composée des unités suivantes :

Unités de la TNI-AU
Skadron Udara Base Équipement
Entraînement
101 Adisutjipto Grob G 120A (remplaçant progressivement les AS202/18A-3 et T-41D)
102 Adisutjipto T-34C, KT-1 Wong Bee
Chasse et appui au sol
1 Supadio Hawk Mk. 109 et 209
3 Iswahyudi F-16A et F-16B
11 Sultan Hasanuddin Su-27SK, 11 Su-30SK
12 Roesmin Nurjadin Hawk Mk.109 et 209
14 Iswahyudi F-5E, F-5F (9 appareils restants, que remplaceront des Su-35)
15 Iswahyudi T-50 Golden Eagle
16 (en cours de formation) Roesmin Nurjadin F-16
21 Abdurrachman Saleh Embraer EMB 314
Transport et patrouille maritime
2 Halim CN235-110M, F27-400M, SIAI Marchetti SF.260M et W
4 Abdulrachman Saleh NC212M-200
5 Sultan Hasanuddin B737-2X9
17 Halim B707-3MIC, F27-400M, F28-1000/3000, L100-30, C-130H-30, NAS332L-1
31 Halim L100-30, C-130H-30
32 Abdulrachman Saleh C-130B, KC-130B, C-130H
Hélicoptères
6 Atang Sendjaja NAS332
7 Atang Sendjaja Bell 47G-3B-1, Bell 204B, EC.120 Colibri
8 Atang Sendjaja SA330J et NSA330L
9 Suryadarma Airbus Helicopters H225M Caracal
45 Halim NAS-332 Super Puma

Le Korpaskhas (id)Modifier

L'armée de l'air indonésienne possède en outre un corps de troupes spéciales, le Kopaskhas ou Korps Pasukan Khas ("corps des troupes spéciales"). Fort d'un peu plus de 5 700 hommes, ce corps est organisé en 3 wings (équivalentes à un régiment) et un détachement anti-terroriste :

La devise du Korpaskhas est : "Karmaye Vadikarate Mafalesu Kadatjana". Elle est tirée de la Bhagavad Gita, chapitre 2, verset 47 :

"karmaṇy evādhikāras te mā phaleṣu kadācana mā karma-phala-hetur bhūr mā te sańgo 'stv akarmaṇi."

La devise peut se traduire par : "Tu as le droit d'accomplir les tâches qui t'incombent, mais tu n'as pas de droit sur les résultats de tes actions."

FlotteModifier

L'armée de l'air indonésienne possède un peu plus de 300 appareils (2013), dont 66 avions de combat et 63 hélicoptères [11],[12]. L'objectif est notamment d'avoir 8 escadrons de 16 avions de combat Sukhoi Su-27 et Sukhoi Su-30 chacun en 2014[13].

Début janvier 2019, elle commande 8 hélicoptères H225M, ce qui portera l'effectif à 14[14].

Appareil Origine Rôle Versions Inventaire En service Commandé/A livrer Notes
Avions d'entraînement
FFA AS/SA-202 Bravo   Suisse entraînement de base AS/SA 202-18A3 40 28
KAI KT-1 Wongbee[15].   Corée du Sud KT-1B 12 11 7
Beechcraft T-34 Mentor   États-Unis entraînement de base T-34C 14 14
G 120TP[16],[17],[18].   Allemagne Entraînement de base au turbopropulseur GROB G120TP 4 4 14
BAe Hawk   Royaume-Uni Avion d'entraînement à réaction de base

Avion d'entraînement à réaction avancé

Hawk 53[19].

Hawk 109

6

7

6

7

KAI T-50 Golden Eagle[20].   Corée du Sud Avion d'entraînement avancé / Chasseur léger TA-50 4 4[21] 12
Total 85 72 35
Avions de combat
BAe Hawk 209   Royaume-Uni Attaque au sol léger/COIN (counter-insurgency) Hawk 209 25 25 Un s'est écrasé à Riau le 16 octobre 2012
Embraer EMB 314 Super Tucano   Brésil Attaque au sol léger/COIN (counter-insurgency) A-29A 4[22] 4[23] 12 16 commandés[24],[25] ; Pour remplacer les OV-10, livraison attendu entre 2012 et 2014.
General Dynamics F-16 Fighting Falcon[26]   États-Unis avion multirôle

F-16A Block-15 OCU


F-16B Block-15 OCU


F-16C Block 32+ (à partir de Block 25)


F-16D Block 32+ (à partir de Block 25)

7

3


0


0

7

3


0


0

24 L'Indonésie a acquis 12 F-16 en 1989 et 90 dans le cadre du programme "Peace Bima". 2 ont été perdus dans des accidents différents. L'un, immatriculé TS-1604, s'est écrasé en 1992 à Trenggalek. Le pilote avait réussi à s'éjecter. L'autre, immatriculé TS-1607, s'est écrasé en 1997 sur la base de Halim, tuant le pilote. 24 F-16 C/D Block 25 de l'inventaire de la United States Air Force, améliorés en Block 32+, ont été livrés en février 2018. Les F-16 A/B OCU Block 15 actuels sont améliorés MLU.[27]
Northrop F-5E Tiger II   États-Unis Chasseur multirôle F-5E/F 12 11 8 F-5E et 4 F-5F ont été mis à niveau par SABCA en Belgique dans le cadre du projet Modernisation of Avionics Capabilities for Armament and Navigation ou MACAN à parti du milieu des années 1990. Un avion numéro TS-0504 s'est écrasé à Goreng Gareng en 1981[28]. Retiré su service depuis 2005, ils sont gardé en réserve pour d'éventuelle utilisation future. L'armée de l'air est en discussion pour reconvertir et améliorer les F-5 afin de les utiliser jusqu'en 2020[29].
Sukhoi Su-27   Russie Chasseur de supériorité aérienne Su-27SK

Su-27SKM

2

3

2

3

3 Su-27SKM livrés en septembre 2011. Ils peuvent être armés avec des bombes et des missiles fabriqués localement. Il est envisagé de mettre à niveau les 2 Su-27SK au standard SKM.
Sukhoi Su-30   Russie Avion d'attaque au sol Su-30MK

Su-30MK2

2

9

2

9

[30]. Un contrat pour 6 Su-30MK2 additionnels a été signé le 29 décembre 2011. 2 appareil sont arrivés le 22 février 2013[31],[32],[33]. There are plans to upgrade the 2 Su-30MK's to the MK2 variant[34],[35].
KF-X   Corée du Sud
  Indonésie
multirole fighter KF-X/I-FX 0 0 50 Entrée en service estimée en 2020, date de production inconnue
Total 66 53 88
Pont aérien tactique, transport aérien militaire, patrouille maritime
Boeing 737   États-Unis VIP Transport

Avion de patrouille maritime

737-2Q8

737-4U3


737-2X9 Surveiller MPA

1

2


3

3

3


Les séries -400 sont d'ex-Garuda Indonesia, donnés à l'armée de l'air[36]


Équipé d'un radar Motorola AN/APS-135 SLAMMR (Side-looking Airborne Modular Multi-mission Radar)[37]

Lockheed C-130 Hercules   États-Unis transport

Avion ravitailleur

C-130B/-H/-H-30/

KC-130B Hercules

24[38]

2

8

2

9 Contrat pour la mise à niveau de 4 C-130B attribué à ST Aero en 2008[39]. La mise à niveau de 6 autres C-130B fut attribué à ARINC en juillet 2010, janvier 2011 et août 2012[40],[41]. Un C-130H s'est écrasé en mai 2009 à Magetan, Java. L'Indonesie va recevoir 4 C-130H Hercules de la Royal Australian Air Force comme don au TNI-AU[42],[43],[44].
Lockheed L-100   États-Unis transport/ VIP Transport L-100-30 8 6
CASA CN-235   Indonésie transport

Patrouille maritime

CN-235 110/220M

CN-235 MPA

16

3

15

3

0

3

† Pour la défense maritime minimale jusqu'en 2014. Un appareil (A-2301) s'est écrasé le 21 juillet 2005 à l'aéroport de Lhokseumawe-Malikussaleh[45].
CASA C-295   Espagne transport CN-295M 2 2 7 † L'Indonesia a signé un contrat de licence pour le C-295, 2 seront construits par Airbus Military en Espagne, le reste sera produit par Indonesian Aerospace[46],[47]
Fokker F28 Fellowship   Pays-Bas transport F-28 Mk 1000

F-28 Mk 3000

5 5
CASA C-212 Aviocar   Espagne transport NC-212-100

NC-212-200


NC-212-400[48]

28

27




La mise à niveau des NC212-200/-400 est prévue dans le futur. Un appareil (A-2106) s'est écrasé le 26 juin 2008 près du mont Salak[49].

Total 88 69 16
Hélicoptères
Eurocopter EC 120 Colibri   France Hélicoptère léger EC-120B 11 11 Remplace les Bell 47G-3B
Sikorsky S-58   États-Unis Hélicoptère de transport S-58T 12 8 Actuellement en cours de retrait de service à cause de leur âge et du manque de pièces de rechange
Aérospatiale SA330 Puma   France Hélicoptère de transport NAS 330J 11 11
Bell 412   Canada
  États-Unis
Hélicoptère de transport NBell 412S

NBell 412HP

4

4

4

4

7 † +7 Bell 412EP ont été commandés en depuis décembre 2011[50]
Bell 204   États-Unis Hélicoptère de transport Bell 204B 5 4
MBB Bo 105   Allemagne SAR missions NBO-105 CB

NBO-105 CBS

6

1

6

1

Eurocopter AS332 Super Puma   France SAR missions/Hélicoptère de transport

VIP transport


NAS-332 Super Puma

NAS-332 Super Puma VVIP

7

2

7

2

7

Un total de 16 appareils ont été commandés depuis 1998

Airbus Helicopters H225M Caracal   France SAR missions H225M 6 8

Un contrat a été signé le 5 avril 2012 pour 6 Eurocopter EC725 onfigurés pour les missions de recherche et sauvetage au combat, livraison prévue en 2014[51].

Total 63 56 20


Produit localement par Dirgantara Indonesia

Notes et référencesModifier

  1. "Defence Ministry Decides Sukhoi-35 To Replace F-5 Tiger", Tempo, 3 septembre 2015
  2. Fabrice Wolf, L'Indonesie annule sa commande de Su-35 russes(...), Meta-Défense.fr, 13 mars 2020
  3. "Udara Luas, Pesawat Sedikit" ("le ciel est vaste, les avions peu nombreux"), Kompas, 16 novembre 2014
  4. "Russia, Indonesia begin talks on Sukhoi Su-35 deliveries", Interfax, 7 avril 2015
  5. N. Adri, "US Navy Pilot can't resume flights, held at TNI lodge", The Jakarta Post, 10 novembre 2015
  6. "Private jet bound for Darwin from Saudi Arabia intercepted... two weeks after fighter jets 'locked on' to Australian plane for 'violating' the country's airspace", www.dailymail.co.uk, 3 novembre 2014
  7. Bagus BT Saragih, "Another foreign plane intercepted by RI fighter jets", The Jakarta Post, 29 octobre 2014
  8. a et b "Indonesian jets ‘force Australian plane to land’", www.news.com.au, 22 octobre 2014
  9. Andi Hajramurni, "4 foreign aircraft forced down by RI Air Force in 2013", The Jakarta Post, 7 octobre 2013
  10. « www.f-16.net : "Indonesia scrambles F-16s to intercept US planes" »
  11. « Scramble Magazine: Indonesian Air Arms Overview », Scramble.nl (consulté le 25 novembre 2011)
  12. « The Unofficial Indonesian Air Force Page », Angelfire.com, (consulté le 25 novembre 2011)
  13. Yeremia Sukoyo et Robertus Wardi, "Indonesia Reveals Plan to Boost Defense", The Jakarta Post, 27 septembre 2013
  14. (en) « Indonesian Air Force places order for eight additional H225Ms », sur airbus.com (consulté le 14 octobre 2020).
  15. 2 autres appareils commandés en 2008. Un appareil s'est écrasé sur l'aéroport international Ngurah Rai Airport de Denpasar pendant un exercice« Military Exercise Plane Crashes and Burns at Bali's Airport », The Jakarta Globe (consulté le 25 novembre 2011)
  16. Contrat annoncé en août 2011, livraison en 2012/2013
  17. « Indonesian win launches Grob's G120TP », Flightglobal.com (consulté le 25 novembre 2011)
  18. « Besok TNI AU Resmi Miliki 4 Pesawat Grob Buatan Jerman »,
  19. Les Hawk 53 doivent être remplacés par des T-50 Golden Eagle. 2 appareils ont été perdus dans deux accidents différents, tous deux en 1991 ː l'un, immatriculé TT-5304, s'est écrasé à Bendo (nl)1 et l'autre, immatriculé TT-5307 à Wonogiri (nl)
  20. Appareils d'entraînement avancé. 16 commandés pour le prix de 400 millions de ̩dollars en mai 2011. Assemblés par Dirgantara Indonesia
  21. « Selamat datang Golden Eagle »,
  22. « Embraer Delivers the First Four A-29 Super Tucano to Indonesian Air Force. »
  23. « Empat Pesawat Super Tucano Tiba di Indonesia », sur blogspot.com (consulté le 14 octobre 2020).
  24. Investe São Paulo, « Notícias | Portal de Investimentos do Estado de São Paulo », Investimentos.sp.gov.br (consulté le 25 novembre 2011)
  25. http://www.embraer.com/en-US/ImprensaEventos/Press-releases/noticias/Pages/For%C3%A7a-Aerea-da-Indonesia-Assina-Contrato-Comercial-para-Segundo-Lote-de-Avioes-A29-Super-Tucano.aspx
  26. L'Indonésie avait acquis 12 F-16 en 1989 et 90 dans le cadre d'un programme appelé "Peace Bima". 2 ont été perdus dans des accidents différents. L'un, immatriculé TS-1604, s'est écrasé en 1992 à Trenggalek. Le pilote avait réussi à s'éjecter. L'autre, immatriculé TS-1607, s'est écrasé en 1997 sur la base de Halim, tuant le pilote. 24 F-16 C/D Block 25 de l'inventaire de la United States Air Force, améliorés en Block 32+, ont été livrés en février 2018. Les F-16 A/B OCU Block 15 actuels doivent être améliorés MLU.
  27. « L’Indonésie modernise ses anciens F-16 ! », sur avia news, (consulté le 25 février 2020).
  28. (id) « - », Angkasa Magz, Gramedia Majalah, no 4,‎ , p. 27 (ISSN 0126-0707)
  29. « F-5 TNI AU Akan Diupgrade dan Mendapat Tambahan dari Korea »
  30. « Dua Pesawat Tempur Sukhoi Menambah Kekuatan Lanud Sultan Hasanuddin »,
  31. « Empat Mesin Sukhoi Su-30MK2 Tiba »,
  32. « Sukhoi Tiba di Maros Diangkut Pesawat Antonov »,
  33. « Test Flight Dua Pesawat Tempur Sukhoi Berjalan Sukses »,
  34. « Indonesia to Buy a Squadron More Sukhoi »,
  35. « [Foto] Serah Terima Sukhoi Ska-11 »,
  36. « Garuda gives Air Force 2 secondhand Boeing 737s », The Jakarta Post, (consulté le 25 novembre 2011)
  37. « The Boeing 737 Technical Site », B737.org.uk (consulté le 25 novembre 2011)
  38. « Semua Hercules Siap Operasi 2013 », sur blogspot.com (consulté le 14 octobre 2020).
  39. « ST Aero to upgrade Indonesian C-130s », Flightglobal.com (consulté le 25 novembre 2011)
  40. ARINC Wins $63.7 Million Retrofit Program to Modernize Indonesian C-130B Transports
  41. Hercules A1303 Diserahkan kepada ARINC untuk Diretrofit
  42. « RI Dapat 9 Hercules dari Australia, 5 Beli, 4 Gratis »,
  43. « Australia and Indonesia Sign Memorandum of Sale for Five C-130H Hercules »,
  44. « QDS Selesaikan Retrofit Hercules TNI AU »,
  45. « ASN Aircraft accident IPTN/CASA CN-235M-10 A-2301 Lhokseumawe-Malikussaleh Airport (LSW) », sur safety.net (consulté le 14 octobre 2020).
  46. « Welcome Home To Super Tucano, NC-295, KT-1 Wongbee, CN-235 MPA dan NBell-412 EP », analisismiliter.com, (consulté le 18 juillet 2012)
  47. « Indonesia Could Order Seven Additional C295s »,
  48. « C-212-400 Project », Airforce-technology.com, (consulté le 25 novembre 2011)
  49. « ASN Aircraft accident CASA/Nurtanio NC-212-M Aviocar 200 A-2106 Tegal Lilin », sur safety.net (consulté le 14 octobre 2020).
  50. (en) « Indonesian military receives three Bell 412 EP helicopters », sur Flight Global (consulté le 14 octobre 2020).
  51. « Eurocopter to supply six EC725 combat search and rescue helicopters to PT Dirgantara Indonesia for customization and delivery to Indonesian Air Force », Eurocopter, (consulté le 23 avril 2012)

SourceModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier