Ouvrir le menu principal

Lucenay

commune française du département du Rhône
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lucenay (homonymie).

Lucenay
Lucenay
L'église Saint-Étienne en 2018.
Blason de Lucenay
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Villefranche-sur-Saône
Canton Anse
Intercommunalité Communauté de communes Beaujolais-Pierres Dorées
Maire Valérie Dugelay
Code postal 69480
Code commune 69122
Démographie
Gentilé Lucenois
Population
municipale
1 820 hab. (2016 en augmentation de 2,25 % par rapport à 2011)
Densité 290 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 55′ 01″ nord, 4° 42′ 00″ est
Altitude 200 m
Min. 173 m
Max. 360 m
Superficie 6,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Lucenay

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Lucenay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lucenay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lucenay
Liens
Site web lucenay.fr

Lucenay est une commune française située dans le département du Rhône et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Sommaire

GéographieModifier

Situation : située sur la RD 30 entre Anse au nord et Morancé au sud, à 20 km de Lyon et 10 km de Villefranche-sur-Saône.

Rivière : traversée par l'Azergues et par son bief des Meuniers.

Communes limitrophesModifier

  Lachassagne Anse Ambérieux  
Marcy N Quincieux
O    Lucenay    E
S
Morancé Les Chères

HistoireModifier

D'après une inscription du VIII des calendes d'avril (24 mars) de l'obituaire de l'église de Lyon, Artaud, comte ou vicomte de Lyon, aurait donné Lucenay (Luccennacum) à l'église de Lyon[Note 1],[Note 2],[Note 3],[1],[2],[3].

Politique et administrationModifier

 
La mairie en 2018.

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2001 Jean Champier    
2001 2015 Gilles Darnaud UMP  
2015   Valérie Dugelay    
Les données manquantes sont à compléter.

Politique de développement durableModifier

La commune s’est engagée dans une politique de développement durable en lançant une démarche d'Agenda 21[4].

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2016, la commune comptait 1 820 habitants[Note 4], en augmentation de 2,25 % par rapport à 2011 (Rhône : +5,61 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
715475502808846870889884907
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
870935976846876876818812840
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
834754719620623596597574623
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
6877198781 0711 2051 3681 5651 7521 814
2016 - - - - - - - -
1 820--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

On trouve à Lucenay une école primaire et une école maternelle, l'une à côté de l'autre, dans le centre du village. Un nouveau bâtiment a récemment été construit.

Manifestations culturelles et festivitésModifier

SantéModifier

Lucenay possède un cabinet de dentiste et un cabinet de docteur.

SportsModifier

Lucenay a un club de Tennis, de football, et également de danse.

Cadre de vieModifier

Les habitations traditionnelles sont bâties en pierres blanches, contrairement à celles des autres villages du Beaujolais, en pierres dorées.

Lieux et monumentsModifier

 
Le monument aux morts.
 
Les vestiges du château de Chiel en 1901-1902.
  • La mairie
  • La madone
  • L'église
  • Le monument aux morts
  • Le lavoir.

Fêtes et événementsModifier

  • La fête des Conscrits se déroule le premier weekend de février.
  • Le 8 décembre[réf. nécessaire]
  • Arrivée du beaujolais nouveau (3e jeudi de novembre).

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Uniquement cité par A. Bernard (1867)
  2. Lucenay étant situé sur la rive gauche de la Saône. L'absence de date et l'onomastique ne permettent pas de placer cet Artaud précisément dans aucune des familles utilisant ce prénom : comtes du Lyonnais, seigneurs de Beaujeu, et vicomtes de Mâcon.
  3. Lucenay jouxtant Anse au nord, et Anse possédant une forteresse dès 952, cette inscription peu laisser envisager une seconde vicomté, peut-être non héréditaire, sur la rive droite de la Saône. Ou encore cet Artaud serait tout simplement Artaud Ier, comte de Lyon avant 960.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  • Les données géographiques sont fournies par l'IGN

Lucenay est située sur la rive droite de la Saône et non sur la rive gauche comme indiqué par erreur

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Auguste Bernard, Essai historique sur les vicomtes de Lyon, de Vienne et de Mâcon du IXe au XIIe siècle, Montbrison, (lire en ligne)
  • Georges Guigue et Antoine Vachez, "Note sur l'obituaire de l'église de Lyon",
  • Pierre Juenin et Antoine Vachez, "Nouvelle histoire de l ́abbaïe royale et collegiale de Saint Filibert de Tournus", Dijon, (lire en ligne), p. 111