Moulin Antoine-Jetté à Repentigny

Le moulin à vent Antoine-Jetté est situé à Repentigny. De forme cylindrique, il a été construit en pierre en 1823 et est resté en activité près d’un siècle. Le mécanisme interne d'origine est toujours en place.

Le moulin à vent est classé monument historique en 1976. Il est entouré d'une aire de protection.

À proximité se trouve le moulin à vent Grenier, lui aussi classé. Ces deux moulins comptent parmi les 18 derniers moulins à vent du Québec.

LumièreModifier

1

Rosalie Cadron-Jetté (1794 - 1864) est une sage-femme qui, de 1840 à 1864, consacra sa vie à la protection des mères célibataires, groupe extrêmement vulnérable à l'époque. En 1848, elle fonde la communauté des Sœurs de Miséricorde de Montréal. En 1990, elle reçoit le titre de servante de Dieu, la première des quatre étapes qui, dans l'Église catholique romaine, mènent à la canonisation.

Rosalie Cadron est née à Lavaltrie le 27 janvier 1794, de l'union d'Antoine Cadron, cultivateur, et de Rosalie Roy, sage-femme. Sa famille est catholique et c'est l'abbé Louis Lamotte qui baptise Rosalie le jour de sa naissance. Jusqu'en 1822, elle vit à la résidence familiale de la rue Notre-Dame, à Lavaltrie.

Un des attraits de Lanaudière est la Maison Rosalie-Cadron.

2

Louis Cyr (né à Saint-Cyprien-de-Napierville le , et mort le à Saint-Jean-de-Matha) est un célèbre homme fort. Cyr n'a jamais refusé un défi et n'a jamais été défait dans son pays ou à l'étranger. Il acquiert sa renommée avant même que l'on tienne des registres sur son sport et avant même que la lutte ne soit intégrée aux Jeux olympiques.

Ce serait vers l'âge de huit ans que Cyr démontre à ses parents le phénomène qu'il sera tout au long de sa vie. Un été son père l'envoie chercher un veau du printemps manquant à l'appel. Cyr retrouve l'animal embourbé dans un fossé. Il l'arrache du piège de boue, le hisse sur ses épaules et s'en retourne vers la maison. Il « franchit tout d'une traite l'arpent et demi » et fait une entrée sensationnelle sous les yeux de ses parents ébahis.

3 Le Centre culturel de Joliette est un organisme sans but lucratif situé à Joliette. Il gère la Salle Rolland Brunelle, une salle majeure de spectacles (856 sièges) reconnue par le ministère de la Culture et des Communications.

Le Centre organise annuellement le Festival-concours de musique de Lanaudière qui permet aux étudiants en musique de la région de faire valoir leur talent.

La Salle Rolland Brunelle, salle à l'italienne, fut construite en 1927 et rénovée en 1997. On y programme plus de 130 spectacles pendant la saison hiver-printemps. L'été, la Salle Rolland Brunelle se transforme en théâtre d'été.

Pour certains types de spectacles, la Salle Rolland Brunelle se transforme également en salle de catégorie intermédiaire d'une capacité de 550 personnes.

4 La réserve faunique Mastigouche est une réserve faunique du Québec située dans les régions de la Mauricie et de Lanaudière. Comme toutes les réserves fauniques, ce territoire est voué à la conservation, à la mise en valeur et à l’utilisation de la faune ainsi qu'à la pratique d'activités récréatives. Elle n'est cependant pas considérée comme une aire protégée, les activités forestières et minières y étant permises.

Le nom de la réserve rappelle de club de chasse et pêche de Mastigouche, qui a été créé en 1881. Le nom proviendrait de l'atikamekw ou de l'algonquin et signifierait « là où le bois est petit ».

La réserve faunique Mastigouche est située à 95 km au nord-ouest de Trois-Rivières et à 145 au nord-est de Montréal. On peut accéder à celle-ci par Saint-Alexis-des-Monts en Mauricie et Saint-Zénon et Mandeville dans Lanaudière.

5

Le Campus des Quatre vents est un des établissements associés aux centres jeunesse de Lanaudière. Il héberge des enfants et adolescents aux prises avec des problématiques de santé mentale qui lui sont confiés par la Direction de la protection de la jeunesse. Les Quatre vents est le seul établissement du genre au Québec et son expertise est reconnue internationalement.

Le centre des Quatre vents est situé à Saint-Donat, en bordure du lac Archambault. Aménagé dans une ancienne colonie de vacances, le site des Quatre vents est propice au rétablissement. Les jeunes sont installés dans trois pavillons dispersés sur le site et portant chacun le nom d’un vent, soit le Blizzard, le Chinook et le Mousson.

6

La rivière Maskinongé est un cours d'eau situé au nord de la région de Lanaudière et à l'ouest de la région de la Mauricie.

D'une longueur totale de 40 km, elle prend source dans le lac Maskinongé à Saint-Gabriel-de-Brandon, avant de se jeter dans le lac Saint-Pierre, à la hauteur de Maskinongé. Elle traverse les municipalités de Saint-Gabriel et de Saint-Didace dans la région de Lanaudière, puis celles de Saint-Édouard-de-Maskinongé, Sainte-Ursule, Saint-Justin et Louiseville dans la région de la Mauricie.

7

L'archipel du Lac Saint-Pierre est un archipel de 103 îles situées dans le lac Saint-Pierre.

Les rives de cet archipel compte vingt-deux villages riverains. 2 600 personnes y résident en 2011. Les îles Dupas et Saint-Ignace sont partiellement urbanisées. La majorité des autres îles servent à l'agriculture et au pâturage des animaux de ferme.

Un réseau de petites routes, souvent non pavées sillonne le milieu riverain des îles. La liaison entre les deux rives du Saint-Laurent est assurée par un service de traversier entre Sorel et l'île Saint-Ignace (la plus grande île de cet archipel). La plupart des autres îles sont accessibles seulement en embarcation.

8

La rivière L'Assomption est le plus important cours d'eau de la région de Lanaudière et comporte un bassin versant de 4 220 kilomètres carrés. Six rivières principales se jettent dans la rivière L'Assomption (de la Boule, Versailles, Noire, Ouareau, Saint-Esprit et Achigan) avant qu'elle se déverse dans le fleuve Saint-Laurent.

La source de la rivière se trouve dans le massif du Mont Tremblant et se jette dans le fleuve à la hauteur de la ville de Repentigny.

Près de 150 000 personnes vivent dans la région drainée par la rivière.

9

Barthélemy Joliette (1789-1850) était un notaire et un lieutenant-colonel qui a fondé la ville de Joliette.

Il est né « Barthélemy Jolliet » à Montmagny le 9 septembre 1789. Après la mort de son père, sa mère se remaria et il grandit à L'Assomption. Il fit l'apprentissage de la profession de notaire avec son oncle Joseph-Édouard Faribault, fut qualifié pour la pratique en 1810 et installa son bureau à L'Assomption. Joliette fut capitaine dans la milice locale pendant la guerre anglo-américaine de 1812.

Il épouse en 1813 Marie-Charlotte Tarieu Taillant de Lanaudière, fille de Charles-Gaspard Tarieu de Lanaudière, et reçoit comme dot la seigneurie de Lavaltrie. Quand sa belle-mère meurt en 1822, Joliette reçoit la grande part des seigneuries familiales. Il avait un moulin à scie pour convertir les forêts de pins en bois d'œuvre à exporter en Grande-Bretagne.

10 L'Académie Antoine-Manseau est une école secondaire privée et mixte de la ville de Joliette. Elle a été fondée le 23 septembre 1846 sous le nom de Collège Joliette par le vicaire Antoine Manseau.

L'année suivante, les Clercs de Saint-Viateur prennent possession du Collège, et en 1904, le collège devient le Séminaire de Joliette. En 1968, le CÉGEP de Joliette s'installe dans les locaux du Séminaire, et ce dernier conserve les cours secondaires. En août 1986, les Clercs de Saint-Viateur laissent le Séminaire de Joliette à une corporation laïque, l’Académie Antoine-Manseau.

11

Joseph Masson, né à Saint-Eustache le 5 janvier 1791, mort à Terrebonne le 15 mai 1847, est un homme d'affaires canadien.

Devenu le premier millionnaire canadien-français, seigneur de Terrebonne, président des sociétés Masson, président de la City Gas, vice-président de la Banque de Montréal, président de l'association Saint-Jean-Baptiste et conseiller législatif du Bas-Canada, il innove dans l'industrie, le négoce, l'import-export, les transports, et le recours au crédit pour développer les affaires.

Il est reconnu comme l'une des personnalités canadiennes les plus éminentes du monde des affaires, et fait partie du Panthéon des hommes d'affaires canadiens. Son histoire inspire des spectacles contemporains et des ouvrages pédagogiques.

12 L’abbaye Val Notre-Dame est une abbaye de l'Ordre cistercien de la stricte observance (abbaye trappiste), construite en 2007-2009. Elle est située au pied de la Montagne-Coupée à Saint-Jean-de-Matha. C’est un bâtiment en bois de 5 800 mètres carrés sur deux étages comprenant l’enceinte monastique, une église, une porterie et une hôtellerie. Outre le monastère, le site comprend deux jardins, celui des moines et celui des hôtes du côté de l’étang. Un potager, un chemin de croix et des stations de méditation sont aménagés dans ces jardins. Le site comprend aussi un magasin et un atelier.

L'Abbaye Val Notre-Dame a été construite afin de reloger les moines de l'abbaye d'Oka, devenue trop vaste à gérer et entretenir pour la communauté cistercienne.

13

Le moulin à vent Antoine-Jetté est situé à Repentigny. De forme cylindrique, il a été construit en pierre en 1823 et est resté en activité près d’un siècle. Le mécanisme interne d'origine est toujours en place.

Le moulin à vent est classé monument historique en 1976. Il est entouré d'une aire de protection.

À proximité se trouve le moulin à vent Grenier, lui aussi classé. Ces deux moulins comptent parmi les 18 derniers moulins à vent du Québec.

14 Le Septième Lac est un plan d'eau situé dans la municipalité de Chertsey.

Il s'agit d'un lac ultra-oligotrophe selon plusieurs paramètres d'analyses du Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec, donc un plan d'eau jugé exceptionnel à cette latitude.

C'est un lac de tête, alimenté par des ruisseaux, et dont les eaux se déversent successivement dans les lacs Lane, Brûlé et Jaune avant de rejoindre la rivière Ouareau.

Ses rives sont constituées d'affleurements rocheux, parsemés de débris rocheux déposés par les glaciers. Son sol principalement constitué d'un loam sableux d'une épaisseur de 1,2 à 3,7 m, avec affleurements de roc fréquents.

15

La ligne Mascouche est une ligne de train de banlieue de la grande région de Montréal. Elle dessert l'est de l'île de Montréal et les villes de Repentigny, Terrebonne et Mascouche. La ligne est exploitée par l'Agence métropolitaine de transport (AMT) depuis le .

D'une longueur d'environ 52 kilomètres, la ligne effectue un trajet ouest-est, reliant le centre-ville de Montréal à Mascouche. Elle dessert en tout 13 gares.

Son terminus ouest est la Gare centrale de Montréal. Les trains empruntent ensuite le Tunnel sous le mont Royal et utilise les mêmes voies que la ligne Deux-Montagnes pendant encore deux stations vers le nord. La ligne bifurque ensuite vers l'est en empruntant une voie du Canadien National en desservant différents arrondissements de Montréal sur 7 stations. Elle traverse ensuite la rivière des Prairies à Pointe-aux-Trembles. Elle dessert finalement les villes de Repentigny, Terrebonne et Mascouche. Le trajet complet dure 65 minutes.

16

Route provinciale québécoise, la route 158, suit une orientation est/ouest sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent. Elle dessert les régions des Laurentides et de Lanaudière. Elle commence à Lachute, traverse Saint-Jérôme avant d'arriver à Saint-Esprit où elle forme un multiplex avec l'autoroute 25 et la route 125 pour 2 kilomètre. Ensuite, à Joliette elle devient une route chaussée divisée jusqu'à la jonction avec la route 131. Cette section de la 158 devait initialement faire partie de l'autoroute 50, d'ailleurs elle possède un échangeur autoroutier complet avec l'autoroute 31 à Joliette. Comme le projet de prolonger la 50 à l'est de Saint-Jérôme a été abandonnée, le tronçons déjà construit fut attribué à la 158. Plus à l'est, elle traverse Berthierville avant de se terminer à Saint-Ignace-de-Loyola, sur l'une des Îles de Sorel, tout juste à côté de la traverse Saint-Ignace-de-Loyola-Sorel. Elle était dans l'ancien système de numérotation des routes, la route 41.

17 Le Cégep régional de Lanaudière est un Cégep composé de trois collèges constituants à L'Assomption, à Joliette et à Terrebonne, au Québec.

Le collège constituant de Joliette compte environ 2000 étudiants, le collège constituant de L'Assomption compte 1500 étudiants et le collège constituant de Terrebonne compte 950 étudiants.

La mission de chaque collège lui est particulière. La vie pédagogique et la vie étudiante y sont teintées par les valeurs, la culture et la tradition propres aux gens qui l’ont bâti et qui continuent d’en orienter le développement. C’est le centre administratif, situé à Repentigny, qui a le mandat de fournir les services communs aux trois collèges constituants.

18

Le Collège Saint-Sacrement est un établissement privé d'enseignement secondaire situé dans le Vieux-Terrebonne, dans la région de Lanaudière au Québec.

Fondé le , il accueille plus de 1 500 élèves et se range parmi les meilleurs établissements au « Bulletin des écoles secondaires du Québec », selon le classement annuel du magazine L'actualité. Celui-ci était réservé aux garçons deux années avant son acquisition par Les Éducateurs Associés de Terrebonne Inc.

19

Le parc national du Mont-Tremblant est un parc national du Québec situé au nord de Mont-Tremblant, de Saint-Donat, et de Saint-Côme dans les régions administratives de Laurentides et de Lanaudière. Il tient son nom du mont Tremblant et il s'agit du plus vieux parc national (provincial ou fédéral) situé au Québec.

L'objectif principal de ce parc de 1 510,1 km2 est de protéger un territoire représentatif de la province naturelles des Laurentides méridionales.

20

Les tourbières de Terrebonne sont les plus vastes milieux humides intérieurs de toute la région métropolitaine de Montréal. Elles sont situés à Terrebonne, dans la banlieue nord de la ville de Montréal.

Situées entre l'autoroute 640 et une zone agricole sur l'axe nord-sud et entre deux parcs industriels sur l'axe est-ouest, ces terres publiques appartenant au gouvernement fédéral ont la taille considérable de 633 hectares.

21 Portail:Lanaudière/Lumière/21
22 Portail:Lanaudière/Lumière/22
23 Portail:Lanaudière/Lumière/23
24 Portail:Lanaudière/Lumière/24
25 Portail:Lanaudière/Lumière/25
26 Portail:Lanaudière/Lumière/26
27 Portail:Lanaudière/Lumière/27
28 Portail:Lanaudière/Lumière/28
29 Portail:Lanaudière/Lumière/29
30 Portail:Lanaudière/Lumière/30
31 Portail:Lanaudière/Lumière/31
32 Portail:Lanaudière/Lumière/32
33 Portail:Lanaudière/Lumière/33
34 Portail:Lanaudière/Lumière/34
35 Portail:Lanaudière/Lumière/35
36 Portail:Lanaudière/Lumière/36
37 Portail:Lanaudière/Lumière/37
38 Portail:Lanaudière/Lumière/38
39 Portail:Lanaudière/Lumière/39
40 Portail:Lanaudière/Lumière/40