Space Jam : Nouvelle Ère

film de Malcolm D. Lee, sorti en 2021

Space Jam : Nouvelle Ère (Space Jam: A New Legacy), ou Basket spatial : Une nouvelle ère au Québec, est un film américain réalisé par Malcolm D. Lee et sorti en 2021.

Space Jam : Nouvelle Ère
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film
Titre québécois Basket spatial : Une nouvelle ère
Titre original Space Jam: A New Legacy
Réalisation Malcolm D. Lee
Scénario Juel Taylor
Tony Rettenmaier
Keenan Coogler
Terence Nance
Jesse Gordon
Celeste Ballard
Musique Kris Bowers
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros. Pictures
Warner Animation Group
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Aventures, Comédie, Animation
Durée 115 minutes
Sortie 2021

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

Co-écrit par Ryan Coogler et Sev Ohanian, il fait suite à Space Jam de Joe Pytka sorti en 1996. Tout comme son prédécesseur et Les Looney Tunes passent à l'action (2003), il mêle la prise de vues réelles, l'animation dite « traditionnelle » et l'animation 3D.

Le film met en vedette le joueur de basket-ball LeBron James en tant que version romancée de lui-même, ainsi que Don Cheadle, Khris Davis, Sonequa Martin-Green et Cédric Joe dans des rôles en direct. Il met également en vedette de nombreux personnages « Looney Tunes » tels que Bugs Bunny, Sylvestre, Charlie le coq, Daffy Duck, Marvin le Martien et Lola Bunny.

De par le grand nombre de références, caméos et crossovers qu’elle contient, la bande-annonce crée un événement planétaire et devient virale[1],[2],[3],[4]. Dès son premier week-end de sortie, le film est un succès, en amassant 32 millions de dollars de recettes, un record pour un film familial sorti en pleine pandémie de Covid-19[5],[6].

Synopsis

modifier

Dom James veut devenir programmeur de jeux vidéo mais son père, le basketteur LeBron James, star de la NBA, veut qu'il se consacre uniquement au basketball, ce qui créé une tension entre le père et le fils. Al-G Rhythm, algorithme des studios de la Warner Bros., veut se faire reconnaitre pour son existence et son travail au monde entier en utilisant Lebron James et sa notoriété avec sa nouvelle invention qui révolutionne l'animation, Warner 3000. Lebron visite les studios Warner Bros avec son fils Dom et il refuse l'idée d'utiliser Warner 3000 pour devenir une star de l'animation aux dirigeants des studios et insulte même leur algorithme. Al-G Rhythm, se sentant humilié et vexé, piège Lebron et Dom dans son monde virtuel, le Serveur-Monde, et il retient prisonnier Dom alors qu'il envoie Lebron dans le monde des « Looney Tunes » où Bugs Bunny en est le seul occupant, car Al-G Rhythm avait dispersé ses amis aux quatre coins du Serveur-Monde. Avec l'aide du lapin vedette des Looney Tunes, l'étoile de la NBA va tout tenter pour retrouver son fils retenu prisonnier par Al-G Rhythm dans ce monde totalement inconnu, en réunissant les Looney Tunes dispersés au travers des univers Warner Bros dans le Serveur-Monde. Leader de l'équipe de la « Tunes Squad », il devra participer à un match de basket contre la « Goon Squad », formée des clones numériques des meilleurs joueuses et joueurs professionnels dotés d'une apparence monstrueuse et de pouvoirs surnaturels, afin de libérer son fils de l'influence d'Al-G.

Résumé détaillé

modifier

En 1998, un jeune LeBron James est déposé à un match de Basket-ball de la ligue des jeunes par sa mère. Son ami Malik lui donne un Game Boy, avec lequel LeBron joue à un jeu de Bugs Bunny jusqu'à ce que le coach lui demande de se concentrer sur le jeu. Après avoir manqué un buzzer potentiel et avoir été réprimandé par l'entraîneur après le match, LeBron décide de suivre ses conseils et jette sa Game Boy.

De nos jours, LeBron encourage ses fils, Darius et Dominic, à poursuivre une carrière de basket-ball. Alors que les tentatives de LeBron avec Darius sont couronnées de succès, Dom aspire à devenir développeur de jeux vidéo. LeBron, Malik et Dom sont plus tard invités aux studios de Warner Bros. pour une proposition de film. LeBron rejette l'idée alors que Dom s'intéresse au logiciel de Warner 3000, en particulier son IA, Al-G Rhythm. Leurs points de vue divergents conduisent à un dispute jusqu’à ce que Dom révèle son ressentiment à l'égard des conseils de son père. Ayant pris conscience de soi et désirant plus de reconnaissance dans le monde, Al-G attire LeBron et Dom dans la salle des Serveurs du sous-sol et les piège dans le Serveur-Monde de Warner Bros.

Al-G fait prisonnier Dom explique à son père qu’il devra gagner un match de basket pour le récupérer, sous peine de rester coincé dans le Serveur-Monde, puis envoie LeBron dans Monde des Tunes pour qu’il forme son équipe. LeBron, changé en toon, découvre que le Monde des Tunes est abandonné ne restant que Bugs Bunny qui explique qu'Al-G a convaincu les autres Looney Tunes de rejoindre les autres mondes du Serveur-Monde. En utilisant le vaisseau spatial de Marvin le Martien, ils voyagent dans divers mondes (DC Comics, Matrix, Mad Max...) où Bugs décide de recruter les autres Looney Tunes pour former la Tunes Squad, alors que LeBron voulait recruter d’autres personnages plus efficaces. Pendant ce temps, Al-G manipule Dom pour qu’il fasse une nouvelle conception du basket d’après son jeu vidéo pour le match, puis crée son équipe en enlevant des joueurs de la NBA : Eau de Feu (un Klay Thompson sous la forme d’eau qui peut aussi se changer en feu) ; Arachnneka (une Nneka Ogwumike sous les traits d’une mygale) ; White Mamba (une Diana Taurasi sous les traits d’un serpent) ; Sourcil-Bro (un Anthony Davis sous les traits d’un aigle) ; et Chronos (un Damian Lillard robotique qui manipule le temps).

Dans le Monde des Tunes, malgré les protestations de Bugs, LeBron insiste pour enseigner à la Tunes Squad les principes fondamentaux du basket plutôt que la méthode Tunes. Ils rencontrent l'équipe d'Al-G, la Goon Squad, qui est dirigée par Dom. Al-G donne un aspect 3D au Monde des Tunes ainsi qu'aux Looney Tunes, puis il choisit comme spectateurs tous les personnages du Serveur-Monde, ainsi que les followers et la famille de LeBron qu'il a enlevés. Al-G annonce que si l’équipe de LeBron perd, toutes les personnes enlevées seront coincées dans le Serveur-Monde, et que les Looney Tunes seront effacés définitivement.

La Goon Squad domine la première mi-temps, utilisant les nouvelles règles du jeu qui leurs permet de gagner des points supplémentaires. LeBron se rend compte de son erreur et autorise les Looney Tunes à utiliser leur caractéristiques de toons, ce qui leur permet de rattraper le score pendant la deuxième mi-temps. Pendant un temps d'arrêt, LeBron voit qu'Al-G devient sévère avec la Goon Squad et saisit son occasion pour s'excuser auprès de Dom pour ne pas avoir écouté ses idées. Dom pardonne son père et rejoint la Tunes Squad tandis qu'Al-G prend sa place et prend le contrôle du jeu pour tricher en sa faveur. Rappelant un problème dans le jeu de Dom, dans lequel un personnage est supprimé et que le jeu bug après qu'un mouvement spécifique soit effectué, LeBron se porte volontaire pour effectuer le mouvement, mais Bugs le fait au dernier moment, se sacrifiant dans le processus. LeBron marque le point gagnant avec l'aide de Dom, en supprimant Al-G et son l'équipe. Les Looney Tunes et leurs monde se restaurent et LeBron, sa famille et les autres spectateurs du monde réel quittent le Serveur-Monde, tandis que Bugs se réconcilie avec ses amis avant d'être supprimé.

Une semaine plus tard, LeBron, respectant les souhaits de Dom, lui permet d'assister au camp de conception de jeux de l'E3. Il retrouve ensuite Bugs, qui révèle que sa physique de toon lui a permis de se régénérer et que ses amis sont également entrés dans le monde réel. LeBron, ayant accepté les Looney Tunes comme faisant partie de sa famille, leur permet de vivre avec lui temporairement.

Fiche technique

modifier

Distribution

modifier

et les voix :

Production

modifier

Genèse et développement

modifier

Une suite de Space Jam est évoquée en 1997, un an après sa sortie. L'intrigue de Space Jam 2 prévoit alors un nouveau match de basketball entre les Looney Tunes et un nouveau méchant nommé Berserk-O!. Le dessinateur Bob Camp (en) est chargé de créer le personnage ainsi que ses hommes de main. Le retour de Joe Pytka, réalisateur du premier film, est alors annoncé, alors que Spike Brandt et Tony Cervone rejoignent le projet comme superviseurs de l'animation. Cependant, Michael Jordan n'est pas intéressé par ce projet de suite. Warner Bros. stoppe alors le projet Space Jam 2[18].

Le projet est plusieurs fois relancé avec différentes idées. Un script intitulé Spy Jam est développé autour de Jackie Chan ou encore Race Jam avec le pilote de NASCAR Jeff Gordon. Par ailleurs, Joe Pytka révèle qu'il avait quant à lui proposé une idée de suite avec le golfeur Tiger Woods, avec Michael Jordan dans un plus petit rôle[19],[20]. Ivan Reitman, producteur du premier film, préfère quant à lui faire un film avec Michael Jordan en tête d'affiche[21]. Le projet est ensuite remplacé par Les Looney Tunes passent à l'action (2003). Un film intitulé Skate Jam est un temps développé avec Tony Hawk. La production doit alors débuter après la sortie de Les Looney Tunes passent à l'action, mais ce dernier reçoit un accueil critique et public mitigé[22].

En , Warner Bros. annonce officiellement que LeBron James va participer à la suite. Willie Ebersol est alors chargé d'écrire le script[23]. En , LeBron James déclare « J'ai toujours aimé Space Jam. C'était l'un de mes films préférés en grandissant. Si j'ai cette opportunité, ça serait énorme »[24]. En , LeBron James et sa société de production Spring Hill Entertainment signent un accord avec Warner Bros. pour des programmes télévisés, des films et contenus digitaux, alors que le joueur reçoit des critiques positives pour sa performance dans la comédie Crazy Amy (2015)[25],[26],[27].

En 2016, Justin Lin signe comme réalisateur et doit coécrire le script avec Andrew Dodge et Alfredo Botello[28]. En , Justin Lin quitte finalement le projet. Le poste de réalisateur revient alors à Terence Nance[29]. En , Ryan Coogler est annoncé comme producteur. SpringHill Entertainment dévoile alors une image teaser promotionnelle annonçant le film[30].

En , Sonequa Martin-Green rejoint la distribution dans le rôle de Kamiyah James, la femme de LeBron[31]. En , plusieurs basketteurs sont annoncés dans leur propre rôle : Diana Taurasi, Nneka Ogwumike, Damian Lillard et Chiney Ogwumike[32].

Le , le réalisateur Terence Nance quitte le film alors que le tournage a débuté, en raison de divergences créatives. Il est alors remplacé par Malcolm D. Lee[33].

Tournage

modifier

En , il est annoncé que le tournage du film débutera à la fin de la saison NBA 2018-2019[34]. Il doit se dérouler en Californie[35],[36],[37],[38]. L'équipe du film peut ainsi bénéficier d'une exonération de taxes de 21,8 millions de dollars[39],[8],[40].

Le tournage débute le [41],[42]. Il a notamment lieu dans les Warner Bros. Studios de Burbank. Les scènes dans le manoir de LeBron James sont par ailleurs tournées dans l'Ohio à Akron[43].

Attribution des rôles vocaux

modifier

Plusieurs articles faisaient mention du retour de Kath Soucie dans le rôle de Lola Bunny comme dans le premier volet, mais le une vidéo annonçant Zendaya dans le rôle a été diffusée[44],[45].

Musique

modifier
Space Jam: A New Legacy
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de divers artistes
Sortie
Durée 47:41
Genre rap
Label Republic Records / WaterTower Music

En janvier 2020, Hans Zimmer est annoncé comme compositeur[46]. Quelques mois plus tard, il est précisé que Kris Bowers (en) collaborera avec lui. Finalement, en janvier 2021, il est officiellement annoncé que Kris Bowers sera seul pour composer la musique du film[47],[48]

L'album de la bande originale est publié le via les labels Republic Records et WaterTower Music[49],[50].

Liste des titres[51]
NoTitreInterprètesDurée
1.We Win3:15
2.Control the World2:16
3.See Me Fly2:23
4.Hoops2:42
5.Pump Up the JamLil Uzi Vert2:15
6.Just for Me3:37
7.Crowd Go CrazyJohn Legend3:00
8.MercyJonas Brothers3:01
9.Gametime3:11
10.About That Time3:11
11.MVPBrockhampton2:51
12.Settle the Score2:29
13.Goin' LooneyBig Freedia3:40
14.Shoot My ShotJoyner Lucas3:22
15.My GuyLeon Bridges3:20
16.The BestAnthony Ramos3:01

Sortie et accueil

modifier

Date de sortie et promotion

modifier

La première bande-annonce fait état d'une sortie pendant l'été 2021[52].

De par son grand nombre de références, caméos et crossovers qu’elle contient, la bande-annonce crée un événement planétaire et devient virale[1],[2],[3],[4].

Accueil critique

modifier

Le film récolte 27% sur Rotten tomatoes. Les principales critiques portent sur le côté fan service et publicitaire sur les produits de Warner Bros, le jeu d'acteur de LeBron James et l'histoire « cliché ».

Box-office

modifier

Le film amasse la somme de 32 millions de dollars de recettes pour son premier week-end, ce qui est un record pour un film familial et pour un film Warner Bros depuis le début de la pandémie de Covid-19[5],[6].

Le film est finalement un demi-échec au vu de ses 160 millions de $ engendrés pour un budget de 150 millions. Cependant au vu du contexte de la crise sanitaire, le film parvient à sortir du lot et faire de bons résultats.

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
70 528 072 $[53] 12
  France 419 626 entrées[54] 5

  Total mondial 162 828 072 $[53] - -

Références et clins d'œil

modifier

Le film contient de très nombreuses références à des œuvres issues des studios Warner Bros et Hanna-Barbera : Hanna-Barbera (Scooby-Doo, Les Pierrafeu, Les Jetsons, Yogi l'ours, Capitaine Caverne, Les Fous du volant, Magilla le Gorille, le requin Mantalo, le Fantôme de l'espace…), Animaniacs, Minus et Cortex, Game of Thrones, Shining, Mad Max, Blade Runner, Batman, Superman, Wizarding World, Univers cinématographique DC, Le Seigneur des anneaux, MonsterVerse, Ocean's, Matrix, Univers cinématographique Conjuring, L'Inspecteur Harry, L'Arme fatale, Very Bad Trip, Police Academy, Teen Titans et ThunderCats ; tout en y incluant les films de son catalogue tels que : Le Magicien d'Oz, Le Faucon maltais, Casablanca, Orange mécanique, Tomb Raider, Joker, Million Dollar Baby, The Mask, Tarzan, Freddy : Les Griffes de la nuit, Independence Day, Vendredi 13, Dans le noir, Les Goonies, Nancy Drew, La Petite Boutique des horreurs, Yéti et Compagnie, Qu'est-il arrivé à Baby Jane ?, Gremlins, En eaux troubles, L'Histoire sans fin, Catwoman, Les Affranchis, 300, Cujo, Mars Attacks!, Pacific Rim, L'Exorciste, Rampage : Hors de contrôle, Le Géant de fer et Ça[55],[56],[57],[58],[59]

D'autres sites évoquent aussi la présence de Pikachu, Beetlejuice, Godzilla, Freakazoid!, RoboCop, Terminator, Les Animaux fantastiques, Happy Feet, mais également celle de Tom & Jerry[60].

Autour du film

modifier

Notes et références

modifier
  1. a et b Space Jam 2 sur hitek.fr.
  2. a et b Space Jam 2 sur movieweb.com.
  3. a et b « Space Jam 2 easter egg » on movieweb.com.
  4. a et b Space Jam 2 sur screenrant.com.
  5. a et b (en) « Space Jam: A New Legacy (2021) », sur Box Office Mojo,
  6. a et b (en) Anthony D'Alessandro, « Space Jam: A New Legacy Steals Ball Away From Black Widow With $32M Opening, Best For Family Pic During Pandemic », sur Deadline Hollywood, (consulté le )
  7. « Basket spatial : Une nouvelle ère ».
  8. a et b (en) « Space Jam 2 Among Projects to Receive California Tax Credits », TheWrap, (consulté le )
  9. « Release info » (dates de sortie), sur l'Internet Movie Database
  10. « Parents Guide » ((en) guide parental), sur l'Internet Movie Database
  11. « J’aurai ma voix dans Space Jam : Nouvelle Ère ! Je double Anthony Davis aka The Brow qui fait partie de la Goon Squad, l’équipe des méchants. »,
  12. Le fils de LeBron James se nomme en réalité Bronny James.
  13. « ‘Space Jam: A New Legacy’ Is an Exercise in Excess » sur Rollingstone.com
  14. « The Space Jam: New Legacy Cameo That Has Rick & Morty Fans Buzzing » sur Looper.com
  15. a b c et d D'après le générique de fin.
  16. « Je prête ma voix à Lola Bunny dans Space Jam - Nouvelle Ère 🧡 dès le 21 juillet au cinéma 🏀 »,‎
  17. « Fiche de la version française » sur RS-Doublage
  18. (en) « Artist Bob Camp recalls the ill-fated Space Jam 2 », sur Animated Views, (consulté le )
  19. (en) « Space Jam Director Reveals Spike Lee Almost Wrote the Film, Scrapped Tiger Woods Sequel », Mr. Wavvy,
  20. (en) « The Space Jam 2 You Never Saw Almost Featured Tiger Woods », sur Denofgeek (consulté le )
  21. (en) « Ivan Reitman confirms Twins sequel still in the works with Eddie Murphy », sur Consequence of Sound,
  22. (en) Twitter de Tony Hawk
  23. (en) Anita Busch, « Ebersols Aboard To Produce And Script Warner Bros' Space Jam 2'′ As A Starring Vehicle For LeBron James », sur Deadline.com, (consulté le )
  24. (en) « Space Jam 2 Rumors: NBA MVPs Rumored To Clash As LeBron James And Kevin Durant To Star In Sequel! KD To Tune Squad And LBJ To Monstars? », sur KDrama Stars, (consulté le )
  25. (en) « LeBron James signs with Warner Bros., stokes rumors of Space Jam sequel », sur Los Angeles Times, (consulté le )
  26. (en) « LeBron James: I’ll help pay for hundreds of kids to go to college », TODAY.com
  27. (en) Dave Trumbore, « LeBron James Hopeful for “Great Things” in Space Jam 2 », sur Collider,
  28. (en) Rebecca Ford, « Justin Lin Circling Space Jam Sequel Starring LeBron James », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  29. (en) Umberto Gonzalez, « Space Jam 2: Terence Nance in Advanced Talks to Direct Lebron James », sur The Wrap, (consulté le )
  30. (en) « SpringHill Ent. on Twitter », sur Twitter (consulté le )
  31. (en) « Sonequa Martin-Green joins LeBron James in Space Jam 2 », sur ComingSoon.net, (consulté le )
  32. (en) « Space Jam 2 reportedly finds NBA, WNBA stars to join LeBron James », sur ComingSoon.net, (consulté le )
  33. (en) Anthony D'Alessandro, « Malcolm D. Lee Takes Over As Director On Space Jam 2 », sur Deadline.com, (consulté le )
  34. (en) Marisa Guthrie, « LeBron James Sets Black Panthers' Ryan Coogler to Produce Space Jam Sequel », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  35. (en) « LeBron James’ Space Jam 2 to Film in California », The Hollywood Reporter (consulté le )
  36. (en) Dave McNary, « LeBron James’ Space Jam 2 Set to Film in California », sur Variety, (consulté le )
  37. (en) « Space Jam 2 Will Shoot in California », MovieWeb, (consulté le )
  38. (en) « Space Jam 2 with LeBron James is actually happening », SBNation.com (consulté le )
  39. (en) Dominic Patten, « LeBron James’ Space Jam 2, Dual Janis Joplin Pics & More Snag CA Tax Credits », Deadline, (consulté le )
  40. (en) David Ng, « Space Jam 2, starring LeBron James, to receive $21.8-million tax break to shoot in California », sur latimes.com (consulté le )
  41. (en) « Production Begins on LeBron James’ Space Jam 2 », sur ComingSoon.net, (consulté le )
  42. (en) « Space Jam 2: Lebron James Confirms Start of Production », sur ScreenRant, (consulté le )
  43. « Locations » (tournage et production), sur l'Internet Movie Database
  44. « Zendaya Debuts In Space Jam: A New Legacy As Lola Bunny But The Internet Is NOT Having It… » sur flyfm.com
  45. « Zendaya's Lola Bunny voice revealed in latest Space Jam: A New Legacy video » sur republicwolrd.com
  46. Adam Chitwood, « Hans Zimmer Taking Over as No Time to Die Composer with an Insane Time Crunch », Collider,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  47. « A Surprise Space Jam 2 Teaser Reveals LeBron James in Tune Squad Jersey  » [archive du ] (consulté le )
  48. « Kris Bowers to Score Malcolm D. Lee's Space Jam 2 », Film Music Reporter,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  49. Jeff Ihaza, « Space Jam: A New Legacy Soundtrack Wants To Be as Iconic as the Original » [archive du ]  , sur Rolling Stone, (consulté le )
  50. Charu Sinha, « Come On and Slam, Welcome to the Space Jam 2 Soundtrack » [archive du ]  , sur Vulture (en), (consulté le )
  51. Laura English, « The Space Jam: A New Legacy Soundtrack Is Here & It's Massive » [archive du ], sur Music Feeds, (consulté le )
  52. (en) Todd Haselton, « Warner Bros. will launch every 2021 movie on HBO Max at the same time they hit theaters » [archive du ], sur CNBC, (consulté le )
  53. a et b (en) « Space Jam: A New Legacy », sur Box Office Mojo
  54. « Space Jam : Nouvelle Ère », sur JPbox-office.com
  55. (en-US) Jordan Hoffman, « Trailer for Space Jam: A New Legacy Reveals a Cartoon LeBron James and IP Synergy », Vanity Fair,‎ (lire en ligne, consulté le )
  56. (en) Matthew Aguilar, « Space Jam 2 Trailer Includes Kong, Joker, Iron Giant, Game of Thrones Dragon, and More », Movies,‎ (lire en ligne, consulté le )
  57. (en-US) Ryan Parker, « Space Jam 2 Trailer Delights Fans with Robust World of Warner Bros. Characters  », Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne, consulté le )
  58. (en-US) Collider Staff, « Space Jam: A New Legacy Trailer Teases a Whole New World With the Classic Tune Squad  », Collider,‎ (lire en ligne, consulté le )
  59. (en) Derek Lawrence, « Mad Max meets Casablanca? Space Jam: A New Legacy will dive into the WB film vault », EW.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  60. Space Jam: A New Legacy sur wbanumation.fandom.com.

Liens externes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :