Ouvrir le menu principal

Elia Kazan

réalisateur américain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Elia et Kazan (homonymie).
Elia Kazan
Description de cette image, également commentée ci-après
Elia Kazan en 1967.
Nom de naissance Elia Kazanjoglous
Naissance
Drapeau de l'Empire ottoman Constantinople, Empire ottoman
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 94 ans)
New York, États-Unis
Profession Réalisateur
Metteur en scène
Écrivain
Films notables Le Lys de Brooklyn,
Le Mur invisible,
Un tramway nommé Désir,
Sur les quais,
À l'est d'Eden'

Elia Kazanjoglous ( - ), né Elias Kazantzoglou (en grec : Ηλίας Καζαντζόγλου), dit Elia Kazan, est un réalisateur, metteur en scène de théâtre et écrivain américain d'origine grecque.

BiographieModifier

 
Elia Kazan, jeune homme.

Il est né à Constantinople dans l'Empire ottoman[1], [2], [3], fils d'un marchand de tapis grec[4], [5], Yorgos[6] (George) Kazanjoglous[7] et d'Athena (née Sismanoglou)[8], [9]. Enfant, il immigre aux États-Unis avec sa famille[10] en 1913[11]. Sa famille s'installe dans un premier temps dans le quartier grec de Harlem, puis emménage à New Rochelle[12] (État de New York).

Il suit ses études secondaires au New Rochelle High School, puis il s'inscrit au prestigieux Williams College[13] où il obtiendra un Bachelor of Arts[8] (option littérature anglaise[14]).

Puis il suit des cours de théâtre à la Yale Drama School[15], [16] de l'Université de Yale[17] de 1930 à 1932[8].

Dans les années 1930, il s'engage dans la vie théâtrale au sein du Group Theatre[18] d'abord comme acteur, puis comme metteur en scène (notamment de Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams[19] en 1947 et Mort d'un commis voyageur d'Arthur Miller, en 1949). Il est un des fondateurs, avec Cheryl Crawford et Robert Lewis, d'une école d'art dramatique, l'Actors Studio[20], [21], en 1947.

Il se tourne vers le cinéma dans les années 1940[22], [23]. Il réalise Un tramway nommé Désir (1951), Viva Zapata (1952), À l'est d’Éden (1955), Sur les quais (1954) qui est classé à la dix-neuvième place du Top 100 de l'American Film Institute, le Fleuve Sauvage (1960)[24], la Fièvre dans le sang (1961)[24], America, America[25] (1963) et l'Arrangement (1969).

Il épouse Barbara Loden (réalisatrice de Wanda)[10] en 1968.

Il reçoit en 1948 (Le Mur invisible), en 1955 (Sur les quais) l'oscar du meilleur réalisateur et en 1999 un oscar pour l'ensemble de sa carrière[26], [27].

Divers festivals comme celui de Cannes, des Golden Globes, des Berlinales, etc lui ont décerné divers prix et récompenses[28].

Elia Kazan possède son étoile sur le Walk of Fame[29], [30].

En 1934 il adhère au parti communiste et en est exclu en 1936. Plus tard, il participera à la chasse aux sorcières[31] en dénonçant des gens du cinéma (dont certains de ses amis) appartenant à la gauche auprès de la commission des activités anti-américaines[32]. Kazan a d'ailleurs regretté cet épisode qui a entaché jusqu'à sa réputation de réalisateur[33]. Il l'a représenté symboliquement dans le film Sur les Quais, en particulier dans une scène aussi longue que transparente au cours de laquelle Terry Malloy (Marlon Brando), les bras repliés sur sa poitrine, suit son chemin de Croix devant les rangs des dockers trahis et asservis par un syndicaliste arriviste aux procédés mafieux qu'il vient d'abattre en témoignant contre lui lors d'un procès et avec lequel il vient de se battre physiquement.

Elia Kazan décède à l'âge de 94 ans dans son domicile de Manhattan[26], [34], [35], [36], [37].

Ses archives sont déposées à Reid Cinema Archives de l'Université Weysleyenne[38].

Pièces de théâtreModifier

FilmographieModifier

Comme réalisateurModifier

 
Vivien Leigh et Marlon Brando dans une scène du film Un tramway nommé Désir (1951).
 
Eva Marie Saint et Marlon Brando dans le film Sur les quais (1954).

Comme acteurModifier

Œuvre littéraireModifier

RomansModifier

  • 1961 : America America, Paris, Stock, 1973, (America America).
  • 1967 : L'Arrangement, Paris, Stock, 1969, (The Arrangement).
  • 1972 : Les Assassins, Paris, Stock, 1972, (The Assassins).
  • 1975 : Le Monstre sacré, (The Understudy).
  • 1979 : Actes d'amour, (Acts of Love).
  • 1982 : L'Anatolien, (The Anatolian).
  • 1994 : Au-delà de la mer Égée, Paris, Grasset, 1995, (Beyond the Aegean, New York, Knopf (ISBN 0679425659).)

PublicationsModifier

BibliographieModifier

 
Étoile d'Elia Kazan sur le Walk of Fame.
  • Patrick Brion, « Kazan », Les Cahiers du Cinéma, no 184, novembre 1966
  • Roger Tailleur, E. Kazan, Paris, Seghers, coll. « Cinéastes d'aujourd'hui », no 36, 1971
  • Michel Ciment, Kazan par Kazan, 1973
  • Alain Carbonnier et Carole Desbarats, « Entretien avec Elia Kazan », Cinéma Quatre-Vingt-Cinq, no 319-320, Fédération française des ciné-clubs (FFCC), Paris, juillet-août 1985, p. 31 (ISSN 0045-6926).
  • Edoardo Bruno et Philippe d'Hugues, Elia Kazan, Italie, Gremese, 1989
  • Florence Colombani, Elia Kazan : une Amérique du chaos, Paris, Philippe Rey, 2004
  • Michel Ciment, John Lahr et Martin Scorsese, Elia Kazan, le plaisir de mettre en scène, Paris, G3J Éditeur, 2010
  • Jean-Michel Durafour et José Moure (dir.), Elia Kazan. La confusion des sentiments, Aix-en-Provence, PUP, coll. « Arts », 2019

DocumentairesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Encyclopædia Universalis, « ELIA KAZAN », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 28 mars 2019)
  2. (en) « Elia Kazan | American director and author », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 28 mars 2019)
  3. (it) « KAZAN, Elia in "Enciclopedia del Cinema" », sur www.treccani.it (consulté le 28 mars 2019)
  4. Irène Omélianenko, « Elia Kazan (1909-2003) - Américain, Américain », France Culture,‎ (écouter en ligne)
  5. « Elia Kazan - Cinémathèque française », sur cinema.encyclopedie.personnalites.bifi.fr (consulté le 28 mars 2019)
  6. « Elia Kazan, une vie », sur Libération.fr, (consulté le 28 mars 2019)
  7. « Elia Kazan », sur geni_family_tree (consulté le 28 mars 2019)
  8. a b et c (en-US) « Elia Kazan », sur Biography (consulté le 28 mars 2019)
  9. (en-US) « Who was Elia Kazan? Everything You Need to Know », sur www.thefamouspeople.com (consulté le 28 mars 2019)
  10. a et b « Elia Kazan, oscar de la discorde. Délateur pendant la «Chasse aux sorcières» communistes, le cinéaste de la discorde va être récompensé dimanche pour l'ensemble de son œuvre. », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 août 2017)
  11. (en-US) « Elia Kazan | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 28 mars 2019)
  12. (en-US) « Elia Kazan Biography - life, family, children, name, wife, school, young, old, born - Newsmakers Cumulation », sur www.notablebiographies.com (consulté le 28 mars 2019)
  13. (en-US) « Elia Kazan », sur Find a grave
  14. « Elia Kazan Facts », sur biography.yourdictionary.com (consulté le 28 mars 2019)
  15. (en-US) « School of Drama Photographs, 1927-2001 | Yale University Library », sur web.library.yale.edu (consulté le 28 mars 2019)
  16. (en-US) « Home », sur Yale School of Drama (consulté le 28 mars 2019)
  17. (en) « Elia Kazan », sur Spartacus Educational (consulté le 28 mars 2019)
  18. « Dictionnaire du cinéma anglo-saxon|Kazan Elia », sur Dictionnaire du cinéma anglo-saxon (consulté le 28 mars 2019)
  19. (en-US) « Elia Kazan - Hollywood's Golden Age », sur www.hollywoodsgoldenage.com (consulté le 28 mars 2019)
  20. (en-US) « Actors Studio - New World Encyclopedia », sur www.newworldencyclopedia.org (consulté le 28 mars 2019)
  21. « La direction d'acteur selon Elia Kazan », sur Sonuma
  22. (en) « TSPDT - Elia Kazan », sur TSPDT (consulté le 28 mars 2019)
  23. (en-US) Jeremy Carr, « Kazan, Elia », sur Senses of Cinema, (consulté le 28 mars 2019)
  24. a et b « Deux tragédies américaines », sur Institut Lumière
  25. « Elia Kazan - America-America », sur armenweb.com (consulté le 28 mars 2019)
  26. a et b (en-US) « Elia Kazan, Influential Director, Is Dead at 94 », sur The New York times
  27. (en) « Goodbye to Elia Kazan - », sur www.dga.org (consulté le 28 mars 2019)
  28. (en) « Elia Kazan », sur IMDb (consulté le 28 mars 2019)
  29. (en) « Elia Kazan », sur latimes.com (consulté le 28 mars 2019)
  30. « Elia Kazan | Hollywood Walk of Fame », sur www.walkoffame.com (consulté le 28 mars 2019)
  31. (en) « Elia Kazan », sur InfoPlease (consulté le 28 mars 2019)
  32. (en) « Justice to Elia Kazan », sur City Journal, (consulté le 28 mars 2019)
  33. « Les incertitudes d'Elia Kazan », sur Institut Lumière
  34. (en-GB) David Thomson, « Obituary: Elia Kazan », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 28 mars 2019)
  35. (en-GB) « Elia Kazan », The Telegraph,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le 28 mars 2019)
  36. (en) « Elia Kazan », sur The Independent, (consulté le 28 mars 2019)
  37. « La mort d'Elia Kazan », sur L'Obs (consulté le 28 mars 2019)
  38. (en-US) « Elia Kazan, Cinema Archives - Wesleyan University », sur www.wesleyan.edu (consulté le 28 mars 2019)
  39. Italiques, deuxième chaîne de l'ORTF, 27 juillet 1972.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :