Cunégonde d'Autriche

princesse allemande

Cunégonde d'Autriche
Illustration.
Cunégonde d'Autriche (tableau de 1531).
Titre
Duchesse consort de Bavière-Munich

(16 ans, 10 mois et 28 jours)
Prédécesseur Anne de Brunswick-Grubenhagen
Successeur Reconstitution du duché
Duchesse consort de Bavière

(4 ans, 3 mois et 17 jours)
Prédécesseur Reconstitution du duché
Successeur Marie-Jacobée de Bade-Sponheim
Biographie
Dynastie Habsbourg
Date de naissance
Lieu de naissance Wiener Neustadt (Archiduché d'Autriche)
Date de décès (à 55 ans)
Lieu de décès Munich (Duché de Bavière)
Sépulture Cathédrale Notre-Dame de Munich
Père Frédéric III du Saint-Empire
Mère Aliénor de Portugal
Conjoint Albert IV de Bavière
Enfants Sidonie
Sybille
Sabine
Guillaume IV
Louis X
Suzanne

Cunégonde d'Autriche, née le à Wiener Neustadt et morte le à Munich, était une archiduchesse de la maison de Habsbourg, la sœur de l'empereur Maximilien Ier. En tant qu'épouse du duc bavarois Albert IV, elle fut duchesse consort de Bavière-Munich de 1487 à 1505, puis duchesse consort de Bavière de 1505 jusqu'a sa mort.

BiographieModifier

Cunégonde et son frère Maximilien sont les seuls enfants survivants de l'empereur Frédéric III et de son épouse Aliénor de Portugal. Sa mère est morte lorsqu'elle avait deux ans. Elle passe son enfance aux résidences de Wiener Neustadt et de Graz où elle a bénéficié d'une formation complète. En 1470, le roi de Hongrie Mathias Corvin demande sa main, mais l'empereur refuse.

 
La statue de Cunégonde à la Hofkirche d'Innsbruck.

Sa première apparition en accompagnant son père remonte à 1480, date à laquelle le fief de Bavière-Landshut a été formellement accordé au nouveau duc bavarois Georges à Vienne. Pendant les conflits armés avec Mathias Corvin, Frédéric III envoie sa fille à la cour de son cousin Sigismond d'Autriche à Innsbruck. Là, elle rencontre le duc Albert IV de Bavière-Munich, de 18 ans son aîné. Le duc espère l'épouser pour accroître son pouvoir en Bavière. Cependant, après avoir occupé la ville libre de Ratisbonne, c'est contre la volonté de l'empereur que le mariage est célébré avec ruse au Hofburg d'Innsbruck le . Grâce à la médiation de son frère Maximilien, Cunégonde et son mari ne sont pas au mis au ban de l'Empire. Néanmoins, la réconciliation n'a lieu qu'en 1492.

Au cours de la guerre de Succession de Landshut, à partir de 1503, Albert IV devient le premier duc de la Bavière réunifiée. À la mort de son mari, Cunégonde exerce la corégence du duché jusqu'à la majorité de ses fils Guillaume IV et Louis X. Par la suite, elle quitte la cour, mais conserve une certaine influence sur la politique de la Bavière, en obtenant notamment des mesures favorables à ses autres enfants. Elle reste jusqu'en 1508 – date à laquelle elle se retire au couvent de Püttrich à Munich – en relations suivies avec son frère Maximilien Ier, empereur romain germanique, et d'autres souverains d'Europe.

DescendanceModifier

Elle eut huit enfants de son époux Albert IV :

AscendanceModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :