Intermarché

enseigne française de grande distribution du groupement Les Mousquetaires

Intermarché
logo de Intermarché

Création 1969 (sous le nom Ex Offices de distribution)
Dates clés 1973 : Création de l'enseigne Intermarché, remplaçant Ex Offices de distribution
2009 : création du Discount utile
2010 : Nouvelle identité visuelle, création d'Intermarché Hyper, Intermarché Super, Intermarché Contact et Intermarché Express
Fondateurs Jean-Pierre Le Roch
Forme juridique Enseigne appartenant au groupe Les Mousquetaires c'est-à-dire à la société ITM Entreprises, chaque point de vente est une société distincte en SAS
Slogan « Tous unis contre la vie chère »
Siège social Bondoufle (Essonne)
Drapeau de la France France
Président Vincent Bronsard
Actionnaires Les MousquetairesVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Grande distribution (hypermarchés, supermarchés et commerce de proximité)
Produits Top Budget
Sélection des mousquetaires
Marques nationales
Location de véhicules
Société mère Les Mousquetaires
Sociétés sœurs Netto, Bricomarché, Brico Cash, Bricorama, Roady, American Car Wash, Rapid Pare-Brise, Izyscoot.
Filiales Intermarché Hyper
Intermarché Super
Intermarché Contact
Intermarché Express
Intermarché Location
SIREN 341192227[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.intermarche.com

Chiffre d'affaires 23,5 milliards d'euros en 2019 hors carburant

32 milliards d'euros carburant inclus

Intermarché est une enseigne française de grande distribution du groupe Les Mousquetaires fondée en 1969 sous l'enseigne EX Offices de distribution par Jean-Pierre Le Roch. Par la suite, les EX deviendront, en 1973, Intermarché[2].

Jean-Pierre Le Roch, fondateur et premier président de cette enseigne française de grande distribution qui est une coopérative regroupant des « adhérents », en a assuré la direction jusqu'en 1984 directement puis par l'intermédiaire du groupement Les Mousquetaires rendu nécessaire par la création d'autres enseignes.

HistoriqueModifier

EXModifier

L'origine d'Intermarché est liée à la collaboration entre son fondateur, Jean-Pierre Le Roch, et la coopérative de grande distribution E.Leclerc dont il était adhérent jusqu'à devenir le bras droit d'Édouard Leclerc[3]. Bien que fructueuse, la relation entre Édouard Leclerc et Jean-Pierre Le Roch se dégradait à cause de divergences de points de vue grandissantes, Leclerc s'orientant vers une densification des supermarchés en hypermarchés tandis que Le Roch souhaitait ouvrir plus de supermarchés. Leur collaboration s'arrêtera le 15 septembre 1969, lorsque Jean-Pierre Le Roch démissionne de la coopérative, à la suite d'un n-ième désaccord, en entrainant, par ultimatum, plus de la moitié des adhérents d'alors, et formera une nouvelle coopérative nommée les EX - Office de Distribution (EX sous entendant les Ex-Leclerc) dont Le Roch sera nommé président[4],[5].

Les débuts d'IntermarchéModifier

En 1973, Exxon s'implante en France par le biais des stations-service Esso, dépose la marque "Ex" pour éviter toute confusion et demande entreprises portant le suffixe "ex-" de le changer[6]. La nécessité de changer de nom mène à la création d'Intermarché. Désireux de s'affranchir des multinationales, en 1974, Intermarché innove en créant sa première usine agroalimentaire, la SAG (une usine de viande surgelée)[7],[8], pouvant ainsi proposer ses propres produits de façon indépendante. C'est ainsi que leur statut de "producteurs et commerçants" voit le jour en s'étoffant de nouvelles usines et de nouvelles marques de distributeurs.

Intermarché aujourd'huiModifier

L'enseigne lance une carte de fidélité le [9].

Le , le groupement Les Mousquetaires annonce l'extension du nom Intermarché à toutes leurs filiales alimentaires, hormis Netto. Désormais, l'enseigne est déclinée en fonction de la surface de vente, ainsi que de son emplacement[10],[11] :

  • Intermarché Hyper pour les plus grands magasins de plus de 3 200 m2 à 6 700 m2 ;
  • Intermarché Super pour la plupart des magasins, environ 2 000 m2 ;
  • Intermarché Contact remplace les anciens Écomarché et les relais des Mousquetaires à la campagne et dans les lieux touristiques saisonniers. D'une superficie de 1000 m² environ, il propose une offre concentrée et complète.
  • Intermarché Express pour les points de vente installés en centre-ville d'agglomérations, remplaçant certains Écomarché ; superficie de 700 m².

Le , Intermarché et le groupe Casino annoncent un regroupement dans leurs achats sur les produits de grandes marques vendus en France. Cet accord met les deux groupes en tête des acheteurs en France avec une part de marché de 25.8 %[12].

Le , le magasin de Combs-la-Ville est le premier à être labellisé Breeam. Cette norme « permet de mesurer et d'évaluer la qualité environnementale des constructions ». De plus, des niches à oiseaux et des abris pour insectes sont présents sur et autour du magasin et le parking comprend des fossés végétalisés pour favoriser le drainage. Par ailleurs, l'isolation du bâtiment permet une économie de 25 à 30 % sur le budget énergie. Enfin, ce sont 96 % des déchets du chantier qui sont recyclés[13].

Fin janvier 2018, une promotion de Nutella chez Intermarché a provoqué des émeutes[14].

En 2018, Intermarché se dote d'une place du marché Mirakl[15].

Le , on apprend grâce au rapport annuel de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes qu'Intermarché a payé une amende de 375 000 euros en pour avoir enfreint une règle interdisant la revente à perte. Intermarché avait en effet mis à la vente à des rabais très importants (70%) des produits comme Nutella, du café Carte Noire ou des couches Pampers[16],[17].

En juillet 2020, le groupe est condamné à une amende de 31,7 millions d'euros pour entente illicite par l'Autorité de la concurrence dans le cadre du « Cartel du jambon »[18]. Sa filiale industrielle de charcuterie-salaisons « Les Salaisons celtiques » s'était entendue avec 11 autres entreprises pour fausser le jeu de la libre concurrence entre janvier 2011 et avril 2013, en pesant sur les prix proposés aux abatteurs de porc ou sur ceux des charcuteries proposés aux distributeurs, notamment pour les marques distributeurs ou la gamme de premiers prix[19].

À l'été 2020, l'identité de la marque est utilisée par des escrocs contactant par téléphone des particuliers afin de les inciter à rappeler un numéro surtaxé basé aux Samoa pour bénéficier d'un bon d'achat de 1500 € à l'occasion de l'anniversaire d'Intermarché.

Fin novembre 2020, Intermarché prolonge son contrat de sponsoring avec la Fédération Française de Football (FFF) jusqu'en juin 2028 pour un montant qui est estimé à 5 millions d'euros par saison[20].

Le 24 novembre 2020, Intermarché poursuit ses investissements dans le sport en présentant son nouveau contrat de partenariat avec la ligue de rugby professionnel (LNR). À partir du 27 décembre 2020, Intermarché devient le sponsor officiel du Top 14 et de la Pro D2 pour quatre saisons[21]. Sur l'année 2020, Intermarché est l'enseigne de supermarchés ayant gagné le plus de parts de marché en France. Le chiffre d'affaires a augmenté de 1,4 % atteignant 32,5 milliards d'euros[22].

Le 19 février 2021, le ministère de l'économie et des finances demande au tribunal de commerce une sanction de 150 millions d'euros contre Intermarché pour pratiques commerciales abusives à l'encontre de 93 de leurs fournisseurs[23]. La demande de sanction repose sur une enquête de la DGCCRF menée pendant plus de deux ans sur plusieurs entreprises appartenant au groupe Intermarché[24]. En février 2022, le ministère de l'économie annonce que le groupe écope d'une amende de 19,2 millions d'euros[25].

Identité visuelle (logo)Modifier

SlogansModifier

1997-2008 : « Jusqu'au prix du goût ».
2008-présent : « Tous unis contre la vie chère ».

Points de venteModifier

En FranceModifier

En 2007, Intermarché regroupe 1 474 magasins dans toute la France. La surface totale de vente de l'ensemble des magasins est de plus de 2 660 000 m2. En 2013, Intermarché compte 1803 points de ventes en France et plus de 2300 en Europe. En 2016, Intermarché compte 1835 magasins en France, 78 en Belgique, 232 en Pologne et 243 au Portugal[réf. nécessaire].

Intermarché est aussi présent à La Réunion via un partenariat sous le nom de Run market - Partenaire Intermarché[26]

Magasins dans le mondeModifier

Intermarché est aussi implanté en Belgique, au Portugal et en Pologne.

Au Québec, certains magasins portent le nom « Intermarché ». Mais ces derniers n'appartiennent pas au groupe français, contrairement à ce que l'on pourrait croire, ils appartiennent au groupe Loblaws.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

PMEModifier

Intermarché possède plus de 5 000 partenariats avec des PME[réf. nécessaire].

ProduitsModifier

Top BudgetModifier

Top Budget est la marque premier prix d'Intermarché. Créée en afin de proposer une alternative aux magasins discount, elle rassemble aujourd'hui une gamme plus de 450 produits alimentaires (pâtes, yaourts, petits-pois, farine, etc.) et non alimentaires.

Marque « Sélection des Mousquetaires »Modifier

L'ensemble des Marques de distributeur (MDD) d'Intermarché est réunie sous un même nom, la Sélection des Mousquetaires. Ces marques proposent divers produits (alimentation, hygiène, électroménager, etc.). Pour des raisons de traçabilité et d'information, le nom du fabricant en clair est imprimé sur les MDD d'Intermarché (et non EMB suivi du numéro de l'usine d'emballage).

Liste (non exhaustive) de MDD d'Intermarché :

  • « Chabrior » est imprimé sur les produits à base de farine (farines, biscuits, céréales/barres de céréales...).
  • « Ivoria » est imprimé sur les produits chocolatés.
  • « Élodie » est imprimé sur les confitures et confiseries.
  • « Ondine » ou « Luchon » et « Fiée des Lois » sont imprimés sur les eaux.
  • « Paquito » est imprimé sur les briques et bouteilles de jus de fruit et de sirop et récemment les confitures.
  • « Look » est imprimé sur les sodas
  • « Capitaine Cook » et « Odyssée » sont imprimés sur les produits de la mer (conserves de poisson, saumon fumé, surgelés, fruits de mer...) et à base de poisson et de fruits de mer.
  • « Saint-Éloi » est imprimé sur les produits primeurs et conserves de légumes.
  • « Labell » est imprimé sur les produits d'hygiène personnelle et les cosmétiques (Shampoing, maquillage...).
  • « Jean Rozé » ou « SVA Jean Rozé » est imprimé sur les produits de boucherie.
  • « Volaé » est imprimé sur les produits volailles.
  • « Monique Ranou » et « Claude Léger » sont imprimés sur les produits de charcuterie/traiteur.
  • « Pâturages » est imprimé sur les produits laitiers (yaourt, lait, crème...).
  • « Apta » est imprimé sur les produits de droguerie.
  • « Eldys » est imprimé sur les vêtements.
  • « Bouton d'or » est imprimé sur les produits à base de pomme de terre (frites et purées surgelées, chips, purées déshydratées) ainsi que sur les vinaigrettes préparées et les condiments.
  • « Adélie » est imprimé sur les produits glacés (bacs de glaces, cônes glacés, pâtisserie et viennoiserie surgelées).
  • « Pommette » est imprimé sur les produits destinés aux nourrissons.
  • « Domedia » est imprimé sur les produits de la maison.
  • « Moisson » est imprimé sur les boîtes d’œufs.
  • « Mon marché plaisir » est imprimé sur les fruits et légumes en libre-service.
  • « Canaillou » est imprimé sur les produits destinés aux animaux.
  • « Planteur des tropiques » est imprimé sur les produits à base de caféine ou en rapport avec le café (café, filtres à café...).
  • « Fiorini » est imprimé sur les produits ayant un rapport avec les pâtes et pizzas (spaghettis, pizzas elles-mêmes...).
  • « Cigalou » est imprimé sur les épices.
  • « Cotterley » est imprimé sur les infusions et les thés.
  • « Itinéraires des saveurs » est imprimé sur les produits de la cuisine du monde (nouilles, sauces, fajitas...).
  • « Regain » est imprimé sur les produits bio céréaliers.
  • « Printilignes » est imprimé sur les produits laitiers allégés.
  • « Veggie Marché » est imprimé sur les alternatives végétariennes.
  • « Les P'tits Prods » est imprimé sur les produits laitiers pour enfants.
  • « Top-budget » est imprimé sur les produits premiers prix.

Notes et référencesModifier

  1. Système national d'identification et du répertoire des entreprises et de leurs établissements, (base de données) 
  2. L'histoire d'Intermarché
  3. « - E. Leclerc Histoire et Archives », sur www.histoireetarchives.leclerc (consulté le )
  4. « 15 septembre 1969: ce jour qui lança le Groupement des Mousquetaires », sur lsa-conso.fr (consulté le )
  5. « Jean-Pierre Le Roch, le fondateur d'Intermarché est décédé », sur Les Echos, (consulté le )
  6. Christian Jacquiau, Les Coulisses de la grande distribution, ALBIN MICHEL, (ISBN 978-2-226-23439-1, lire en ligne)
  7. « L'indépendance, une notion en pleine évolution », sur lsa-conso.fr (consulté le )
  8. « Alimentaire de Guidel (sté) - Agence API », sur agence-api.ouest-france.fr (consulté le )
  9. Intermarché lance une carte de fidélité et un nouveau concept de station-service. Sur le site lsa-conso.fr, consulté le 1er novembre 2014.
  10. « Intermaché dévoile ses quatre nouvelles enseignes », LSA, article web du 09/06/2009 [lire en ligne]
  11. « On peut annoncer un raz-de-marée », Linéaires, article web du 10 juin 2009 [lire en ligne]
  12. Casino et Intermarché font faire leurs emplettes en commun. Sur le site lemonde.fr, consulté le 9 octobre 2014.
  13. Intermarché ouvre un magasin économe et écolo, publié le 21 octobre 2015, sur le site lsa-conso.fr, consulté le 25 octobre 2015.
  14. « Intermarché : une promotion sur le Nutella vire à l’émeute dans plusieurs magasins », sur www.leparisien.fr, (consulté le )
  15. https://blog.iziflux.com/2017/05/05/marketplace-mousquetaires-appuyez-strategie-de-distribution-beneficiant-3500-points-de-retraits-physiques-20811985
  16. « Vente à perte de Nutella : Intermarché a payé 375 000 euros d'amende », sur LEntreprise.com, (consulté le )
  17. « Intermarché sanctionné en 2018 pour ses promotions agressives », sur FIGARO, (consulté le )
  18. AFP, « "Cartel du jambon" : douze entreprises condamnées à 93 millions d'euros d'amendes », sur francetvinfo.fr, &- juillet 2020
  19. Laurence Girard et Cécile Prudhomme, « L’autorité de la concurrence sanctionne lourdement le cartel du jambon », sur lemonde.fr,
  20. « Intermarché prolonge son partenariat avec la FFF pour cinq ans », sur Sport Strtatégies (consulté le )
  21. « Intermarché est le nouveau sponsor officiel du Top 14 et de la Pro D2 », sur Sport Strtatégies (consulté le )
  22. « Intermarché sort grand vainqueur de l'année du Covid », sur Les Echos, (consulté le )
  23. « Bercy souhaite sanctionner Intermarché pour "pratiques commerciales abusives" », sur RTL.fr (consulté le )
  24. « Bercy demande une sanction de 150 millions d'euros contre Intermarché pour «pratiques commerciales abusives» », sur LEFIGARO (consulté le )
  25. « Intermarché visé par une amende de 19 millions d'euros pour défaut de «traçabilité» », sur LEFIGARO, (consulté le )
  26. « Intermarché réunion, Make-distribution – Ile de La Réunion 974 – Make Distribution est une société réunionnaise créée en juillet 2019, dans le cadre de l’acquisition des magasins Jumbo Saint-André, Jumbo Sainte-Marie, Jumbo Savanna et Jumbo Chaudron » (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :