Ouvrir le menu principal

2e étape du Tour de France 2019

étape du Tour de France 2019

Article général Pour un article plus général, voir Tour de France 2019.
2e étape du Tour de France 2019 Cycling (track) pictogram.svg
Heroes de las pistes tour de Francia 2019en Bruselas (48234750712).jpg
Généralités
Course2e étape, Tour de France 2019
TypeTeam Time Trial Stage.svg Contre-la-montre par équipes
Date7 juillet 2019
Distance27,6 km
Lieu de départVille de Bruxelles
Lieu d'arrivéeVille de Bruxelles
PaysBEL Belgique
Vitesse moyenne57,202 km/h
Résultats de l’étape
1reNED Jumbo-Visma28 min 57 s
(57,202 km/h)
2eGBR Ineos+ 20 s
(56,551 km/h)
3eBEL Deceuninck-Quick-Step+ 21 s
(56,519 km/h)
Classement général à l’issue de l’étape
LeaderNED Mike Teunissen4 h 51 min 34 s
(Jumbo-Visma)
2eBEL Wout Van Aert+ 10 s
3eNED Steven Kruijswijk+ 10 s
Classements annexes à l’issue de l’étape
Jersey green.svgPointsNED Mike Teunissen
(Jumbo-Visma)
Jersey polkadot.svgMontagneBEL Greg Van Avermaet
(CCC Team)
Jersey white.svgJeuneBEL Wout Van Aert
(Jumbo-Visma)
Jersey yellow number.svgÉquipeNED Jumbo-Visma
1re étape3e étape
Documentation Wikidata-logo S.svg

La 2e étape du Tour de France 2019 se déroule le dimanche à Bruxelles, sur une distance de 27 kilomètres, sous forme d'un contre-la-montre par équipes.

Sommaire

ParcoursModifier

Cette deuxième étape du Tour de France 2019 se déroule sous forme d'épreuve chronométrée en équipe, sur une distance de 27,6 kilomètres. Le départ a lieu devant le Palais Royal de Bruxelles et l'arrivée devant l'Atomium, construit pour l'Exposition universelle de 1958. Il y a deux points de chronométrage intermédiaires, au Bois de la Cambre et au niveau du Boulevard Léopold III. La première partie du parcours est jalonné de tunnels et de ronds-points tandis que la seconde est un parcours urbain assez sinueux.

Histoire et patrimoineModifier

En 1947, la première arrivée jugée en Belgique, avec la victoire de René Vietto à Bruxelles. Ce sont régulièrement des sprinteurs qui se sont imposés dans la capitale, comme Walter Planckaert (1978), Freddy Maertens (1981) ou Alessandro Petacchi (2010). Bruxelles a aussi été le théâtre d’une démonstration en contre-la-montre de Bernard Hinault en 1979. Cette année c'est la 11e visite. Bruxelles se hisse à hauteur de Liège au sommet du classement des villes étrangères ayant accueilli le plus d'étapes.

Déroulement de la courseModifier

Le départ des équipes depuis le Palais Royal et s'étale de 14 h 30 à 16 h 15, dans l'ordre inverse du classement général par équipe au terme de la première étape. Le temps retenu pour chaque équipe reste celui de son quatrième coureur, mais les coéquipiers lâchés se voient attribuer leur temps réel.

Ordre et horaire des départs

L'équipe Ineos est la première partie et donc la première arrivée en signant le meilleur temps provisoire. La Groupama-FDJ a réalisé un excellent contre-la-montre, échouant à seulement douze secondes de l'équipe Ineos. Thibaut Pinot, échangeait une poignée de main rageuse et victorieuse avec son jeune équipier David Gaudu. Par contre, l'équipe AG2R a coupé la ligne avec près d'une minute de retard sur le leader provisoire.

Par la suite, les Anglais ont été inquiétés par la Katusha, auteur d'un meilleur temps intermédiaire avant de perdre du terrain. Puis c'est la formation Deceuninck-Quick Step qui a terminé à moins d'une seconde. La principale menace s’élançait en dernier, l'équipe du maillot jaune a pu s'appuyer sur ses rouleurs pour défendre son maillot jaune et écraser le contre-la-montre. Menée par Tony Martin, quadruple champion du monde du contre-la-montre, et Wout Van Aert, la formation néerlandaise a relégué à 20 secondes, soit l'écart dans lequel se tenait jusque-là les dix premières équipes. Teunissen conserve donc son maillot jaune tandis que son leader Kruijswijk se replace parfaitement.

Parmi les leaders qui ont réalisé une bonne opération, il y a le duo Egan Bernal et Geraint Thomas (Team Ineos), Enric Mas (Deceuninck - Quick-Step), Rigoberto Uran (EF Education First, 6e à 28'' des vainqueurs). Malgré sa chute hier, Jakob Fuglsang a plus que limité la casse puisque sa formation Astana a pris la 10e place à 41'', dans le même temps que la Mitchelton-Scott d'Adam Yates. Les perdants du jour sont les coureurs de la Movistar (17e à 1'05'') Mikel Landa et Nairo Quintana, Dan Martin (UAE Team Emirates, 16e à 1'03''), Richie Porte (Trek-Segafredo, 18e à 1'18'').

RésultatsModifier

Classement de l'étapeModifier

Classement de l'étape
  Équipe Pays Temps
1re Jumbo-Visma     Pays-Bas en 28 min 57 s
2e Ineos   Royaume-Uni + 20 s
3e Deceuninck-Quick Step   Belgique + 21 s
4e Sunweb   Allemagne + 26 s
5e Katusha-Alpecin   Suisse + 26 s
6e EF Education First   États-Unis + 28 s
7e CCC   Pologne + 31 s
8e Groupama-FDJ   France + 32 s
9e Bahrain-Merida   Bahreïn + 36 s
10e Astana   Kazakhstan + 41 s

Classements aux points intermédiairesModifier

Classement intermédiaire no1
Bois de la Cambre (km 13,2)
  Équipe Pays Temps
1re Jumbo-Visma     Pays-Bas en 13 min 45 s
2e Katusha-Alpecin   Suisse + 11 s
3e Deceuninck-Quick Step   Belgique + 12 s
4e EF Education First   États-Unis + 14 s
5e Ineos   Royaume-Uni + 14 s
6e Bahrain-Merida   Bahreïn + 16 s
7e Sunweb   Allemagne + 17 s
8e Mitchelton-Scott   Australie + 17 s
9e CCC   Pologne + 19 s
10e Groupama-FDJ   France + 22 s
Classement intermédiaire no2
Schaerbeek - Boulevard Général Wahis (km 20,1)
  Équipe Pays Temps
1re Jumbo-Visma     Pays-Bas en 20 min 55 s
2e Katusha-Alpecin   Suisse + 14 s
3e Deceuninck-Quick Step   Belgique + 16 s
4e Ineos   Royaume-Uni + 16 s
5e Groupama-FDJ   France + 23 s
6e EF Education First   États-Unis + 24 s
7e Sunweb   Allemagne + 24 s
8e Bahrain-Merida   Bahreïn + 26 s
9e CCC   Pologne + 29 s
10e Mitchelton-Scott   Australie + 32 s

Classements à l'issue de l'étapeModifier

Classement généralModifier

Classement général
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Mike Teunissen       Pays-Bas Jumbo-Visma   en h 51 min 34 s
2e Wout Van Aert     Belgique Jumbo-Visma   + 10 s
3e Steven Kruijswijk   Pays-Bas Jumbo-Visma   + 10 s
4e Tony Martin   Allemagne Jumbo-Visma   + 10 s
5e George Bennett   Nouvelle-Zélande Jumbo-Visma   + 10 s
6e Gianni Moscon   Italie Ineos + 30 s
7e Egan Bernal   Colombie Ineos + 30 s
8e Geraint Thomas   Royaume-Uni Ineos + 30 s
9e Dylan van Baarle   Pays-Bas Ineos + 30 s
10e Elia Viviani   Italie Deceuninck-Quick Step + 31 s

Classement par pointsModifier

Classement du meilleur jeuneModifier

Classement général du meilleur jeune
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Wout Van Aert     Belgique Jumbo-Visma   en h 51 min 44 s
2e Gianni Moscon   Italie Ineos + 20 s
3e Egan Bernal   Colombie Ineos + 20 s
4e Kasper Asgreen   Danemark Deceuninck-Quick Step + 21 s
5e Enric Mas   Espagne Deceuninck-Quick Step + 21 s
6e Nils Politt   Allemagne Katusha-Alpecin + 26 s
7e Lennard Kämna   Allemagne Sunweb + 26 s
8e Mads Würtz   Danemark Katusha-Alpecin + 26 s
9e Søren Kragh Andersen   Danemark Sunweb + 26 s
10e David Gaudu   France Groupama-FDJ + 32 s

Classement du meilleur grimpeurModifier

Classement du meilleur grimpeur
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Greg Van Avermaet     Belgique CCC 2 points
2e Xandro Meurisse   Belgique Wanty-Gobert 2 pts

Classement par équipesModifier

Classement de l'étape
  Équipe Pays Temps
1re Jumbo-Visma     Pays-Bas en 15 h 4 min 9 s
2e Ineos   Royaume-Uni + min 20 s
3e Deceuninck-Quick Step   Belgique + min 24 s
4e Sunweb   Allemagne + min 44 s
5e Katusha-Alpecin   Suisse + min 44 s
6e EF Education First   États-Unis + min 52 s
7e CCC   Pologne + min 4 s
8e Groupama-FDJ   France + min 8 s
9e Bahrain-Merida   Bahreïn + min 24 s
10e Mitchelton-Scott   Australie + min 44 s

Abandon(s)Modifier

Le maillot jaune du jourModifier

L’Atomium déjà à l’honneur pour le premier Grand Départ de Bruxelles en 1958 est mis à l'honneur en cette deuxième étape.

RéférencesModifier

Liens externesModifier