Martyrs d'Angers

Les martyrs d'Angers sont un groupe de 99 prêtres, religieuses et laïcs du diocèse d'Angers exécutés en 1793 et 1794. Ils ont été béatifiés par le pape Jean-Paul II le . Il prêche alors : « Les très nombreux martyrs qui, au diocèse d’Angers, au temps de la Révolution française, ont accepté la mort parce qu’ils voulaient, selon le mot de Guillaume Repin conserver leur foi et leur religion, fermement attachés à l’Église catholique et romaine ». Aujourd’hui ces quatre-vingt-dix-neuf martyrs d’Angers sont associés, dans la gloire de la béatification, au premier des leurs, l’abbé Noël Pinot, béatifié le .

PrésentationModifier

 
Chapelle des Martyrs d'Avrillé, à Avrillé.

À la suite de la défaite des Vendéens durant la virée de Galerne, à la mise en place de la Terreur, les républicains font prisonniers des milliers de Vendéens. S'ensuivent les fusillades d'Avrillé.

Parmi les milliers de morts, se détache un groupe de 99 martyrs dont douze sont des prêtres, trois des religieuses (deux sœurs de Saint-Vincent-de-Paul et une moniale bénédictine des filles du Calvaire) et quatre-vingt-quatre sont des laïcs (quatre hommes et quatre-vingts femmes).

Les douze prêtres, la religieuse Rosalie du Verdier de La Sorinière, Renée-Marie Feillatreau et Marie de La Dive sont guillottinés sur la place du Ralliement à Angers. Les 84 autres, de plus humble condition, sont fusillés en dehors de la ville, dans l'enclos de l'ancien prieuré de la Haie-aux-Bonshommes, un champ désert, exploité par le fermier Desvalloîs, républicain convaincu et membre de la Société populaire de l'Ouest.

Le doyen de ce groupe de martyrs est le prêtre Guillaume Repin.

Dès 1795, des Angevins viennent se recueillir dans le champ des fusillés d'Avrillé. En 1816, les propriétaires font don du champ à la paroisse d’Avrillé et comme les pèlerins affluent, une chapelle est achevée en 1852. Dédiée à Saint Louis, elle est agrandie dans les dernières années du XIXe siècle.

En 1905, Mgr Joseph Rumeau, évêque d’Angers, introduit la cause d’un certain nombre de victimes mises à mort en haine de la foi et de l’Église catholique. Une procédure canonique de béatification est alors lancée.

Le décret proclamant le martyre de quatre-vingt-dix neuf de ces victimes est rendu le et leur béatification est célébrée le [1].

Les martyrsModifier

Guillotinés place du Ralliement à AngersModifier

  • le  : Jean-Michel Langevin, prêtre diocésain, né le à Ingrandes ;
  • le  : Les frères Lego, René Lego, prêtre diocésain né le à La Flèche et Jean-Baptiste Lego, prêtre diocésain né le à La Flèche ;
  • le  : Guillaume Repin, prêtre diocésain, né le à Thouarcé et Laurent Batard, prêtre diocésain, né le à Saint-Maurille de Chalonnes-sur-Loire.
  • le  : Jacques Ledoyen, prêtre diocésain, né le à Rochefort-sur-Loire, François Peltier, prêtre diocésain, né le à Savennières et Pierre Tessier, prêtre diocésain, né le à La Trinité-d'Angers ;
  • le  : Marie de La Dive, veuve de Henri François Esprit du Verdier de La Sorinière, laïque, née le à Saint-Crespin-sur-Moine ;
  • le  : Rosalie du Verdier de La Sorinière (sœur Sainte Céleste), bénédictine des filles du Calvaire, née le à Saint-Pierre de Chemillé ;
  • le  : François Chartier, prêtre diocésain, né le à Marigné ;
  • le  : Renée-Marie Feillatreau, épouse Dumont, laïque, née le à Angers.
  • le , Vendredi saint : Joseph Moreau, prêtre diocésain, né le à Saint-Laurent-de-la-Plaine ;
  • le  : André Fardeau, prêtre diocésain, né le à Soucelles ;
  • le  : Jacques Laigneau de Langellerie, prêtre diocésain, né le à La Flèche.

Fusillés à AvrilléModifier

  • le  : Antoine Fournier, laïc, marié, né le à La Poitevinière ;
  • le  : Victoire Gusteau, laïque, née en 1745 à Mauléon, Charlotte Lucas, laïque, née le à Chalonnes-sur-Loire, Monique Pichery, laïque, née le à Chalonnes-sur-Loire et Félicité Pricet, laïque, née vers 1745 à Mauléon ;
  • le  :
    • Marie-Anne Vaillot, sœur de Saint Vincent de Paul, née le à Fontainebleau,
    • Odile Baumgarten, sœur de Saint Vincent de Paul, née le à Gondrexange, Moselle,
    • Gabrielle Androuin, laïque, né le à Saint-Lambert-du-Lattay,
    • Perrine Androuin, laïque, née le à Saint-Lambert-du-Lattay,
    • Suzanne Androuin, laïque, née le à Saint-Lambert-du-Lattay ,
    • Victoire Bauduceau, épouse Révélière, laïque, née le à Thouars,
    • Françoise Bellanger, laïque, née le à La Trinité-d'Angers,
    • Perrine Besson, laïque, née vers 1742 aux Essarts,
    • Madeleine Blond, laïque, née vers 1763 à Angers ,
    • Françoise Bonneau, laïque, née vers 1763 à Saint-Léger-sous-Cholet,
    • Jeanne Bourigault, laïque, née le à Chaudefonds-sur-Layon,
    • Renée Cailleau, épouse Girault, laïque, née le à Saint-Aubin-de-Luigné,
    • Marie Cassin, épouse Moreau, laïque, née le à Chanteloup,
    • Simone Chauvigné, veuve Charbonneau, laïque, née le à Chaudefonds-sur-Layon,
    • Marie-Jeanne Chauvigné, épouse Rorteau, laïque, née le à La Jumellière,
    • Catherine Cottanceau, laïque, née vers 1733 à Bressuire,
    • Charlotte Davy, laïque, née le à Chalonnes-sur-Loire,
    • Louise Déan de Luigné, laïque, née le à Argenton-Notre-Dame,
    • Anne-Françoise de Villeneuve, laïque, née le à Seiches-sur-le-Loir,
    • Marie Fausseuse, épouse Banchereau, laïque, née vers 1740 à Boësse,
    • Jeanne Fouchard, épouse Chalonneau, laïque, née le à Chalonnes-sur-Loire,
    • Marie Gallard, épouse Quesson, laïque, née en 1739 à Saint-Laurent-de-la-Plaine,
    • Marie Gasnier, épouse Mercier, laïque, née le à Ménil,
    • Marie Grillard, laïque, née le à Saint-Pierre de Cholet,
    • Renée Grillard, laïque, née le à Saint-Pierre de Cholet,
    • Perrine Grille, laïque, née le à Rochefort-sur-Loire,
    • Jeanne Gruget, veuve Doly, laïque, née vers 1745 à Mauléon,
    • Anne Hamard, laïque, née vers 1742 à Saint-Clément,
    • Perrine Ledoyen, laïque, née le à Saint-Aubin-de-Luigné,
    • Marie Lenée, épouse Lepage de Varancé, laïque, née le à Saint-Nicolas de Saumur,
    • Marie Leroy, épouse Brevet, laïque, née vers 1755,
    • Marie Leroy, laïque, née le à Montilliers,
    • Renée Martin, épouse Martin, laïque, née vers 1752,
    • Françoise Michau, laïque, née vers 1765,
    • Jacquine Monnier, laïque, née le à Saint-Melaine-sur-Aubance,
    • Françoise Pagis, épouse Railleau, laïque, née le à Gouis,
    • Madeleine Perrotin, veuve Rousseau, laïque, née le à Saint-Germain-des-Prés,
    • Perrine-Charlotte Phelippeaux, épouse Sailland d'Epinatz, laïque, née le à Saint-Nicolas de Saumur,
    • Marie Anne Pichery, épouse Delahaye, laïque, née le à Chalonnes-sur-Loire,
    • Rose Quenion, laïque, née le à Mozé-sur-Louet,
    • Louise-Olympe Rallier de la Tertinière, veuve Déan de Luigné, laïque, née le à Château-Gontier,
    • Marguerite Rivière, épouse Huau, laïque, née le à La Ferrière-de-Flée,
    • Marie Rouault, épouse Bouju, laïque, née le à Vezins,
    • Perrine Sailland d'Epinatz, laïque, née le à Saint-Nicolas de Saumur,
    • Jeanne Sailland d'Epinatz, laïque, née le à Saint-Nicolas de Saumur,
    • Madeleine Sailland d'Epinatz, laïque, née le à Saint-Nicolas de Saumur,
    • Renée Valin, laïque, née le à Chaudefonds-sur-Layon ;
  • le  :
    • Louise Bessay de La Voute, laïque, née le à Saint-Mars-des-Prés,
    • Catherine du Verdier de La Sorinière, laïque, née le à Saint-Pierre de Chemillé,
    • Marie-Louise du Verdier de La Sorinière, laïque, née le à Saint-Pierre de Chemillé,
    • Pierre Frémond, laïc, né le à Chaudefonds-sur-Layon,
    • Marie-Anne Hacher du Bois, laïque, née le à Jallais,
    • Louise Poirier, épouse Barré, laïque, née le au Longeron ;
  • le  :
    • Pierre Delépine, laïc, né le à Marigné,
    • Jean Ménard, laïc, marié, né le à Andigné,
    • Renée Bourgeais, veuve Juret, laïque, née le à Montjean,
    • Perrine Bourigault, laïque, née le à Montjean,
    • Madeleine Cady, épouse Desvignes, laïque, née le à Saint-Maurille de Chalonnes,
    • Marie Forestier, laïque, née le à Montjean,
    • Marie Gingueneau, veuve Coiffard, laïque, née vers 1739,
    • Jeanne Gourdon, veuve Moreau, laïque, née le à Sainte-Christine,
    • Marie Lardeux, laïque, née vers 1748,
    • Perrine Laurent, laïque, née le à Louvaines,
    • Jeanne Leduc, épouse Paquier, laïque, née le à Chalonnes,
    • Anne Maugrain, laïque, née le à Rochefort-sur-Loire,
    • Françoise Micheneau, veuve Gillot, laïque, née le à Chanteloup-les-Bois,
    • Jeanne Onillon, veuve Onillon, laïque, née le à Montjean,
    • Marie Piou, épouse Supiot, laïque, née le à Montrevault,
    • Perrine Potier, épouse Turpault, laïque, née le à Cléré-sur-Layon[2],
    • Marie-Geneviève Poulain de La Forestrie, laïque, née le au Lion-d'Angers,
    • Marthe Poulain de La Forestrie, laïque, née le au Lion-d'Angers,
    • Renée Rigault, épouse Papin, laïque, née le à Saint-Florent-le-Vieil,
    • Marguerite Robin, laïque, née le à Montjean,
    • Marie Rechard, laïque, née le à Montjean,
    • Marie Roger, veuve Chartier, laïque, née le à Montjean,
    • Madeleine Sallé, épouse Havard, laïque, née vers 1751,
    • Renée Sechet, veuve Davy, laïque, née le à Montjean,
    • Françoise Suhard, veuve Ménard, laïque, née le à Sainte-Gemmes-d'Andigné, ancêtre du bienheureux Jean Chevillard[3].
    • Jeanne Thomas, veuve Delaunay , laïque, née vers 1730.

À ce groupe s'ajoute Noël Pinot guillotiné le et proclamé bienheureux le par Pie XI.

Les bienheureuxModifier

La mémoire liturgique des martyrs d'Angers est célébrée le .

RéférencesModifier

  1. « Bienheureux Martyrs d'Angers », sur nominis.cef.fr (consulté le )
  2. Philippe de Maillard 2018.
  3. Pascal Charrier, « Martyrs d’Algérie : pour la béatification d’«oncle Jean», la famille Chevillard en effervescence », sur la-croix.com, La Croix, (consulté le )

SourcesModifier

BibliographieModifier

  • René Berthier, Pierre Dhombre, Chanoine Auguste Pouplard, Yves Le Gall, Maurice Vigneron, Les martyrs d'Angers, 1793-1794, Univers Media, 1984.
  • René-François Choyer, Les Martyrs d'Angers, par l'abbé Choyer, Laîné frères, 1864.
  • Yves Daoudal, Guillaume Repin et ses quatre-vingt-dix-huit compagnons, DMM 1984.
  • Philippe Evanno, Dominique Lambert de La Douasnerie et Jean de Viguerie, Les martyrs d’Avrillé. Catholicisme et Révolution, Chambray-lès-Tours, CLD, 1983 (ISBN 2-85023-078-2).
  • Philippe de Maillard, La fleur de lys et le martyre : Les tribulations de la famille Turpault dans la tourmente révolutionnaire, Vendée, Les Bons Livres pour Tous, , 296 p. (ISBN 978-2916988115, lire en ligne) .  
  • André Merlaud, Les martyrs d'Angers 1793-1794 (préf. Jean Orchampt) Paris : Éd. SOS, 1984.
  • François-Constant Uzureau, Histoire du Champ des martyrs, Angers, Impr. Siraudeau, 1905, 227 p
  • Jean de Viguerie, « Les martyrs d’Angers » dans Histoire des saints et de la sainteté chrétienne, t. 9, Paris, Hachette, 1987, p. 155-162.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier