Place du Ralliement

place d'Angers, France

Place du Ralliement
Image illustrative de l’article Place du Ralliement
Tramway sur la place du Ralliement
Situation
Coordonnées 47° 28′ 17″ nord, 0° 33′ 07″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Angers
Quartier(s) Centre-ville (Angers)
Morphologie
Type Place
Longueur 110 m
Largeur 100 m
Superficie 11 000 m2
Histoire
Monuments Grand Théâtre
Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire
(Voir situation sur carte : Maine-et-Loire)
Place du Ralliement
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Place du Ralliement

La Place du Ralliement est une place de la ville d'Angers (Maine-et-Loire, France), située en plein centre de la ville, qui demeure le point de rassemblement et de passage de milliers d'Angevins au quotidien, ainsi que de meetings et d'événements divers. La Place du Ralliement est, depuis 2010, entièrement piétonne.

CommercesModifier

  • La Place du Ralliement est le cœur commercial du centre-ville d'Angers. Elle accueille de grandes enseignes dont les Galeries Lafayette.
  • Autres enseignes présentes : Bershka, Nature et Découvertes, Etam, Eram, Devred...
  • Nombreux cafés et restaurants
  • Vers la Place du Ralliement convergent les rues : des Deux Haies, de la Roë, Lenepveu, Cordelle, Saint-Maurille, d'Alsace, Saint-Denis (donnant un accès direct sur La Poste), Chaussée Saint-Pierre. Ces rues-là sont également des lieux où l'on trouve plus ou moins de restaurants, brasseries, kebabs, et commerces divers.

CultureModifier

 
La place du Ralliement et le Grand Théâtre
  • Le Grand Théâtre, comprenant une galerie d'exposition.
  • La Place du Ralliement se situe à proximité du Musée Pincé (actuellement fermé) sur la Rue Lenepveu.

HistoireModifier

Anciennement nommée Place de la Guillotine puis Place Saint-Maurille, le nom actuel de Ralliement se fera le 23 avril 1791, en référence aux rassemblements répétés à l'époque des populations, notamment pour les condamnations à mort (tout comme la Place du Pilori), mais aussi le ralliement des conscrits et des militaires, ainsi que de la Garde Nationale[1]. Initialement, la Place du Ralliement se situait sur des cimetières et était étroite ; à la suite de l'incendie du Théâtre en 1865 et la disparition de l'hospice (à l'emplacement de l'actuelle entrée de la Rue Lenepveu) en 1872, la Place du Ralliement a été réaménagée et agrandie[2].

 
La Place au tout début du XXe siècle était parcourue par les rames de l'ancien tramway d'Angers

Pendant la Révolution française, la place du Ralliement vit le 24 février 1793 la plantation d'un arbre de la Liberté. La guillotine y fut installée fin octobre 1793 à mi-octobre 1794[3]. C'est ici que furent guillotinés les bienheureux Noël Pinot et Jean-Michel Langevin et quinze des 99 martyrs d'Angers. En 1994, la Place du Ralliement connaît de nouveaux travaux pour le réaménagement de l'esplanade. Le parking souterrain de 420 places construit dans les années 1970 est conservé.

Elle est de nouveau réaménagée en 2010 pour accueillir le tramway. Devenue piétonne et entièrement pavée, elle n'est accessible qu'aux piétons, tramways, vélos, véhicules d'urgences et véhicules de livraison. Les entrées du parking souterrain ont été déplacées dans les rues adjacentes afin de dégager l'espace pour installer la station de tramway Ralliement. Cette nouvelle configuration offre de plus grand espaces pour les manifestations annuelles comme les Accroche-Cœurs, la fête de la musique ou encore le marché de Noël, ainsi que pour le tournage de l'émission Midi en France en janvier 2012. La Place du Ralliement est aussi le lieu de stationnement d'unités de CRS (et passages de véhicules banalisés de la police[4]) pour prévenir d'éventuels troubles à l'ordre public, du fait notamment des soirées étudiantes. À l'État-major des polices nationales, on assure que, contrairement aux idées reçues, il est plus indiqué de placer les unités de CRS en centre-ville plutôt que dans les banlieues d'Angers.

AccessibilitéModifier

 
Station de tramway, place du Ralliement.
  • Les bus de IRIGO ne desservent plus le Ralliement depuis avril 2008, date du lancement du chantier du tramway dans les rues adjacentes à la place, les travaux de la place ayant débuté en janvier 2009.
  • La ligne A du tramway traverse la place avec la station Ralliement.
  • Le parking souterrain, comprenant 420 places, est rouvert depuis fin avril 2010, le parking ayant deux issues automobiles : rue Chaussée Saint-Pierre, et sa sortie rue Saint-Maurille.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier

  1. http://www.angers.fr/decouvrir-angers/histoire-d-angers/dictionnaire-des-rues/index.html?search=oui&id=51408&alpha=ral
  2. http://www.angers.fr/decouvrir-angers/histoire-d-angers/dictionnaire-des-rues/index.html?search=oui&id=51408&alpha=ralw
  3. « Cette guillotine, établie sur une nouvelle place, la place du Ralliement, à l'endroit même où était le grand autel de l'église Saint-Pierre, y demeura en permanence pendant une année entière, depuis la fin d'octobre 1793 jusqu'à la mi-octobre 1794. Or, le premier condamné est un prêtre Jean-Michel Langevin, ci-devant curé de Briollay » in Edmond Biré, Le clergé pendant la révolution (1789/1799), E. Vitte, 1901, p. 177
  4. https://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Angers.-Les-CRS-sont-ils-la-ou-il-faut-_40774-2052590------49007-aud_actu.Htm