Sibylle de Brandebourg

Sibylle de Brandebourg (née le à Ansbach et morte le à Kaster) était princesse de Brandebourg par naissance naissance et duchesse de Juliers et de Berg par mariage.

Sibylle de Brandebourg
Image dans Infobox.
Titres de noblesse
Duchesse
Duchesse (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
Kaster (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Altenberger Dom (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Sibylle von BrandenburgVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Duchesse, princesseVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Élisabeth de Brandenbourg (en)
Dorothée de Brandebourg (d)
Élisabeth de Brandebourg
Frédéric II de Brandebourg-Ansbach
Sigismond de Brandebourg-Kulmbach
Marguerite de Brandebourg (en)
Anastasie de Brandebourg (d)
Barbara de Brandebourg
Ursula de Brandebourg (en)
Amélie de Brandebourg (en)
Jean Ier Cicéron de BrandebourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfant
Wappen Hohenzollern.svg
blason

VieModifier

Sibylle est la fille de l'électeur Albert III Achille de Brandebourg (1414–1486) et de sa deuxième femme Anne (1436–1512), fille de l'électeur Frédéric II de Saxe.

Elle épouse le à Cologne le duc Guillaume IV de Juliers-Berg (1455-1511). La célébration du mariage est particulièrement dispendieuse. Outre de nombreux archevêques, évêques et prélats, l'archiduc d'Autriche, le duc de Bourgogne, l'électeur de Brandebourg et le margrave de Bade, plus de 50 comtes et comtesses ont été invités et d'innombrables autres nobles. En raison du grand nombre d'invités, le mariage a été conclu dans un champ ouvert devant la porte Saint-Séverin. Le prêtre était l'archevêque Herman de Cologne. Sibylle était supposée apporter une forte dot à son mari, mais William du écrire plusieurs fois à sa belle-famille au sujet des retards de paiement.

Ils ont leur unique enfant au bout de dix ans, une fille nommée Marie. Elle épouse le duc Jean III de Clèves. Ils se fiancent en 1496, lorsque Maria a cinq ans et John six. Ils se sont mariés en 1510. Cela a abouti à l'Union de Clèves, dans laquelle les duchés de Juliers-Berg-Ravensberg et de Clèves-Marck forment les duchés unis de Juliers-Clèves-Berg. Quand William meurt en 1511, Marie, étant une femme, ne peut hériter et Juliers-Berg-Ravensberg revient à Jean III.

Sibylle survit de 13 ans à son mari. À la demande de Maria et Jean II, qui résidaient à Clèves, elle a exercé les fonctions de gouverneur de Juliers-Berg pendant cette période[1]. Sybille a été décrite comme vive, énergique et sage ; une dirigeante équitable pour son pays.

Elle meurt en 1524 et est enterrée dans l'abbaye d'Altenberg.

DescendanceModifier

De son mariage avec Guillaume, Sibylle a une fille:

  • Marie (1491-1543), mariée en 1510 duc Jean III de Clèves (1490-1536), qui devint duc Jean Ier de Juliers-Cleves-Berge. Elle est la mère d'Anne de Clèves, reine consort d'Henri VIII, roi d'Angleterre.

AscendanceModifier

Notes et référencesModifier

  1. Johann F. Knapp: Regenten- und Volks-Geschichte der Länder Cleve, Mark, Jülich, Berg und Ravensberg , Becker, 1836, p. 512

BibliographieModifier

  • Julius von Minutoli: Das kaiserliche Buch des Markgrafen Albrecht Achilles, Schneider, 1850, p.   492
  • Hermann von Scharff-Scharffenstein: Denkwürdigkeiten eines Royalisten, FA Herbig, 1859, p.   221 ff.