Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Chronologies
Années :
775 776 777  778  779 780 781
Décennies :
740 750 760  770  780 790 800
Siècles :
VIIe siècle  VIIIe siècle  IXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire  IIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 778 du calendrier julien.

Sommaire

ÉvénementsModifier

AsieModifier

EuropeModifier

 
Bataille de Roncevaux en 778. Mort de Roland, dans les Grandes chroniques de France, enluminées par Jean Fouquet, Tours, v. 14551460, BNF.
  • 19 avril : Charlemagne célèbre Pâques à Chasseneuil près de Poitiers[3]. Il prépare une expédition en Espagne du Nord à l’appel du gouverneur musulman de Barcelone, Sulayman ben Yaqzan ibn al-Arabi, révolté contre l’émir de Cordoue (778-782). Il a dû ajourner son voyage à Rome où le pape doit baptiser son fils Carloman du nom de Pépin (781)[4].
    • Deux armées passent les Pyrénées à l’est et à l’ouest. L’une se dirige sur Barcelone. L’autre soumet les Vascons de Pampelune puis met le siège devant Saragosse, dont le wali al-Hussain, revenu sur la parole donnée, refuse l'entrée aux troupes franques. La ville tient bon et les Francs se retirent après un mois et demi de siège, à l’annonce de la révolte des Saxons[5].
  • 15 août : défaite des armées franques à la bataille de Roncevaux.
    • Dans les gorges des Pyrénées (le col de Roncevaux n’est mentionné que par la Chanson de Roland, au XIe siècle), les Vascons écrasent l’arrière garde de Charles. Selon Eginhard, Roland (« Hruodlandus »), comte de la marche de Bretagne, Eggihard, sénéchal du roi et Anselme, comte du Palais, sont tués dans ce désastre. Selon Ibn al-Athir, les fils de Sulayman ibn al-Arabi, prisonnier des Francs depuis l'échec de Saragosse, participent à l'attaque et libèrent leur père[5].


  • À la suite des troubles récurrents, l’administration de l’Aquitaine est réorganisée. Neuf comtes aquitains sont remplacés par des Francs, des abbés francs sont nommés à la tête de nombreux monastères. Les comtes de Bordeaux et de Fezensac surveillent les États des Vascons, restés indépendants[6]. Le capitulaire de Herstal de 779 prévoit la création d'un royaume rassemblant l'Aquitaine et la Septimanie pour Louis le Pieux[7].
  • Troubles en Saxe. Widukind, de retour du Danemark, profite de l'absence de Charlemagne en campagne en Espagne pour se révolter. Destruction de la forteresse de Karlsburg, sur la Lippe[8].
  • Les Arabes doivent faire face à une révolte populaire qui les chasse de Sardaigne[9].
  • Interdiction (vaine) des ghildes dans le royaume franc[10].

Naissances en 778Modifier

Décès en 778Modifier


NotesModifier

  1. Ananda K. Coomaraswamy History of Indian and Indonesian Art Kessinger Publishing, 2003 (ISBN 978-0-7661-5801-6)
  2. Timothy Venning, A chronology of the Byzantine Empire, New York, Palgrave Macmillan, 2006 (ISBN 1-4039-1774-4)
  3. Ou Casseneuil en Lot-et-Garonne
  4. Arthur Jean Kleinclausz Charlemagne Hachette, 1934
  5. a et b Philippe Sénac Le monde carolingien et l'islam Éditions L'Harmattan, 2006 (ISBN 978-2-296-00571-6)
  6. Jean Justin Monlezun, Histoire de la Gascogne, (lire en ligne)
  7. Henri Martin Histoire de France Furne, 1855
  8. Alessandro Barbero Charlemagne : father of a continent University of California Press, 2004 (ISBN 978-0-520-23943-2)
  9. Auguste Boullier 'île de Sardaigne: description, histoire, statistique, mœurs, état social E. Dentu, 1865
  10. Michel Rouche Histoire du Moyen Âge, Volume 1 Éditions Complexe, 2005 (ISBN 978-2-8048-0042-0)
  11. Date possible
  12. Rémi Ceillier Histoire générale des auteurs sacrés et ecclésiastiques L. Vivès, 1862
  13. Revue des sciences philosophiques et théologiques, Volume 38 Librairie Philosophique, 1954


Liens externesModifier