Liste des prologues du Tour de France

page de liste de Wikimedia
Prologue du Tour de France
Généralités
Sport cyclisme
Création 1967
Organisateur(s) Amaury Sport Organisation
Périodicité irrégulière
Statut des participants Professionnels

La liste des prologues du Tour de France présente les prologues courus lors de la course cycliste par étapes du Tour de France.

Sur le Tour de France, le premier prologue s'est déroulé en 1967 à Angers (Maine-et-Loire), et à ce jour un total de quarante prologues ont été courus dans l'histoire de la grande boucle.

Pendant 33 ans, de 1967 à 1999, il est d'usage que le Tour de France débute par un prologue[1], à l'exception de l'édition de 1988[2]. Au début du XXIe siècle, le prologue n'est plus systématique et se raréfie progressivement. Le dernier prologue disputé remonte à 2012. Après cette date, lorsque le Tour de France débute par un contre la montre, celui-ci est classifié en tant que première étape, en raison de la distance parcourue qui est supérieure à celle d'un prologue (celui-ci étant par définition une épreuve très courte).

Palmarès modifier

Année Date Ville départ Distance (km) Vitesse (km/h) Vainqueur d'étape Pays
1967 Angers 5,775 44,903 José María Errandonea   Espagne
1968 Vittel 6,1 43,314 Charly Grosskost   France
1969 Roubaix 10,4 46,154 Rudi Altig   Allemagne
1970 Limoges 7,4 44,623 Eddy Merckx   Belgique
1971 Mulhouse 11 Molteni   Belgique
1972 Angers 7,2 48,814 Eddy Merckx   Belgique
1973   Schéveningue 7,1 42,742 Joop Zoetemelk   Pays-Bas
1974 Brest 7,1 47,865 Eddy Merckx   Belgique
1975   Charleroi 6,25 42,533 Francesco Moser   Italie
1976 Saint-Hilaire-de-Riez (Merlin-Plage)-Saint-Jean-de-Monts 8 43,439 Freddy Maertens   Belgique
1977 Fleurance 5 47,872 Dietrich Thurau   Allemagne
1978   Leyde 5,2 47,035 Jan Raas   Pays-Bas
1979 Fleurance 5 50,139 Gerrie Knetemann   Pays-Bas
1980   Francfort-sur-le-Main 7,6 45,570 Bernard Hinault   France
1981 Nice 5,9 44,118 Bernard Hinault   France
1982   Bâle 7,4 44,133 Bernard Hinault   France
1983 Fontenay-sous-Bois 5,5 42,755 Eric Vanderaerden   Belgique
1984 Montreuil - Noisy-le-Sec 5,4 48,722 Bernard Hinault   France
1985 Plumelec 6,8 46,452 Bernard Hinault   France
1986 Boulogne-Billancourt 4,6 51,589 Thierry Marie   France
1987   Berlin 6,1 51,549 Jelle Nijdam   Pays-Bas
1989   Luxembourg 7,8 47,273 Erik Breukink   Pays-Bas
1990 Chasseneuil-du-Poitou, Jaunay-Marigny (Futuroscope) 6,3 48,358 Thierry Marie   France
1991 Lyon 5,4 52,399 Thierry Marie   France
1992   Saint-Sébastien 8 34,591 Miguel Indurain   Espagne
1993 Les Epesses (Puy du Fou) 6,8 49,756 Miguel Indurain   Espagne
1994 Lille (Euralille) 7,2 55,267 Chris Boardman   Royaume-Uni
1995 Saint-Brieuc 7,3 48,667 Jacky Durand   France
1996   Bois-le-Duc 9,4 51,822 Alex Zülle   Suisse
1997 Rouen 7,3 52,465 Chris Boardman   Royaume-Uni
1998   Dublin 5,6 54,193 Chris Boardman   Royaume-Uni
1999 Les Epesses (Puy du Fou) 6,8 52,282 Lance Armstrong   États-Unis
2001 Dunkerque 8,2 52,714 Christophe Moreau   France
2002   Luxembourg 6,5 45,985 Lance Armstrong   États-Unis
2003 Paris 6,5 52,466 Bradley McGee   Australie
2004   Liège 6,1 53,561 Fabian Cancellara   Suisse
2006 Strasbourg 7,1 51,429 Thor Hushovd   Norvège
2007   Londres 7,9 54,340 Fabian Cancellara   Suisse
2010   Rotterdam 8,9 53,389 Fabian Cancellara   Suisse
2012   Liège 6,4 50,716 Fabian Cancellara   Suisse

Statistiques modifier

Victoires par nation modifier

# Pays Victoires Dernières victoires
1.   France 11 Christophe Moreau en 2001
2.   Belgique 6 Eric Vanderaerden en 1983
3.   Pays-Bas
  Suisse
5 Erik Breukink en 1989
Fabian Cancellara en 2012
5.   Espagne
  Royaume-Uni
3 Miguel Indurain en 1993
Chris Boardman en 1998
7.   Allemagne 2 Dietrich Thurau en 1977
8.   Italie
  Australie
  Norvège
1 Francesco Moser en 1975
Bradley McGee en 2003
Thor Hushovd en 2006

Victoires individuelles modifier

# Coureurs Victoires Pays
1. Bernard Hinault 5   France
2. Fabian Cancellara 4   Suisse
3. Thierry Marie 3   France
3. Chris Boardman 3   Royaume-Uni

Notes et références modifier

  1. Dan Perez, « Tour de France : le prologue est-il devenu ringard ? », sur www.lequipe.fr, (consulté le ).
  2. Il n'y a pas de prologue en 1988 en raison principalement de l'entrée en vigueur d'un nouveau règlement de l'UCI qui fixe la durée maximale des grands Tours à 22 jours et pas plus de trois week-ends. Les organisateurs du Tour de France programment ainsi pour débuter le Tour de France le lundi 4 juillet 1988 une première étape en ligne. En contre-partie, pour pallier l'absence du traditionnel prologue et pour protester contre la décision de l'UCI, ils décident d'organiser le dimanche à la veille du grand départ une épreuve non-officielle entre Pornichet et la Baule que disputent l'ensemble des coureurs inscrits pour le Tour. Appelée « Préface », cette épreuve contre la montre suit un format original et se déroule en deux parties : la première par équipes sur 3,8 km et la deuxième individuellement par un coureur de chaque équipe qui termine la course lancé sur un kilomètre supplémentaire. Bien que non officielle et ne faisant pas partie du Tour de France, la Préface est souvent confondue, à tort, avec un prologue, car les organisateurs ont récompensé le coureur le plus rapide terminant l'épreuve, Guido Bontempi, en lui faisant porter le maillot jaune lors de la première étape du Tour qui débutait le lendemain.

Articles connexes modifier

Liens externes modifier

Site officiel