Ouvrir le menu principal

Renault PR 180
Renault PR 180
Renault PR 180.2 exploité par Citura (Reims)

Marque Drapeau : France Renault-RVI
Années de production 1985 - 1993
Usine(s) d’assemblage Vénissieux
Classe Autobus urbain articulé
Moteur et transmission
Énergie Diesel
Moteur(s) Diesel Renault MIPR 06.20.45 - 6 cylindres 120x145 avec turbocompresseur
Cylindrée 9.839 cm3
Puissance maximale à 2.100 tr/min : 285 ch DIN
Couple maximal à 1.300 tr/min : 1250 Nm
Boîte de vitesses Automatique ZF 4HP 500 - 4 vitesses avant + 1 arrière -En option : BV Doromat ou ZF 5 HP 500 (5 vitesses) ou automatique ZF 4HP 590 ou ZF 5 HP 590 ou Voith 864
Poids et performances
Poids à vide 14.820 kg - PTAC : 26.000 kg
Vitesse maximale 85 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 3 portes
Dimensions
Longueur 17.672 mm
Largeur 2.500 mm
Hauteur 2.915 mm
Nombre de places assis : 31 / debout : 47
Chronologie des modèles

Le Renault PR 180 est un modèle de bus construit par Renault de 1980 à 1993. Il s'agit de la version articulée du PR 100.

HistoireModifier

 
Un Renault PR 180 de première génération, ici à Saint-Étienne en 1982

Le succès de la gamme d'autobus de 12 mètres ainsi que la demande croissante des usagers pousse RVI à décliner la version standard en version articulée dès 1980, concurrençant ainsi les modèles d'outre-Rhin issus des gammes Setra ou Mercedes-Benz. Le PR 180 est assemblé à partir d’éléments de PR 100, un tronçon arrière est simplement accouplé à une caisse avant. Il est propulsé par 2 ponts: un tracteur et un pousseur. La transmission se fait au niveau de l'accordéon par des joint de cardan. La version articulée connaîtra des évolutions parallèles à la mise à jour de la gamme des autobus standards PR 100.

 
Un PR 180 R à Grenoble, il se distingue des PR 100.2 entre autres par les portes qui ne sont pas vitrées jusqu'en bas

La première génération de PR 180, le PR 180 MIPS est une version articulée du PR 100 MI doté d'un moteur MIPS 06.20.30. Produit en 1980 et 1984, ils sont remplacés en 1984 par les PR 180 R qui arborent le même avant restylé que les PR 100 R et présagent la transition qui viendra en 1985. 497 éléments (PR 180 MIPS et R) sont immatriculés en France durant cette période. En 1985, Renault lance sur le marché ses PR 180.2, la version articulée du PR 100.2, ils sont équipés des mêmes moteurs que la version simple c'est-à-dire des MIPS puis des MIPR 06.20.45.

Il est commercialisé en 1980 conçu à partir des organes et des éléments de carrosserie du PR 100 MI. Sa longueur se porte à 17, 625 mètres avec une implantation de places d'un total de 166 places (42 assises conducteur compris + 124 debout). Ses deux ponts moteurs créent une certaine originalité à cet autobus puisque l'un tracte et l'autre pousse lui conférant d'excellente qualité de stabilité et d'adhérence. L'articulation est composée de deux joints doubles homocinétiques.

Une dérivé du PR 180 est proposé en bimode : le PER 180. C'est-à-dire qu'il peut rouler en modes autobus et trolleybus résultant d'une savante juxtaposition entre les tractions diesel du PR 180 (moteur MIPS 06.20.30 de 225 ch) et électrique de l'ER 100. Le prototype est testé à Seattle (États-Unis) dans le but de remporter un appel d'offres qui sera cédé à l'italien Breda. Seuls les réseaux de Nancy, Grenoble et Saint-Étienne seront détenteurs du PER 180.

PréservationModifier

Plusieurs exemplaires sont préservés par diverses associations de sauvegarde, la liste ci-dessous n'est pas exhaustive :

  • À Orléans, le PR180 no 609 ex DK'Bus Marine et le PR180.2 no 244 ex SEMTAO sont préservés par l'association Arrêt demandé ;
  • À Paris, le PR 180 No 605 ex DK'Bus Marine est préservé par l'Association Bus Parisiens ;
  • À Nice, le Renault PR180 ex no 273 de chez Sun Bus est préservé par l'association TCA ;
  • À Lille, le PR180.2 no 4928 ex RATP[1] et le Renault PR180.2 no 8528 exTranspole[2] sont préservés par l'association Autobus Passion ;
  • À Grenoble, le PR 180 R no 823 de la TAG est conservé par Standard 216[3] ;
  • À Reims, le PR 180 No 731 des TUR à été conservé par l'association ASTUR[4] qui sera envoyé à la ferraille en 2017[réf. nécessaire].

À Rennes, un Renault PR 180 du parc du service des transports en commun de l'agglomération rennaise, le no 437[5], fut préservé par l'association Interconnexion mais fut finalement ferraillé en 2013.

CuriositéModifier

Renault a remporté un appel d'offres lancé par la compagnie ACT - ACTION de Camberra en 1987 pour la fourniture de 27 exemplaires du PR 180.2 en Australie. Les véhicules ont été envoyés en CKD à la société Ansair Bus & Coach Division de Melbourne pour y être assemblés, avec volant à droite, entre le 23 décembre 1987 et le 28 août 1989. Ces véhicules ont été radiés en 2012. Ce même transporteur a commandé en 1992, 7 exemplaires supplémentaires qui ont été assemblés par la filiale locale de Mack Trucks de Brisbane en juin 1993[6]

En 1988, Renault a remporté un second appel d'offres lancé par la compagnie Transperth pour 65 exemplaires du PR 180.2 qui ont été assemblés par la société JWBolton[7]

La variante HeuliezModifier

A partir de 1982, la carrosserie Heuliez, très liée au groupe Renault par une longue expérience de sous-traitance, a développé avec Renault Bus une version bi-articulée, le Megabus. Ce modèle n'eut qu'un très timide accueil, seulement 10 exemplaires ont été produits.

Article détaillé : Mégabus (véhicule).

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier