Anthony Davis (basket-ball)

joueur de basket-ball américain

Anthony Davis
Image illustrative de l’article Anthony Davis (basket-ball)
Anthony Davis en 2017
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (27 ans)
Chicago, Illinois
Taille 2,08 m (6 10)[1]
Poids 115 kg (253 lb)
Surnom A.D.
The Brow
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Lakers de Los Angeles
Numéro 3
Poste Ailier fort / Pivot
Carrière universitaire ou amateur
2011-2012 Wildcats du Kentucky
Draft de la NBA
Année 2012
Position 1er
Franchise Hornets de La Nouvelle-Orléans
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
2017-2018
2018-2019
2019-2020
Hornets de La Nouvelle-Orléans
Pelicans de La Nouvelle-Orléans
Pelicans de La Nouvelle-Orléans
Pelicans de La Nouvelle-Orléans
Pelicans de La Nouvelle-Orléans
Pelicans de La Nouvelle-Orléans
Pelicans de La Nouvelle-Orléans
Lakers de Los Angeles
13,5
20,8
24,4
24,3
28,0
28,1
25,9
26,1
Sélection en équipe nationale **
2012-Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Anthony Davis, né le à Chicago (États-Unis), est un joueur américain de basket-ball évoluant aux postes d'ailier fort et de pivot.

Après une seule saison universitaire où il remporte le championnat NCAA et est désigné meilleur joueur universitaire, il est choisi au premier rang de la draft 2012 de la NBA par les Hornets de La Nouvelle-Orléans.

Il est champion olympique en 2012 et champion du monde en 2014 avec la sélection américaine et champion NBA en 2020 avec les Lakers de Los Angeles.

JeunesseModifier

DébutsModifier

Davis fait ses études au Perspectives Charter School, un petit lycée de Chicago. Il n'est pas remarqué par les médias et les recruteurs. Après deux années de lycée, il ne mesure que 1,93 m et joue au poste d'arrière. Davis a une croissance tardive et passe de 1,93 m à 2,03 m pour sa troisième saison. Il réalise des performances impressionnantes et est remarqué par les recruteurs à partir du printemps 2010. Son lycée finit la saison sur un bilan de 6 victoires pour 22 défaites mais Davis réalise des moyennes de 32 points, 22 rebonds et 7 contres[2].

Le , Davis joue le McDonald's All-American Game, puis le Nike Hoop Summit le . Le , il participe au Jordan Brand Classic 2011 qui regroupe les meilleurs lycéens du pays. Davis marque 29 points (13 sur 15 au tir), prend 11 rebonds et réalise 4 contres. C'est le second total de points le plus élevé après les 34 points de LeBron James en 2003. Il est élu co-MVP avec James McAdoo[3].

UniversitéModifier

 
Anthony Davis à l'université

Il rejoint les Wildcats du Kentucky entraînés par John Calipari lors de l'été 2011. Lors de la saison universitaire 2011-2012, il est choisi meilleur joueur de première année (freshman) de la Southeastern Conference, mais aussi meilleur joueur de la SEC et meilleur défenseur. En , Davis bat le record de contres sur une saison pour un freshman de la SEC, record jusqu'alors détenu par Shaquille O'Neal[4].

Il est élu pour cette saison 2012, meilleur joueur universitaire de basket-ball par Associated Press[5], Sporting News[6], CBBSports.com[7], il succède ainsi à Jimmer Fredette. Il remporte aussi les trophées Oscar Robertson[8] et Adolph Rupp[9].

Le , avec les Wildcats du Kentucky, il remporte le tournoi NCAA et est élu Most Outstanding Player du Final Four. En finale, il réalise un match défensif [10] (6 points, 16 rebonds et 6 contres)[11]. Avec six contres, il égale le record de contres dans un match de finale de championnat NCAA, record établi en 2006 par Joakim Noah[12]. Ses statistiques sur l'ensemble de la saison universitaire sont de 14,2 points, 10,4 rebonds, 1,3 passe, 1,4 interception et 4,7 contres[13] et de 13,7 points, 12,3 rebonds et 4,8 lors du tournoi final de la NCAA[12]. Son nombre de contres sur la saison, 186, est un nouveau record NCAA pour un joueur de première année[12].

Carrière professionnelleModifier

Hornets/Pelicans de La Nouvelle-Orléans (2012-2019)Modifier

Saison 2012-2013 : Première saisonModifier

Le , il est choisi en première position de la Draft 2012 de la NBA par les Hornets de La Nouvelle-Orléans[14]. Son coéquipier des Wildcats du Kentucky Michael Kidd-Gilchrist est lui sélectionné en deuxième position par les Bobcats de Charlotte : c'est la première fois de l'histoire de la draft que deux joueurs de la même université sont choisis aux deux premiers rangs[14].

Pour sa première saison en NBA, il a des moyennes de 13,5 points, 8,2 rebonds et 1,8 contres par match. Il réalise 20 double-double dans l'ensemble de la saison. Alors que Davis était pressenti avant le début de la saison comme le gagnant du titre de rookie de l'année, c'est Damian Lillard, le meneur drafté en sixième position par Portland qui obtient cette distinction à la fin de la saison[15]. Davis est toutefois présent dans le NBA All-Rookie Team, dont les quatre autres membres sont Damian Lillard, Harrison Barnes, Bradley Beal et Dion Waiters[16].

 
Davis sous le maillot des Hornets

Saison 2013-2014 : Statut de All-StarModifier

Dans une équipe toujours faible, Davis progresse lors de la deuxième saison. Lors du premier match de la saison 2013-2014, il marque 29 points et prend 17 rebonds.

Le , Davis réussit une bonne performance individuelle avec des statistiques de 25 points, 8 rebonds, 6 contres et 6 interceptions ainsi que 4 passes décisives lors d'une victoire des Pelicans contre les Bobcats de Charlotte. Davis est à une passe d'un Five-by-five (au moins 5 unités dans les 5 catégories statistiques principales au basket-ball)[17]. Ses 6 interceptions et 6 contres sont une performance rare en NBA puisque depuis 1974 (et la prise en compte de ces deux statistiques), seuls quatre autres joueurs ont réussi au moins 5 interceptions et 5 contres dans le même match[18]. Le , il cumule 32 points, 12 rebonds et 6 contres face aux Lakers et devient le plus jeune joueur de l’histoire à compiler au moins 30 points, 10 rebonds et 5 contres dépassant Shaquille O'Neal et Chris Webber[19].

Il remplace Kobe Bryant et reçoit sa première sélection pour le NBA All-Star Game 2014. En mars 2014, il bat ses records de points et de rebonds lors d'une victoire en prolongations contre les Celtics de Boston : Davis marque 40 points et prend 21 rebonds[20]. Malheureusement, des blessures cont ternir à sa fin de saison, l'obligeant à manquer plusieurs matchs. Davis termine la saison en tant que meilleur contreur de la saison avec 2,82 contres par match. De plus, au regard de sa progression, il termine 3e au vote pour le titre de meilleure progression de l'année, derrière Lance Stephenson et Goran Dragić, vainqueur.

Annoncé à 2,08 m lors de son arrivée en NBA il déclare durant l'intersaison avoir grandi et se situant entre 2,10 m et 2,13 m. Il déclare aussi avoir pris 8 kg de muscle.

Saison 2014-2015 : Première apparition en playoffsModifier

Pour l'ouverture de la saison 2014-2015, il marque 26 points, prend 17 rebonds et fait 9 contres. Il est le premier joueur depuis Nate Thurmond en 1974-1975 à faire au moins 9 contres pour le premier match de la saison et le premier depuis le pivot des Rockets Hakeem Olajuwon à compiler 26 points, 17 rebonds, 9 contres et 3 interceptions. Le , Davis bat son record de points en carrière contre le Jazz de l'Utah avec 43 unités dans la victoire de son équipe.

Le , il se blesse légèrement à l'épaule après être mal tombé sur un alley-oop. Il ne peut donc pas disputer le All-Star Game 2015. Pour le premier match depuis son retour de blessure, contre les Pistons de Détroit, il marque 39 points, prend 13 rebonds et réalise 8 contres. Il devient, à moins de 22 ans, le meilleur contreur de l'histoire de sa franchise en dépassant David West. Il totalise alors 437 contres en carrière.

Le , Davis égale son record de points avec 43 dans une victoire contre les Bucks de Milwaukee. Le , il est élu meilleur joueur de la semaine dans la Conférence Ouest.

Ses statistiques sur la saison régulière sont de : 24,4 points, 10,2 rebonds, 2,2 passes, 1,5 interceptions, 2,9 contres, finissant pour la deuxième fois consécutive meilleur contreur de la NBA, avec une efficacité de 30,89 (la meilleure de la NBA). Il est nommé dans la All-NBA First Team aux côtés de LeBron James, Stephen Curry, Marc Gasol et James Harden, ainsi que dans la All-NBA Defensive Second Team. Davis est 4e au classement du défenseur de l'année et 5e à celui de MVP de la saison régulière.

Les Pelicans retrouvent en playoffs cette saison mais sont éliminés 4-0 dès le premier tour par les Warriors de Golden State, futurs champions. En moyenne sur la série, Davis marque 31,5 points, prend 11 rebonds et réalise 3 contres. Il est le quatrième joueur à finir sa première série de playoffs avec des moyennes supérieures à 30 points et 10 rebonds après Wilt Chamberlain, Kareem Abdul-Jabbar et Bob McAdoo[21]. Il est aussi le quatrième de ces 20 dernières années à finir des playoffs avec des moyennes supérieurs à 30 points et 10 rebonds après Shaquille O'Neal, Hakeem Olajuwon et Karl Malone[21].

Le 1er juillet, il signe le contrat le plus lucratif de l'histoire de la NBA avec les Pelicans : 145 millions de dollars sur 5 ans.

Saison 2015-2016 : Saison écourtée par les blessuresModifier

 
Davis lors du match face aux Pistons de Détroit, où il inscrit son record de 59 points, avec 20 rebonds

Sur cette nouvelle saison, il est de nouveau sélectionné au NBA All-Star Game. Le 21 février 2016, il inscrit 59 points et récupère 20 rebonds face aux Pistons de Détroit. Ses 59 points lui permettent d'enregistrer un nouveau record personnel, ainsi qu'un nouveau record de franchise[22]. Davis rejoint O'Neal et Chris Webber comme les seuls joueurs à avoir réalisé une performance de 50 points et 20 rebonds depuis 1983. Il devient par la même occasion le 20e joueur de l'histoire à marquer au moins 59 points dans un match et le deuxième plus jeune à réaliser cette performance, derrière Bob McAdoo.

Le 20 mars, il doit mettre un terme à sa saison en raison d’une blessure au genou gauche et d'une déchirure du labrum à l’épaule gauche[23]. Lorsqu’il annonce son arrêt, Davis affirme qu’il subit des douleurs à l’épaule gauche depuis sa saison rookie[24].

Saison 2016-2017 : MVP du NBA All-Star GameModifier

Le , il inscrit 50 points, prend 16 rebonds et réalise 5 passes décisives, 7 interceptions et 4 contres face aux Nuggets de Denver, il échoue à un contre du five-by-five. Il s'agit de la première performance à 50 points, 15 rebonds, 5 passes décisives et 5 interceptions dans l’histoire de la NBA depuis que les interceptions sont devenus une statistique officiellement enregistrée au cours de la saison 1973-1974[25]. Deux jours plus tard, il obtient 45 points et 17 rebonds contre les Warriors de Golden State, devenant le premier joueur de l'histoire des Pelicans à inscrire plus de 40 points sur deux matchs consécutifs[26].

Le , lors du NBA All-Star Game 2017, il inscrit 52 points et récupère 10 rebonds. Il bat ainsi le record du nombre de points inscrits dans un All-Star Game, détenu jusqu'ici par Wilt Chamberlain avec 42 points. Il est alors nommé MVP du All-Star Game, chez lui, à La Nouvelle-Orléans[27].

Le 31 mars 2017, Davis obtient 19 points, 12 rebonds et 5 contres dans une victoire contre les Kings de Sacramento. Avec ce match, Davis est devenu le premier joueur de l’histoire de Pelicans à atteindre 2 000 points en une saison. À l'issue de la saison, il devance Rudy Gobert au poste de pivot pour la All-NBA First Team. Il est également nommé pour la deuxième fois au sein de la NBA All-Defensive Second Team.

Saison 2017-2018Modifier

Le 22 novembre 2017, Davis obtient 29 points et 11 rebonds dans contre les Spurs de San Antonio. Il se place alors à la seconde place des meilleurs marqueurs de l'histoire des Pelicans avec 7 938 points en carrière, devant Chris Paul. Le 28 janvier, il marque 25 points et 17 rebonds dans une défaite contre les Clippers de Los Angeles. Ce match lui permet de devenir le meilleur rebondeur de l'histoire des Pelicans avec 3 857 unités, éclipsant la marque de David West. Le 2 février, il passe à nouveau West en tant que meilleur marqueur de l'histoire de la franchise, en marquant 43 points dans une victoire contre les Clippers, lui donnant un total de 8 702 points en carrière[28].

 
Davis sous les couleurs des Pelicans en 2017

Il joue de nouveau lors du NBA All-Star Game 2018, et à la reprise, le 23 février, il obtient 45 points, 17 rebonds, 5 contres et 5 interceptions dans une victoire en prolongation contre le Heat de Miami. Trois jours plus tard, il enregistre un record de saison avec 53 points, 18 rebonds et 5 contres dans une victoire contre les Suns de Phoenix. Le 11 mars, à l’occasion de son 25e anniversaire, Davis enregistre son premier triple-double en carrière avec 25 points, 11 rebonds et un record en carrière de 10 contres dans une défaite, 116-99, contre le Jazz de l'Utah[29]. Ses 10 contres dans un match établissent un record de franchise et il égale son propre record de franchise avec six contre en une mi-temps.

Il retrouve ainsi les playoffs pour la deuxième fois de sa carrière avec un premier tour face aux Trail Blazers de Portland. Dans le premier match de la série éliminatoire, Davis inscrit 35 points, 14 rebonds, 4 blocs et 2 interception dans une victoire, 97-95. C'est la première victoire en playoffs des Pelicans depuis 2011 et la première en carrière pour Davis[30]. Dans le quatrième match de la série, il bat le record de franchise pour le nombre de points inscrits, avec 47 points sur la match, dont 33 en seconde mi-temps, pour battre Portland en quatre matchs[31]. Lui et son équipe sont tout de même éliminés en demi-finale de conférence face aux Warriors de Golden State, au bout de cinq matchs, malgré les 34 points, 19 rebonds et 4 contres de Davis dans le dernier match.

À l'issue de la saison, il est élu au sein des All-NBA First et All-Defensive First Team.

Saison 2018-2019 : Demande de transfertModifier

Le face aux 76ers de Philadelphie, il réalise un five-by-five en marquant 12 points, prenant 16 rebonds, réalisant 6 passes décisives, 5 interceptions et 5 contres[32]. Avec ce match, il atteint la barre des 10 000 points en carrière, devenant le 8e plus jeune joueur à atteindre ce palier, à l'âge de 25 ans et 255 jours[33]. Le 2 janvier 2019, Davis bat un record en carrière et un record de franchise avec 26 rebonds captés en un match contre les Nets de Brooklyn[34].

Le 28 janvier 2019, Davis informe la franchise des Pelicans qu'il ne prolongerait pas son contrat et souhaite un transfert dans une autre franchise[35]. Un jour plus tard, la NBA lui impose une amende de 50 000 $ pour avoir rendu sa demande publique[36]. Les rumeurs sur un possible transfert aux Lakers de Los Angeles grandissent, LeBron James poussant pour que ce transfert aboutisse. Davis se remet de sa blessure et est disponible pour jouer, mais les Pelicans déclarent qu’ils le ménage jusqu’après la date limite des transferts. Une fois la date passée, l’équipe annonce que Davis jouerait le reste de la saison pour la franchise, qu'aucun transfert n'a été conclu[37]. Le 8 février, il joue pour la première fois depuis sa demande de transfert. Il obtient 32 points, 9 rebonds et 3 contres en 25 minutes, avant d’être relégué sur le banc pour tout le quatrième quart-temps contre les Timberwolves du Minnesota[38].

Lakers de Los Angeles (depuis 2019)Modifier

Saison 2019-2020 : Premier titre NBAModifier

À l'intersaison 2019, les Lakers de Los Angeles envoient Josh Hart, Brandon Ingram, Lonzo Ball et trois premiers tours de draft aux Pelicans de La Nouvelle-Orléans contre Anthony Davis[39],[40]. Après 6 mois de rumeurs sur ce transfert, Davis rejoint finalement LeBron James.

Davis fait ses débuts pour les Lakers le 22 octobre 2019 dans un match contre les Clippers de Los Angeles, marquant 25 points, 10 rebonds et 5 passes décisives en 37 minutes de jeu dans une défaite 112-102[41]. Le 29 octobre, il devient le premier joueur des Lakers à afficher une performance de 40 points et 20 rebonds depuis Shaquille O'Neal en 2003[42]. De plus, Davis l’a fait en 30 minutes de jeu, ce qui n’a jamais été fait dans l’histoire de la NBA. Le 27 novembre, Davis fait son retour à La Nouvelle-Orléans pour la première fois depuis le transfert, enregistrant 41 points et 9 rebonds dans une victoire 114-110[43]. Il participe à nouveau au NBA All-Star Game cette saison, avec son coéquipier, LeBron James.

Le 11 octobre 2020, lors du sixième match des Finales NBA 2020, Davis et James mènent les Lakers à leur 17e titre de champion, accordant à Davis son premier titre NBA[44]. Après avoir remporté un titre avec les Lakers, Davis est devenu le premier joueur à remporter un titre NCAA, une médaille d’or olympique, une médaille d’or de la Coupe du monde FIBA et un titre NBA[45].

Équipe nationaleModifier

 
Anthony Davis pendant les JO de 2012.

À la suite de nombreux forfaits au sein de l'équipe des États-Unis, Anthony Davis est appelé pour participer à la préparation de l'équipe en vue des Jeux olympiques de Londres 2012[46]. Initialement non sélectionné parmi les douze joueurs formant l'équipe américaine, il est finalement appelé le pour remplacer Blake Griffin blessé[47]. Il est champion olympique en 2012 avec Team USA, mais n'a presque pas joué. En 2014, en revanche il est sacré champion du monde avec Team USA et étant un des éléments majeurs du groupe.

Style de jeuModifier

À cause de sa croissance tardive, Davis a beaucoup joué comme meneur. Il sait donc dribbler et mener l'attaque[48]. Comme bon nombre d'intérieurs NBA, il commence à développer un tir très fiable à mi-distance et un très bon jeu au poste, ce qui lui permet d'être assez imprévisible offensivement. Il possède aussi de très bonnes qualités athlétiques qui lui donnent la possibilité de marquer des paniers très spectaculaires, et notamment des alley-oops. Il est également grand, et muni de longs bras qui lui permettent, en plus de son timing et de sa lucidité défensive, de contrer un grand nombre de tirs en défense.

Clubs successifsModifier

Palmarès et récompensesModifier

PalmarèsModifier

Sélection nationaleModifier

NBAModifier

NCAAModifier

Distinctions personnellesModifier

NBAModifier

NCAAModifier

  • NCAA Final Four Most Outstanding Player en 2012.
  • NABC Defensive Player of the Year en 2012.
  • USBWA National Freshman of the Year en 2012.
  • SEC Player of the Year en 2012.
  • SEC Defensive Player of the Year en 2012.
  • SEC Rookie of the Year en 2012.

StatistiquesModifier

UniversitairesModifier

Les statistiques d'Anthony Davis en matchs universitaires sont les suivantes[49] :

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2011-2012 Kentucky 40 40 32,0 62,3 15,0 70,9 10,38 1,25 1,35 4,65 14,18
Carrière 40 40 32,0 62,3 15,0 70,9 10,38 1,25 1,35 4,65 14,18

NBAModifier

Champion NBA
Meilleur joueur de cette catégorie statistique de la saison

Saison régulièreModifier

gras = ses meilleures performances

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2012-2013 La Nouvelle-Orléans 64 60 28,8 51,6 0,0 75,1 8,16 0,98 1,17 1,75 13,52
2013-2014 La Nouvelle-Orléans 67 66 35,2 51,9 22,2 79,1 10,04 1,57 1,33 2,82 20,81
2014-2015 La Nouvelle-Orléans 68 68 36,1 53,5 8,3 80,5 10,24 2,19 1,47 2,94 24,35
2015-2016 La Nouvelle-Orléans 61 61 35,5 49,3 32,4 75,8 10,28 1,90 1,28 2,05 24,28
2016-2017 La Nouvelle-Orléans 75 75 36,1 50,5 29,9 80,2 11,79 2,09 1,25 2,23 27,99
2017-2018 La Nouvelle-Orléans 75 75 36,4 53,4 34,0 82,8 11,09 2,32 1,53 2,57 28,13
2018-2019 La Nouvelle-Orléans 56 56 33,0 51,7 33,1 79,4 12,00 3,89 1,57 2,41 25,93
2019-2020 L.A. Lakers 62 62 34,4 51,1 33,0 84,5 9,31 3,23 1,47 2,31 26,10
Carrière 528 523 34,5 51,5 31,9 80,2 10,38 2,24 1,38 2,39 24,01
All-Star Game 6 3 16,4 70,6 16,7 50,0 4,83 0,33 1,33 0,50 20,50

PlayoffsModifier

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2015 La Nouvelle-Orléans 4 4 42,9 54,0 0,0 88,9 11,00 2,00 1,25 3,00 31,50
2018 La Nouvelle-Orléans 9 9 39,8 52,0 27,3 82,8 13,44 1,67 2,00 2,33 30,11
2020 L.A. Lakers 21 21 36,6 57,1 38,3 83,2 9,71 3,48 1,24 1,43 27,71
Carrière 34 34 38,2 55,1 34,5 83,9 10,85 2,82 1,44 1,85 28,79

Mise à jour le

Records sur une rencontre en NBAModifier

Les records personnels d'Anthony Davis en NBA sont les suivants[50],[51] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 59 @ Pistons de Détroit 47 Trail Blazers de Portland
Paniers marqués 24 @ Pistons de Détroit 15 4 fois
Paniers tentés 35 @ Nets de Brooklyn 27 Warriors de Golden State
Paniers à 3 points réussis 4 10 fois 4 Trail Blazers de Portland
Paniers à 3 points tentés 9 2 fois 6 Trail Blazers de Portland
Lancers francs réussis 26 Grizzlies de Memphis 15 Trail Blazers de Portland
Lancers francs tentés 27 Grizzlies de Memphis 17 2 fois
Rebonds offensifs 9 2 fois 8 Heat de Miami
Rebonds défensifs 21 @ Nets de Brooklyn 17 @ Warriors de Golden State
Rebonds totaux 26 @ Nets de Brooklyn 19 @ Warriors de Golden State
Passes décisives 9 Mavericks de Dallas 8 @ Trail Blazers de Portland
Interceptions 6 3 fois 4 Warriors de Golden State
Contres 10 Jazz de l'Utah 4 3 fois
Balles perdues 7 4 fois 6 2 fois
Minutes jouées 50 @ Heat de Miami 46 Warriors de Golden State

Dernière mise à jour :

SalairesModifier

Les gains d'Anthony Davis en NBA sont les suivants[52] :

Saison Équipe Salaire
2012-2013 Hornets de La Nouvelle-Orléans 5 144 280 $
2013-2014 Pelicans de La Nouvelle-Orléans 5 375 760 $
2014-2015* Pelicans de La Nouvelle-Orléans 5 607 240 $
2015-2016 Pelicans de La Nouvelle-Orléans 7 070 730 $
2016-2017 Pelicans de La Nouvelle-Orléans 22 116 750 $
2017-2018 Pelicans de La Nouvelle-Orléans 23 775 506 $
2018-2019 Pelicans de La Nouvelle-Orléans 25 434 262 $
2019-2020 Lakers de Los Angeles 27 093 019 $
Total Gains 121 617 547 $
2020-2021 Lakers de Los Angeles 28 751 775 $

Notes :

  • * Pour la saison 2014-2015, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 4 500 000 $[53].
  • italique : option joueur

FilmographieModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. https://stats.nba.com/player/203076/
  2. (en) « Anthony Davis profile », sur ukathletics.com
  3. (en) « East beats West, Jordan Brand Classic brings fun close to high school careers », sur ESPN,
  4. (en) « SEC Men's Hoops Players Of The Week », sur SEC,
  5. (en) « UK's Anthony Davis player of year », sur espn.go.com, (consulté le 31 mars 2012)
  6. (en) « Kentucky's Anthony Davis is Sporting News Player of the Year », sur aol.sportingnews.com, (consulté le 31 mars 2012)
  7. (en) Gary Parrish, Jeff Goodman, « Kansas' Robinson worthy of POY, but Kentucky's Davis is better », sur cbssports.com, (consulté le 31 mars 2012)
  8. (en) « Kentucky's Davis wins 2011-12 Oscar Robertson trophy », sur sportswriters.net, (consulté le 31 mars 2012)
  9. (en) « UK's Anthony Davis Wins 2012 Adolph Rupp Award », sur lex18.com, (consulté le 31 mars 2012)
  10. (en) « Final Four 2012: Anthony Davis, Michael Kidd-Gilchrist Show They Are the 2 Best », sur bleachrreport.com,
  11. (en) « NCAA tournament - Kansas 59 - 67 Kentucky - box score », sur espn.go.com,
  12. a b et c (en) « Kentucky-Kansas Postgame Notes », sur ukathletics.com, (consulté le 1er juillet 2012)
  13. (en) « Anthony Davis », sur sports-reference.com (consulté le 1er juillet 2012)
  14. a et b « Davis choisi par les Hornets », sur lequipe.fr, (consulté le 29 juin 2012)
  15. (en) « Rookie of the Year », sur basketball-reference.com (consulté le 13 novembre 2014)
  16. (en) « NBA & ABA Rookie of the Year Award Winners », sur basketball-reference.com (consulté le 13 novembre 2014).
  17. « La grosse soirée d’Anthony Davis », sur basketusa.com, (consulté le 5 novembre 2013)
  18. « Chiffres de la nuit : le pire début de l’histoire pour Anthony Bennett, le festival de contres des Pelicans », sur basket-infos.com, (consulté le 5 novembre 2013)
  19. « Chiffres du jour : Record NBA pour Anthony Davis et Kevin Love, Indiana pas en reste », sur basket-infos.com, (consulté le 11 novembre 2013)
  20. Emmanuel Laurin, « Le MVP de la nuit : Anthony Davis (40 points, 21 rebonds, 3 contres) », BasketUSA,
  21. a et b (en) Alec Nathan, « Anthony Davis Only Scraping Surface of Potential After Historic 2014-15 Season », sur Bleacher Report (consulté le 30 octobre 2020)
  22. Giovanni Marriette, « Flashback 2015/16 : quand Anthony Davis passait un 59/20 aux Pistons et le record de la saison en TTFL », sur TrashTalk, (consulté le 30 octobre 2020)
  23. mosdehuh, « Anthony Davis jette l'éponge sur la fin de saison », sur Inside Basket (consulté le 30 octobre 2020)
  24. (en) « Anthony Davis Has Played Through a Torn Labrum for Three Seasons », sur SLAM, (consulté le 30 octobre 2020)
  25. InsideBasket, « 50 points pour Anthony Davis », sur Inside Basket (consulté le 30 octobre 2020)
  26. « Anthony Davis (45 points) fait trembler les Warriors », sur Basket USA (consulté le 30 octobre 2020)
  27. Bastien Fontanieu, « Anthony Davis nommé MVP du All-Star Game 2017 : 52 points pour le maître de maison ! », sur TrashTalk, (consulté le 30 octobre 2020)
  28. « Anthony Davis, meilleur marqueur et rebondeur de l’histoire des Pelicans », sur Basket USA (consulté le 30 octobre 2020)
  29. « Avec son triple double à 10 contres, Anthony Davis réalise une performance très rare », sur Basket USA (consulté le 30 octobre 2020)
  30. « POUR ALLER CHERCHER SA PREMIÈRE VICTOIRE EN PLAYOFFS, ANTHONY DAVIS ÉTAIT EN MODE MVP », sur www.eurosport.com (consulté le 30 octobre 2020)
  31. « Le duo Anthony Davis - Jrue Holiday égale un record de Playoffsv », sur BasketSession.com, (consulté le 30 octobre 2020)
  32. Clément Mathieu, « Anthony Davis a réalisé un five-by-five : bienvenue dans le club des freaks ultra-polyvalents ! », TrashTalk, (consulté le 24 mars 2020)
  33. Claude Alain, « Anthony Davis atteint le plateau des 10,000 points en carrière », sur 25Stanley, (consulté le 30 octobre 2020)
  34. « Basket. NBA. Davis et Embiid affolent les compteurs », sur Le Telegramme, (consulté le 30 octobre 2020)
  35. mosdehuh, « Anthony Davis a demandé son transfert ! », sur Inside Basket (consulté le 30 octobre 2020)
  36. « Anthony Davis mis à l’amende pour avoir demandé publiquement un transfert », sur Basket USA (consulté le 30 octobre 2020)
  37. Nicolas Meichel, « Officiel : pas de transfert d'Anthony Davis, vague de suicides à Los Angeles, champagne à Boston ! », sur TrashTalk, (consulté le 30 octobre 2020)
  38. « Pelicans – Wolves : l’étrange retour d’Anthony Davis », sur Basket USA (consulté le 30 octobre 2020)
  39. Romain Davesne, « Anthony Davis débarque aux Lakers ! », Basket USA,
  40. (en) « Reports: Pelicans agree to trade Anthony Davis to Lakers », NBA.com, (consulté le 24 mars 2020)
  41. Par Ph L. avec AFPLe 23 octobre 2019 à 08h38 et Modifié Le 23 Octobre 2019 À 10h05, « NBA : les Clippers dominent les Lakers dans le derby de Los Angeles », sur leparisien.fr, (consulté le 30 octobre 2020)
  42. « NBA - Monstrueux, Anthony Davis rejoint Shaq dans l’histoire des Lakers ! », sur Parlons Basket, (consulté le 30 octobre 2020)
  43. Giovanni Marriette, « Anthony Davis soigne son retour à New Orleans avec 41 points et la win : en Louisiane c'est comme dans le Nord, tu pleures deux fois », sur TrashTalk, (consulté le 30 octobre 2020)
  44. Leo Flechard, « Anthony Davis, une saison, une finale, un titre : le monosourcil est déjà à la mode en Californie », sur TrashTalk, (consulté le 30 octobre 2020)
  45. « Anthony Davis, premier basketteur de l’histoire à tout gagner ! », sur Basket USA (consulté le 30 octobre 2020)
  46. (en) « 201UK's Davis to be added as finalist for U.S. Olympic roster », sur sportsillustrated.com,
  47. « Anthony Davis remplace Bake Griffin », sur sport.fr,
  48. (en) « 3-point shot: UK's Davis in class of his own », sur ESPN,
  49. (en) « stats universitaires », sur sports-reference.com, (consulté le 12 juin 2012)
  50. (en) « Anthony Davis Career Bests », sur basketball.realgm.com
  51. (en) « Anthony Davis Stats », sur espn.com
  52. (en) « Anthony Davis Salaries », sur basketball-reference.com (consulté le 19 novembre 2020)
  53. Emmanuel Laurin, « Salaires moyens NBA 2014-15 », sur basketusa.com, (consulté le 19 janvier 2015)
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Anthony Davis (basketball) » (voir la liste des auteurs).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :