Ouvrir le menu principal

Villiers-Charlemagne

commune française du département de la Mayenne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villiers et Charlemagne (homonymie).

Villiers-Charlemagne
Villiers-Charlemagne
Le village vu du lac.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Château-Gontier
Canton Meslay-du-Maine
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Meslay-Grez
Maire
Mandat
Jacques Sabin
2014-2020
Code postal 53170
Code commune 53273
Démographie
Gentilé Caropolitain
Population
municipale
1 135 hab. (2016 en augmentation de 6,97 % par rapport à 2011)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 55′ 23″ nord, 0° 40′ 30″ ouest
Altitude Min. 32 m
Max. 113 m
Superficie 27,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 14.svg
Villiers-Charlemagne

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
Villiers-Charlemagne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villiers-Charlemagne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villiers-Charlemagne
Liens
Site web www.villiers-charlemagne.com
Village de Villiers-Charlemagne.

Villiers-Charlemagne est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 1 135 habitants[Note 1] (les Caropolitains).

GéographieModifier

Situé entre Laval à 22 km et Château-Gontier à 13 km, Villiers-Charlemagne est à 55 km d'Angers, à 75 km du Mans, à 88 km de Rennes et à 279 km de Paris.

La commune est située dans le sud-Mayenne.

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous la forme de Villeriis au XIe siècle et Villers Caroli Magni en 1114[1]. Le toponyme Villiers, commun, est issu du latin villare désignant une partie de villa (« domaine »)[1]. Charlemagne pourrait faire allusion à un éventuel passage de l'empereur sur les lieux vers 778[réf. à confirmer][2], mais il pourrait aussi s'agir d'une attraction paronymique à partir de l'anthroponyme germanique Karl[1]. Villiers-Charlemagne est la seule commune de France à porter le nom de Charlemagne[3].

HistoireModifier

Villiers-Charlemagne s'est établie dans la forêt de Boëria qui s'étendait de la Sarthe à la Mayenne. Villiers fut sans doute un village gallo-romain[réf. à confirmer][4].

Charlemagne serait venu à Villiers vers 778, lors de la préparation de l'expédition contre les Basques révoltés. Le lieu lui aurait plu, et du fait de la proximité de la frontière bretonne, il aurait formé le projet de'y construire une forteresse défensive contre les Bretons[réf. à confirmer][2]. Francon d'Ollivier, qui venait de dédicacer une église à saint Ernée, aurait eu une entrevue avec Charlemagne également à Villiers. Il se serait fait restituer les biens appartenant à l'Église du Mans appropriés par plusieurs seigneurs. Wilibert, seigneur de Villiers, aurait été chargé par l'empereur de rendre les biens temporels, dîmes et revenus appartenant à l'Église et aux abbés de Saint-Calais[réf. à confirmer][2].

HéraldiqueModifier

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D'azur aux trois coquilles d'argent.

Les armes de Villiers remonteraient au début du moyen âge, aux environs de 1124 : date à laquelle Jehan, fils de Gui II seigneur de Laval, avant d'entrer en religion chez les bénédictins de Marmoutiers (près de Tours), se plut à détacher trois des cinq coquilles d'argent de son blason de fils cadet de la Maison de Laval. "D'azur aux trois coquilles d'argent posées deux et une".

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Administration municipaleModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1798 Joseph Haran de la Saulaie    
1798 1800 Jean Belu    
1800 1821 Louis (Pierre) Blanchouïn de la Terry    
1821 1852 Charles-Guillaume Sourdille de La Valette    
1852 1887 Marie-Charles Sourdille de la Valette    
1887 1903 Prince Charles-Laurent de la Tour d'Auvergne    
1903 1907 Prince Henry de la Tour d'Auvergne    
1907 1908 Henri Pottier    
1908 1919 Prince Henry de la Tour d'Auvergne    
1919 1922 Prince Charles de la Tour d'Auvergne    
1922 1935 Henri Pottier    
1935 1945 Robert de Valroger    
1945 1977 Louis Lemesle    
1977 1995 Gérard de Landevoisin    
1995 mars 2014 Norbert Bouvet UMP Conseiller général, vice-président du conseil général
mars 2014[5] En cours Jacques Sabin DVD Technicien territorial
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2016, la commune comptait 1 135 habitants[Note 2], en augmentation de 6,97 % par rapport à 2011 (Mayenne : +0,21 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Villiers-Charlemagne a compté jusqu'à 1 533 habitants en 1851.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 3481 1581 2001 1751 4131 3291 4071 5071 533
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5271 4551 4601 3521 3451 3081 2651 3121 211
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1871 1911 1331 016957928950980908
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
9318107136987618599591 0521 098
2016 - - - - - - - -
1 135--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

EntreprisesModifier

Projet de centrale électriqueModifier

Un chantier de centrale thermique à gaz a été envisagé sur la commune de Villiers-Charlemagne à la fin des années 2000. Le projet a fait naître un tollé parmi les habitants de Villiers qui ont finalement obtenu son abandon en 2012, faute de moyens[10].

Lieux et monumentsModifier

 
La rue du Centre en 1920.
  • Village fleuri : deux fleurs.
  • Le château de Villiers-Charlemagne

AnimationsModifier

  • Le méchoui considéré comme le plus grand de France[11] a lieu tous les ans au mois d'août (généralement le 3e dimanche d'août).
  • Les Marchés des Vacances les deux derniers mercredis de juillet et les deux premiers d'août.
  • Le Village-Vacances-Pêche peut accueillir les férus de la pêche en eau douce.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a b et c Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  2. a b et c « Villiers Charlemagne - Présentation », sur le site de la mairie de Villiers-Charlemagne, (consulté le 20 août 2014)
  3. Répertoire géographique des communes 2013 (site de l'IGN, téléchargement du 19 mars 2014)
  4. « Villiers-Charlemagne », sur stpierredumaine.fr, (consulté le 20 août 20142014)
  5. « Villiers-Charlemagne (53170) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 6 juillet 2014)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. « Ouest-france.fr - Centrale thermique à gaz à Villiers-Charlemagne (Mayenne) : le projet abandonné » (consulté le 30 avril 2012)
  11. « Le plus grand méchoui de France a lieu à Villiers-Charlemagne, dimanche », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 7 mars 2016)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :