Anthony Bajon

acteur français
Anthony Bajon
Description de cette image, également commentée ci-après
Anthony Bajon à la Berlinale en 2018.
Naissance (26 ans)
Villeneuve-Saint-Georges, France
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Acteur
Films notables La Prière
Au nom de la terre

Anthony Bajon est un acteur français né le à Villeneuve-Saint-Georges. Il est connu pour avoir été récompensé de l’Ours d'argent du meilleur acteur au cours de la 68e Berlinale, en , pour son rôle dans La Prière du réalisateur Cédric Kahn.

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Issu du milieu ouvrier, Anthony Bajon grandit en Essonne.

En 2013, il s’engage au studio Muller à Paris pendant une « demi-année[1] ». En 2018, il s’installe dans la capitale.

C'est en voyant Le Roi lion au Grand Rex à cinq ans qu'il décide qu'il sera acteur. « Je veux raconter des histoires », dit-il à sa mère[2].

CarrièreModifier

Débuts au théâtreModifier

En 2009, Anthony Bajon débute au théâtre dans la pièce de théâtre Le père Noël est une ordure de la troupe du Splendid, mise en scène par Camille Peyrot[1].

Il rencontre le metteur en scène Akim Ben Hafsia pour qui il interprète différents personnages dans ses pièces telles que Crise à l'usine et Offre d’emploi de Harold Pinter en 2012, et Oswald et Zenaïde et Les Mots inutiles de Jean Tardieu en 2013 ainsi que Un chapeau de paille d'Italie d'Eugène Labiche et Où sont mes lunettes ? la même année[1].

En 2014, il est sur les planches d’Arloc de Serge Kribus mises en scène par Adriano Sinivia et Arrête ton cinéma de Jean-Pierre Jacovella qui le reprend pour Poésies et Chants de batailles en 2015[1]. La même année, il passe le premier casting de sa vie et obtient un rôle dans le court métrage Petit Homme de Jean-Guillaume Sonnier[1], pour qui Anthony Bajon apparaît pour la première fois devant la caméra, aux côtés de Hamza Meziani et de Thomas Doret. Il enchaîne très vite avec plusieurs premiers rôles dans des courts-métrages. Après Petit Homme de Jean-Guillaume Sonnier[1], Anthony Bajon fait une courte apparition dans un épisode de Falco sur TF1 et dans le huitième épisode intitulé Dame de feu de la série Les Dames, lancé en [3] sur France 2.

Pour sa première participation à un long métrage, il donne la réplique à Adèle Haenel dans Les Ogres réalisé Léa Fehner ; sa prestation est mentionnée dans un article du Hollywood Reporter[4] alors qu'il n'a qu'une seule scène. Dans une interview pour Allociné, Adèle Haenel loue également son jeu dans cette scène[5].

En 2015, après un rôle dans le sixième épisode Un parfum d'Amérique de la seconde saison des Origines il est engagé à incarner dans la peau du collégien Dimitri pour la série télévisée Les Grands, dont le tournage a lieu entre le et au lycée Grandmont à Tours[6], qui est diffusée le sur OCS City.

En 2016, il est le jeune homme au condylome dans le film Médecin de campagne de Thomas Lilti et Marcel dans Les Enfants de la chance de Malik Chibane, ainsi que l'étudiant maître d'hôtel dans L'Embarras du choix (Éric Lavaine), Simon, le frère de Maryline (Guillaume Gallienne), le petit Vaugoubert dans Nos années folles (André Téchiné) et Auguste Beuret, fils de Rodin réalisé par Jacques Doillon en 2017.

Révélation au cinémaModifier

 
Anthony Bajon au Festival du film de Cabourg 2018 recevant son Swan d'Or de la révélation masculine.

Cédric Kahn raconte à Télérama le casting d'Anthony Bajon pour son film La Prière (2018) : « La première chose que j'ai dit, à la vidéo (au casting) (…) : c'est Depardieu, mais en 1900 »[7]. « Anthony a passé le casting au même titre que les autres. C'est lui qui avait le plus grand spectre de jeu. Il a quelque chose de candide », ajoute le réalisateur à L'Express[8]

En 2017, aux côtés de Damien Chapelle et de Louise Grinberg, il incarne l’un des personnages principaux appelé Thomas, un accro à l'héroïne, qui va joindre une communauté isolée dans la montagne pour se soigner par la prière[9] dans La Prière de Cédric Kahn, grâce auquel il devient le septième acteur français primé de l’Ours d'argent du meilleur acteur au 68e festival international du film de Berlin en  : « J'ai beaucoup prié pour avoir cet Ours, c'est tout à fait incroyable, c'est un rêve pour moi. (…) Je me sens en fait comme un petit garçon qui ne peut pas contrôler ses émotions », raconte-t-il devant la presse après la cérémonie[10].

Il est, à vingt-trois ans, le plus jeune lauréat du prix d’interprétation à la Berlinale avec Leonardo DiCaprio.

Le , à vingt-trois ans, il obtient le Swann d’or de la révélation masculine pour son rôle dans La Prière. Il est vu dans la profession comme un grand espoir du cinéma Français, mais il refuse cette étiquette-là après son Swann d'or au Festival du film de Cabourg en juin 2018 : « Je n'ai absolument rien prouvé. Tout reste à faire, mais je suis prêt à bosser plus que n'importe qui pour atteindre mes objectifs ». Même s'il n'en dira pas plus sur ses « Objectifs », il lâche cependant que réaliser est une envie qu’il a depuis longtemps, mais que c'est un peu tôt : « Il faut être crédible et légitime pour demander de l’argent et réaliser son film ».[réf. nécessaire] Jeux d'influence de Jean Xavier de L'estrade diffuse sur Arte, où il interprète le personnage Benjamin Villeneuve dans six épisodes.

Le , pendant la soirée des révélations des César du cinéma, Guillaume Canet — son parrain avec qui il tourne ce même mois de janvier Au nom de la terre d'Édouard Bergeon — déclare à propos de son filleul : « Il n'est pas un acteur en devenir mais un acteur. On tourne des scènes ensemble en ce moment et je suis ébloui. Anthony, je ne suis pas là que pour ce soir, mais pour tout le temps »[11].

En 2019, Philippe Lioret lui confie le premier rôle de son prochain téléfilm Paris-Brest, un unitaire pour Arte librement adapté du roman du même nom, de Tanguy Viel. Le réalisateur de Je vais bien, ne t'en fais pas confiera au sujet du « petit » : « Anthony Bajon, qui joue Colin, est une révélation absolue ! Un phénomène de justesse, d’intensité… »[12] ou encore « Il a la force des grands, de ceux qui colorent les rôles avec leur personnalité sans que cela se voie. »

Filmographie (comme acteur)Modifier

Longs métragesModifier

Courts-métragesModifier

  • 2014 : Petit Homme de Jean-Guillaume Sonnier[1]
  • 2015 : Les Bêtes errant sous les feuilles de laurier de Théo Gottlieb[1]
  • 2015 : Azurite de Maud Garnier : Timanthe
  • 2015 : Magic World de Julien Hosmalin : Johan
  • 2016 : Le Vélo de Jérémy de Zoé Héran[1]
  • 2016 : Fils de de Léo Fontaine : Val
  • 2017 : Plein été (voix-off) de Josselin Facon : Le jardinier
  • 2017 : Le Bleu Blanc Rouge de mes cheveux de Josza Anjembe : Fabien
  • 2017 : Mon poussin (SweetHeart) de Jérémie Seguin : Charlie

Séries téléviséesModifier

TéléfilmsModifier

Clips musicauxModifier

Comme réalisateurModifier

Court-métrageModifier

ThéâtreModifier

DistinctionsModifier

Il a 25 ans quand il est distingué par Forbes (magazine) en Mars 2020 comme une des trente plus grandes promesses en Europe (#30Under30 catégorie Entertainment) .

RécompensesModifier

NominationsModifier

Anthony Bajon rentre dans le cercle très fermé des acteurs nommés deux années consécutives dans la catégorie Meilleur Espoir Masculin au César du cinéma.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v et w « Anthony Bajon » (consulté le 4 mars 2018).
  2. Nathalie Simon et Nathalie Simon, « Anthony Bajon a tout d’un grand », sur Le Figaro.fr, (consulté le 12 décembre 2019)
  3. (en) « Dame de feu », sur Internet Movie Database, (consulté le 4 mars 2018).
  4. (en) « 'Ogres' ('Les ogres'): Rotterdam Review », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne, consulté le 21 novembre 2018).
  5. « Adèle Haenel : "Pour moi, Les Ogres, c'était un festin, un peu comme le banquet d'Astérix !" », sur Allociné, (consulté le 21 novembre 2018).
  6. Cécile Lascève, « Entre deux sonneries ça tourne au lycée ! », sur La Nouvelle République, (consulté le 4 mars 2018).
  7. « Cédric Kahn décrypte son film "La prière" », (consulté le 13 novembre 2018).
  8. « Anthony Bajon, jeune acteur français, primé au festival du film de Berlin », sur L'Express, (consulté le 13 mars 2019).
  9. Eddy Moine, « "La Prière" commence pour Cédric Kahn », sur Challenges, (consulté le 4 mars 2018).
  10. « Berlinale: le jeune Français Anthony Bajon sacré meilleur acteur », sur L'Express, (consulté le 4 mars 2018).
  11. « Révélations des César 2019 : la jeune garde du cinéma ou le bel espoir », sur Grazia, (consulté le 7 février 2019).
  12. « Paris-Brest. « La ville est un décor, un personnage » [Diapo et Vidéo] - Brest - LeTelegramme.fr », sur Le Télégramme (consulté le 21 avril 2019).
  13. « Yann Gonzales nous présente les Révélations des César 2019 dans un clip mystique », sur Les Inrocks (consulté le 21 janvier 2020)
  14. « Southern Shorts Awards (2018) », sur IMDb (consulté le 27 août 2019)
  15. (en) « newyorkfilmawards | November 2018 », sur New York Film Awards (consulté le 17 décembre 2018)
  16. AlloCine, « Angoulême 2019 : Papicha et Les Hirondelles de Kaboul au palmarès du festival », sur AlloCiné (consulté le 26 août 2019)
  17. Centre France, « Allier - Seconds rôles au cinéma : "La Fille au bracelet" et "Tu mérites un amour" raflent la mise au festival Jean-Carmet de Moulins », sur www.lamontagne.fr, (consulté le 2 avril 2020)
  18. Par Renaud BaronianLe 9 janvier 2020 à 15h49, « «Grâce à Dieu» et «Parasite» couronnés par les journalistes cinéma », sur leparisien.fr, (consulté le 12 janvier 2020)
  19. Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. https://www.academiedeslumieres.com/wp-content/uploads/2018/12/10-Communique-NommesLumie%CC%80res2019.pdf, sur www.academiedeslumieres.com (consulté le 17 décembre 2018)

Liens externesModifier