Ouvrir le menu principal

The Shield (série télévisée)

série télévisée américaine

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Shield.
The Shield
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo non-officiel de la série
Titre original The Shield
Genre Série dramatique
policière
Création Shawn Ryan
Production Shawn Ryan
Scott Brazil
Glen Mazzara
Dean White
Acteurs principaux Michael Chiklis
Walton Goggins
Kenneth Johnson (saisons 1 à 5)
David Rees Snell
Michael Jace
Benito Martinez
CCH Pounder
Jay Karnes
Catherine Dent
Brian J. White (saisons 2 et 3)
Michael Peña (saison 4)
Alex O'Loughlin (saison 6)
Musique Just Another Day
Vivian Romero
Ernesto Bautista
Rodney Alejandro
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine FX
Nb. de saisons 7
Nb. d'épisodes 88
Durée 45-112 minutes
Diff. originale

The Shield est une série télévisée américaine en 88 épisodes de 45 minutes, créée par Shawn Ryan et diffusée entre le et le sur FX.

En France, la série est diffusée depuis le sur Jimmy, le sur Canal+, le sur France 3 et le sur NT1. En Belgique et au Luxembourg, sur Be Séries. Créée par Shawn Ryan, produite et scénarisée entre autres par Kurt Sutter (qui créera ensuite sa propre série, Sons of Anarchy), The Shield est inspiré du scandale Rampart qui a touché l'unité antigang CRASH de la police de Los Angeles.

En dépit de son manque de considération auprès du grand public, elle est considérée par de nombreux spécialistes comme l'une des plus grandes séries de tous les temps[1],[2],[3],[4].

SynopsisModifier

Vic Mackey, Inspecteur de Police de Los Angeles dans le quartier fictif et malfamé de Farmington, est aussi le chef de la « Brigade de choc » (« Strike Team »), inspirée d'une véritable brigade antigang du LAPD. Ses méthodes pour combattre le crime, peu conventionnelles (brutalité, corruption et meurtre) mais très efficaces, flirtent souvent avec celles utilisées par les criminels qu'ils poursuivent lui et son équipe. Par son comportement dépassant le cadre légal, il se retrouve fréquemment dans des situations difficiles à la fois vis-à-vis de ses supérieurs successifs (qui le soupçonnent – souvent – d'utiliser, dans son unique intérêt, les informations fournies par ses contacts dans la rue), des membres des gangs qu'il combat (ou qu'il aide parfois), des autres membres de la Brigade de choc (qu'il entraîne fréquemment dans ses combines), de ses autres collègues (qui désapprouvent ses méthodes) et même de sa femme (qui entretient des relations de plus en plus conflictuelles avec lui).

Si Vic est le personnage principal avec sa Strike Team, la série se concentre également sur le quotidien des autres membres du « bercail » (surnom de leur poste de police dans une ancienne église), notamment de son capitaine, David Aceveda, ambitieux politicien dont l'intégrité va être mise à l'épreuve à plusieurs reprises, ou de Julien Lowe, jeune policier honnête partagé entre son homosexualité refoulée et sa foi dans les enseignements de la Bible.

DistributionModifier

La "Brigade de choc" (« Strike Team »)Modifier

Article détaillé : Brigade de choc.

Acteurs secondairesModifier

Police et administrationModifier

EntourageModifier

  • Cathy Cahlin Ryan(V. F. : Véronique Borgias) : Corrine Mackey, femme de Vic Mackey
  • Autumn Chiklis (V. F. : Adeline Chetail) : Cassidy Mackey, fille aînée de Vic Mackey
  • Jack Weber : Matthew Mackey, fils de Vic
  • Jamie Brown (V. F. : Sybille Tureau) (saisons 1 et 2) : Connie Reisler, prostituée, informatrice de Vic Mackey
  • Camillia Sanes (V. F. : Brigitte Virtudes) (saisons 1 à 4) : Aurora Aceveda, femme de David Aceveda
  • Michele Hicks (V. F. : Claire Guyot) (saisons 3 à 7) : Mara Sewell-Vendrell, femme de Shane Vendrell
  • André Benjamin (saisons 3 et 7) : Robert Huggins, manifestant
  • Onahoua Rodriguez (saisons 4 à 6) : Emolia Melendez, informatrice

Criminels et membres de gangsModifier

Univers de la sérieModifier

Gangs ou organisation criminellesModifier

Afro-américains
  • One-Niners de Farmington
  • Johnnie's d'Echo Park
  • Spookstreet
Européens/blancs
  • La Horde
  • Mafia arménienne
  • Mafia russe
Hispaniques
  • Byz Lats
  • Los Magnificos "Los Mags"
  • Torrucos
  • Los Toros
  • Los Profetas
  • Salvadorans (Gang de salvadoriens)
Asiatique
  • K-Town Killers (Gang de Korea Town, quartier de Los Angeles)

LieuxModifier

  • Le Bercail (Barn en VO) : poste de police fictif de Los Angeles, les locaux sont ceux d'une ancienne église.
  • Farmington ou Farm : quartier fictif de la ville de Los Angeles, inspiré du quartier Rampart et de ses affaires de policiers corrompus. Farmington ne se trouverait pas très loin du Downtown (centre ville) de Los Angeles.

Dans la série, il est souvent fait référence à des quartiers ou autres lieux existant dans la ville de Los Angeles :

  • Echo Park : quartier de la ville de Los Angeles, principale attraction : son parc urbain ;
  • Staples Center : complexe sportif dont les principaux résidents sont les Lakers de Los Angeles et Clippers de Los Angeles, deux équipes de basket-ball de la NBA ;
  • Hollywood : quartier de Los Angeles ;
  • Koreatown : quartier de Los Angeles habité en majorité par la communauté coréenne ;
  • Chino : prison fédérale ;
  • Terminal Island : prison ;
  • Lompoc : prison dans laquelle est enfermé Antwon Mitchell (chef des One Niners) dans la saison 4.

ÉpisodesModifier

Article détaillé : Liste des épisodes de The Shield.

AccueilModifier

CritiquesModifier

James Poniewozik du magazine Time a classé The Shield n ° 8 dans sa liste des 10 meilleures séries de 2007, avant de l'inclure dans sa liste des 100 meilleures émissions de télévision de tous les temps. Entertainment Weekly l'a qualifiée de 8ème meilleure émission télévisée des années 2000, en déclarant: "Le détective Vic Mackey n'a pas simplement nettoyé les rues. Est-ce qu'il paierait pour ces péchés? deviner". Sur le site Web d'agrégation de critiques Metacritic, la première saison a reçu un accueil très favorable de la part des critiques, avec une note de 92100 basée sur 28 avis. La dernière saison a également reçu un accueil favorable de la part des critiques, avec un score de 85100 basé sur 14 avis.

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

Produits dérivésModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Pierre Sérisier, « The Shield – This is The End », sur Le Monde Des Séries (consulté le 29 octobre 2016)
  2. Nicloas Lochon, « The Shield - Plus de 5 ans après, on n'a pas fait mieux », à voir à lire,‎ (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2016)
  3. « Quelles sont les 200 plus grandes séries TV de tous les temps ? », Télérama,‎ (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2016)
  4. (en) « The Shield: 10 Years On », WhatCulture.com,‎ (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2016)
  5. Unification des Los Magnificos et des Los Toros

Liens externesModifier