Ouvrir le menu principal

Yann Gonzalez

réalisateur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gonzalez.
Yann Gonzalez
Description de l'image Yann Gonzales.jpg.
Naissance
Nice
Profession réalisateur, scénariste
Films notables Les Rencontres d'après minuit

Yann Gonzalez est un journaliste et réalisateur français né en 1977 à Nice[1].

BiographieModifier

Journaliste de formation, il passe à la réalisation en 2006 avec Something Behind (inédit), By the Kiss (2006), Entracte (2007), Je vous hais petites filles (2008) qui ont été sélectionnés à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes, et Les Astres Noirs (2009), réalisé pour La Collection de Canal + de 2008 (thème « Écrire pour un chanteur »), également sélectionné à Cannes dans le cadre de la Semaine internationale de la critique[2]. Il a presque toujours fait appel aux mêmes comédiens : Kate Moran, Salvatore Viviano, Pierre-Vincent Chapus. Dans Les Astres Noirs, il met en scène le chanteur Julien Doré[3]. Il collabore également régulièrement pour la musique de ses films avec M83, groupe dont son frère est le leader et fondateur : Anthony a d'ailleurs composé la BO de By the Kiss (titre figurant sur l'album Digital Shades de M83), Les rencontres d'après minuit[4] et d'Un couteau dans le cœur, avec son ancien acolyte Nicolas Fromageau.

En 2013, il tourne son premier long métrage intitulé Les Rencontres d'après minuit[5].

Son film intitulé Les Îles remporte la Queer Palm du court métrage lors du Festival de Cannes 2017[6].

En 2018, Un couteau dans le cœur est sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes 2018[7].

EsthétiqueModifier

L'esthétique de Yann Gonzalez se caractérise par une volonté de rompre avec un certain naturalisme, mais aussi avec toute notion de réalisme pour ramener son cinéma aux seules dimensions du fantasme (sexuel, meurtrier, etc.)[réf. nécessaire]. Dans un entretien avec Stéphane Delorme, il déclare « vouloir faire table rase du réel tel qu'on l'entend dans le cinéma français aujourd'hui : l'obsession du quotidien, des faits de société et de « la vie telle qu'elle est »[5]. » afin de laisser place à la peinture d'une vie rêvée. Son style cinématographique s'inscrit notamment dans trois genres : le premier relève d'une démarche porno soft teintée de kitsch romantique, où de nombreuses perversions sexuelles, au sens freudien du terme, sont représentées, le spectacle de l'acte sexuel et de la nudité des acteurs se parant d'un halo émotionnel et sentimental qui en atténue la portée transgressive. La deuxième s'inscrit dans une démarche propre au fantastique et au film d'horreur, où l'on se repaît de monstres, de sang, de meurtres. La troisième s'ancre dans un cinéma poétique qui confond le registre du rêve avec celui de la réalité, sous l'influence de Cocteau et Jean Genet.[réf. nécessaire]

L'œuvre de Yann Gonzalez, qui se revendique d'un certain romantisme[5] trouve généralement un écho positif[réf. nécessaire] dans les Cahiers du cinéma, tandis que Michel Ciment, de Positif, qualifie Un couteau dans le cœur de « film lamentable qui a des éloges dans toute la presse branchée »[8].

FilmographieModifier

PublicationsModifier

PrixModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Yann Gonzalez, alchimiste de la marge », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2018)
  2. « Cannes 2018: Qui est Yann Gonzalez ? » Le Blog d'Ecran Noir », sur ecrannoir.fr (consulté le 19 septembre 2018)
  3. « Julien Doré, ses débuts au cinéma », Elle,‎ (lire en ligne).
  4. « M83 signe la bande originale du film "Les Rencontres d'après minuit" », Orange musique,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2018)
  5. a b et c Stéphane Delorme, « À l'attaque ! », Cahiers du cinéma, no 688,‎ , p. 8-9
  6. « Quatre choses à savoir sur Yann Gonzalez, le réalisateur azuréen en lice pour la Palme d'or », Nice-Matin,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2018)
  7. « Yann Gonzalez, sexe, mensonges et vidéo », France Culture,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2018)
  8. France Inter, « "Fleuve noir" avec Vincent Cassel et Romain Duris est-il un bon polar ? Les critiques du Masque & la Plume », France Inter,‎ (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  9. « L'incroyable casting des Rencontres d’Après Minuit de Yann Gonzalez », O,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2018)
  10. « Entretien avec Yann Gonzalez pour Les Îles • », French Mania,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2018)
  11. « « Un couteau dans le cœur » : l’assassin au godemiché qui tue », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2018)
  12. « Prix Jean-Vigo 2018 : Yann Gonzalez, Guillaume Brac et "Shéhérazade" récompensés », Les Inrocks,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2018)

Liens externesModifier