Olivia Colman

actrice britannique
Olivia Colman
Description de cette image, également commentée ci-après
Olivia Colman en 2014.
Nom de naissance Sarah Caroline Colman
Naissance (48 ans)
Norwich (Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau de la Grande-Bretagne Britannique
Profession Actrice
Films notables Tyrannosaur
The Lobster
La Favorite
The Father
The Lost Daughter
Séries notables Twenty Twelve
Peep Show
Broadchurch
The Crown
Fleabag
Heartstopper

Olivia Colman, née Sarah Caroline Colman le à Norwich (Angleterre), est une actrice et humoriste britannique.

D'abord cantonnée à des rôles secondaires, elle est révélée dans le film Tyrannosaur. Par la suite, elle apparaît notamment à la télévision dans Accused, Twenty Twelve et Broadchurch.

En 2018, elle obtient une reconnaissance internationale grâce à son rôle de la Reine Anne de Grande-Bretagne dans le film biographique La Favorite, pour lequel elle obtient la Coupe Volpi de la meilleure interprétation féminine et ensuite le Golden Globe, le Bafta et l'Oscar de la meilleure actrice, à la surprise générale.

Cette consécration tardive lui ouvre les portes d'Hollywood et lui offre une plus grande visibilité puisqu'elle apparaît ensuite dans des projets plus importants soit à la télévision comme avec la série The Crown ou elle succède à l'actrice Claire Foy soit au cinéma avec des films comme The Father, The Lost Daughter ou Le Souffle du serpent.

Elle est considérée par l'actrice américaine Sharon Stone comme l'une des meilleures actrices de sa génération avec Meryl Streep, Frances McDormand, ou encore Emma Thompson, et reste l'une des actrices les plus appréciées de sa génération[1].

Au cours de sa carrière, elle a remporté 4 Golden Globes, 4 Bafta, 1 Oscar et 2 Emmy Awards, et a tourné pour divers réalisateurs dont Yorgos Lanthimos, Florian Zeller, Maggie Gyllenhaal, Sam Mendes, Steven Knight ou Kenneth Branagh.

Elle est surnommée « The Queen » (« La Reine ») par la profession et les critiques en raison de la qualité de son jeu toujours très précis, fin et nuancé[2].

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Sarah Caroline Olivia Colman naît le à Norwich, en Angleterre[3],[4]. Elle suit ses études secondaires dans la Gresham's School, une école du Norfolk[réf. souhaitée].

CarrièreModifier

2007-2011 : Les débutsModifier

Après avoir travaillé comme femme de ménage, au début des années 2000, Olivia Colman se tourne rapidement vers le domaine des arts en faisant ses premiers pas en tant qu'humoriste, puis actrice. Elle apparaît ainsi dans de nombreux seconds rôles de séries télévisées humoristiques, dont les plus connus sont Twenty Twelve, Peep Show, Rev. ou Green Wing et même la série The Office, où elle croise brièvement le chemin des acteurs Steve Carrel et John Krasinski le temps d'un épisode.

Au même moment, elle fait un peu de figuration dans des films de séries B qui ne remportent que très peu de succès et font même partie de la catégorie des navets. Elle poursuit son insertion dans le domaine du cinéma en apparaissant dans le court métrage Dog Altogether (2007) qui lui permet d'avoir un rôle un peu plus conséquent et elle donne la réplique à Peter Mullan.

Ayant encore pas mal de matériel non-exploitée, le réalisateur Paddy Considine décide d'offrir une version longue à son court métrage, ce qui engendrera le film dramatique Tyrannosaur (2011) qui fera décoller la carrière de l'actrice. Le film reçoit un déferlement de critique positives qui salue notamment la performance du tandem Olivia Colman/Peter Mullan comme Le Parisien qui écrira « Et si ce film est une telle réussite, c'est aussi grâce à l'interprétation exceptionnelle du couple formé par Peter Mullan et Olivia Colman »[5]. Le film remporte de nombreuses récompenses, dont le prix spécial du jury du Festival du film de Sundance avec son partenaire à l'écran Peter Mullan[6]. Au cours du Festival du film de Chicago, le jury lui accorde une mention spéciale, y ajoutant la citation suivante : « pour l'interprétation incroyable d'une femme faisant ressortir chaque note de sa vulnérabilité, de son pouvoir et de son humour[7] ».

Fort de cette expérience, elle est choisie par la réalisatrice Phyllida Lloyd, connue pour avoir réalisé l'adaptation cinématographique de la comédie musicale Mamma Mia (2008), pour interpréter le rôle de Carol Thatcher, fille unique et mal-aimée de l'ancienne Première ministre du Royaume-Uni, Margaret Thatcher, dans la biographie La Dame de fer (2011). L'actrice partage, le temps de quelques scènes, l'écran avec le monstre sacrée Meryl Streep, ainsi que Jim Broadbent avant d'enchaîner le tournage des films Week-end royal (2012), où elle joue le rôle de Elizabeth Bowes-Lyon — la mère de la Reine Elizabeth II, qu'elle incarnera par la suite — et la comédie romantique Mariage à l'anglaise (2013), avec Minnie Driver, et Rose Byrne.

Dans une entrevue, en , elle confie à propos de sa collaboration avec Bill Murray sur Week-end royal : « Il a toujours été un héros et une légende, alors je me suis dit : « Oh, s'il vous plaît, faites qu'il soit sympa ! ». J'aurais détesté être déçue, mais il était fantastique. Pendant le tournage, il m'a laissé un message téléphonique sur le fait de prendre un verre au Groucho. Malheureusement, on s'est trompé dans les dates, alors j'ai raté la chance de me prendre une cuite avec lui. J'ai gardé le message pendant des mois jusqu'à ce que mon téléphone le supprime automatiquement ! »[8].

2011-2017 : Difficile ascensionModifier

En 2013, Olivia Colman remporte deux British Academy Television Awards de la meilleure actrice pour Twenty Twelve et Accused, avant d'en remporter un nouveau l'année suivante, celui de la meilleure actrice dans une série dramatique, pour son rôle dans la série policière Broadchurch où elle joue aux côtés de David Tennant. Ils sont tous deux acclamés par la critique.

2019-2021 : Consécration grâce à La FavoriteModifier

À peine a-t-elle bouclé ses scènes pour le drame The Lobster qui a pour tête d'affiche Rachel Weizs, Colin Farrell et l'actrice française Léa Seydoux que le réalisateur grec Yorgos Lanthimos souhaite engager l'actrice sur son prochain projet : un drame d'époque, tourné en costume sur la dualité entre deux favorites de la reine Anne de Grande-Bretagne et décide de lui confier le premier rôle. Un temps annoncée, Kate Winslet cède finalement sa place à Rachel Weisz. Emma Stone, alors auréolée d'un Oscar pour La La Land, rejoignit le projet quelque temps plus tard[9].

Pour ce rôle, elle est invitée à se détacher de toute recherche historique afin de ne pas être influencée et prit seize kilos pour incarner son personnage[10]. Le film sort trois ans plus tard sur les écrans et reçoit de la presse spécialisée, malgré quelques polémiques, des avis dithyrambique, ces derniers saluant principalement la qualité d’interprétation du trio et la mise en scène. L’équipe du film se trouve alors rapidement en tête des pronostics pour la saison des récompenses. La prestation d’Olivia Colman est plébiscitée par l’ensemble des festivaliers. Après avoir remporté à Venise la coupe volpéi de la meilleure interprétation féminine, elle remporte le Bafta, le Golden Globe ainsi que l’Oscar de la meilleure actrice à la surprise générale dépassant Glenn Close et Lady Gaga elles-aussi nommées et favorites.[11].

Durant la cérémonie des Oscars, elle fait part de toute son admiration à sa co-nommée : « Glenn Close. Vous avez été mon idole depuis si longtemps et vous êtes toujours mon idole, je ne voulais pas que ça se passe comme ça. Vous êtes superbe. Je vous aime »[12].

La même année, elle reprend le rôle de Mme Thénardier dans la nouvelle adaptation télévisée des Misérables par le scénariste Andrew Davies pour la BBC et croise le chemin des acteurs Dominic West, Lily Collins, et David Oyellowo qui incarnent les héros principaux de l'œuvre de Victor Hugo. La série se trouve critiquée en ce qui concerne le choix d'acteur pour Javert mais aussi pour son côté « hyper classique », voire « ridicule » et peine à séduire[13].

Son rôle lui ouvre bientôt les portes du cinéma hollywoodien. Ainsi, seulement quelques semaines avant sa victoire aux Oscars : elle est confirmée pour succéder à Claire Foy dans les troisième et quatrième saisons de la série historique The Crown, dans le rôle d'Élisabeth II[14]. Durant ces deux années, elle donne la réplique à des acteurs bien connus du cinéma et de la télévision, dont Tobias Menzies qui incarne son époux le prince Philippe, Helena Bonham-Carter, et les débutants Josh O'Connor et Emma Corrin.

Si elle fait part de ses appréhensions, confiant qu'elle ne se sent pas à la hauteur du travail de sa prédécesseure, lors de la sortie du troisième saison, les critiques sont tout autant élogieuses. Le magazine Première déclare que « l'actrice récemment oscarisée livre une performance extraordinaire, à l'image de l'ensemble du nouveau casting, qui a pris la relève de façon souveraine »[15] et Écran Large notant qu'« Olivia Colman offre une partition plus sage et assurée en tant qu'Elizabeth II, collant parfaitement avec les doutes de la souveraine durant cette période mouvementée, mais aussi la maturité gagnée durant l'exercice du pouvoir »[16].

Malgré quelques critiques négatives et polémiques qui écornent pour un temps l'accueil de cette saison, celle-ci remporte un succès équivalent aux précédentes. Elle remporte son troisième Golden Globe, mais, cette fois, dans la catégorie meilleure actrice dans une série télévisée dramatique avant d'annoncer qu'elle rejoindra la distribution du premier long métrage du dramaturge français Florian Zeller, intitulé The Father, aux côtés d'Anthony Hopkins[17].

L'année suivante est marquée par la sortie du film Le Souffle du serpent, celle de The Father, et le tournage de la quatrième saison de la série The Crown. Néanmoins, celui-ci se trouve très vite interrompu avec l'apparition de la pandémie de coronavirus, alors inconnu des chercheurs[18]. A contrario de beaucoup de productions hollywoodiennes de cette période, le tournage de cette nouvelle salve d'épisodes se poursuit[19]. À sa sortie, comme les précédentes saisons, celle-ci fait polémique, mais, à nouveau, les acteurs sont encensés. Si Emma Corrin remportera le Golden Globe de la meilleure actrice dans une série dramatique face à sa partenaire plus âgée, celle-ci remportera quelques mois plus tard son premier Emmy Award comme meilleure actrice dans une série dramatique[20].

« C’est, de loin, le rôle le plus difficile qui m’a été amené de jouer, déjà parce que j’incarne quelqu’un qui existe vraiment, toujours en vie et connue du monde entier. C’est une reine qui a marqué des générations…[21] »

— à propos de son rôle d'Elizabeth II, dans les troisième et quatrième saisons de The Crown

En dépit d'un chaos médiatique et mondial important, The Father sort d'abord en exclusivité afin d'être éligible à la saison des récompenses avant de sortir un an plus tard au cinéma. Dans ce premier film du dramaturge français Florian Zeller, Olivia Colman y incarne la fille unique d'Anthony Hopkins atteint de la maladie d'Alzheimer qui ne sait plus que faire pour l'aider. Comme auparavant, les critiques spécialistes sont unanimes sur sa performance et sur son duo avec l'acteur britannique. Peu de temps après, elle reçoit une nomination à l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle, à nouveau face à Glenn Close. Cette fois, c'est l'actrice sud-coréenne Yoon Yeo-jeong qui l'emportera. Au cours d'une interview, pleine d'humilité, elle confiera qu'elle « n’aime pas jouer, je suis juste moi »[22].

Depuis 2021 : Confirmation comme actrice à succèsModifier

L'après The Crown pour Olivia Colman se traduit en une foule de nouveaux projets. Elle est, tout d'abord, annoncée dans Mothering Sunday qui signe ses retrouvailles avec l'acteur Josh O'Connor, qui jouait déjà son fils dans la série culte, mais également ses premiers pas face à l'acteur britannique Colin Firth — qui avait incarné George VI, soit le père d'Élisabeth II dans Le Discours d'un roi[23] — avant de se voir annoncée dans la série Marvel en production Secrets Illusions[24].

À la suite de nombreuses rumeurs, le réalisateur Paul King confirme qu'elle rejoindra avec Jim Carter et Sally Hawkins la distribution de la comédie musicale Wonka centrée autour de la jeunesse et de l'ascension mystérieuse du personnage de Willy Wonka, alors interprétée par Timothée Chalamet qui reprend le rôle plus de dix ans après Johnny Depp[25].

En 2022, elle est à l’affiche du drame The Lost Daughter, l’adaptation cinématographique d’un livre de l’écrivaine italienne Elena Ferrante, connue pour sa saga L’Amie Prodigieuse qui évoque les enjeux de la maternité. Ce premier long métrage de la réalisatrice américaine Maggie Gyllenhaal est d'abord présenté dans divers festivals en 2021, dont la Mostra de Venise, où il reçoit un accueil chaleureux. L’actrice y incarne une mère divorcée qui va passer quelques jours de vacances en Grèce. Le film est distribué sur Netflix. Olivia Colman reçoit une pluie de compliments pour sa performance, par exemple jugée « phénoménale » par Le Journal du dimanche[26] ou « extraordinaire » par le magazine Première[27]. Le trio qu’elle forme avec les comédiennes Dakota Johnson et Jessie Buckley est vivement salué, mais seule Olivia Colman obtient une nomination aux Goldens Globes dans la catégorie « meilleure actrice », la sixième de sa carrière[28].

Parallèlement, elle joue l’épouse et la complice d’un tueur en série interprété par l’acteur britannique David Thewlis dans la mini-série Les Paysagistes, diffusée sur HBO. Celle-ci est écrite, créée et coproduite par l’écrivain Ed Sinclair, époux d'Olivia Colman, qui a tout de suite pensé à sa femme pour y jouer ce personnage. Lors de la promotion de la mini-série en France, l'actrice confie qu'elle n'aurait pas pu refuser ce rôle : « Pouvez-vous imaginer si j’avais dit non aux six années de travail d’Ed ? Je voulais vraiment le faire et j’aurais déclenché une tempête si cela était allé à quelqu’un d’autre »[29].

En , elle obtient sa troisième nomination aux Oscars et sa seconde dans la catégorie meilleure actrice pour son rôle de Leda dans l'adaptation cinématographique du roman The Lost Daughter, sorti quelques mois plus tôt[30]. Elle repart à nouveau bredouille. L'Académie des Oscars lui préférant alors la comédienne Jessica Chastain pour son rôle dans la biographie Dans les yeux de Tammy Faye. Le 22 avril de la même année, alors que la série pour adolescents Heartstopper est rendue disponible sur la plateforme Netflix, on y découvre sa présence inattendue dans le rôle de Sarah Nelson, la mère compréhensive de Nick[31]. En parallèle, elle finalise le tournage à Londres du film dramatique Empire of Lights de Sam Mendes[32].

Vie privéeModifier

En 1993, Olivia Colman rencontre Ed Sinclair à l'université[réf. souhaitée][Laquelle ?]. En 2001, elle se marie à ce futur écrivain[réf. souhaitée], avec qui elle a trois enfants : Finn (né en 2005), Hall (né en 2007) et une fille (née en 2015)[réf. souhaitée].

FilmographieModifier

CinémaModifier

Longs métragesModifier

Années 2000Modifier
Années 2010Modifier
Années 2020Modifier
Prochainement

Courts métragesModifier

  • 2005 : One Day de Cameron Fitch : la mère de Ian (voix)
  • 2007 : Dog Altogether de Paddy Considine : Anita
  • 2009 : Big Celebrity Fame Zeppelin de David Firth : la compétitrice (voix)
  • 2011 : See Me de Catherine Shepherd : la demoiselle
  • 2014 : The Kármán Line d'Oscar Sharp : Sarah
  • 2016 : La Chasse à l'ours (We're Going on a Bear Hunt) de Joanna Harrison et Robin Shaw : la voix de maman (voix ; télévision)
  • 2018 : All The World's A Stage de Florence Kosky : la narratrice
  • 2018 : Unexpected Item de Stephen Gallacher : la labouratrice
  • 2018 : Let's Dance de Justin Peck : la cuisinière (segment Coffee to Go)

TélévisionModifier

TéléfilmsModifier

  • 2003 : The Strategic Humor Initiative de[Qui ?] : divers personnages
  • 2005 : Angell's Hell de Metin Hüseyin : Belinda
  • 2007 : The Grey Man de Declan O'Dwyer : Linda Dodds
  • 2008 : Consuming Passion de Dan Zeff : Janet / Violetta Kiss
  • 2011 : Comic Relief: Uptown Downstairs Abbey d'Adrian Edmondson : O'Brien
  • 2012 : Bad Sugar de Ben Palmer : Joan Cauldwell
  • 2013 : The Thirteenth Tale de James Kent : Margaret Lea
  • 2014 : Romance de gare (The 7.39) : Maggie Matthews
  • 2021 : Superworm de Jac Hamman et Sarah Scrimgeour : la narratrice (voix)

Séries téléviséesModifier

Années 2000Modifier
  • 2000 : Bruiser : divers personnages (6 épisodes)
  • 2001 : People Like Us : Pam (saison 2, épisode 1 : The Vicar)
  • 2001 : Life as We Know It : Penny (saison 1, épisode 3 : The Interview)
  • 2001 : The Mitchell and Webb Situation : divers personnages (5 épisodes)
  • 2001 : Mr Charity : la mère paniquée (saison 1, épisode 5 : Nice to Feed You)
  • 2001 : Comedy Lab : Linda (saison 4, épisode 9 : Daydream Believers: Brand New Beamer)
  • 2002 : Rescue Me : Paula (saison 1, épisode 4)
  • 2002 : Holby City : Kim Prebble (saison 4, épisode 45 : New Hearts, Old Scores)
  • 2002 : The Office : Helena (saison 2, épisode 6 : Interview)
  • 2003 : Gash : divers personnages (3 épisodes)
  • 2003 : Eyes Down : Mandy Foster (saison 1, épisode 3 : Stars in Their Eyes)
  • 2003–2015 : Peep Show : Sophie Chapman (33 épisodes)
  • 2004 : Black Books : Tanya (saison 3, épisode 2 : Elephants and Hens)
  • 2004 : Swiss Toni : Linda Byron (saison 2, épisode 1 : Troubleshooter)
  • 2004 : NY-LON : Lucy (saison 1, épisode 5 : Something About Family)
  • 2004 : Coming Up : la réceptionniste (saison 2, épisode 1 : The Baader Meinhoff Gang Show)
  • 2004–2006 : Green Wing : Harriet Schulenburg (18 épisodes)
  • 2005 : Look Around You : Pam Bachelor (6 épisodes)
  • 2005 : Help (saison 1, épisode 6)
  • 2005 : The Robinsons : Connie (saison 1, épisode 3)
  • 2005 : Ash et Scribbs (Murder in Suburbia) : Ellie (saison 2, épisode 6 : Golden Oldies)
  • 2005 : ShakespeaRe-Told : Ursula (mini-série ; saison 1, épisode 1 : Much Ado About Nothing)
  • 2006–2008 : That Mitchell and Webb Look : divers personnages (13 épisodes)
  • 2007 : The Time of Your Life : Amanda (6 épisodes)
  • 2008 : Love Soup : Penny (saison 2, épisode 2 : Integrated Logistics)
  • 2008–2009 : Beautiful People : Debbie Doonan (12 épisodes)
  • 2009 : Skins : Gina Campbell (saison 3, épisode 6 : Naomi)
  • 2009 : Inspecteur Barnaby : Bernice (saison 12, épisode 5 : Small Mercies)
  • 2009 : Mister Eleven : Beth (2 épisodes)
Années 2010Modifier
  • 2010 : Doctor Who : la mère (saison 5, épisode 1 : The Eleventh Hour)
  • 2010-2014 : Rev. : Alex Smallbone (19 épisodes)
  • 2011 : Exile : Nancy Ronstadt (3 épisodes)
  • 2011–2012 : Twenty Twelve : Sally Owen (10 épisodes)
  • 2012 : Accused : Sue (saison 2, épisode 2 : Mo's Story)
  • 2013-2017 : Broadchurch : Ellie Miller (24 épisodes)
  • 2013 : The Suspicions of Mr Whicher : Susan Spencer (saison 1, épisode 2 : The Murder in Angel Lane)
  • 2013 : Run : Carol (mini-série ; 2 épisodes)
  • 2014 : The 7.39 : Maggie Matthews (mini-série ; 2 épisodes)
  • 2014 : This is Jinsy : Joan Jenkins (saison 2, épisode 8 : The Golden Woggle)
  • 2014 : W1A : Sally Owen (saison 1, épisode 4)
  • 2014 : Mr. Sloane : Janet (6 épisodes)
  • 2014 : The Secrets : Pippa (mini-série ; saison 1, épisode 1 : The Dilemma)
  • 2016 : The Night Manager : Angela Burr (6 épisodes)
  • 2016-2018 : Flowers : Deborah Flowers (12 épisodes)
  • 2016-2019 : Fleabag : la belle-mère (9 épisodes)
  • 2018 : Watership Down : Strawberry (4 épisodes)
  • 2019 : Les Misérables : madame Thénardier (mini-série ; 4 épisodes)
  • 2019-2020 : The Crown : la Reine Élisabeth II (20 épisodes)
Années 2020Modifier
  • 2021 : Les Paysagistes (Landscapers) : Suzanne Edwards (mini-série ; 4 épisodes ; également productrice déléguée)
  • Depuis 2022 : Heartstopper : Sarah Nelson (8 épisodes)
Prochainement

DocumentairesModifier

DoublageModifier

ThéâtreModifier

  • 2017 : Mosquitoes de Lucy Kirkwood : Jenny

DistinctionsModifier

Récompenses majeuresModifier

OscarModifier

Année Récompense Film Reçue ?
2019 Meilleure actrice La Favorite   Oui
2021 Meilleure actrice dans un second rôle The Father   Non
2022 Meilleure actrice The Lost Daughter   Non

Golden GlobesModifier

Année Récompense Film/Série Reçue ?
2017 Meilleure actrice dans un second rôle dans une mini-série The Night Manager   Oui
2019 Meilleure actrice dans une comédie La Favorite   Oui
2020 Meilleure actrice dans une série télévisée dramatique The Crown   Oui
2021 Meilleure actrice dans une série télévisée dramatique   Non
Meilleure actrice dans un second rôle The Father   Non
2022 Meilleure actrice dans un film dramatique The Lost Daughter   Non

British Academy of Film and Television Arts (BAFTA)Modifier

Année Récompense Film Reçue ?
2012 Meilleure actrice dans une comédie Twenty Twelve   Non
2013   Oui
Meilleure actrice dans un second rôle Accused   Oui
2014 Meilleure actrice Broadchurch   Oui
2015 Meilleure actrice dans une comédie Rev.   Non
2017 Fleabag   Non
2019 Meilleure actrice La Favorite   Oui

Mostra de VeniseModifier

Année Récompense Film Reçue ?
2018 Coupe Volpi de la meilleure interprétation féminine La Favorite   Oui

Autres récompensesModifier

Australian Academy of Cinema and Television Arts AwardsModifier

Année Récompense Film Reçue ?
2019 Meilleure actrice La Favorite   Oui

British Independent Film AwardsModifier

Année Récompense Film Reçue ?
2011 Meilleure actrice Tyrannosaur   Oui
2012 Week-end royal   Oui
2015 Meilleure actrice dans un second rôle The Lobster   Oui
2019 Meilleure actrice La Favorite   Oui

Critics' Choice Movie Awards / Critics' Choice Television AwardsModifier

Année Récompense Film / Série Reçue ?
2019 Meilleure actrice dans une comédie La Favorite   Oui
Meilleure distribution (avec Emma Stone et Rachel Weisz)   Oui
Meilleure actrice   Non
2020 Meilleure actrice dans une série télévisée dramatique The Crown   Non
2021 Meilleure actrice dans une série télévisée dramatique [33]   Non

Gotham AwardsModifier

Année Récompense Film Reçue ?
2019 Meilleure distribution (avec Emma Stone et Rachel Weisz La Favorite   Oui

Prix du cinéma européenModifier

Année Récompense Film Reçue ?
2019 Meilleure actrice La Favorite   Oui


Satellite AwardsModifier

Année Récompense Film Reçue ?
2011 Meilleure actrice Tyrannosaur   Non
2013 Meilleure actrice dans une série dramatique Broadchurch   Non
2016 Meilleure actrice dans une série dramatique The Night Manager   Oui
2019 Meilleure actrice dans une comédie La Favorite   Oui
Meilleur casting (avec Emma Stone et Rachel Weisz)   Oui
2021 Meilleure actrice dans une série dramatique The Crown   Oui

Emmy AwardsModifier

Année Récompense Film / Série Reçue ?
2016 Meilleure actrice dans un second rôle dans une mini-série ou un téléfilm The Night Manager   Non
2019 Meilleure actrice de second rôle dans une série comique Fleabag   Non
2020 Meilleure actrice dans une série dramatique The Crown   Non
2021   Oui

[34]

Screen Actor Guild AwardModifier

Année Récompense Film Reçue ?
2021 Screen Actor Guild Award de la meilleure actrice dans un second rôle [35] The Father   Non
Screen Actor Guild Award de la meilleure actrice dans une série dramatique The Crown   Non

Voix francophonesModifier

En France, Olivia Colman a deux voix régulières en alternance, Anne Dolan et Carole Franck.

Notes et référencesModifier

  1. « Sharon Stone : "Il y a d'autres actrices aussi talentueuses que Meryl Streep" », sur premiere.fr, (consulté le ).
  2. « The Lost Daughter: Les critiques presse », sur allocine.fr (consulté le ).
  3. Michael Atlan, « L’actrice Olivia Colman en guerre contre Wikipedia pour rétablir la vérité sur son âge », sur slate.fr, (consulté le ).
  4. (en) Alexandre Hocquet, « Non, l’actrice Olivia Colman n’a pas été vieillie de huit ans par Wikipédia », sur theconversation.com (consulté le ).
  5. « Tyrannosaur : drames dans un couple anglais », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  6. (en) « 2011 Sundance Film Festival Announces Awards », sur dotorg-cms-production-live.cfapps.io, (consulté le ).
  7. (en) « Chicago Top Awards go to the Best of What The World is Watching » (version du 8 décembre 2015 sur l'Internet Archive), sur old.chicagofilmfestival.com.
  8. (en) Daphne Lockyer, « Broadchurch sensation Olivia Colman: 'I'm never cast as the love interest' », sur dailymail.co.uk, (consulté le ).
  9. « Mostra 2018 : The favourite, un premier rôle en costume pour Emma Stone », sur rtbf.be, (consulté le ).
  10. « Les secrets de tournage du film La Favorite », sur allocine.fr (consulté le ).
  11. « Oscars 2019 - Un Oscar pour Olivia Colman, la reine de La Favorite », sur lepetitjournal.com (consulté le ).
  12. « Aux Oscars, Olivia Colman salue Glenn Glose, éternelle perdante », sur huffingtonpost.fr, (consulté le ).
  13. « Les Misérables, la nouvelle série de la BBC, jugée "hyper classique" et "ridicule" ! », sur franceinter.fr, (consulté le ).
  14. « The Crown Saison 3 : Olivia Colman remplacera Claire Foy dans le rôle de la Reine Elizabeth », sur critictoo.com, (consulté le ).
  15. « The Crown, saison 3 : sa majesté Olivia Colman (critique) », sur premiere.fr, (consulté le ).
  16. « The Crown Saison 3 : critique qui mérite sa couronne sur Netflix », sur ecranlarge.com (consulté le ).
  17. « Olivia Colman et Anthony Hopkins bientôt dirigés par Florian Zeller », sur ladepeche.fr (consulté le ).
  18. « The Crown : Malgré le coronavirus, le tournage de la saison 4 se poursuit », sur parismatch.com (consulté le ).
  19. « Le tournage de The Crown suspendu », sur google.com (consulté le ).
  20. « The Crown et Ted Lasso raflent la mise aux Emmy Awards », sur laprovence.com, (consulté le ).
  21. Frank Rousseau, « Olivia Colman / The Crown (Netflix) : « Il fallait faire preuve de rigueur » », sur telez.fr, (consulté le ).
  22. « Olivia Colman en lice pour les Oscars : “Je n’aime pas jouer, je suis juste moi” », sur telerama.fr, (consulté le ).
  23. « Conversation avec Eva Husson autour du film Mothering Sunday - Regarder le film complet », sur arte.tv (consulté le ).
  24. Reed, Brian, 1973- Santucci, Marco, 1974- Pennington, Mark, 1959- Meikis, David. Olazaba, Victor. Guggenheim, Marc. McKone, Mike. Lanning, Andy., Secret invasion., Marvel, (ISBN 978-0-7851-3270-7 et 0-7851-3270-8, OCLC 355141980, lire en ligne).
  25. « Wonka : Olivia Colman, Sally Hawkins et Rowan Atkinson rejoignent Timothée Chalamet au casting », sur premiere.fr, (consulté le ).
  26. « The Lost Daughter et Lamb : ces deux films explorent chacun à leur façon les méandres de la maternité », sur lejdd.fr (consulté le ).
  27. « The Lost Daughter : En un film, Maggie Gyllenhaal devient une cinéaste à suivre [critique] », sur premiere.fr, (consulté le ).
  28. (en) Hana Carter, « Olivia Colman and Kate Winslet lead British stars nominated for Golden Globes », sur irishmirror.ie, (consulté le ).
  29. « Olivia Colman (The Lost Daughter) : qui est son mari ? », sur msn.com (consulté le ).
  30. « Oscars 2022 : The Power of the Dog, Dune, Olivia Colman, Javier Bardem… Qui sont les nommés ? », Sud Ouest,‎ (ISSN 1760-6454, lire en ligne, consulté le ).
  31. (en) Kayla Cobb, « Yes, That’s Olivia Colman in Heartstopper on Netflix », sur decider.com, (consulté le ).
  32. Sean O'grady, « Olivia Colman films Empire Of Light alongside co-star Micheal Ward », sur Mail Online, (consulté le )
  33. « Critics' Choice Awards 2021: The Complete List of TV Nominations », sur E! Online, mon jan 18 20:05:00 gmt+0 2021 (consulté le ).
  34. (en) « Olivia Colman », sur Television Academy (consulté le ).
  35. « Voici enfin la liste complète des nominations aux SAG Awards 2021 ! - E! Online France », sur E! Online, thu feb 04 21:25:00 gmt+0 2021 (consulté le ).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :