Ouvrir le menu principal

Égly

commune française du département de l'Essonne

Égly
Égly
L’hôtel de ville.
Blason de Égly
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Essonne
Arrondissement Palaiseau
Canton Arpajon
Intercommunalité Communauté d'agglomération Cœur d'Essonne Agglomération
Maire
Mandat
Gérard Marconnet (DVD)
2014-2020
Code postal 91520
Code commune 91207
Démographie
Gentilé Aglatiens
Population
municipale
5 645 hab. (2016 en augmentation de 6,23 % par rapport à 2011)
Densité 1 429 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 34′ 47″ nord, 2° 13′ 18″ est
Altitude Min. 47 m
Max. 94 m
Superficie 3,95 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Essonne

Voir sur la carte administrative de l'Essonne
City locator 14.svg
Égly

Géolocalisation sur la carte : Essonne

Voir sur la carte topographique de l'Essonne
City locator 14.svg
Égly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Égly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Égly
Liens
Site web mairie-egly.fr

Égly[1] (prononcé [eɡli] Écouter) est une commune française située à trente-deux kilomètres au sud-ouest de Paris dans le département de l'Essonne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Aglatiens[2].

GéographieModifier

SituationModifier

 
Position d’Égly en Essonne.
Occupation des sols.
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 34,0 % 135,36
Espace urbain non construit 9,1 % 36,41
Espace rural 56,9 % 226,46
Source : Iaurif[3]

Égly est située à trente-deux kilomètres au sud-ouest de Paris-Notre-Dame[4], point zéro des routes de France, dix-sept kilomètres au sud-ouest d'Évry[5], quinze kilomètres au sud-ouest de Palaiseau[6], deux kilomètres à l'ouest d'Arpajon[7], huit kilomètres au sud-ouest de Montlhéry[8], quatorze kilomètres au nord-ouest de La Ferté-Alais[9], dix-sept kilomètres au nord-est de Dourdan[10], dix-sept kilomètres au nord-est d'Étampes[11], dix-neuf kilomètres au sud-ouest de Corbeil-Essonnes[12], vingt-sept kilomètres au nord-ouest de Milly-la-Forêt[13].

HydrographieModifier

La commune est traversée par la Vidange, affluent de l'Orge de 3,7 km[14].

Relief et géologieModifier

Le point le plus bas de la commune est situé à quarante-sept mètres d'altitude et le point culminant à quatre-vingt-quatorze mètres[15].

Communes limitrophesModifier

ClimatModifier

Article connexe : Climat de l'Essonne.

Égly, située en Île-de-France, bénéficie d'un climat océanique atténué, caractérisé par des hivers frais, des étés doux et des précipitations également réparties sur l'année. Les températures moyennes relevées à la station départementale de Brétigny-sur-Orge s'élèvent à 10,8 °C avec des moyennes maximales et minimales de 15,2 °C et 6,4 °C. Les températures réelles maximales et minimales relevées sont de 24,5 °C en juillet et 0,7 °C en janvier, avec des records établis à 38,2 °C le et −19,6 °C le . La situation en grande banlieue de la commune entraîne une moindre densité urbaine et une différence négative de un à deux degrés Celsius avec Paris. Toutefois, située à proximité du centre urbain et sans présence de vastes espaces de culture, l'ensoleillement de la commune s'établit à 1 798 heures annuellement, comme sur l'ensemble du nord du département. Avec 598,3 millimètres de précipitations cumulées sur l'année et une répartition approximative de cinquante millimètres par mois, la commune est arrosée dans les mêmes proportions que les autres régions du nord de la Loire.

Données climatiques à Égly.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0,7 1 2,8 4,8 8,3 11,1 13 12,8 10,4 7,2 3,5 1,7 6,4
Température moyenne (°C) 3,4 4,3 7,1 9,7 13,4 16,4 18,8 18,5 15,6 11,5 6,7 4,3 10,8
Température maximale moyenne (°C) 6,1 7,6 11,4 14,6 18,6 21,8 24,5 24,2 20,8 15,8 9,9 6,8 15,2
Ensoleillement (h) 59 89 134 176 203 221 240 228 183 133 79 53 1 798
Précipitations (mm) 47,6 42,5 44,4 45,6 53,7 51 52,2 48,5 55,6 51,6 54,1 51,5 598,3
Source : Climatologie mensuelle à la station départementale de Brétigny-sur-Orge de 1948 à 2002[16],[17].


Voies de communication et transportsModifier

 
La gare d'Égly.

La commune dispose sur son territoire de la gare d'Égly desservie par la ligne C du RER d'Île-de-France.

La gare d'Arpajon (ligne C du RER) permet également de desservir une partie du territoire de la commune (quartier Est).

La gare de Breuillet Bruyères le Chatel (ligne C du RER) permet également de desservir une partie du territoire de la commune (hameau de Villelouvette).

La commune d'Égly est traversée par la route nationale 20 qui relie Paris à l'Espagne (section Paris - Orléans), la route départementale 192 qui relie Arpajon à Breuillet et la route départementale 19 à l’extrême sud.

La commune d'Égly est desservie par les lignes de bus :

Lieux-dits, écarts et quartiersModifier

Égly possède de l'habitat pavillonnaire et de l'habitat collectif réparti sur trois territoires :

  • le centre ville (« Égly village »),
  • le quartier situé à l'est de la nationale 20 où sont implantées deux résidences (la Plaine, la Longue Mare), dont la plus ancienne a été créée autour des années 1970, qui rassemblent 700 logements environ.
  • le hameau de Villelouvette.

VillelouvetteModifier

Ville-Louvette ou Villelouvette était une ferme de la léproserie de Corbeil située au-dessus de l'église de Saint-Germain ou passe le ruisseau de Haudre. Elle est réunie à l'église de Notre-Dame-de-Corbeil en 1604.

ToponymieModifier

Aggliae au XIIe siècle, Egleiae au XIIe siècle, Adgiae au XIIe siècle, E. de Esgliis au XVe siècle, Egliacum, Eglies, Alglies[18].

Du latin aeglati, désignant une terre fertile entourée de haies[19].

Elle fut créée en 1793 avec son nom actuel[20].

HistoireModifier

Dès son origine, l'histoire d'Égly est liée à celle de Boissy-sous-Saint-Yon, dont la paroisse d'Égly est cependant distincte. Buchard de Vaugrineuse, propriétaire de terres à Égly, est mentionné dans un document daté de 1100. Vers l'an 1200, Yolande de Coucy est dame d'Égly et de Boissy. Elle fait don de plusieurs arpents communaux à ces deux villages. À partir du XVIIe siècle, les seigneurs d'Égly sont également ceux d'Ollainville : la famille de Marillac, Mme la duchesse de Lauzun, le sieur Boucot. Dès 1865, la commune est desservie par la ligne de chemin de fer Paris - Tours, qui passe à Dourdan et à Vendôme, et la gare d'Égly-Ollainville est créée vers 1890. Ce bourg, à vocation agricole, compte 300 à 350 habitants dans les années 1930 et connaît une expansion rapide à partir de la Seconde Guerre mondiale. Le bourg comporte aujourd'hui trois espaces d'habitations : le centre ancien, développé autour de l'église et de l'hôtel de ville, les immeubles implantés à proximité de la commune d'Arpajon et le hameau de Villelouvette.

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[21]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[22].

En 2016, la commune comptait 5 645 habitants[Note 1], en augmentation de 6,23 % par rapport à 2011 (Essonne : +5,07 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400440430426386354335320311
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
302320348353340350353348327
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
315343350349418461424490513
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
6921 3014 4204 7594 7745 3215 2625 2965 574
2016 - - - - - - - -
5 645--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[20] puis Insee à partir de 2006[23].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramide des âgesModifier

Pyramide des âges à Égly en 2009 en pourcentages[24].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,1 
90 ans ou +
1,1 
4,2 
75 à 89 ans
6,2 
11,4 
60 à 74 ans
11,9 
18,9 
45 à 59 ans
19,9 
22,4 
30 à 44 ans
19,3 
19,7 
15 à 29 ans
20,4 
23,2 
0 à 14 ans
21,1 
Pyramide des âges en Essonne en 2009 en pourcentages[25].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
4,4 
75 à 89 ans
6,7 
11,3 
60 à 74 ans
11,9 
19,9 
45 à 59 ans
20,0 
21,9 
30 à 44 ans
21,4 
20,6 
15 à 29 ans
19,2 
21,7 
0 à 14 ans
20,0 

Politique et administrationModifier

Politique localeModifier

La commune d'Égly est rattachée au canton d'Arpajon, représenté par les conseillers départementaux Dominique Bougraud (UDI) et Alexandre Touzet (UMP), à l'arrondissement de Palaiseau et à la troisième circonscription de l'Essonne, représentée par le député Michel Pouzol (PS).

Égly est intégrée à la communauté de communes de l’Arpajonnais (CCA) présidée par Bernard Sprotti (DVD).

L'Insee attribue à la commune le code 91 3 01 207[26].

La commune d'Égly est enregistrée au répertoire des entreprises sous le code SIREN 219 102 076.

Son activité est enregistrée sous le code APE 8411Z[27].

Conseil municipal d'Égly (mandature 2014-2020)[28]
Liste Tendance Président Effectif Statut
« Ensemble pour le développement et l'Avenir d'Égly » DVD Gérard Marconnet 24 Majorité
« Rassembler Égly » DVG Claude Josserand 5 Opposition

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1971 mars 2001 Guy Clausier-Demannoury DVD Conseiller général du canton d’Arpajon (1985 → 1998)
mars 2001 mars 2014 Guy Goupil DVD  
mars 2014 En cours Gérard Marconnet DVD Retraité de la fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Tendances et résultats politiquesModifier

Élections présidentielles, résultats des deuxièmes tours :

Élections législatives, résultats des deuxièmes tours :

Élections européennes, résultats des deux meilleurs scores :

Élections régionales, résultats des deux meilleurs scores :

Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours :

Élections municipales, résultats des deuxièmes tours :

  • Élections municipales de 2001 : 50,11 % pour Guy Goupil (DVD), 24,49 % pour Claude Josserand (PCF) et Yves Huet (PS), 60,39 % de participation.
  • Élections municipales de 2008 : 57,35 % pour Guy Goupil (DVD) élu au premier tour, 42,65 % pour Claude Josserand (PCF), 59,46 % de participation[41].
  • Élections municipales de 2014 : 64,84% pour Gérard Marconnet (DVD) élu au premier tour, 35,15% pour Claude Josserand (DVG), 60,36% de participation.,

Référendums :

EnseignementModifier

Les élèves d'Égly sont rattachés à l'académie de Versailles.

La commune dispose sur son territoire des écoles maternelles Alphonse-Daudet, Jules-Michelet et Charles-Perrault ainsi que des écoles élémentaires Alphonse-Daudet, Jules-Michelet et Jean-Moulin.

SantéModifier

La commune d'Égly dispose sur son territoire :

  • d'un institut médico-éducatif (IME),
  • d'un établissement et service d'aide par le travail (ESAT).

Services publicsModifier

La commune d'Égly dispose sur son territoire d'une brigade de gendarmerie nationale[44], d'une agence postale[45] et d'une déchèterie .

La mairie d'Égly dispose d'un site Internet.

JumelagesModifier

La commune d'Égly n'a développée aucune association de jumelage.

Vie quotidienne à ÉglyModifier

CultureModifier

La richesse associative actuelle de la commune a été initiée par les habitants des résidences de La Plaine et La Longue Mare et notamment celle de la rue Théophile-Le Tiec : Centre de loisirs et culture d'Égly (CLCE) qui s'appelait à l'origine Centre laïque et culture d'Égly.

Tous les ans au mois de juin a lieu la fête des Loups. La commune bénéficie également du dynamisme des associations locales. Une des plus importantes, le Centre de loisirs et culture d'Égly (CLCE) permet aux Aglatiens de pratiquer un éventail très large de disciplines culturelles - musique, danse, théâtre, peinture, dessin, broderie, vitrail, gym douce… Ces pratiques amateurs donnent lieu à des représentations régulières :

  • En janvier ou février, la troupe adulte donne une pièce de théâtre.
  • En mai, la chorale se produit.
  • En juin, vous découvrirez les représentations de danse orientale et de danse modern-jazz.
  • En juin, les élèves de musique donnent un concert.

Depuis 2008 les Agla’Scènes ont pour ambition de promouvoir les groupes de musiques actuelles en Essonne et d'ailleurs. 4 concerts sont programmés à Egly ou aux alentours ailleurs ainsi qu'un festival de 2 jours sur une grande scène avec des moyens professionnels.

Une bibliothèque de proximité est implantée près des résidences de la Plaine et de la Longue Mare.

SportsModifier

La richesse associative actuelle de la commune a été initiée par les habitants des résidences de la Plaine et la Longue Mare et notamment celle de la rue Théophile-Le Tiec : l'Association sportive d'Égly (ASE) est une association omnisports. Elle comprend de nombreuses sections.

La section Foot s'est regroupée avec les communes alentour (Arpajon, Marolles-en-Hurepoix…). Ce Club a notamment permis de révéler deux grands joueurs dont un espoir du foot français : Cédric Collet - RAEC Mons (Belgique) et Grégory Sertic - Girondins de Bordeaux et équipe de France.

Lieux de culteModifier

 
L'église Saint-Pierre.

La paroisse catholique d'Égly est rattachée au secteur pastoral des Trois-Vallées-Arpajon et au diocèse d'Évry-Corbeil-Essonnes. Elle dispose de l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul[46].

MédiasModifier

L'hebdomadaire Le Républicain relate les informations locales. La commune est en outre dans le bassin d'émission des chaînes de télévision France 3 Paris Île-de-France Centre, IDF1 et Téléssonne intégré à Télif.

ÉconomieModifier

Zone d'aménagement concerté (ZAC) Saint-Pierre : Intermarché, Espace Temps, Bricomarché...

Zone d'activité des Meuniers : 26 entreprises.

L'entreprise Sport 2000 a son siège social à près de la gare d'Égly.

Emplois, revenus et niveau de vieModifier

En 2006, le revenu fiscal médian par ménage était de 19 200 €, ce qui plaçait la commune au 4 603e rang parmi les 30 687 communes de plus de cinquante ménages que compte le pays et au cent soixante-neuvième rang départemental[47].

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d’entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Égly 0,0 % 6,4 % 9,9 % 27,0 % 31,8 % 24,8 %
Zone d'emploi de Dourdan 0,7 % 6,0 % 18,9 % 28,5 % 26,3 % 19,6 %
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d’activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Égly 2,5 % 11,9 % 14,8 % 19,1 % 10,5 % 5,1 %
Zone d'emploi de Dourdan 1,7 % 10,4 % 7,5 % 11,8 % 21,6 % 6,9 %
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[48],[49],[50]

Culture locale et patrimoineModifier

Patrimoine environnementalModifier

Les berges de l'Orge et les bois situés à l'ouest de la commune ont été recensés au titre des espaces naturels sensibles par le conseil général de l'Essonne[51].

Patrimoine architecturalModifier

Le clocher de l'église Saint-Pierre du XIIIe siècle a été inscrit aux monuments historiques le [52],[53].

Trois anciens lavoirs, situés le long de l'Orge, ajoutent au charme des lieux : le premier est situé en contrebas de la route de Dourdan, le second rue du Moulin et le troisième au hameau de Villelouvette.

Le château de Villelouvette, du XIXe siècle, constitue lui-même une curiosité architecturale : il a été acquis par la commune de Montrouge en 1962[54].

Personnalités liées à la communeModifier

Différents personnages publics sont nés, décédés ou ont vécu à Égly :

HéraldiqueModifier


Les armes d'Égly se blasonnent : De gueules au loup contourné d'or, la tête regardant vers la dextre, denté d'argent, au chef cousu d'azur chargé de trois fleurs de lys aussi d'or.[55]

Égly dans les arts et la cultureModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

  • Pierre Marly, Le Hurepoix : Arpajon et son canton. Avrainville, Bruyères-le-Châtel, Cheptainville, Égly, Guibeville, Leuville-sur-Orge, La Norville, Ollainville, Saint-Germain-lès-Arpajon, t. II, J.-P. Bourgeron, (ISBN 9782903097011)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Fiche d'Égly dans le Code officiel géographique sur le site de l'Insee. Consulté le 01/08/2012.
  2. Gentilé sur le site habitants.fr Consulté le 02/04/2009.
  3. Fiche communale d'occupation des sols en 2008 sur le site de l'Iaurif. Consulté le 11/11/2010.
  4. Orthodromie entre Égly et Paris sur le site lion1906.com Consulté le 13/09/2012.
  5. Orthodromie entre Égly et Évry sur le site lion1906.com Consulté le 13/09/2012.
  6. Orthodromie entre Égly et Palaiseau sur le site lion1906.com Consulté le 13/09/2012.
  7. Orthodromie entre Egly et Arpajon sur le site lion1906.com Consulté le 13/09/2012.
  8. Orthodromie entre Égly et Montlhéry sur le site lion1906.com Consulté le 13/09/2012.
  9. Orthodromie entre Égly et La Ferté-Alais sur le site lion1906.com Consulté le 13/09/2012.
  10. Orthodromie entre Égly et Dourdan sur le site lion1906.com Consulté le 13/09/2012.
  11. Orthodromie entre Égly et Étampes sur le site lion1906.com Consulté le 13/09/2012.
  12. Orthodromie entre Égly et Corbeil-Essonnes sur le site lion1906.com Consulté le 13/09/2012.
  13. Orthodromie entre Égly et Milly-la-Forêt sur le site lion1906.com Consulté le 13/09/2012.
  14. [Fiche de la Vidange sur le site du SANDRE]
  15. « Données géographiques » sur Géoportail (consulté le 21/02/2013.).
  16. « Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge », sur le site de lameteo.org (consulté le 9 août 2009)
  17. « Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge », sur infoclimat.fr (consulté le 18 août 2009)
  18. Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  19. Origine des noms de lieux de Paris et grande couronne, Jean-Marie Cassagne, Mariola Korsak, .-M. Bordessoules, 2009, page 150
  20. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  21. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  22. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  23. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  24. Pyramide des âges à Égly en 2009 sur le site de l'Insee. Consulté le 01/08/2012.
  25. Pyramide des âges de l’Essonne en 2008 sur le site de l’Insee. Consulté le 07/07/2012.
  26. Fiche communale sur le site de l'Insee. Consulté le 07/01/2010.
  27. Fiche entreprise de la commune d'Égly sur le site verif.com Consulté le 12/04/2011.
  28. Site de la mairie d'Egly
  29. Résultats de l'élection présidentielle 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 22/07/2009.
  30. Résultats de l'élection présidentielle 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 22/07/2009.
  31. Résultats de l'élection présidentielle 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 07/05/2012.
  32. Résultats de l'élection législative 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 22/07/2009.
  33. Résultats de l'élection législative 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 22/07/2009.
  34. Résultats de l'élection législative 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 21/06/2012.
  35. Résultats de l'élection européenne 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 22/07/2009.
  36. Résultats de l'élection européenne 2009 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 22/07/2009.
  37. Résultats de l'élection régionale 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 22/07/2009.
  38. Résultats de l'élection régionale 2010 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 30/03/2010.
  39. Résultats de l'élection cantonale 2004 sur le site du Ministère de l'Intérieur. Consulté le 02/03/2008.
  40. Résultats de l'élection cantonale 2011 sur le site du Ministère de l'Intérieur. Consulté le 29/03/2011.
  41. Résultats de l'élection municipale 2008 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/01/2013.
  42. Résultats du référendum 2000 sur le site politiquemania.com Consulté le 22/07/2009.
  43. Résultats du référendum 2005 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 22/07/2009.
  44. Organisation des forces de l'Ordre en Essonne sur le site de la préfecture. Consulté le 24/11/2010.
  45. Coordonnées de l'agence postale d'Egly sur le site de La Poste. Consulté le 15/05/2011.
  46. Fiche de la paroisse sur le site officiel du diocèse. Consulté le 30/10/2009.
  47. Résumé statistique national sur le site de l’Insee. Consulté le 26/10/2009.
  48. %5CCOM%5CDL_COM91207.pdf Rapport statistique communal sur le site de l'Insee. Consulté le 09/06/2010.
  49. %5CDL_ZE19901145.pdf Rapport statistique de la zone d'emploi de Dourdan sur le site de l'Insee. Consulté le 20/05/2010.
  50. Rapport statistique national sur le site de l'Insee. Consulté le 05/07/2009.
  51. Carte des ENS d'Égly sur le site du conseil général de l'Essonne. Consulté le 02/2019.
  52. Notice no IA91000275, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 01/03/2010.
  53. Notice no PA00087890, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 01/03/2010.
  54. Le Patrimoine des communes de l'Essonne, Editions Flohic, décembre 2001.
  55. Blasonnement sur le site de Gaso, la banque du blason. Consulté le 10/09/2009.