Ouvrir le menu principal

Article général Pour un article plus général, voir Tour d'Italie 2011.

Tour d'Italie 2011
5e étape :
Piombino à Orvieto
Image illustrative de l’article 5e étape du Tour d'Italie 2011
Vue générale de la ville
Classement de l'étape
VainqueurDrapeau : Pays-Bas Pieter Weening 4 h 54 min 49 s
(38,871 km/h)
DeuxièmeDrapeau : Colombie Fabio Duarte + 8 s
TroisièmeDrapeau : Colombie José Serpa + 8 s
Classements à l'issue de l’étape
Jersey pink.svg M. roseDrapeau : Pays-Bas Pieter Weening 14 h 59 min 33 s
DeuxièmeDrapeau : Italie Marco Pinotti + 2 s
TroisièmeDrapeau : Biélorussie Kanstantsin Siutsou + 2 s
Jersey red.svg M. rougeDrapeau : Italie Alessandro Petacchi 28 pts
Jersey green.svg M. vertDrapeau : Suisse Martin Kohler 10 pts
Jersey white.svg M. blancDrapeau : Pays-Bas Steven Kruijswijk 15 h 00 min 01 s
ÉquipesDrapeau : États-Unis Garmin-Cervélo 44 h 17 min 26 s
Équipes aux pointsDrapeau : États-Unis Garmin-Cervélo 90 pts
Sprints volantsDrapeau : Belgique Jan Bakelandts 7 pts
CombativitéDrapeau : Suisse Martin Kohler 9 pts
Azzurri d'ItaliaDrapeau : Pays-Bas Pieter Weening 4 pts
ÉchappéeDrapeau : Allemagne Sebastian Lang 219 pts
Chronologie

La 5e étape du Tour d'Italie 2011 s'est déroulée le mercredi . Piombino est la ville de départ, et Orvieto la ville d'arrivée. Le parcours qui empruntait les chemins de terre (Strade Bianche) a eu lieu sur une topologie de moyenne montagne sur une distance de 191 km.

Le Néerlandais Pieter Weening (Rabobank) remporte cette étape en solitaire et s'empare du maillot rose de leader[1].

Sommaire

Profil de l'étapeModifier

Cette 5e étape (191 km) est une étape de moyenne montagne empruntant notamment les Strade Bianche, célèbres routes de cailloux et de poussières, théâtre en 2010 d'un final spectaculaire remportée par Cadel Evans. On les retrouve notamment sur la semi-classique italienne Monte Paschi Strade Bianche.

La courseModifier

Après la 4e étape neutralisée en hommage à Wouter Weylandt, la compétition reprend sans Tyler Farrar (Garmin-Cervélo), grand ami de Weylandt, et l'équipe du Belge, Leopard-Trek.

Au km 14, le Suisse Martin Kohler (BMC Racing Team) attaque seul et son avance accroît jusqu'à 12 minutes 40 d'avance, puis le peloton, mené par Garmin-Cervélo, l'équipe du maillot rose David Millar, commence à réduire l'écart. Au km 111, Millar et le vainqueur de la troisième étape Ángel Vicioso s'accrochent dans un virage mais parviennent à repartir. Au km 115, Javier Aramendia (Euskaltel-Euskadi) part à la poursuite de Kohler, suivi par Aliaksandr Kuschynski (Team Katusha), Rinaldo Nocentini (AG2R La Mondiale), Ruggero Marzoli (Acqua & Sapone) et Leonardo Giordani (Farnese Vini-Neri Sottoli) mais sont rapidement repris par le peloton, toujours mené par Garmin-Cervélo mais aussi par l'équipe Colnago-CSF Inox. L'écart diminue doucement, tandis que les chutes s'enchaînent : Chris Butler (BMC Racing Team) et Ivan Rovny (RadioShack) au km 137, puis Richie Porte (Saxo Bank-Sungard) au km 146. Les équipes Astana et Saxo Bank commencent ensuite à prendre les commandes du peloton et les favoris comme Alberto Contador, Roman Kreuziger ou Vincenzo Nibali commence à se placer, tandis que l'écart avec Kohler continue de fondre jusqu'à atteindre trois minutes à 30 kilomètre de l'arrivée. Au km 163, tandis que les favoris se neutralisent, Przemysław Niemiec (Lampre-ISD) et Bram Tankink (Rabobank) tente à leur tour leur chance, bientôt imités par Stefano Garzelli (Acqua & Sapone), Dario Cataldo (Quick Step) et John Gadret (AG2R La Mondiale). Cataldo chute et entraîne Tankink, Garzelli crève un pneu et Niemiec et Gadret sont repris par le peloton. Le Français tente à nouveau sa chance, suivi de Pieter Weening (Rabobank). Les deux hommes parviennent à rattraper Kohler à 10 km de l'arrivée, tandis que le peloton est retardé par une grosse chute de Tom-Jelte Slagter (Rabobank) mais revient sur leurs talons, mené par les équipes Lampre et Sky. Weening attaque tandis que Gadret et Kohler sont repris. Dans la dernière ligne droite, Millar craque tandis que Scarponi, Lökvist et Porte attaquent. Weening s'impose avec 2 minutes 50 d'avance sur Millar et prend le maillot rose par la même occasion.

CôtesModifier

  • 1. Côte de Saragiolo, 3e catégorie (kilomètre 120,4)
Premier   Martin Kohler 5 pts
Deuxième   Gianluca Brambilla 3 pts
Troisième   Christophe Le Mével 2 pts
Quatrième   Filippo Savini 1 pts
  • 2. Côte de Croce di Fighine, 3e catégorie (kilomètre 154,0)
Premier   Martin Kohler 5 pts
Deuxième   Roman Kreuziger 3 pts
Troisième   Michele Scarponi 2 pts
Quatrième   Stefano Garzelli 1 pts

Sprint volantModifier

  • Sprint volant à Arcidosso (kilomètre 106,6)
Premier   Martin Kohler 5 pts
Deuxième   Jan Bakelants 4 pts
Troisième   Tiziano Dall'Antonia 3 pt
Quatrième   Murilo Fischer 2 pts
Cinquième   Danilo Hondo 1 pts

Classement de l'étapeModifier

Classement généralModifier

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Cycliste Équipe Points
1   Alessandro Petacchi   Lampre-ISD 28 pts
2   Christophe Le Mével Garmin-Cervélo 26 pts
3   Pieter Weening   Rabobank 25 pts

Classement du meilleur grimpeurModifier

Cycliste Équipe Points
1   Martin Kohler   BMC Racing 10 pts
2   Gianluca Brambilla Colnago-CSF Inox 8 pts
3   Christophe Le Mével Garmin-Cervélo 5 pts

Classement du meilleur jeuneModifier

Cycliste Équipe Temps
  Steven Kruijswijk   Rabobank en 15 h 00 min 01 s
  Fabio Duarte Geox-TMC + 15 s
  Peter Kennaugh Team Sky 22 s

Classement par équipes aux tempsModifier

Équipe Temps
  Garmin-Cervélo en 44 h 17 min 26 s
  Astana + 18 s
  Geox-TMC 34 s

Classement par équipes aux pointsModifier

Équipe Points
  Garmin-Cervélo 90 pts
  Androni Giocattoli-CIPI 67 pts
  Rabobank 65 pts

AbandonsModifier

Notes et référencesModifier

Notes 
  1. a et b Alberto Contador a été déclassé en février 2012 par le tribunal arbitral du sport.

Liens externesModifier