Ouvrir le menu principal

Philippe-Guillaume de Neubourg

prince allemand

Philippe-Guillaume de Neubourg
Illustration.
Titre
Comte Palatin de Neubourg
Prédécesseur Wolfgang-Guillaume de Neubourg
Successeur Jean-Guillaume de Neubourg-Wittelsbach
Duc de Juliers et de Berg
Prédécesseur Wolfgang-Guillaume de Neubourg
Successeur Jean-Guillaume de Neubourg-Wittelsbach
Électeur palatin

(5 ans, 3 mois et 7 jours)
Prédécesseur Charles II du Palatinat
Successeur Jean-Guillaume de Neubourg-Wittelsbach
Biographie
Dynastie Maison de Wittelsbach
Date de naissance
Lieu de naissance Neubourg-sur-le-Danube (Palatinat-Neubourg)
Date de décès (à 74 ans)
Lieu de décès Vienne (Autriche)
Sépulture Neubourg-sur-le-Danube
Père Wolfgang-Guillaume de Neubourg
Mère Madeleine de Bavière
Conjoint Anne Catherine Constance Vasa
Élisabeth-Amélie de Hesse-Darmstadt

Philippe-Guillaume de Neubourg (en allemand : Philipp Wilhelm von der Pfalz ), né le à Neubourg et mort le à Vienne, est comte palatin de Neubourg à partir de 1653, puis duc de Neubourg de 1666 à 1690, duc de Juliers et de Berg de 1653 à 1679 et électeur palatin de 1685 à 1690.

Sommaire

BiographieModifier

Philippe-Guillaume est le fils du comte palatin de Neubourg Wolfgang-Guillaume, et de Madeleine de Bavière. Il succède à son père en 1653 mais surtout il devient Prince Electeur quand, en 1685, à la mort de son cousin Charles II, il hérite du Palatinat, qui passe ainsi des mains d'un prince protestant à un catholique.

Louis XIV veut faire valoir les droits de sa belle-sœur, Élisabeth-Charlotte de Bavière, duchesse d'Orléans, sœur de l'électeur défunt Charles II[1]. C'est le prétexte au sac du Palatinat qui horrifie l'Europe et la dresse contre la France. Dans un texte attribué à Pierre Jurieu, on peut lire : « (...)aujourd'hui un français et un cannibale c'est à peu près la même chose dans l'esprit des voisins ». Ces terribles exactions mènent à la guerre de la Ligue d'Augsbourg, aussi connue en Allemagne sous le nom de guerre d'Orléans.

Mariages et descendanceModifier

Philippe-Guillaume se marie deux fois : la première en 1642 avec Anne Catherine Constance (1615-1652), fille du roi de Pologne Sigismond III Vasa[2] (dont un enfant mort-né en 1645), la seconde en 1653 avec la landgravine Élisabeth-Amélie de Hesse-Darmstadt, de laquelle il a dix-sept enfants, dont deux fils seront électeurs palatins, un archevêque-prince-électeur de Trèves puis de Mayence, une fille impératrice et deux reines :

AscendanceModifier

Notes et référencesModifier

  1. Dirk Van der Cruysse, Madame Palatine, Fayard, 1988. (ISBN 2-213-02200-3)
  2. Jiri Louda et Michael MacLagan, Les Dynasties d’Europe, Bordas, 1995. (ISBN 2-04-027115-5)

SourcesModifier