Ouvrir le menu principal

Ted Danson

acteur américain
Ted Danson
Description de cette image, également commentée ci-après
En juillet 2018, pour la promotion de la série The Good Place lors de la Comic-Con de San Diego.
Nom de naissance Edward Bridge Danson III
Naissance (71 ans)
San Diego (Californie, États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Acteur
Producteur
Films notables Trois hommes et un bébé
Séries notables Cheers
Damages
Les Experts
Fargo
The Good Place

Edward Bridge Danson III, dit Ted Danson, est un acteur et producteur de cinéma américain, né le à San Diego. Il est essentiellement connu à la télévision pour avoir joué dans un grand nombre de séries télévisées.

Il débute et se fait connaître dans les années 1980, en étant la vedette de la série Cheers (1982-1993). Pour son interprétation de Sam Malone, il obtient le Primetime Emmy Award du meilleur acteur dans une série télévisée comique à deux reprises (1990 et 1993), ainsi que le Golden Globe du meilleur acteur dans une série télévisée musicale ou comique, également à deux reprises (1989 et 1990). Par la suite, il s'installe durablement sur le petit écran : dans les années 1990, en jouant le docteur John Becker, héros de la sitcom Becker (1998-2004), puis, dans les années 2000, en jouant le rôle récurrent d'Arthur Frobisher dans l'acclamée série judiciaire et dramatique Damages (2007-2010).

Dans les années 2010, il confirme sa notoriété avec les séries Bored to Death (2009-2011), Les Experts (2011-2015) et Les Experts : Cyber (2015-2016). Depuis 2016, il incarne Michael, un architecte de l'au-delà, dans la série The Good Place, de Michael Schur. Le rôle lui vaut une victoire aux Critics' Choice Television Awards de 2018, dans la catégorie du meilleur acteur dans une série télévisée comique. Depuis le , Danson est distingué par une étoile sur le Hollywood Walk of Fame.

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Originaire de la Californie, il grandit à Flagstaff, dans l'Arizona, où son père est archéologue avant de devenir directeur de musée[1]. Lors de ses études à l'université Stanford, il s'intéresse au cinéma.

Il se fait transférer à l'université Carnegie-Mellon à Pittsburgh (Pennsylvanie) et en obtient un baccalauréat en beaux-arts en 1972. Il joue alors brièvement au théâtre à New York[1].

CarrièreModifier

De Cheers à Becker : révélation et succès télévisuelsModifier

En 1978, il s'installe à Los Angeles et participe, dès lors, à de nombreuses séries télévisées installées et populaires telles que Madame Columbo, Magnum, Laverne and Shirley etc[2]. Dans le même temps, il suit des cours à l'Actors Studio[1].

En 1979, il joue dans son premier long métrage avec Tueurs de flics[1]. Un film d'Harold Becker notamment porté par John Savage et James Woods dans lequel Danson occupe un rôle secondaire. Au cinéma, malgré des seconds rôles chez Lawrence Kasdan (La Fièvre au corps (1981)) ou George A. Romero (Creepshow (1982)), il accède à la renommée grâce au rôle du tenancier Sam Malone dans la série télévisée Cheers[2]. Diffusée entre 1982 et 1993, sur le réseau NBC, la série raconte la vie d'un bar de Boston, le Cheers.

Véritable succès critique et public, cette série vaut à Ted Danson une pléiade de récompenses et propositions lors de cérémonies de remises de prix populaires[3]. L'acteur occupe ce rôle pendant douze ans, ce qui lui vaut neuf nominations aux Primetime Emmy Awards ainsi que deux Golden Globe du meilleur acteur dans une série télévisée musicale ou comique et un American Comedy Awards[4].

 
Danson lors de la 43e cérémonie des Primetime Emmy Awards, en 1991.

Il confirme cette notoriété au cinéma, grâce aux comédies familiales : Trois hommes et un bébé (1987) et sa suite, Tels pères, telle fille (1990), mais aussi Mon père (1989) où il joue avec son propre père Jack Lemmon ainsi que Made in America (1993) avec Whoopi Goldberg, Rends la monnaie, papa (1994) avec Macaulay Culkin.

Se démarque également la mini-série Les voyages de Gulliver dans laquelle il joue aux côtés de sa femme, Mary Steenburgen. Adaptée des Voyages de Gulliver de Jonathan Swift et produite par les studios Jim Henson Productions et Hallmark Entertainment, la série rencontre le succès dans le monde. La production remporte cinq Emmy Awards et lui permet d’évoluer aux côtés de nombreuses vedettes comme Peter O'Toole, Geraldine Chaplin, Isabelle Huppert et Kristin Scott Thomas[2].

En 1998, il s'illustre dans le drame Il faut sauver le soldat Ryan de Steven Spielberg. Autre succès d'envergure. Mais cette-année là, il fait surtout son retour, au premier plan, à la télévision, en décrochant le premier rôle de la sitcom du réseau CBS, Becker. Diffusée entre 1998 et 2004, ce show suit les aventures d'un médecin new yorkais que tout agace : ses patients, ses collègues, ses amis, le monde qui l'entoure... Cependant derrière ce comportement bourru, se cache un homme idéaliste et vulnérable, très attentif aux autres. C'est un nouveau succès pour l'acteur qui est alors, une énième fois, proposé pour le Golden Globes du meilleur acteur dans une série télévisée[5].

Entre-temps, il est honoré par la Chambre de commerce de Los Angeles, en recevant sa propre étoile sur le célèbre Walk of Fame (Hollywood), le 10 novembre 1999. Bien qu'il abandonne, quelque peu, le cinéma, il joue néanmoins dans le téléfilm de Stephen Gyllenhaal, Apparitions, diffusé en 2002, qui lui permet de repartager la vedette aux côtés de sa femme. L'arrêt de Becker lui permet cependant de faire son retour sur le grand écran.

 
Danson, en 2008, au Public Service Enterprise Group.

En 2005, il est à l'affiche de la comédie The Amateurs avec Jeff Bridges, Tim Blake Nelson, William Fichtner et Joe Pantoliano. Le même année, il est le premier rôle de deux productions dramatiques destinées à la télévision : Ordre et Châtiment, le péché de nos pères réalisé par Dan Curtis et L'École des champions d'Allen Hughes. En 2007, après l'échec de la série comique Help Me Help You dont il est la vedette principale, rapidement annulée par ABC, il accepte un second rôle dans la comédie dramatique Le Prix de la rançon de Randall Miller, évoluant aux côtés d'Alan Rickman, Bryan Greenberg et Shawn Hatosy.

L'année suivante, il se fait remarquer dans le rôle du mari de Diane Keaton dans la comédie Mad Money[2] et il joue dans la première réalisation de Jada Pinkett Smith, The Human Contract.

Rôles réguliers et confirmationModifier

Entre-temps, il occupe un rôle récurrent dans la série dramatique acclamée Damages aux côtés de Glenn Close. Son interprétation d'un homme d'affaires corrompu lui permet de renouer avec les hauteurs de la critique.

 
Photographié en 2010.

Entre 2009 et 2011, il défend la série HBO, Bored to Death aux côtés de Jason Schwartzman et Zach Galifianakis. Cette série raconte l'histoire d'un écrivain trentenaire, alcoolique et fumeur de marijuana, en panne d'inspiration et vivant à Brooklyn, qui va s'improviser détective privé à l'image des héros de Raymond Chandler en inscrivant une annonce sur internet, afin de stimuler son imagination. La série remporte un Primetime Emmy Awards[6].

De 2011 à 2015, il rejoint la série télévisée populaire Les Experts, dans laquelle il remplace Laurence Fishburne à partir du début de la douzième saison. Il y joue le rôle du patron des experts de Portland qui part s'installer à Las Vegas[7]. Son personnage apparaît également dans un épisode des Experts : Manhattan avant de rejoindre la distribution principale des Experts : Cyber. Il s'agit de la 3e série dérivée des Experts[8].

Cependant, l'acteur ne reste que le temps de la saison 2. En effet, il quitte la série policière au profit d'une nouvelle comédie, The Good Place[9]. Il s'agit d'une série comique et fantastique du créateur de Parks and Recreation. L'acteur en partage la vedette avec Kristen Bell. Diffusée sur le réseau NBC, aux États-Unis et sur la plateforme Netflix, en France, la série rencontre son public et séduit la critique. En effet, la distribution, l'humour et la narration humoristique ainsi que son côté rafraîchissant et les nombreux rebondissements sont salués[10],[11],[12]. Ce retour dans un registre comique est salué et lui vaut le Critics' Choice Television Award du meilleur acteur dans une série télévisée comique.

Vie privéeModifier

 
Danson et sa femme, l'actrice Mary Steenburgen, en 2009, lorsque celle-ci reçoit son étoile sur le Walk of Fame à Hollywood.

Entre 1970 et 1977, il est marié avec Randy Danson. En secondes noces, il épouse Cassandra Coates, le 30 juillet 1977. Le couple donne naissance à une fille, Kate, le 24 décembre 1979, puis, ils adoptent Alexis. Il a ensuite entretenu une brève idylle avec l'actrice Whoopi Goldberg, ce qui entraînera la fin de son second mariage, dont le divorce fut prononcé en 1993[1].

Ted Danson se marie avec l'actrice Mary Steenburgen le 7 octobre 1995, après leur rencontre lors du tournage du film Pontiac Moon (en) (1994)[13]. Ils sont proches de la famille de Bill Clinton, qui assiste à leur mariage ; ils font notamment un discours à la Convention nationale démocrate de 2016 et plusieurs donations à des candidats nommés par le parti[14].

Depuis la création de l'ONG environnementale Oceana en 2001, Danson est membre de son conseil d'administration.

ThéâtreModifier

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IBDb[15].

  • 1973 : Status Quo Vadis : Paul Regents III
  • 1976 - 1977 : Comedians : ?

FilmographieModifier

CinémaModifier

Courts métragesModifier

Longs métragesModifier

TélévisionModifier

Séries téléviséesModifier

TéléfilmsModifier

Comme producteurModifier

DistinctionsModifier

 
Danson, récompensé par le prix du meilleur acteur dans une série télévisée comique pour son rôle dans Cheers, lors de la cérémonie des Primetime Emmy Awards de 1990.

Note : Cette section récapitule les principales récompenses et nominations obtenues par Ted Danson. Pour une liste plus complète, se référer à la base de données IMDb[4].

RécompensesModifier

NominationsModifier

Voix françaisesModifier

et aussi

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « La biographie de Ted Danson avec Voici.fr », sur Voici
  2. a b c et d « Ted Danson : Sa biographie - AlloCiné », sur AlloCiné
  3. (en) « Cheers (1982–1993) Awards », sur IMDb
  4. a et b (en) « Ted Danson Awards », sur IMDb
  5. (en) « Becker (1998–2004) Awards », sur IMDb
  6. (en) « Bored to Death (2009–2011) Awards », sur IMDb
  7. Jean-Christian Hay, « Les Experts: Ted Danson remplace Laurence Fishburne », sur Gala,
  8. (en) Nellie Andreeva, « ‘CSI’ 2-Hour Finale Set With William Petersen, Ted Danson To Join ‘CSI: Cyber’ », sur Deadline,
  9. « Ted Danson quitte déjà la série Les Experts : Cyber, diffusée ce soir sur TF1 », sur Voici,
  10. Jean-Maxime Renault, « The Good Place sur Netflix : C'est quoi cette série ? », sur AlloCiné,
  11. « The Good Place envoie les spectateurs au paradis », sur AlloCiné,
  12. Charlotte Papet, « THE GOOD PLACE : UNE SÉRIE QUI VA VOUS FAIRE MOURIR DE RIRE », sur Series Addict,
  13. « Ted Danson », sur Premiere.fr (consulté le 1er août 2017)
  14. (en) Watch Ted Danson and Mary Steenburgen speak at the Democratic National Convention sur The Hollywood Reporter, 28 juillet 2016.
  15. (en) « Ted Danson - Performer », sur IBDb
  16. Disponible sous le format téléfilm et aussi mini-série.
  17. a b c d e et f « Comédiens ayant doublé Ted Danson en France » sur RS Doublage
  18. « Fiche du doublage de la série Fargo » sur Doublage Séries Database.
  19. Carton du doublage français sur le DVD zone 2.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier